Quantcast
Channel: Histoire de la Bibliophilie
Viewing all articles
Browse latest Browse all 463

Louis-Augustin Angran de Fontpertuis (1669-1747), libertin et athée, digne ami du Régent

0
0

 La reproduction des articles est autorisée à condition d'en citer l'origine. 


Orléans en 1575

Les Angran, originaires d’Orléans [Loiret], passèrent, au début du XVIIesiècle, dans l’une des plus anciennes rues de Paris, rue Quincampoix, sur la paroisse Saint-Nicolas-des-Champs [IIIe].

Le 20 juillet 1634, Euverte Angran (1581-1661), fils d’un marchand d’Orléans, fut anobli par l’acquisition d’un office de secrétaire du Roi [Saint Euverte fut évêque d’Orléans au IVe siècle]. 

Reste de l'ancien château de Fontpertuis avant sa destruction en 1919

Le 19 mai 1640, il acheta, pour la somme de 34.000 livres, la terre, seigneurie et château de Fontpertuis [Lailly-en-Val, Loiret]. 



En 1650, la terre et seigneurie de Fontpertuis fut érigée en vicomté, avec pour armes : « D’azur, à trois chevrons d’or, accompagnés de trois étoiles de même ». L’épouse d’Euverte Angran, Catherine Faignier, mourut à Paris le 6 janvier 1656 et lui-même le 18 août 1661.

 

Leur fils, Jacques Angran, était né le 2 janvier 1618 et fut baptisé en l’église Saint-Nicolas-des-Champs. Le 19 juillet 1643, il fut fait conseiller au Parlement de Metz [Moselle]. Le 4 juin 1668, en l’église Saint-André-des-Arcs [démolie en 1807, VIe], il épousa Angélique Crespin, née le 23 novembre 1646, fille de Jérôme Crespin, seigneur du Vivier, capitaine des chevau-légers de Condé et maitre d’hôtel du Roi. 

Abbaye de Port-Royal des Champs en 1674
Sur la commune de Magny-les-Hameaux [Yvelines]

Elle était liée avec plusieurs jansénistes et sa maison de la rue Sainte Avoye [partie de la rue du Temple, IIIe] leur avait servi de cachette de 1663 à 1668. Jacques Angran mourut le 22 mars 1674 et fut inhumé au cimetière de Saint-André-des-Arcs [disparu]. Son épouse, qu’Antoine Arnauld (1612-1694), dit « le Grand Arnauld », avait nommée sa légataire universelle, mourut le 2 mai 1714.


 

Fils unique de Jacques Angran, Louis, dit « Louis-Augustin », avait été baptisé à Saint-André-des-Arcs le 14 avril 1669. Sa mère lui donna pour précepteur le janséniste Nicolas Eustace (1639-1718). Le 19 juillet 1695, il reçut le brevet de bailli et capitaine des chasses du duché d’Orléans, du comté de Beaugency et pays de Sologne pour le duc d’Orléans Régent.

Le 9 octobre 1714, il vendit Fontpertuis à Jacques Papillon de La Grange (1677-1745), secrétaire du Roi, qui fit élever un nouveau château.

Après s’être logé dans des meublés rue des Bons Enfants [Ier], dans le quartier du Palais Royal, il se rapprocha de son ami Charles de Nocé (1662-1739), premier gentilhomme de la chambre du duc d’Orléans, qui habitait au 26 place Louis-le-Grand [place Vendôme, Ier] : 

21 place Vendôme (août 2020)


le 11 mai 1719, il loua l’hôtel du 21 place Louis-le-Grand et y installa sa maîtresse, Rose de Châteauvieux, ancienne fille d’Opéra, dont il venait d’avoir un fils le 10 mai, qui fut légitimé comme son fils naturel par sa mère en septembre 1722. Aussitôt après, le 23 octobre 1722, Louis-Augustin Angran acheta la terre et seigneurie de La Ferté-Avrain [La Ferté-Beauharnais, Loir-et-Cher] à Pierre Papillon de La Ferté (1682-1753), trésorier de France à Châlons-en-Champagne.

