Quantcast
Channel: Histoire de la Bibliophilie
Viewing all articles
Browse latest Browse all 463

Maison de vente dite « hôtel de Bullion » (1779-1833)

0
0

 La reproduction des articles est autorisée à condition d'en citer l'origine.

Une vente à l'Hôtel Bullion au 18e Siècle
par F. Courboin, d'après P. Vidal
Dans L'Art et l'Idée, 1892

D’une famille originaire de Mâcon [Saône-et-Loire] et fils de Jean de Bullion [Yvelines], seigneur d’Argny, maître des requêtes en 1572, et de Charlotte de Lamoignon, Claude de Bullion (1569-1640), seigneur de Bonnelles [Yvelines], d’Esclimont [Saint-Symphorien-le-Château, Eure-et-Loir], de Montloüet [Beauvilliers, Eure-et-Loir], de Longchêne [Bullion] et de Pamfou [Seine-et-Marne], baron de Maule [Yvelines], marquis de Gallardon [Eure-et-Loir], conseiller au Parlement en 1599, maître des requêtes en 1605, président au Parlement de Grenoble en 1607, surintendant de Navarre en 1612, chancelier de la Reine en 1615, conseiller d’honneur au Parlement de Paris en 1616, conseiller d’État en 1629, surintendant des finances en 1632, garde des sceaux des Ordres du Roi en 1633, président à mortier au Parlement de Paris en 1636, épousa en 1612 Angélique Faure (1593-1662), fille de Guichard Faure, secrétaire du Roi, et de Madeleine Brulart, dont il eut cinq enfants.  

 

Plan dit "de Turgot" (1739)

De 1630 à 1634, il fit construire, peut-être sur les plans du très jeune architecte Louis Le Vau (1612-1670), rue Plâtrière [Ier, rue Jean-Jacques Rousseau depuis le 4 mai 1791], l’hôtel qui porta son nom, où deux galeries superposées, du côté de la rue Coq-Héron, furent peintes et décorées : la galerie haute, par le peintre Simon Vouet (1590-1649), qui y représenta l’histoire d’Ulysse, et le sculpteur Jacques Sarazin (1592-1660) ; la galerie basse, par le peintre Jacques Blanchard (1600-1638), qui y représenta les douze mois de l’année, et le sculpteur Jacques Duchemin.

Plan Debarme (1763)

Le 1er mars 1757, le roi Louis XV fit l’acquisition de l’hôtel voisin d’Armenonville, dont la principale entrée était dans la rue Plâtrière, alors propriété de l’architecte Laurent Destouches, moyennant la somme de 550.000 livres, pour y placer l’Hôtel des Postes.

Les immeubles portant, à la fin du XIXe siècle, les numéros 49, 51 et 53 sur la rue Jean-Jacques Rousseau, ne formaient en 1776 qu’une seule et même construction appelée hôtel de Bullion, rue Plâtrière, qui était alors la propriété de Guy-André-Pierre de Montmorency (1723-1798), duc de Laval, époux de Jacqueline-Marie-Hortense de Bullion (1716-1795).

Le 30 décembre 1777, le duc de Laval vendit cet hôtel pour 440.000 livres à Marie-Louis-César Roulleau, trésorier de France. Dès le mardi 8 avril 1777, au Palais du Temple, huit tableaux peints sur toile par Simon Vouet, provenant de l’hôtel de Bullion, avaient figuré à la vente du cabinet du prince de Conti : Catalogue d’une riche collection de tableaux Des Maîtres les plus célèbres des trois Ecoles (Paris, Muzier père et Pierre Remy, 1777, nos 529 et 530).

Roulleau revendit une partie de l’hôtel Bullion [n° 51] au peintre et négociant Alexandre-Joseph Paillet (1743-1814) le 5 octobre 1778 ; une autre partie [n° 53], à Prévoteau le 10 mai 1779 ; et ce qui lui restait de l’hôtel [n° 49], à l’architecte Claude Billard de Bélisard le 10 octobre 1781.

