Quantcast
Channel: Histoire de la Bibliophilie
Viewing all articles
Browse latest Browse all 474

L’Ardent et Exclusif Comte de Fresne

0
0
Charles-Guillaume-Victor-Marcellin, comte de Fresne, fils de Adolphe-Marcellin de Fresne (1793-1869), secrétaire général de la préfecture de la Seine, conseiller d’Etat, et de Sophie Le Roy, fille de Jean-Joseph Leroy (1771-1849), député de la Seine, est né à Mons (Belgique) le 1er août 1830.
Le 30 juillet 1857, il épousa, à Paris, Marie-Saubade du Plessis-Guichard de Noäs (1836-1886), qui



mourut dans leur château de La Boulaye, sur la commune de Clos-Fontaine (Seine-et-Marne). Membre de la Société des Bibliophiles français depuis le 11 janvier 1860, dont il devint le secrétaire, le comte de Fresne était exclusif :

« Il n’admettait, en fait de livres, que les éditions originales du seizième et du dix-septième siècle ; en fait de reliures, que celles de Trautz-Bauzonnet. Il lui arriva de faire casser d’anciennes reliures qui auraient pu et même dû être conservées, pour leur substituer des maroquins travaillés par le grand artiste dont il fut le fidèle client. A peine si quelques livres à figures du dernier siècle trouvaient grâce devant lui : il n’avait et ne voulut avoir que les principaux, tels que les Chansons de Laborde en vieux maroquin, et le La Fontaine des Fermiers Généraux dans une reliure de l’époque. Quant aux livres modernes, il professait pour eux un souverain mépris ; et nous nous demandons ce qu’il aurait dit si, assistant à sa vente, il avait constaté que des nécessités de librairie avaient fait introduire dans le catalogue, au milieu de ses chers livres anciens, quelques spécimens, qui étaient d’ailleurs des spécimens hors ligne, des genres dédaignés par lui … »

(D’Eylac. « Vente de Fresne ». In La Bibliophilie en 1893. Paris, A. Rouquette, 1894, t. II, p. 128-129)

 

Jules Janin, dans Le Livre (Paris, Henri Plon, 1870, p. 164), raconte l’extravagance des prix et l’ardeur du comte de Fresne à la vente La Bédoyère [vacation du vendredi 14 février 1862] :

 

 

 

« Mais une des plus fortes extravagances et les plus dignes d’envie, c’est le Daphnis et Chloé, du Régent (1718), en condition charmante, il est vrai, et dans une reliure exceptionnelle de Pasdeloup [sic], coûtant 1,210 francs à M. Salomon Rothschild [vacation du mardi 11 février, n° 1.355] contre un bibliophile trop ardent, M. Defresne, lequel, comme fiche de consolation, s’est donné pour 490 francs un exemplaire en reliure moderne du Perrault de 1781, sur papier de Hollande [n° 1.535] ! Il y a des gens heureux à bon marché. »

 

Le comte de Fresne décéda dans sa résidence parisienne, 15 rue Bellechasse (VIIe), le 3 mai 1891. Impatiemment attendue par les bibliophiles et les libraires, la vente de sa bibliothèque eut enfin lieu, à l’Hôtel Drouot, du 13 au 18 mars 1893. L’important Catalogue des livres rares et précieux manuscrits et imprimés provenant de la bibliothèque d’un amateur (Paris, Charles Porquet, 1893, in-8, 198 p., 625 lots) a produit la somme de 188.482 francs.




Les livres portent un ex-libris parlant [un arbre].

69. Essais de Montaigne, édition originale de 1580, rel. Trautz-Bauzonnet : 1.350 fr.
71. Essais de Montaigne, édition de 1588, la dernière parue du vivant de l’auteur, rel. Trautz-Bauzonnet : 1.360 fr.



90. Tortorel et Perissin ; recueil d’estampes historiques, au nombre de 40, plusieurs en double état, sur cuivre et sur bois : 523 fr.
109. Eléments d’orfèvrerie de Germain : 950 fr.
111. Traité des pierres précieuses, par Pouget : 1.385 fr.
112. Le Livre du roy Modus, édition de 1526, imprimée par Philippe Le Noir, rel. doublée de Trautz : 685 fr.
113. Même ouvrage, édition de 1560, également dans une reliure doublée de Trautz : 675 fr.
115. La Vénerie de Jacques du Fouilloux, seconde édition, 1562, rel. Trautz : 500 fr.
125. La Meute et Vénerie pour le chevreuil, de Jean de Ligneville, 1655, rel. Trautz : 900 fr.
136. La Fauconnerie, de François de Saint-Aulaire, 1619, très rare, rel. doublée de Trautz : 2.000 fr.
178. Salmonii Macrini […] odarum libri tres, 1546, aux armes de François Ier : 1.135 fr. Passé dans la bibliothèque de Guyot de Villeneuve.
185. Le Rommant de la rose, édition de Galliot du Pré, 1529, rel. doublée de Duru : 515 fr.
187. Les Œuvres d’Alain Chartier, 1529, rel. doublée de Trautz : 320 fr.
190. Les Œuvres de Villon, édition de 1532, rel. doublée de Trautz : 1.090 fr.
194. Les Œuvres de Coquillart, 1532, rel. mosaïquée de Trautz (1874) : 9.000 fr.
196. Le Chasteau de labour, par Pierre Gringore, édition de Galliot du Pré, 1532, mar. rouge xviiie : 980 fr.
201.Œuvres de Clément Marot, édition dite « du Rocher », Lyon, 1545, ex. très grand de marges, rel. doublée de Trautz : 855 fr.
205. Dispute de Marot et de Sagon, recueil de pièces relatives à cette dispute célèbre, rel. doublée de Trautz-Bauzonnet : 755 fr. Ex. de Nodier (1844, 300 fr.) qui était alors dans une reliure de Thouvenin.
208. Marguerites de la Marguerite, 1547, rel. doublée de Trautz : 810 fr.