Photographie Valérie Gaudard

En 1723, il fit intervenir le décorateur Claude Audran (1658-1734) dans le petit cabinet du premier étage de l’hôtel de la place Louis-le-Grand, pour y ajouter un plafond peint d’arabesques.

Ce ne fut que le 11 mars 1729, par contrat, que Louis-Augustin Angran épousa sa maîtresse.

Le 3 août 1730, il racheta à Jacques Papillon de La Grange la terre, seigneurie et château de Fontpertuis, et le 11 août suivant, il vendit à Pierre-Jean-François de La Porte (1710-1793), seigneur de Meslay [Loir-et-Cher], la terre de La Ferté-Avrain.

Il acheta l’hôtel de la place Louis-le-Grand le 10 mai 1737 à Pierre Daulmet, seigneur de Coulanges, et fit l’acquisition, le 4 septembre 1739, de quatre maisons à l’angle de la rue des Juifs [rue Ferdinand Duval, IVe] et de la rue des Rosiers [IVe]. Il mourutle 11 juin 1747 en son hôtel de la place Louis-le-Grand et fut inhumé au cimetière Saint-Roch [fermé en 1755].

Influencé par son oncle maternel Jérôme Crespin du Vivier (° 1660), officier aux gardes françaises, bibliophile et collectionneur de porcelaines et de tableaux, qui résidait à l’Arsenal, Louis-Augustin Angran s’était formé une magnifique collection d’objets d’art et de curiosité et avait amassé une bibliothèque nombreuse et bien choisie, après avoir hérité de quelques ouvrages de sa mère et de son père.


 

La vente des bijoux de Louis-Augustin Angran eut lieu au début du mois de décembre 1747, ses autres collections à partir du lundi 4 mars 1748 et les jours suivants : Catalogue raisonné, des bijoux, porcelaines, bronzes, lacqs, lustres de cristal de roche et de porcelaine, Pendules de goût, & autres Meubles curieux ou composés ; Tableaux, Desseins, Estampes, Coquilles, & autres Effets de Curiosité, provenans de la Succession de M. Angran, Vicomte de Fonspertuis (Paris, Pierre Prault et Jacques Barrois, 1747, in-12, [1 bl.]-[1]-xx [chiffré xij]-306-lv-[1 bl.] p., 618 lots), rédigé par Edme-François Gersaint (1696-1750), avec un frontispice gravé par Charles-Nicolas Cochin (1688-1754), d’après un dessin de son fils représentant un cabinet de collectionneur.   

N° 427 du catalogue : Le Jugement de Pâris, par Claude Gellée, dit "Le Lorrain" (1645). 
National Gallery of Art, Washington

 



La vente de sa bibliothèque commença le lundi 5 février 1748 : Catalogue des livres de feu M. Angran vicomte de Fonspertuis (Paris, Barrois et Veuve Piget, 1748, in-12, [1]-[1 bl.]-93 [chiffrée 3]-[1 bl.] p., 1.300 + 8 doubles [*] + 2 triples [**] + 1 quadruple [***] = 1.311 lots), dont Théologie [80 lots = 6,10 %], Jurisprudence [21 lots = 1,60 %], Sciences et Arts [223 lots = 17 %], Belles Lettres [451 lots = 34,40 %], Histoire [536 lots = 40,88 %].


 

20.Discours historiques, critiques, théologiques, et moraux, sur les evenemens les plus mémorables du Vieux et du Nouveau Testament. Par MR. Jaques Saurin […]. Avec des Figures gravées sur les desseins de Mrs. Hoet, Houbraken & Picart. La Haye, Pierre de Hondt, 1728 et suiv., 6 vol. in-fol., pap. royal, mar. r.



25. Traitté de la situation du Paradis terrestre […]. Par Messire Pierre Daniel Huet, Evêque d’Avranches, de l’Académie Françoise. Amsterdam, Pierre Brunel, 1701, in-12, fig., v.