L’hôtel de Bullion devint un hôtel meublé, occupé par de nombreux locataires. La loge Saint-Jean d’Écosse du Contrat social s’établit en 1779 dans la galerie haute. Sur la rue Plâtrière, le rez-de-chaussée fut converti en sept salles de vente par Paillet.

3 rue Plâtrière

« C’est de cette époque que datent les premières mutilations. M. Paillet le coupa [l’hôtel] en deux parties.

La première, celle qui donnait sur la rue Coq-Héron, et où se trouvaient les 2 galeries dont nous parlions tout à l’heure, devint le lieu des séances de la franc-maçonnerie suisse, et la seconde, celle qui était en bordure de la rue Jean-Jacques Rousseau, fut affectée à la vente aux enchères des tableaux et objets d’art, dont ledit Paillet faisait un important commerce.

Bientôt d’autres salles y furent ajoutées pour les ventes publiques, et elles eurent une telle vogue et donnèrent à l’hôtel une si grande notoriété que depuis on a communément donné le nom d’hôtel Bullion aux autres locaux affectés aux ventes à l’enchère. »

(Le Cri du Peuple, mercredi 25 décembre 1889, p. 3)

Paillet avait quitté l’hôtel d’Aligre, rue Saint Honoré [Ier], à la suite de démêlés avec son associé, Charles-André Mercier (1741-1823), frère de l’auteur du Tableau de Paris (Hambourg, Virchaux et Compagnie, et Neuchâtel, Samuel Fauche, 1781, 2 vol.). Dans une salle nouvellement construite, Paillet organisa une vente inaugurale le 1er décembre 1779 : Catalogue d’une riche collection de tableaux des peintres les plus célebres [sic] des différentes Ecoles […] ; Qui composent le Cabinet de M. *** [Jean-Baptiste-Guillaume de Gévigney (1729-1802)] (Paris, Saugrain et Lamy, A. J. Paillet, 1779).  


 

« Cet Hôtel [Bullion] intéresse aujourd’hui, par les ventes qui s’y font presque journellement, de Meubles précieux, de Bijoux, de Livres provenans de quelques Bibliotheques particulieres, & de Tableaux rares, souvent du plus grand prix. Il y a plusieurs Salles au rez-de-chaussée. Celle des Tableaux se fait, pour l’ordinaire, dans la plus grande, qui est éclairée par le plafond. On donne aussi, dans cette même Salle, des Concerts d’Amateurs, des Bals & Fêtes Maçoniques. » [sic]

(J. A. Dulaure. Nouvelle description des curiosités de Paris. Paris, Lejay, 1785, t. I, Seconde partie, p. 315)

Pour régler la dette qu’il avait encore à l’égard de la veuve Roulleau, Paillet dut revendre l’hôtel de Bullion en 1793 :

« Enfin, au mois de juin 1793, l’immeuble devint la propriété de M. Petit, ancien avocat au conseil du roi, qui mourut en 1833, laissant pour héritier une fille, devenue Mme Mutteau-d’Origny, et un fils, M. Petit de Fontenille. »

(Le Cri du Peuple, Ibid.)

Dès lors, Paillet organisa ses ventes dans la salle de Jean-Baptiste-Pierre Lebrun, 96 rue de Cléry [IIe], ou, plus rarement, à l’hôtel Bullion, ou, plus souvent, soit à la Maison des Divisions supplémentaires du Mont-de-Piété, 45 rue Vivienne [IIe], soit dans la salle de L.-C. Desmarets, 26 rue du Bouloi [Ier], au coin de la rue Coquillière.

La seule vente que Paillet ait organisé en la boutique de Jean-Charles Silvestre, rue des Bons Enfants, fut celle qui débuta le 14 avril 1806, après le décès de Louis-Alexandre Trouard, architecte de l’Académie, qui comprenait six lots de peinture, des livres, des dessins, des sculptures et sept articles d’histoire naturelle.