213. Le Second Enfer d’Etienne Dolet, Lyon [Troyes], 1544, unique ex. : 820 fr. Provient de la vente Ganay (1881, n° 109, 1.000 fr.). Aujourd'hui à la Bibliothèque Mazarine. 
215.Œuvres de Pernette du Guillet, 1552, ex. unique : 3.380 fr. Provient des ventes Ganay (1881, 5.100 fr.) et Techener (1889, 3.750 fr.)
216.Œuvres de Louise Labé, 1556, seconde édition, raccommodages, rel. doublée de Bauzonnet-Trautz : 1.000 fr. Provient de la vente Pichon (1.000 fr.)
223-226. Olivier de Magny. Les Amours, 1553 : 975 fr. Les Gayetés, 1554 : 980 fr. Les Soupirs, 1557 : 960 fr. Les Odes, 1559 : 555 fr. Tous ces ex. reliés par Trautz.
248. Les Deux premiers livres des Foresteries de Vauquelin de la Fresnaye, très rare, rel. de Cuzin : 925 fr.
250. Les Œuvres de Vauquelin de la Fresnaye, 1605, grand papier, raccommodages : 1.410 fr.
271. Les Premières Œuvres poëtiques de Lasphrise, 1597, rel. doublée de Trautz : 520 fr.
278. Hécatomphile, 1539, fig. sur bois, très rare : 1.240 fr.
305. Les Baisers, de Dorat, rel. de Duru : 770 fr.
309. Fables de La Fontaine, édition originale de 1668, in-4, grand de marges, rel. de Trautz : 640 fr.
313. Fables de La Fontaine, 1755-1759, avec les figures d’Oudry, grand papier, rel. ancienne de Padeloup : 5.280 fr.
317. Contes de La Fontaine, 1762, édition des fermiers généraux, rel. anc. à petits fers : 3.000 fr.
326. L’Eschole de Salerne, 1651, édition elzévirienne, rel. de Niedrée : 430 fr. Provient de la vente Nodier (1844, 216 fr.)
334. Chansons de Laborde, 1773, 4 tomes en 2 vol., rel. anc. en mar. rouge : 2.000 fr.
348. Maistre Pierre Pathelin, Paris, Etienne Groulleau, s. d., rel. anc. en mar. : 1.255 fr. Provient de la vente Lacarelle (1888, 1.700 fr.)
361. Les Œuvres de Molière, 2 vol. in-12, édition de 1666, rel. doublée de Trautz : 1.335 fr.
363.Œuvres de Molière, 1739, 8 vol. in-12, fig. de Punt, rel. anc. d’Anguerrand : 1.405 fr. Provient de la vente Ganay (1881, 1.600 fr.)
366-370. Pièces de Molière en éditions originales, dans une condition assez ordinaire. Le Dépit amoureux, 1663 : 326 fr. Le Mariage forcé, 1668 : 285 fr. Le Sicilien, 1668 : 262 fr. Monsieur de Pourceaugnac, 1670 : 480 fr.
372.Œuvres de Racine, 1676, 2 vol. : 550 fr.
377-388. Pièces de Racine en éditions originales, rel. mar. rouge de Trautz : entre 160 et 300 fr. Les Plaideurs, grand de marges : 865 fr.
389. Les Œuvres de Régnard, 1708, 2 vol., rel. doublée de Trautz : 499 fr.
416. Les Songes drolatiques de Pantagruel, 1565, in-8, rel. de Cuzin : 630 fr.
441. Les Nouvelles Récréations de Bonaventure des Périers, 1561, in-4, rare, rel. de Trautz : 701 fr. Provient de la vente Lacarelle (1888, 1.100 fr.)



Rarissime deuxième édition originale
Christie's, Paris, 21 avril 2010 : 133.000 €


455. Les Contes de Perrault, 1697, véritable première édition originale : 5.000 fr. On n’en connaît que 2 autres ex. : B.n.F. (incomplet) et Sorbonne.
456. Même ouvrage, édition de 1781 : 1.300 fr. Provient de la vente La Bédoyère (1862, 490 fr.)
458. Complainte très piteuse de Flamette, édition très rare de François Juste, 1532, in-24, rel. de Trautz : 795 fr.
485. Le Cochon mitré (vers 1689), rel. mar. vert de Derome : 455 fr. Provient des ventes Nodier (1844, 47 fr.) et Ganay (1881, 410 fr.)
515. Les Voyages du sieur de Champlain, 1613, 2 parties en 1 vol. in-4, très rare, rel. de Chambolle : 1.400 fr.
530. La Conjuration de Catilina, édition espagnole de Harra, Madrid, 1772, rel. de Derome avec dentelles : 680 fr. Provient de la vente Lacarelle (1888, 470 fr.)
542. Les Mémoires de Commines, édition elzévirienne, ex. le plus grand connu (137 mm.), rel. de Trautz : 1.505 fr. Provient de la vente Lacarelle (1888, 1.750 fr.)
587. Almanach parisien, 1776, in-16, mar. rouge aux armes de Marie-Antoinette : 1.100 fr.
608. Armorial de Dubuisson, 1757, 2 vol. in-12, ex. en mar. ancien aux armes du comte de Saint-Florentin : 1.780 fr.
612. Cornelius Nepos, 1667, aux armes et chiffre de Du Fresnoy : 2.100 fr. Provient des ventes Potier (1869, 700 fr.) et Lacarelle (1888, 2.650 fr.)     
  




Viewing all articles
Browse latest Browse all 474

Latest Images

Trending Articles





Latest Images