Quantcast
Channel: Histoire de la Bibliophilie
Viewing all articles
Browse latest Browse all 474

Jean Bazillac (1857-1928), pyrénéiste gersois et banquier en faillite

0
0

  La reproduction des articles est autorisée à condition d'en citer l'origine. 

L'agent de change, après la Bourse. Par Honoré Daumier (1837)


Le grand-père de Jean Bazillac, Bernard Bazillac, était négociant à Bordeaux [Gironde], époux de Jeanne-Marie-Thérèse Lavénère, décédée le 4 septembre 1823 à Le Brouil [Le Brouilh-Monbert, Gers].

Le père de Jean Bazillac, Pierre-François-Louis-Alphonse Bazillac, agent de change à Mirande [Gers], est né le 7 avril 1812 à Vic-Fezensac [Gers] et, assisté de son oncle Jacques Bazillac (1786-1855), aussi agent de change à Mirande, rue de la Cour, a épousé, le 10 novembre 1847 à Dému [Gers], Jeanne-Marie-Noëlie Gaultier, née à Vic-Fezensac le 25 décembre 1821. Décédé le 20 octobre 1863 à Mirande, rue de la Cour, Pierre-François-Louis-Alphonse Bazillac fut remplacé, le 5 octobre 1864, par Étienne-Louis Devèze (1814-1877), agent de change, courtier de marchandises à Mirande.

Fils de Pierre-François-Louis-Alphonse Bazillac et de Jeanne-Marie-Noëlie Gaultier, Marie-Jean-Joseph Bazillac est né le 28 mars 1857 à Mirande. Il remplaça Étienne-Louis Devèze, successeur de son père, décédé célibataire à 63 ans, le 21 avril 1877.

9, rue de l'Evêché, Mirande (août 2015)


La maison dont il hérita de ses parents, à Mirande, est située 9 rue de l’Évêché, à l’angle de la rue Saint-Roch. Cette maison, dont le salon de style Henri II était orné de tapisseries, avec de belles boiseries et une cheminée sculptée portant les initiales « J B », œuvre de Justin Boutin, compagnon du Tour de France, existe toujours et est devenue le presbytère.

Jean Bazillac
Revue de Comminges (Tarbes, 4e trim. 1974, p. 416)

 

« [Jean Bazillac était un] garçon pâle, aux traits fins et délicats, belle barbe châtain, l’air anémique, extrêmement musclé et vigoureux, de toute première force à l’escrime ; entrain méridional, très spirituel, de goûts raffinés, et bibliophile. Montagnard énergique. […]

Pic Bazillac, 2975 m [Gavarnie, Hautes-Pyrénées]


En 1878, à Cauterets [Hautes-Pyrénées], Brulle [Henri Brulle (1854-1936)] rencontre Jean Bazillac, né à Mirande en 1856 [i.e. 1857], orphelin, un peu sauvage, ayant pris goût à la marche pendant son volontariat aux chasseurs à pied. 

Ils s’entr’excitent, font campagne au Balaïtous, au pic d’Enfer, au Mont-Perdu.

Et rapidement une vocation leur vient : la difficulté […]

Brulle et Bazillac ! noms maintenant inséparables. Les frères siamois du casse-cou.

Les voilà partis pour la chasse au danger… »

(Henri Beraldi. Cent ans aux Pyrénées. Paris, 1902, t. V, p. 116-118)

Mais l’invasion du phylloxéra, la crise agricole et les courses dans la montagne le mirent en faillite en 1890, et il s’enfuit en Espagne :

« Un gros scandale vient de jeter la consternation parmi la population mirandaise. Le sieur Bazillac, gros bonnet du cléricalisme et banquier des “ bien pensant ” a levé le pied en oubliant, cela va sans dire, de laisser la caisse pleine pour désintéresser ses nombreuses victimes.

Le Tribunal de commerce de Mirande a prononcé samedi [18 janvier] l’ouverture de la faillitte [sic] et a ordonné l’arrestation du fuyard….. si la gendarmerie peut lui mettre la main au collet.

