Quantcast
Channel: Histoire de la Bibliophilie
Viewing all articles
Browse latest Browse all 464

Charles Bosse (1870-1944), fondateur du Bouquiniste français

0
0

 La reproduction des articles est autorisée à condition d'en citer l'origine.

Apcher


La famille de Charles Bosse est originaire d’Apcher, hameau situé sur la commune de Prunières [Lozère], dans l’ancien pays du Gévaudan. Culminant à 1.060 m d’altitude, Apcher offre un formidable panorama sur la région montagneuse de la Margeride et un riche patrimoine datant du XIIIesiècle : le donjon de l’ancien château, la chapelle Saint-Jean-Baptiste et sa Vierge en majesté [conservée en l’église Saint-Caprais de Prunières].


 

Charles-Célestin Bosse est né à Paris, 130 rue de Vaugirard [VIe], le 11 juin 1870. Son père, Jean-Louis Bosse, né à Prunières le 1er janvier 1827 et mort à Paris [VIIe], 16 rue Pierre Leroux, le 25 mars 1899, était frotteur de parquets et avait épousé, le 23 juillet 1868 à Paris [VIIe], Catherine Guilhamet, cuisinière, née le 28 novembre 1837 à Féas [Basses-Pyrénées] et décédée le 7 décembre 1907 à Paris, 16 rue Pierre Leroux.

Son grand-père, Jean-Baptiste Bosse, dit « Rainal », était propriétaire cultivateur à Prunières, au hameau d’Apcher : il y était né le 25 juin 1784 et y était mort le 1erjanvier 1860 ; son épouse, Élisabeth Guy, y était décédée le 14 juin 1858.

À partir de 1883, Charles Bosse fut commis, successivement, chez : Alexandre Maloine (1849-1925), installé 91 boulevard Saint-Germain [VIe] depuis 1881 ; Pierre Rouquette (1833-1912), qui avait repris la librairie d’Eugène Delaroque en 1861, 57 passage Choiseul [IIe] ; Théodore Dorbon (1845-1895), dit « Dorbon Père », installé depuis 1877 au 20 rue Bonaparte [VIe], puis 6 rue de Seine [VIe] à partir de 1890 ; Émile Rondeau, successeur de Paul Fontaine [fils d’Auguste] en 1888, 35 passage des Panoramas [IIe], puis 19 boulevard Montmartre [IIe] à partir de 1894 ; Alexis Rouquette (1865-1942), successeur de son père au passage Choiseul, qui s’installera au 18 rue Lafayette [IXe] en 1902.

Charles Bosse mesurait 1,65 m, avait un visage ovale, une petite bouche, un menton rond, un front et un nez ordinaires, des yeux, des cheveux et des sourcils châtains.

Le 17 juillet 1894, à Paris [IXe], Charles Bosse épousa Berthe-Henriette-Alix Maertens, née à Lille [Nord] le 16 juillet 1872, fille de Pierre Maertens, charcutier, et de Célestine Loyer.

Photographie Martinez D.

 


Photographie Bertrand Hugonnard-Roche


Photographie Bertrand Hugonnard-Roche

46 rue Lafayette (mai 2021)


En 1901, il s’établit libraire-éditeur au 46 rue Lafayette. 

Photographie Librairie Le Feu Follet



Il débuta sa carrière d’éditeur avec Le Péché véniel, par Honoré de Balzac (1901, 17 compositions de Paul Avril, 400 exemplaires). Suivirent 



Les Bateaux de Paris, par Gustave Geffroy (1903, 14 eaux-fortes par Charles Huard et 10 dessins d’Eugène Béjot gravés sur bois par Jacques Beltrand, 184 ex.), 

Stendhal étudiant (v. 1800)

la Correspondance de Stendhal (1800-1842) (1908, 3 vol. in-8, 3 portraits, tiré à petit nombre), Stendhal et l’Angleterre, par Doris Gunnell (1909), 



Le Vieux Paris, de Saint-Séverin à Saint-Étienne-du-Mont (1909, 20 eaux-fortes par Louis Toussaint, 350 ex.), 



une Iconographie de A. Willette (de 1861 à 1909), par Paul Beuve (1909, 21 compositions de Willette, 200 ex.) 



et Le Vrai J.-K. Huysmans, par Gustave Coquiot (1912, portrait nouveau par J.-F. Raffaëlli).

16-18 rue de l'Ancienne Comédie (1930)


16-18 rue de l'Ancienne Comédie (avril 2021)

Le libraire du 18 rue de l’Ancienne Comédie [VIe], Adolphe Durel (1847-1913), mourut le 19 juin 1913. Il avait abandonné en 1910 les locaux qu’il occupait passage du Commerce [cour du Commerce-Saint-André, VIe]. Charles Bosse lui succéda dès 1913 et prit sa suite comme expert du ministère de la Justice. 