51 rue Jean-Jacques Rousseau

L’hôtel de Bullion servit de local pour les ventes jusqu’en 1833. Il fut mis aux enchères pour 500.000 francs le 20 novembre 1872, mais resta invendu faute d’acquéreur. Entre 1880 et 1890, il fut démoli par la percée de la rue du Louvre et l’extension de l’Hôtel des Postes.


 

« De cette fastueuse habitation, il ne reste maintenant aucun vestige. Elle a été emportée en entier par le tracé du périmètre de l’Hôtel des Postes. Depuis quelques temps, du reste, elle n’était plus qu’une grande maison de rapport habitée par de nombreux commerçants et industriels. Les bureaux de l’Agence Havas y ont été instalés pendant plusieurs années. Il y a eu également, en même temps, un éditeur de musique, une somnambule extra lucide, les bureaux d’un journal hebdomadaire et une entreprise de camionnage. »

(Le Cri du Peuple, Ibid.)

 

Catalogues de ventes de livres


 

Vente du lundi 14 février 1780 et jours suivants : Catalogue des livres de feu M. Lambert, Ancien Lieutenant-Colonel de Dragons, & Chevalier de l’Ordre Royal & Militaire de S. Louis (Paris, G. de Bure fils aîné, 1780).

Vente du vendredi 2 juin 1780 et jours suivants : Catalogue des livres de M. R*** (Paris, Pissot, 1780).

Vente du lundi 5 au vendredi 23 mars 1781, en 17 vacations : Catalogue des livres rares et précieux de feu M. Gouttard (Paris, G. de Bure, fils aîné, 1780).

Vente du lundi 12 mars 1781 et jours suivants : Catalogue d’une collection de manuscrits intéressans et de livres rares et singuliers provenans de la bibliothèque de M*** (Paris, Mérigot l’aîné, 1781).

Vente du mardi 27 mars au mercredi 4 avril 1781, en 8 vacations : Catalogue de livres rares et singuliers, et des registres manuscrits du Parlement (Paris, Gogué et Née de La Rochelle, 1781).

Vente du jeudi 23 au mercredi 29 mai 1782, en 6 vacations : Catalogue de livres choisis et précieux pour leur belle conservation, La plus grande partie en Grand Papier, & reliés en maroquin, provenans du cabinet de M*** [de Sainte- Foy] (Paris, Guill. de Bure fils aîné, 1782).

Vente du lundi 22 juillet 1782 et jours suivants : Catalogue des livres de la bibliothèque de M. le baron d’H ** [d’Heiss] (Paris, Guillaume De Bure, fils aîné, 1782).

Vente du lundi 28 avril 1783 et jours suivants : Catalogue des livres de la bibliotheque de M***[Augustin-Martin Lottin] (Paris, C. G. Le Clerc, 1783).

Vente du jeudi 24 juillet 1783 et jours suivants : Catalogue des livres de la bibliothèque de M***(Paris, Saugrain, 1783).

Vente du 22 septembre 1783 et jours suivants : Catalogue des Livres, Instrumens de Mathématiques & Outils, composant les Cabinet & Laboratoire de M. de la Roue, ancien Lustrier du Garde-Meuble du Roi (Paris, Le Clerc, Baradelle l’aîné et Michel, 1783).

Vente du lundi 17 novembre 1783 et jours suivants : Catalogue des livres de la bibliothèque de M. ***(Paris, Saugrain, 1783).

Vente du lundi 19 janvier 1784 et jours suivants : Catalogue des livres de la bibliothèque de M***(Paris, Leclerc et Dupuis, 1784).


Vente du mercredi 24 novembre au mardi 7 décembre 1784, en 12 vacations : Catalogue des livres du cabinet de feu M. Chastre de Cangé de Billy [Armand-Pierre-François Chastre de Cangé, sieur de Billy] (Paris, de Bure fils ainé, 1784).

