Quantcast
Channel: Histoire de la Bibliophilie
Viewing all articles
Browse latest Browse all 463

Fables choisies mises en vers (Paris, Desaint et Saillant, 1755-1759, 4 vol. in-fol.)

0
0
« Souscriptionpour les Fables de la Fontaine, avec les Estampes coloriées, 4 vol. in-fol.

Tous les amateurs connoissent cette magnifique édition, l’un des chef-d’œuvres de la Typographie Françoise, à laquelle ont contribué tant d’habiles Artistes ; mais parmi les exemplaires qui en ont été coloriés, plusieurs l’ont été sans goût, sans principes, sur des épreuves retouchées, peu propres à recevoir le coloris, & on ne s’y est pas même attaché à rendre les vrais couleurs des animaux ; au lieu que les exemplaires que nous annonçons, sont des épreuves-tirées avant la retouche des planches, qui, au moyen des soins qu’on apporte pour les colorier, sont très-propres à imiter la Gouache, & à devenir précieux aux connoisseurs, qui sauront les distinguer de ce qu’on nomme enluminure.
Les quatre Volumes sont divisés en douze Livres, & seront délivrés dans cet ordre aux Souscripteurs. Le prix en est de 400 livres, dont on paiera 37 livres en souscrivant, & 33 livres en recevant les planches coloriées de chaque Livre, excepté celles du dernier Livre pour lesquelles on ne paiera rien.
Le texte des Fables sera délivré gratis avec la douzième livraison des planches ; à moins qu’on n’en demande les fleurons coloriés, pour lesquels on paiera alors 40 livres, ou 440 livres pour la totalité, y compris le portrait d’Oudry, qui ne se trouve pas dans tous les exemplaires de cet Ouvrage.
Ceux qui n’auront pas souscrit, paieront 500 livres sans les fleurons coloriés, & 550 livres avec les fleurons coloriés.
On souscrit à Paris, chez Mesdemoiselles Neviance, rue du Foin, la porte cochère attenant la Chambre Syndicale, en entrant par la rue de la Harpe, où l’on verra les exemplaires dont elles s’occupent actuellement, & qui ne sont point inférieur à ceux qu’elles ont déjà coloriés, & qui ont été vendus 600 livres, vu que le texte n’en étoit pas gratis comme dans cette souscription. »
(L’Année littéraire. Paris, Mérigot, 1782, p. 351-353)



Viewing all articles
Browse latest Browse all 463