Le sieur Bazillac opérait sur de très fortes sommes ; on parle de 3 millions. Naturellement, un tas de cléricaux et de réactionnaires sont victimes de cette faillite. Et dire que tous ces nigauds préféraient confier leur argent au sieur Bazillac parce qu’il était clérical que le confier à cette gueuse de République qui n’a jamais fait, comme Vignaux, de St-Sauvy, et Trémolière, de Gimont !

Comme tous ces imbéciles doivent aujourd’hui se mordre les poings ? Trop tard !

Au dernier moment, nous apprenons que le sieur Bazillac, avant de prendre la fuite, a vendu tous les produits de ses métairies pour avoir un magot plus arrondi, et qu’il a filé au bras d’une femme….. qui, naturellement, n’était pas la sienne.

Quel joli monde ! Oremus….. »

(« Banquier en fuite ». Dans La Fraternité. Tribune démocratique du Gers et de la région, 19 janvier 1890, p. 3)


 

Sa bibliothèque fut vendue à Bordeaux, Salle des ventes de l’Athénée, 28 rue Mably, du mardi 28 avril au vendredi 1ermai 1891, en 4 vacations : Catalogue de la bibliothèque de M. Jean Bazillac, ancien banquier à Mirande (Bordeaux, Veuve Moquet, 1891, in-8, [8]-112 p., 1.194 lots), dont Théologie [40 lots = 3,35 %], Jurisprudence [14 lots = 1,17 %], Sciences et Arts [225 lots = 18,84 %], Belles-Lettres [491 lots = 41,12 %], Histoire [423 lots = 35,42 %], Article omis [1 lot = 0,08 %]. Plusieurs exemplaires étaient en mauvais état ou incomplets.

Photographie BnF

 

11. Psaumes de David viratz en rhythme gascon. Tolosa, Jacques Colomes, 1565, in-8, vélin blanc, milieu et fil. dorés sur les plats, t. d.



20. Quadrins historiques de la Bible. Lyon, Jean de Tournes, 1553. – Quadrins historiques d’Exode. Lyon, Jean de Tournes, 1553. 2 part. en 1 vol. in-8, v. b., fil., dos orné. Première édition des figures de la Bible gravées sur bois par Salomon Bernard, dit « le Petit Bernard ».



58. M. Tullii Ciceronis opera philosophica in duas partes divisa. Lugduni, Ioan. Pillehotte, 1589, 2 t. en 1 vol. pet. in-8, mar. r., riches compart. de feuillages et d’arabesques, t. d. (Rel. d’époque).



69. De la sagesse, trois livres. Par Pierre Charron, Parisien, Docteur es Droicts. Leyde, Elzeviers, 1646, pet. in-12, front., mar. r., fil., coins fleuronnés, dos orné, dent. int., t. d. ciselée.


Photographies Bertrand Hugonnard-Roche


71. Les Caractères de Théophraste traduits du grec, avec les Caractères ou les Mœurs de ce siècle. Huitième édition. Paris, Estienne Michallet, 1694, in-12, v. j. Dauphin couronné au dos [voir J. P. A. Madden. « Des reliures avec le cimier du Dauphin ». Dans Lettres d’un bibliographe. Paris, Ernest Leroux, 1886, t. VI, p. 101-106]



102. Astronomie physique, ou Principes généraux de la nature, appliqués au mécanisme astronomique, et comparés aux principes de la philosophie de M. Newton. Paris, Charles-Antoine Jombert, 1740, in-4, mar. r., dent. sur les plats, dos orné, dent. int., t. d. Aux armes du cardinal de Polignac.



133. Andreæ Alciati. V. C. Emblemata. Lugduni, apud Hæred. Gulielmi Rouillii, 1600, 2 part. en 1 vol. in-8, titre rouge et noir, parch., 213 fig. sur bois.



134. Tableaux du temple des muses ; tirez du cabinet defeuMr.Favereau. Paris, Antoine de Sommaville, 1655, in-fol., demi-veau fauve, dos orné, 59 fig.