Sesprincipaux collaborateurs furent les commis-libraires Jules Lebouc, auteur d’un Mémento du Commis Libraire. Conseils pour la rédaction des catalogues de livres d’occasion (Paris, Ch. Bosse, 1925) et son neveu Lucien Marchand.

En 1914, Charles Bosse fut l’un des 29 membres fondateurs du Syndicat de la Librairie Ancienne et Moderne [S. L. A. M.], dont le premier président fut Édouard Rahir (1862-1924).



Avec Eugène Jorel (1856-1928), libraire 3 rue Bonaparte [VIe], Émile Nourry (1870-1935), libraire 62 rue des Écoles [Ve], Marcel Rivière (1872-1948), libraire 31 rue Jacob [VIe] et Jean Schemit (1868-1945), libraire 52 rue Laffitte [IXe], Charles Bosse publia, le 15 janvier 1920, le premier numéro d’un organe professionnel bimensuel intitulé Le Bouquiniste français. Avec le n° 22 du 1erdécembre suivant, cette publication devint hebdomadaire.

Il poursuivit l’édition de quelques ouvrages : Quelques poèmes, de Percy Bysshe Shelley, traduction par Paul Baillière (1924, bois de Charles Berriat) ; 



Manuel de l’amateur de reliures armoriées françaises, par le Docteur Eugène Olivier, Georges Hermal et le capitaine Robert de Roton (1924-1938, 30 vol. in-4, 2.685 pl., 20 ex. sur Japon et 1.025 ex. sur papier vélin, dont 25 exemplaires H.C.) ; 



Le Roi du monde, par René Guénon (1927) ; 



Catalogue de l’œuvre complet de Gustave Doré, par Henri Leblanc (1931) ; 



reproduction phototypique de l’édition princeps de Champ Fleury ou l’Art et Science de la Proportion des Lettres, par Geofroy Tory (1931) ; Blanche d’Antigny, actrice et demi-mondaine, par Guy Vauzat (1933, 250 ex.).

Marque des Médecins bibliophiles

 

Bosse fut aussi libraire de deux sociétés de bibliophiles, la Société des Médecins bibliophiles, fondée en 1921, et la Société des Bibliophiles de l’Aéro-Club de France, fondée en 1930.  

À l’hôtel Drouot, Charles Bosse dirigea, aux côtés de divers commissaires-priseurs, plusieurs centaines de ventes de livres : Adolphe Durel (27-28 octobre et 1-6 décembre 1913 ; 20-22 janvier 1914), René Choppin (10-14 février et 23-26 février 1920), Henri Monod (8-10 mars, 3-6 novembre et 22-25 novembre 1920 ; 7-12 mars et 7-10 novembre 1921), Pierre Munier (15-22 février 1922), Paul Lacombe (26-29 juin et 8-13 décembre 1922 ; 29 janvier-2 février et 26-29 mars 1923), 

Photographie Librairie du Cardinal


Charles Freund-Deschamps (26 février-2 mars 1923), Charles-Edward Haviland (9-12 avril et 14-19 mai 1923),Comte Paul Riant (23 novembre 1923),Abbé G. Miaux (12-15 novembre 1924),Étienne Port (5-7 février 1925),Comte de Reiset (1-6 février 1926), 



Pierre Louÿs (15-17 avril 1926 ; 4-9 avril et 10-14 mai 1927),Bibliothèque du château de La Brède (17-19 mai et 22-27 novembre 1926), 

Photographie Robin Halwas


José Ramon Garcia Donnell (14-18 juin 1926),Maurice Fatras (6-11 décembre 1926),L. Leclercq (27-28 avril 1927),J. Jamin (20-26 octobre 1927),Adolphe van Bever (1-7 décembre 1927),Armand Després (14-15 novembre 1928),Pierre Dor (15 mai 1929),Comte Henry de La Vaulx (27-30 octobre 1930),Duc de Vendôme (9-12 décembre 1931 et 22-27 février 1932),Hatchik Sevadjian (8-10 mars 1932),Monsieur et Madame Henri Leblanc (7-9 avril, 13-15 juin, 12-15 octobre, 16-18 novembre et 22-25 novembre 1932 ; 23-28 janvier 1933),Léon Comar (7-10 juin 1933),Duchesse d’Uzès (20-25 novembre 1933),Lucien Gougy (9-13 avril, 10-13 octobre et 15-18 octobre 1934 ; 10-12 février, 1er-3 juillet et 8 octobre 1936),Jean-Jacques Reubell (20-24 avril 1934),Albert Caplain (23-26 novembre et 3-5 décembre 1934),Albert Besnard (10 avril 1935),Veuve Maurice Picard (13-5 mai 1935), 