40. De la fréquente communion […]. Par M. Antoine Arnauld, prestre, Docteur en Théologie de la Maison de Sorbonne. Paris, Antoine Vitré, 1643, in-4, v. b. [Edition originale du premier ouvrage d’Arnauld]



78.L’Alcoran de Mahomet. Traduit d’Arabe en François, Par le Sieur du Ryer, Sieur de la Garde Malezair. La Haye, Adrian Moetjens, 1685, in-12, m. c. à comp.



82. Traité de la dissolution du mariage pour cause d’impuissance [par le Président Bouhier]. Luxembourg, Jean Marie Vander Kragt, 1735, in-8, v. f.



104.Iamblichus de mysteriis Aegyptiorum, Chaldaeorum, Assyriorum. Proclus in Platonicum Alcibiadem de anima, atque demone. Venetiis, Aldus, 1516, in-fol. Ex. Grolier.



135. Pensées de Monsieur le comte d’Oxenstirn sur divers sujets. La Haye [Rouen], Jean Van Duren, 1742, 2 vol. in-12, v.



143. L’Homme détrompé, ou le Criticon de Baltazar Gracian. La Haye, Pierre Gosse, 1725, 3 vol. in-12, v. f.



144.Gulistan ou l’Empire des roses, traité des mœurs des rois […]. Traduit du Persan par M *** [André du Ryer]. Paris, Compagnie des Libraires, 1704, in-12, v. f.



188. La Physique occulte, ou Traité de la baguette divinatoire […]. Par M. L. L. de Vallemont, Prêtre. Paris, Jean Anisson, 1693, in-12, fig., v.



205.Principales merveilles de la Nature, où l’on traite de la substance de la Terre, de la Mer, des Fleuves, Lacs, Rivières, Montagnes, Rochers, &c. Amsterdam [Rouen], Paul Marret, 1726, in-12, fig., v.



213. Opera Agricolationum : Columellae : Varronis : Catonisque : necnon Palladii : cum exscriptionibus & commentariis. D. Philippi Beroaldi. Reggio Emilia, Dionysius Bertochus, 1496, in-fol., v. mar.



219. Les Aphorismes d’Hippocrate, rangez selon l’ordre des parties du corps humain […]. Par M. Du Four, Docteur en Médecine. Paris, Laurent d’Houry, 1699, in-12.



229. Les Vrayes Centuries et prophéties de maistre Michel Nostradamus. Amsterdam, Jean Jansson à Waesberge et Veuve Elizée Weyerstraet, 1668, in-12, mar. bl.



231. Des ballets anciens et modernes selon les règles du théâtre. Paris, René Guignard, 1682, in-12, v.



243. Le Triomphe de l’Amour, ballet royal, mis en musique Par Monsieur de Lully, Sur-Intendant de la Musique du Roy. Paris, Christophe Ballard, 1681, in-fol., v.



319. Les Fortifications de Monsieur le comte de Pagan. Avec ses Théorêmes sur la Fortification. Bruxelles, François Foppens, 1668, in-12, v.



341.Œuvres de Monsieur de Tourreil, de l’Académie royales des Inscriptions et Belles Lettres : et l’un des quarante de l’Académie françoise. Paris, Michel Brunet, 1721, 4 vol. in-12, v.



362.Danielis Heinsii Orationum editio nova. Lugd. Batav., Ex Officinâ Elsevirianâ, 1642, in-12, m. bl. à comp.



392. Comédie de Plaute, traduite en François […]. Par Mademoiselle Le Fevre. Paris, Denys Thierry et Claude Barbin, 1683, 3 vol. in-12, v. br.



417. Les Œuvres de Virgile traduites en François […], Par M. l’Abbé des Fontaines. Paris, Quillau Père, 1743, 4 vol. in-8, v. f.