Vente du jeudi 16 au mercredi 22 décembre 1784, en 6 vacations : Catalogue des livres de feu M. Tronchin, Premier Médecin de S. A. S. Monseigneur le Duc d’Orléans ; Et de M. Tronchin son fils, Trésorier du Marc-d’Or (Paris, de Bure fils aîné, 1784).

Vente du lundi 7 au jeudi 17 mars 1785, en 10 vacations : Catalogue des livres rares et précieux de M. *** [d’Heiss] (Paris, de Bure fils aîné, 1785).  

Vente du lundi 6 au samedi 11 juin 1785, en 6 vacations : Catalogue des livres de M. *** [d’Heiss] (Paris, de Bure fils aîné, 1785). 

Vente du lundi 6 mars 1786 et jours suivants : Catalogue des livres rares et singuliers, de la bibliotheque de M. l’Abbé Sepher, Docteur de Sorbonne, Vice-Chancelier de l’Université, et Chanoine Chevecier de Saint-Etienne-des-Grès (Paris, Fournier, 1786).

Vente du lundi 13 mars au samedi 8 avril 1786, en 23 vacations : Catalogue de livres rares [Le Camus de Limare] (Paris, G. de Bure, fils aîné, 1786).

Vente du jeudi 20 juillet 1786 et jours suivants : Catalogue des livres de la bibliothèque de M.***(Paris, Leclerc et Dupuis, 1786).

Vente du jeudi 3 mai 1787 et jours suivants : Catalogue des livres de la bibliothèque de feu Son Altesse Sérénissime Monseigneur le duc d’Orléans, premier prince de sang(Paris, Leclerc, Baudouin et Veuve Vallat-la-Chapelle, 1787).

Vente du lundi 19 novembre 1787 et jours suivants : Catalogue de livres rares et singuliers provenans du cabinet de M. *** [Mars] (Paris, De Bure l’aîné, 1787).

Vente du mardi 29 janvier 1788 et jours suivants : Catalogue des livres, rares et singuliers, provenant du cabinet de M*** (Paris, Boulard et Desray, 1788).

Vente du lundi 21 avril 1788 : Notice d’une partie de livres provenants de la bibliotheque de M. de ***, au nombre de 4500 volumes (Paris, Laurent, 1788).

Vente du lundi 9 mars au mercredi 22 avril 1789, en 37 vacations : Catalogue des livres choisis et bien conditionnés du cabinet de M *** [Dincourt d’Hangard] (Paris, Née de La Rochelle et Belin Junior, 1789).

Vente du lundi 4 octobre 1790 et jours suivants : Catalogue des Livres de la Bibliothèque de feu M. l’Abbé *** (Paris, Briand, 1790).


Vente du lundi 9 janvier 1792 et jours suivants : Catalogue des livres de la bibliothèque de feu M. Mirabeau l’Ainé, Député et ex-Président de l’Assemblée Nationale Constituante (Paris, Rozet et Belin junior, 1791).

Vente du lundi 12 mars 1792 et jours suivants : Catalogue des livres de la bibliotheque de M***[Loménie de Brienne]. Faisant suite à l’Index librorum ab inventa typographia ad annum 1500. Auct. Fr. Xav. Laire. Tome III (Paris, G. de Bure l’aîné, 1792).

Vente du jeudi 16 et du vendredi 17 mai 1793 : Catalogue des livres du Citoyen *** (Pari, Bizet et Guillaume De Bure l’aîné, 1793).

Vente du 24 messidor au 5 thermidor An II [12 au 23 juillet 1794], en 11 vacations : Notice des principaux articles des livres en tout genre, provenants [sic] de la bibliotheque du C. *** (Paris, G. Debure l’aîné, An 2).

Vente du mercredi 10 décembre 1817 au lundi 12 janvier 1818, en 28 vacations : Catalogue des livres rares et singuliers de la bibliothèque de M. Ch*** [Chaillon], homme de lettres, et ancien bibliothécaire (Paris, Méquignon junior, 1817).

