Quantcast
Channel: Histoire de la Bibliophilie
Viewing all articles
Browse latest Browse all 472

Le Marquis Scipion du Roure (1783-1858), un des premiers collaborateurs du Bulletin du bibliophile

0
0



Beauvoir fut une des plus illustres et des plus anciennes maisons du Midi. Elle était originaire du Viennois [Bas-Dauphiné : Isère et Drôme] et établie dans le Gévaudan [Lozère] et le Vivarais [Ardèche], où elle posséda le nom, les armes et la terre du Roure [Prévenchères, Lozère] depuis le XIIe siècle. Elle reçut la seigneurie de Beaumont [Ardèche] en 1435 et s’allia à la maison Grimoard en 1472.



La maison Beauvoir blasonna, depuis ses alliances : « Écartelé : au 1 et 4 d’or, au lion de gueules, qui est de Beauvoir ; au 2 et 3 de gueules, émanché d’or de quatre pièces, au chef, qui est de Grimoard ; sur le tout : d’azur, au chêne d’or, englanté d’or, à trois racines et quatre branches passées en sautoir de même, qui est du Roure », avec la devise « A vetustate robur » [De l’ancienneté vient la force], armes parlantes [en occitan, un chêne s’appelle un « roure »].


Joachim de Beaumont (1577-1628) reçut de sa mère, en 1583, la seigneurie de Brison [Sanilhac, Ardèche], voisine de celle de Beaumont.


Château de Largentière [Ardèche]

Son petit-fils, François de Beaumont (1658-1734), reprit le nom de sa maison, Grimoard de Beauvoir du Roure, baron de Beaumont-Brison, de Largentière et des États de Languedoc, par l’acquisition de la baronnie de Largentière [Ardèche], faite en 1716 à l’évêque de Viviers [Ardèche].


L’arrière-petit-fils de ce dernier, Nicolas de Grimoard de Beauvoir du Roure de Beaumont (1753-1843), vicomte de Beaumont-Brison, baron des États de Languedoc, maréchal de camp, épousa, à Paris, le 26 août 1782, Denise de Grimoard de Beauvoir du Roure (1763-1846), sa cousine au 4e degré du côté paternel, héritière de la branche aînée de cette maison : cette alliance réunit les deux branches qui étaient séparées depuis 1420. Ils eurent quatre enfants, dont l’aîné, Auguste-François-Louis-Scipion, né à Paris le 10 août 1783.


Auguste-François-Louis-Scipion de Grimoard de Beauvoir du Roure de Beaumont-Brison, marquis du Roure, émigra avec ses parents au moment de la Révolution. Rentré à Paris en 1802, il épousa, le 4 avril 1806, en l’église Saint-Thomas-d’Aquin [Paris VIIe], la nièce de Antoine-Éléonor-Léon Le Clerc (1728-1811), archevêque de Paris, Élisabeth-Olive-Félicité Le Clerc (1784-1854), fille de Léon-Marguerite Le Clerc (1733-1810), baron de Juigné [Juigné-sur-Sarthe, Sarthe], maréchal de camp, et de Adélaïde-Élizabeth-Olive de Saint-Simon-Courtomer. Le couple eut deux filles et deux garçons : Antoinette-Denise en 1807, Denis-Olivier en 1809, Scipion en 1810 et Philiberte-Urbaine en 1816.   


Le marquis du Roure suivit, comme son père, la carrière militaire : lieutenant-colonel, aide de camp du général Jean-Joseph Dessoles (1767-1828), à la chute de l’Empire, il devint colonel en 1822, fit la guerre d’Espagne en 1823, et parvint au grade de maréchal de camp en 1830. Rallié à la monarchie de Juillet et tout dévoué à la famille Sébastiani, il obtint par son influence, le 10 octobre 1846, son élection comme député de Bastia [Corse], en remplacement de Horace Sébastiani (1772-1851), maréchal de France, qui avait opté pour Ajaccio. Il siégea au centre et soutint jusqu’en 1848 la politique de Guizot :


« vous le trouverez à la gauche de M. Sébastiani, comme le Saint-Esprit à la gauche de l’Eternel, non pas pour créer, mais au contraire pour demeurer éternellement immobile. »

(LEx-Chambre des députés ou Galerie rétrospective et satyrique des derniers élus du monopole, par un sténographe. Paris, Paul Lesigne, s. d. [1848], p. 213).


En 1847, le marquis du Roure vendit le château de Largentière à la ville, qui en fit un hôpital. Après la chute de Louis-Philippe, il fut mis d’office à la retraite comme général, le 8 juin 1848. Il était officier de la Légion d’honneur, commandeur des Ordres de Charles III et de Saint-Ferdinand d’Espagne. Il décéda à Paris, le 31 janvier 1858. 