454. La Pharsale de Lucain par Mr. de Breboeuf. Leide, Jean Elsevier, 1658, in-12, m. v.



532. Les Œuvres de Clément Marot de Cahors, valet de chambre du Roy. La Haye, Adrian Moetjens, 1700, 2 vol. in-12, v. f.



537. Recueil des œuvres poétiques de I. Bertaut, Abbé d’Aunay, et premier Aumosnier de la Royne. Paris, Mamert Patisson, 1601, in-8, parch.



542. Les Poésies de Malherbe, avec les observations de Ménage. Paris, Michel Brunet, 1698, in-12, v. b.



559.Œuvres de Nicolas Boileau Despréaux. Amsterdam, David Mortier, 1718, 2 vol. in-fol., v. mar.



629. Les Œuvres de M. François Rabelais, Docteur en Médecine. S. l., s. n., 1556, in-16, chagrin noir avec fermoirs d’argent.



656. Contes et nouvelles de Marguerite de Valois, reine de Navarre. La Haye [Chartres], P. Gosse et J. Neaulme, 1733, 2 vol. in-12, v. f.

Photographie Librairie Le Feu Follet


675. La Vie de Marianne, ou les Avantures de Madame la comtesse de *** Par Monsieur de Marivaux. Paris, Prault Fils, 1736, 11 parties en 5 vol. in-12, v. f.



678. De Clitophontis & Leucippes amoribus Libri VIII. Lugd. Batavor., Franciscus Hegerus, 1640, in-12, mar. vert.



698. Le Chef d’Œuvre d’un inconu [sic]. Poëme heureusement découvert & mis au jour avec des Remarques savantes & recherchées. Par M. le Docteur Chrisostome Matanasius. La Haye, Au [sic] dépens de la Compagnie, 1714, in-12, v.



706.Histoire secrette de Néron, ou le Festin de Trimalcion, traduit de Petrone. Paris, Etienne Ganeau et G. F. Quillau Fils, 1726, in-12, v.

Photographie BnF


714. Les Chats [par Montcrif]. Paris, Gabriel-François Quillau Fils, 1727, in-8, v. b.



731. Les Essais de Michel, seigneur de Montaigne. Amsterdam, Anthoine Michiels, 1659, 3 vol. in-12, mar. bl. à comp.



766. Recueil des lettres de Madame la marquise de Sévigné, à Madame la comtesse de Grignan, sa fille. Paris, Nicolas Simart, 1734, 6 vol. in-12, v.



785. Nouveau voyage autour du monde […]. Par Guillaume Dampier. Amsterdam, Veuve Paul Marret, 1711, 5 vol. in-12, fig., v.



809. Voyages de François Bernier, Docteur en Médecine de la Faculté de Montpellier, contenant la description des Etats du Grand Mogol. Amsterdam, Paul Marret [fils], 1724, 2 vol. in-12, fig., v.

Photographie BnF


815.Relation d’un voyage fait en 1695. 1696. & 1697 aux Côtes d’Afrique, Détroit de Magellan, Brezil, Cayenne, & Isles Antilles, par une Escadre des Vaisseaux du Roy, commandée par Monsieur de Gennes. Faite par le Sieur Froger Ingénieur Volontaire sur le Vaisseau le Faucon Anglois. Paris, Nicolas le Gras, 1699, in-12, fig., v.



863.Traittez concernant l’histoire de France : Sçavoir la condamnation des Templiers, avec quelques Actes : l’histoire du schisme, les Papes tenans le siège en Avignon : et quelques procez criminels. Composez par Monsieur Dupuy. Paris, Veuve Mathurin du Puis et Edme Martin, 1654, in-4, v. b.



890. Les Cinq Premiers Livres des histoires de Polybe Megalopolitein. Lyon, Jean de Tournes, 1558, in-fol., v. f.



924. Les Femmes des douze Césars […]. Par M. de Servies. Amsterdam, François Changuion, 1722, 2 tomes en 1 vol. in-12, v. b.



946.L’Ancienne Rome, La principale des Villes de l’Europe, Avec toutes ses magnificences et ses délices […]. Par le Sr. François Deseine. Leide, Pierre Vander Aa, 1713, 10 vol. in-12, fig., v. f.