Vente du lundi 2 mars au jeudi 9 avril 1818, en 30 vacations : Catalogue des livres de la bibliothéque[sic] De feu M. P.-L. Ginguené, Membre de l’Institut de France, de l’Académie della Crusca, de l’Académie de Turin, etc. (Paris, Merlin, 1817).

Vente du lundi 18 janvier 1819 et jours suivants [prévue du mardi 1er décembre 1818 au mercredi 20 janvier 1819], en 38 vacations : Catalogue des livres de la bibliothéque [sic] De Feu M. Clavier, de l’Académie des inscriptions et belles-lettres (Paris, De Bure frères, 1818).

Vente du lundi 15 et du mardi 16 février 1819 : Notice d’estampes anciennes, livres à figures, Ouvrages sur le Antiquités et l’Architecture, Voyages pittoresques, nombreuses Collections de Mythologie et de Topographie, Recueil de Dessins d’après des Monumens anciens, etc., Après le décès de M. Millin, Membre de l’Institut, Conservateur des Médailles de la Bibliothèque du Roi, Chevalier de la légion-d’honneur (Paris, Chariot et Bénard, 1819).

Vente du lundi 1ermars 1819 et jours suivants : Catalogue des livres de la bibliothèque de feu M. le Président Talbert [Denis-Claude-Joseph Talbert de Nancray](Paris, Fournier, 1819).

Vente du jeudi 15 avril au vendredi 14 mai 1819, en 25 vacations : Catalogue des livres rares et singuliers De M. *** (Paris, De Bure frères, 1819).

Vente du lundi 24 mai au mercredi 7 juillet 1819, en 35 vacations : Catalogue des livres de la bibliothéque [sic] de feu M. Millin, de l’Académie des inscriptions et belles-lettres, l’un des conservateurs du cabinet des antiques de la Bibliothéque [sic] du Roi, chevalier de la Légion d’honneur, etc. (Paris, De Bure frères, 1819).

Vente du mercredi 15 au jeudi 23 décembre 1819, en 9 vacations : Catalogue des livres bien conditionnés de la bibliothèque de feu M. de *** (Paris, Tilliard frères, 1819).

Vente du lundi 21 février au vendredi 3 mars 1820, en 11 vacations : Catalogue des livres rares et précieux de la bibliothéque [sic] de M *** (Paris, De Bure frères, 1820).    

Vente du lundi 21 mai au samedi 2 juin 1821, en 11 vacations : Catalogue des livres de la bibliothéque[sic] De Feu M. Capperonnier, l’un des conservateurs des livres imprimés de la Bibliothéque [sic] du Roi (Paris, De Bure frères, 1821).        

Vente du mercredi 28 novembre au jeudi 20 décembre 1821, en 20 vacations : Catalogue des livres rares et précieux, des manuscrits et ouvrages imprimés sur vélin de la bibliothéque[sic] de M. ***(Paris, De Bure frères, 1821). 

Vente du vendredi 21 au jeudi 27 décembre 1821, en 4 vacations : Supplément au catalogue des livres rares et précieux, etc. de la bibliothéque [sic] de M.***(Paris, De Bure frères, 1821). 

Vente du mercredi 9 au jeudi 24 janvier 1822, en 13 vacations : Catalogue des livres très-bien conditionnés, de la bibliothéque [sic] de feu M. de Wailly, chevalier de la Légion d’honneur, et proviseur du collége [sic] royal de Henri IV (Paris, De Bure frères, 1821).

Vente du mardi 16 au samedi 20 avril 1822, en 5 vacations : Catalogue des livres du cabinet de feu M. de Verdun, Surintendant des maison, domaines, finances, etc. de S. A. R. Monsieur (Paris, De Bure frères, 1822).          

Vente du vendredi 15 novembre au mercredi 11 décembre 1822, en 23 vacations : Catalogue des livres de la bibliothéque [sic] de feu M. Barbier de Neuville, Officier de l’Ordre royal de la Légion d’honneur, ancien chef de division au Ministère de l’intérieur(Paris, De Bure frères, 1822). 