Jules Roederer (5-7 février 1936), Duc de Camastra-Ney d’Elchingen (11-13 février 1936), Jean Richepin (31 mars 1936), Jules Coüet (8-9 mai et 22-23 octobre 1936 ; 9-10 avril, 28-29 juin et 27-29 octobre 1937 ; 28-30 mars, 30-31 mai et 7-9 novembre 1938 ; 23-24 janvier 1939), Félix Rainbeaux (2-3 décembre 1936), Madame Théophile Belin (19-20 février et 10-11 juin 1936 ; 9-10 mars 1937), Prosper Dor (1er-3 mars 1937), Madame Waldeck-Rousseau (6 mars 1937), Fernand Monpillard (28 janvier 1938), Docteur Eugène Olivier (24-25 avril 1939), Henri Moreau (6-8 avril 1940), André Lelarge (11 avril 1940 et 4-7 mars 1941), Maurice Magre (23-24 juin 1942), Docteur René Ravaud (11 mai 1943), Saint-Georges de Bouhélier
[Stéphane-Georges Lepelletier de Bouhélier] (30 juin 1943), Comte Vigier (21-22 octobre 1943).

Il fit en outre un grand nombre de ventes anonymes, souvent importantes, particulièrement entre 1941 et 1944.   

En 1941, les libraires fondateurs propriétaires du journal Le Bouquiniste français proposèrent sa vente au S. L. A. M. À cause des autorités allemandes et du décès de Charles Bosse, l’acquisition ne put avoir lieu que le 2 février 1945, pour la somme de 43.000 francs, avec le stock de papier et le matériel.

Chevalier de la Légion d’honneur depuis 1925 et veuf depuis le 3 janvier 1939, Charles Bosse mourut le 16 mars 1944, en son domicile du 44 rue Fleurus [VIe].   


Sa bibliothèque fut vendue les jeudi 6 et vendredi 7 juillet 1944, en l’hôtel des commissaires-priseurs, 9 rue Drouot, salle n° 9 : Catalogue de la bibliothèque de feu M. Ch. Bosse, libraire de la Chancellerie(Paris, L. Giraud-Badin, 1944, in-8, 48 p., 318 lots), dont Livres anciens-Almanachs-Objets de vitrine [56 lots = 17,61 %], Romantiques et auteurs contemporains [53 lots = 16,66 %], Livres illustrés romantiques et modernes [189 lots = 59,43 %], Livres modernes et divers genres [18 lots = 5,66 %], Lots de bons livres anciens, plusieurs reliés en maroquin [2 lots = 0,62 %].


 

16. La Fontaine. Fables de La Fontaine, avec figures gravées par MM. Simon et Coiny. Paris, Imprimerie de Didot l’Aîné, 1787, 6 vol. in-18, pap. vélin, mar. rouge à grain long, encadr. de fil. dor. au pointillé avec petits médaillons, jeux de fil. courbes dans les angles, dos ornés au pointillé avec feuillages dor., pet. dent. int., doublés et gardes de tabis bleu pâle, tr. dor. (Rel. anc. dans le goût de Bozerian). Front., 275 fig. avant les numéros dessinées par Vivier. 78.000 fr.



18. La Rochefoucauld. Mémoires du duc de La Rochefoucauld. Paris, Ant. Aug. Renouard, 1817, in-12, mar. r. à grain long, pet. dent. dor. dans encadr. de fil., dos orné au pointillé, grecque dor. à l’int., tr. dor. (Bozerian Jeune). Papier vélin, 7 portraits gravés en taille-douce. 17.500 fr.



60. Balzac. La Peau de chagrin, roman philosophique, par M. de Balzac. Paris, Charles Gosselin et Urbain Canel, 1831, 2 tomes en 1 vol. in-8, demi-rel. veau bleu foncé avec coins, dos orné, tr. marb. (Rel. époque). Édition originale. 24.100 fr.

Photographie Camille Sourget

107. [Stendhal]. Mémoires d’un touriste, par l’auteur de Rouge et Noir. Paris, Ambroise Dupont, 1838, 2 vol. in-8, brochés. Édition originale. 21.100 fr.



131. Barbey d’Aurevilly (J.). Les Diaboliques, par J. Barbey d’Aurevilly. Paris, Librairie de la Collection des Dix, A. Romagnol, 1910, in-4, mar. r. jans., doublé de mar. r. avec encadr. de fruits et feuilles de myrtilles mos., gardes de soie brochée, tr. dor. sur témoins, couvert., étui (Marius Michel). Compositions et gravure originale de Lobel-Riche. Exemplaire sur vélin, imprimé pour Charles Bosse et renfermant les illustrations en épreuves d’artiste avec remarques. On a joint trois planches inutilisées, non mises dans le commerce. 42.000 fr.