Photographie BnF


949.Histoire de Florence par Nicolas Machiavel. Amsterdam, Henri Desbordes, 1694, 2 vol. in-12, v. f.



956.Antiquité de la nation, et de la langue des Celtes, Autrement appelez Gaulois. Par le R. P. Dom P. Pezron. Paris, Prosper Marchand, 1704, in-12, v.



966.
Anciens mémoires du quatorzième siècle, depuis peu découverts […] De la vie du fameux Bertrand du Guesclin, connétable de France. Douai, Veuve Baltazar Bellere, 1692, in-4, v. b.



974. La Cronique du treschrestien & victorieux Roy Loys unziesme du nom. Paris, Galliot du Pré, 1558, in-8, mar. r.



980.Mémoires de Messire Pierre de Bourdeille, Seigneur de Brantome. Leyde, Jean Sambix le Jeune, 1666, 10 vol. in-12, v. f.



989. La Vie de François, seigneur de La Nouë, dit Bras-de-Fer […]. Par MR Moyse Amirault. Leyde, Jean Elsevier, 1661, in-4, v. b.



1.026.Histoire des diables de Loudun, Ou de la Possession des religieuses Ursulines, Et de la condamnation & du suplice [sic] d’Urbain Grandier, Curé de la même Ville. Amsterdam, Etienne Roger, 1716, in-12, v.



1.130. La Vie de Michel de Ruiter […] Où est comprise l’histoire maritime Des Provinces Unies. Amsterdam, Waesberge, Boom, à Someren et Goethals, 1698, in-fol., vel.



1.136. Les Délices de l’Espagne & du Portugal […], Par Don Juan Alvarez de Colmenar. Leide, Pierre Vander Aa, 1707, 3 vol. in-12, fig., v.



1.150. Les Délices de la Grand’Bretagne, & de l’Irlande […], Par James Beeverell. Leide, Pierre Vander Aa, 1707, 9 vol. in-12, fig., v.



1.203.Description de l’Afrique, tierce partie du monde […]. Escrite de nôtre tems par Jean Leon, African [sic]. Lyon, Jean Temporal, 1556, in-fol., m. b.



1.210. Mœurs des sauvages amériquains, comparées aux mœurs des premiers temps. Par le P. Lafitau. Paris, Saugrain l’Aîné et Charles Estienne Hochereau, 1724, 2 vol. in-4, fig., v. m.



1.232. Les Mémoires et Histoire de l’origine, invention et autheurs des choses […], par Polydore Vergile natif d’Urbin : & traduicte par François de Belleforest Comingeois. Paris, Robert le Mangnier, 1582, in-8, mar. viol. à comp.



1.280. La Vie de Monsieur Descartes [par Adrien Baillet]. Paris, Daniel Hortemels, 1691, 2 vol. in-4, v. b.

 

Rose de Châteauvieux mourut le 31 mars 1766. Par son testament, Louis-Augustin Angran avait deshérité son fils, ivrogne, débauché et couvert de dettes, dont la succession fut recueillie par ses cousins issus de germain, Louis-Alexandre Angran d’Alleray (1713-1801) et son frère Denis-François Angran d’Alleray (1716-1794) : ils payèrent les dettes et vendirent Fontpertuis, ainsi que le château d’Herbault [Loir-et-Cher], à 17 km à l’ouest de Blois, hérité de Marie-Anne Sachot, nièce de Angélique Crespin du Vivier et épouse du contrôleur général des finances Charles-Gaspard Dodun (1679-1736), qui avait acheté le château en 1719 et l’avait transformé.

Fontpertuis fut acheté le 28 juillet 1789 par la comtesse de Bonvoust, dont les filles le vendirent à la duchesse Adélaïde de Lorge (1744-1819), le 6 vendémiaire An XIII [28 septembre 1804], dont les descendants, à partir de 1858, élevèrent un nouveau château à l’emplacement de l’ancien.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Viewing all articles
Browse latest Browse all 463

Latest Images

Trending Articles





Latest Images