Vente du lundi 17 mars au vendredi 16 mai 1823, en 44 vacations : Catalogue des livres rares et précieux, des manuscrits, etc. de la bibliothéque [sic] rassemblée par feu M. Paignon Dijonval, et continuée par M. le vicomte de Morel-Vindé, pair de France (Paris, De Bure frères, 1822).

Vente du mercredi 1erau vendredi 3 octobre 1823, en 3 vacations : Catalogue des livres de M. *** (Paris, De Bure frères, 1823).


Vente du jeudi 18 au samedi 27 décembre 1823, en 8 vacations : Catalogue des livres, la plupart en papier vélin, composant la bibliothèque de M. P. Didot l’Ainé, ancien imprimeur du Roi, etc. (Paris, De Bure frères, 1823).

Vente du lundi 9 février au lundi 22 mars 1824, en 34 vacations : Catalogue des livres rares et précieux, de manuscrits, de livres imprimés sur vélin, etc. de la bibliothéque [sic] de M. Chardin (Paris, De Bure frères, 1823).

Vente du jeudi 1er au samedi 10 avril 1824, en 9 vacations : Catalogue des livres de M. ***(Paris, De Bure frères, 1824).

Vente du lundi 21 et du mardi 22 juin 1824 : Catalogue des livres dont beaucoup sont reliés en maroquin, par Derome ; provenant de la bibliothéque [sic] de M. ***(Paris, De Bure frères, 1824).

Vente du lundi 7 au mardi 15 mars 1825, en 8 vacations : Catalogue des livres rares et précieux, de premières éditions, de livres du XVesiècle, etc. de la bibliothéque [sic] de M. *** (Paris, De Bure frères, 1825).

Vente du lundi 27 juin au vendredi 1er juillet 1825, en 5 vacations : Catalogue des livres de la bibliothéque [sic] de M. *** (Paris, De Bure frères, 1825).

Vente du mercredi 22 au vendredi 24 février 1826, en 3 vacations : Catalogue des livres de M. ***(Paris, De Bure frères, 1826).

Vente du mercredi 12 avril 1826 et jours suivants : Catalogue des livres de la bibliothéque [sic] de feu M*** (Paris, De Bure frères, 1826).      

Vente du lundi 23 octobre au samedi 11 novembre 1826, en 16 vacations : Catalogue des livres composant la bibliothéque [sic] de M. Boucher de La Richarderie, ancien membre de la cour de cassation, et auteur de la Bibliothéque [sic] universelle des voyages (Paris, De Bure frères, 1826).

Vente du mercredi 22 au samedi 25 novembre 1826, en 4 vacations : Catalogue des livres de la bibliothéque [sic] de M. *** (Paris, De Bure frères, 1826).


Vente du lundi 27 novembre au vendredi 1er décembre 1826, en 5 vacations : Catalogue des livres d’une partie de la bibliothéque [sic] de feu M. le baron de Pappenheim, lieutenant-général, envoyé extraordinaire et ministre plénipotentiaire de S. A. R. le grand duc de Hesse, près S. M. très chrétienne (Paris, De Bure frères, 1826).

Vente du lundi 26 au samedi 31 mars 1827, en 6 vacations : Catalogue des livres de M. *** (Paris, De Bure frères, 1827).

Vente du lundi 9 au samedi 14 septembre 1833, en 6 vacations : Catalogue d’estampes anciennes et modernes, bons ouvrages de bibliothèque, livres à figures, recueils, albums, peintures, médailles, dessins, lithographies, ustensiles, etc., etc., provenant du cabinet et du fonds d’un artiste-éditeur (Paris, Potrelle, 1833).

Armes de Claude de Bullion
Ecartelé. Aux 1 et 4 d’azur, à trois fasces ondées d’argent, au lion naissant d’or [Bullion]. Aux 2 et 3, d’argent, à la bande de gueules, accompagnée de six coquilles de même en orle [Vincent]

 

 


Viewing all articles
Browse latest Browse all 463