141. Modes et usages au temps de Marie-Antoinette par le comte de Reiset. Paris, Firmin Didot et Cie, 1885, 2 vol. gr. in-8, demi-mar. r., coins, dos ornés, fil., tête dorée, non rog., près de 200 gravures, dont 110 grandes planches, 68 coloriées.



143. Types et uniformes. L’Armée française, par Édouard Detaille. Paris, Boussod, Valadon et Cie, 1885, 16 liv. in-fol., en cartons.



167. L’Eclipse. Journal hebdomadaire illustré. Paris, 1868-1876, 7 vol. in-fol., demi-toile, non rogn. Coll. Complète.

Photographie BnF


239. Paris à cheval. Texte et dessins par Crafty. Paris, E. Plon et Cie, 1883, gr. in-8, br., premier tirage.



242. L’Art en fait d’armes, ou de l’épée seule, avec les attitudes. Par le Sieur Labat. Toulouse, J. Boude, 1696. – Questions sur L’Art en fait d’armes, ou de l’épée. Par le Sr Labat. Toulouse, G. Robert, 1701. 2 part. en 1 vol. pet. in-8, fig., v. j.

Photographie BnF


269. La Fauconnerie de messire Arthelouche de Alagona. Poitiers, Enguilbert de Marnef et les Bouchetz frères, 1567, in-4.

Photographie BnF


270. La Fauconnerie de Guill. Tardif, du Puy en Vellay. Poitiers, Enguilbert de Marnef et les Bouchetz frères, 1567, in-4, fig., cart.



280. Prisciani grammatici cæsariensis libri omnes. [à la fin :] Venetiis, in ædibus Aldi, et Andreæ Asulani soceri, mense maio 1527, pet. in-4, v. ant., t. d. 



321. Les Métamorphoses d’Ovide, en latin et en françois, De la Traduction de M. l’Abbé Banier, de l’Académie Royale des Inscriptions & Belles-Lettres. Paris, Hocherau, 1767-1770, 4 vol. in-4, mar. r., fil. à la Duseuil, coins, dos ornés, dent. int., t. d. Relié sur brochure. 140 fig., 1 fleuron sur le titre de chaque vol., 30 vign., 1 cul-de-lampe à la fin du dernier vol.



327. La Pharsale, de Lucain. par Mr. de Breboeuf. Leide, Jean Elsevier, 1658, pet. in-12, front., parch. à recouvr.



346. Les Œuvres de Pierre de Ronsard, Gentilhomme Vandosmois, Prince des Poetes François. Paris, Nicolas Buon, 1609, 2 part. en 1 vol. in-fol., mar. r., comp. de fil. à la Duseuil, dos orné, t.d.



349. Les Œuvres poetiques de Pierre de Cornu, Dauphinois. Lyon, Jean Huguetan, 1583, in-8, parch.



350. La Galliade, ou de la révolution des arts et sciences. Paris, Guillaume Chaudière, 1578, in-8, parch.



353.Œuvres de Nicolas Boileau Despréaux. Avec des éclaicissemens historiques, donnez par lui-même. La Haye, P. Gosse et J. Neaulme, 1729, 2 vol. in-fol., v. b., dos ornés, dent. int., tr. r., front., fig., portr., vign., culs-de-lampe, lettrines.



388. La Pucelle, ou la France délivrée, poëme héroïque. Par M. Chapelain. Paris, Augustin Courbé, 1656, in-fol., v. j., front., portr., fig., vign., culs-de-lampe, lettres ornées.



404. Les Bains de Diane ou le Triomphe de l’amour, Poëme. Paris, J. P. Costard, 1770, in-8, cart. toile viol., front., fig.

Photographie BnF


470. Le Paradis perdu, poëme par Milton ; édition en anglais et en français, Ornée de douze Estampes en couleur d’après les Tableaux de M. Schall. Paris, Defer de Maisonneuve, 1792, 2 vol. in-4, pap. vélin, v. éc., dent. sur les plats, dos ornés, t. d.