140. Béranger. Chansons de P.-J. de Béranger. Paris, Perrotin et Guillaumin, 1830, 2 tomes. - Supplément. Bruxelles, Tarlier, 1830. – Chansons grivoises. S. l. n. d. 4 parties en 2 vol. in-32, mar. citron à grain long, au centre lyre dor. et mos. dans encadr. de fil. courbes et motifs dor., dos ornés, encadr. int. avec fil. dor., tr. dor. (Simier). Avec la suite de 87 fig., dont un portr., par Johannot, Charlet, Grenier et Granville. 25.000 fr.  



174.Évangile : selon : Saint-Luc. Traduit par Le Maistre de Sacy. Gravures sur bois par Jules Chadel. Paris, Pro Amicis, 1932, gr. in-4, en feuilles, couv., emboîtage. 120 ex. numérotés sur Japon. 70.000 fr.



203. Huysmans (J.-K.). La Cathédrale. 64 eaux-fortes originales de Charles Jouas. Paris, A. Blaizot et René Kieffer, 1909, in-4, mar. La Vallière clair, grand décor doré et à froid, dos orné, encadr. int. avec fil. dor., doublé et gardes de moire grenat, tr. dor. sur témoins, couvert., étui (M. Lortic). 250 ex. Celui-ci, hors commerce, porte un envoi de Kieffer à Charles Bosse. 61.000 fr.



225. Loti (Pierre). La Troisième Jeunesse de Madame Prune. 17 compositions originales gravées en couleurs par Foujita. Paris, Devambez, 1926, in-4, mar. La Vallière, branche d’arbre avec fleurs et feuillage mos. en diverses couleurs sur les deux plats, encadr. d’un large fil. dor., bordure int. avec listel rouge mos., doublé et gardes de taffetas rose, tête dor., non rogné, couvert., chemise et étui (Gruel). 457 ex. Celui-ci, n° 3, est 1 des 20 sur Japon ancien, avec 4 états des eaux-fortes et 1 dessin aquarellé. 31.000 fr.



228. Louÿs (Pierre). Les Poésies de Méléagre. Eaux-fortes originales et culs-de-lampe par André Édouard Marty. [Paris], Les Éclectiques du Livre, 1933, pet. in-4, mar. bleu foncé, cuivres de l’édition encastrés dans les plats, deux tirages sur satin formant doublé, encadr. de fil. dor., gardes de moire bleue, tr. dor. sur témoins, couvert., étui (Canape et Corriez). 170 ex. Ex. n° 25 imprimé au nom de Charles Bosse, avec 1 dessin original à l’encre de Chine de Marty, le tirage sur satin des deux cuivres encastrés dans la reliure et le menu du dîner à la suite duquel le volume fut distribué aux membres de la Société. Dédicaces de Marty à Charles Bosse sur le dessin et sur le menu. 40.000 fr.



245. Monnot (Abel). Besançon. Eaux-fortes originales de Charles Jouas. [Paris], Les Bibliophiles Comtois, 1938, in-4, en feuilles, couv., emboîtage. 150 ex. num. Ex. de sociétaire avec suite en premier état des eaux-fortes. 34.000 fr.

Photographie BnF

264. Régnier (H. de). La Cité des Eaux. Eaux-fortes originales de Charles Jouas. Paris, Aug. Blaizot et René Kieffer, 1912, in-4, mar. bleu clair, fil. dor. droits et au pointillé formant encadr. avec motifs dans les angles, dos orné avec fleurs de lis, dent. int., tr. dor. sur témoins, couvert., étui (De Samblanx). 250 ex. Celui-ci, hors commerce, au nom de Charles Bosse. 34.000 fr.



265. Renan (Ernest). Le Broyeur de lin. 27 eaux-fortes originales de Ed. Rudaux. Paris, L. Conquet, L. Carteret et Ciesuccesseurs, 1901, in-8, mar. La Vallière, 3 fil. dor., dos orné de jeux de fil. entrecroisés, doublé de mar. bleu ardoise avec encadr. mos. et dor., gardes de faille chaudron, tr. dor. sur témoins, couvert., étui (Chambolle-Duru). 300 ex. Un des 30 ex. vélin du Marais, avec illustrations en 3 états et aquarelle originale de Rudaux sur faux-titre supplémentaire. 29.000 fr.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Viewing all articles
Browse latest Browse all 464