507. Jenneval ou le Barnevelt françois, drame, en cinq actes, en prose. Par M. Mercier. Paris, Le Jay, 1769, gr. in-8, 1 fig. de C. P. Marillier gravée par E. De Ghendt, mar. citr., fil., dos orné, dent. int., t. d. (Belz-Niedrée). Pap. de Hollande.



531. Les Amours pastorales de Daphnis et Chloé. S. l. [Paris], s. n. [Coustelier], 1745, pet. in-8, mar. r., dent. à petits fers sur les plats, dos orné, dent. int., gardes en pap. dor., t. d., front., fleuron, fig., vign., culs-de-lampe, suite des 28 fig. du Régent ajoutée.



567. Le Comte de Valmont, ou les Égaremens de la raison. Douzième édition. Paris, Bossange, Masson et Besson, 1807, 6 vol. in-8, 6 fig., br., non rogn.



573. Balzac illustré. La Peau de chagrin. Études sociales. Paris, H. Delloye, Victor Lecou, 1838, gr. in-8, mar. r., ornem. gothiques à froids et fil. dorés sur les plats, dos orné, dent. int., t. d., premier tirage des illustrations sur acier.



612. Ludovic Halévy. L’Abbé Constantin, illustré par Madame Madeleine Lemaire. Paris, Boussod, Valadon et Cie, 1887, in-4, br. Pap. du Japon contenant 3 suites des fig.



648. Les Aventures de Don Quichotte. Paris, Surugue, Ravenet et Dupuis, s. d. [1725], gr. in-fol., v. m., médaillon à feuillages dorés au milieu des plats, dos orné, t. d., 30 estampes en premières épreuves.



655. Le Conte du tonneau, Contenant tout ce que les arts & les sciences Ont de plus sublime Et de plus mistérieux. Par Jonathan Swift. La Haye, Henri Scheurleer, 1741, 3 vol. in-12, 7 fig., demi-veau.



664. Avantures galantes et divertissantes du duc de Roquelaure, ou le Momus françois. Amsterdam, Veuve Desbordes, 1733, in-18, v. j.



673. Essai sur le caractère, les mœurs et l’esprit des femmes dans les différens siècles. Par M. Thomas, de l’Académie Françoise. Paris, Moutard, 1772, in-8, v. m.



803. Voyage dans la Russie méridionale et la Crimée, Par la Hongrie, la Valachie et la Moldavie, exécuté en 1837 sous la direction de M. Anatole de Démidoff. Paris, Ernest Bourdin et Comp., 1841-1842, 4 vol. gr. in-8, 64 gravures dessinées d’après nature par Raffet, et 2 atlas in-fol. [90 pl. et 4 cartes, et 100 pl.], demi-chagr. viol., dos ornés.



839. Cérémonies et coutumes religieuses de tous les peuples du monde Représentées par des Figures dessinées de la main de Bernard Picart. Amsterdam, J. F. Bernard, 1723-1743, 9 vol. – Superstitions anciennes et modernes. Amsterdam, Jean Frédéric Bernard, 1733, 2 vol. Ensemble 11 vol. in-fol., v. m., dos ornés, dent. int., tr. r., 266 fig., premier tirage.



851. Histoire des chevaliers hospitaliers de S. Jean de Jerusalem, appellez depuis les chevaliers de Rhodes, et aujourd’hui les chevaliers de Malte. Par M. l’Abbé de Vertot. Paris, Rollin, Quillau Père et Fils, Desaint, 1726, 4 vol. in-4, cartes, v. j., portr. de l’auteur, 4 vign. d’en-têtes, 66 portr. des grands maîtres.



897. Histoire d’Éléonor de Guyenne, duchesse d’Aquitaine. Par M ***. Londres, et se trouve à Paris, Chez Cussac, 1788, in-8, 3 fig., demi-toile viol.



937. Le Gazetier cuirassé, ou anecdotes scandaleuses de la Cour de France. Imprimé à cent lieues de la Bastille, à l’enseigne de la Liberté, 1785, in-12, front., plan, demi-mar. grenat, tête dor., non rogn.



1.032. Portugallia Sive De regis Portugalliæ regnis et opibus Commentarius. Lugd. Batavor. Ex Officina Elzeviriana, 1641, pet. in-12, front., mar. r., comp. de fil. droits et courbés, fleurons et milieu à petits fers et au pointillé, dos orné, dent. int., t. d. (Le Gascon). Au chiffre de Habert de Montmor.



1.061. L’Antiquité expliquée, et représentée en figures. Par Dom Bernard de Montfaucon. Paris, Florentin Delaulne, Hilaire Foucault, Michel Clousier, Jean-Geoffroy Nyon, Etienne Ganeau, Nicolas Gosselin et Pierre-François Giffart, 1719-1724, 15 vol. gr. in-fol., pl., v. f., dos ornés. Grand papier.



1.064. Urbis Romæ topographia. [à la fin :] Romæ in ædibus Valerij, & Aloisy fratris, Academiæ Romanæ impressorum, Mense Setembris. 1544, in-fol., fig. sur bois, demi-bas. brune.



1.194. Atlas du Traité sur la cavalerie, par M. le comte Drummond de Melfort. Paris, Guillaume Desprez, 1776, gr. in-fol., demi-parch., 32 figures gravées sur cuivre et plusieurs fois repliées de Louis-Nicolas Van Blarenberghe.


 

Le 4 mai 1892, la vente en 23 lots distincts et séparés, sans réunion, de divers immeubles de toute nature dépendant de la faillite Bazillac, eut lieu au Palais de Justice de Mirande : métairie dite de Relongue, sise dans les communes de Monclar et de Saint-Martin-de-Horgues ; belle maison sise dans la ville de Mirande, à proximité de la principale place ; bâtiment à usage d’écurie et de cave, sis dans la ville de Mirande, aussi à proximité de la principale place ; un bâtiment, aussi à usage d’écurie et remise, surmonté d’un immense grenier à fourrages ou à grains, attenant au précédent ; un jardin, clos de murs, sis dans la ville de Mirande ; maison et terres de diverses natures, dans les communes d’Aignan, lieu dit à Bordeneuve, sur le bord de la route d’Aignan à Plaisance ; bois et lande boisée, à Loussous-Debat ; prairie, à Loussous-Debat et Lasserade ; labourable, à Aignan, section de Fromentas ; lande et chemin à Aignan, section de Fromentas ; vigne et vigne-hautin, à Aignan, section de Fromentas ; labourable, à Aignan, section de Fromentas ; vigne piquepoult, à Loussous-Debat ; labourable et vigne-piquepoult, à Couloumé-Mondebat ; labourable à Couloumé-Mondebat ; lande, vigne et vigne piquepoult, à Couloumé-Mondebat ; maison sise dans la ville de Riscle, donnant sur la place du Marché aux cochons, assortie d’une grande écurie avec grenier à fourrages au-dessus ; jardin de la ville de Riscle ; partie de maison et immeubles de diverses natures, à Miélan-Gouts ; labourable à Miélan-Gouts ; lopin de terre, à Montlezun ; un petit enclos, composé de labourable, hautin et jardin, et d’une maison en mauvais état, à Ladevèze-Ville ; une belle maison, sise dans la ville d’Aire-sur-l’Adour, ayant son entrée principale sur la rue Gambetta, composée de deux corps de logis, avec remise, pigeonnier et cour cimentée et complantée d’arbres d’agrément et d’arbustes. (La Dépêche, 19 avril 1892, p. 4)

Rue de Bezons, Courbevoie

 

Activement recherché, Jean Bazillac s’exila en Belgique. En 1917, il revint en France, à Courbevoie [Hauts-de-Seine], 57 rue de Bezons. Il y épousa, le 27 septembre 1927, Jeanne-Marie-Louise Dumas, née le 16 juillet 1871 à Marciac [Gers], et y mourut le 9 décembre 1928.    



Viewing all articles
Browse latest Browse all 474

Latest Images

Trending Articles





Latest Images