Treizième membre [non fondateur] de la Société des Bibliophiles français le 27 février 1820, président en 1828 et démissionnaire le 2 mars 1848, le marquis du Roure publia plusieurs ouvrages : Éloge de Montaigne, discours qui a obtenu une mention honorable au jugement de la 2e. classe de l’Institut, dans sa séance du 9 avril 1812 (Paris, imprimerie de Fain, 1812, in-8) ; Discours sur les avantages et les inconvénients de la critique littéraire, mentionné honorablement par l’Académie française (Paris, imprimerie de Fain, 1814, in-8) ; Réflexions soumises à la minorité restante de 1816, sur la nouvelle paix de l’Église(Paris, imprimerie de Le Normant, octobre 1817, in-8) ; Mémoires secrets sur l’établissement de la Maison de Bourbon en Espagne, extraits de la correspondance du marquis de Louville, gentilhomme de la chambre de Philippe V, et chef de sa Maison française (Paris, Maradan, 1818, 2 vol. in-8) ; L’Art historique, poëme en quatre chants (Paris, Maradan et Labitte, 1822, in-8) ; Réflexions sur le style original (Paris, imprimerie de F. Didot, s. d. [1828], gr. in-8, 60 exemplaires H. C.), premier recueil de pastiches ; Analectabiblion, ou Extraits critiques de divers livres rares, oubliés ou peu connus, tirés du cabinet du marquis D. R***(Paris, Techener, 1836-1837, 2 vol. in-8), réunion de ses notices bibliographiques parues dans le Bulletin du bibliophile ; Histoire de Théodoric le Grand, roi d’Italie, précédée d’une revue préliminaire de ses auteurs et conduite jusqu’à la fin de la monarchie ostrogothique (Paris, Techener, 1846, 2 vol. in-8).  


Le marquis du Roure s’était créé une bibliothèque composée de livres rares et curieux dans un parfait état de conservation, d’une précieuse série d’Elzévirs, des meilleures éditions des auteurs classiques et d’ouvrages modernes en exemplaires de choix. Il a pu réunir un grand nombre de volumes revêtus d’anciennes reliures bien conservées ; ceux qui ne se trouvaient pas dans cette condition furent confiés aux premiers relieurs de l’époque : Bozerian, Simier, Thouvenin, Bauzonnet, Niedrée, Koehler.  

Dès 1836, il céda au libraire Joseph Techener (1802-1873), à l’amiable, une quantité assez considérable de beaux livres, la plupart en reliure ancienne, dont la valeur totale s’élevait à une vingtaine de mille francs, parmi lesquels se trouvaient :


« un superbe “ Massillon, de Rigaud, en vieux maroquin ” ; les “ Collections de Coustelier et de Caron ”, de toute beauté ; un “ Gil-Blas, d’édition originale, superbe exemplaire, relié en maroquin citron (conservé maintenant chez le célèbre M. Brunet) ” ; un magnifique “ dom Boucquet ” ; un “ Cicéron ”, et beaucoup d’autres Elzeviers remarquables. »

(Bulletin du bibliophile. Paris, J. Techener, 1848, Nos 22-23-24. – octobre-novembre-décembre, p. 918-919).



Après sa démission de la Société des Bibliophiles français, le marquis du Roure mit en vente sa bibliothèque à la maison Silvestre, 30 rue des Bons-Enfants ; prévue à partir du vendredi 3 novembre 1848, la vente se déroula du lundi 6 novembre au samedi 2 décembre 1848, en 24 vacations : Catalogue des livres rares et précieux, composant la bibliothèque de M. L. M. D. R. [M. le marquis du Roure] (Paris, P. Jannet, successeur de L.-C. Silvestre, 1848, in-8, [3]-[1 bl.]-4-[3]-[1 bl.]-312 p., 2.400 + 6 doubles [bis] = 2.406 lots), dont Théologie [197 lots = 8,18 %], Jurisprudence [46 lots = 1,91 %], Sciences et Arts [267 lots = 11,09 %], Belles Lettres [1.041 lots = 43,26 %], Histoire [851 lots = 35,36 %], Articles omis [2 lots = 0,08 %], Ouvrage en nombre [1 lot = 0,04 %].

On reconnaissait les livres qui provenaient de sa bibliothèque aux notes littéraires qu’il écrivait sur les gardes. Plusieurs ont été analysés dans l’Analectabiblion.



2. La Sainte Bible, en latin et en françois, suivie d’un dictionnaire étymologique, géographique et archéologique [trad. de Le Maistre de Sacy]. Paris, Lefèvre, 1828-34, 13 vol. gr. in-8, dos et coins mar. r., n. r., riches sinets mobiles (Bauzonnet). Très grand papier vélin, avec triple suite de figures. 160 fr.

5. Psalterium Davidis, ad exemplar vaticanum anni 1592. Lugduni [Batavorum], J. et D. Elzevir, 1653, pet. in-12, l. m. r. v., dent., tr. d. (Rel. anc.). 41 fr. à Julien.

21. Auslegung des Evangelii Matthei […]. Explication du XXVe chapitre de l’Évangile de S. Mathieu […], par Melchior Speccerus, curé de Saint-Thomas de Strasbourg. Strasbourg, 1568. – Trostbüchlein und Lehr vom jüngsten Gerichte […]. Petit livre de consolation et d’instruction sur le jugement dernier, par P. Hafflitius. Leipsig, 1575. In-8, v. Curieuse reliure peinte et dorée. 50 fr. à Tilliard. 



24. L’Histoire du vieux et du nouveau Testament, représentée avec des figures & des explications édifiantes, tirées des SS. PP. pour régler les mœurs dans toute sorte de conditions. Dédiée à monseigneur le Dauphin, par le sieur de Royaumont, prieur de Sombreval [Le Maistre de Sacy et Nic. Fontaine]. Paris, Pierre le Petit, 1670, gr. in-4, l. r. m. r., comp., doublé de m. r., dent., tr. d. (Du Seuil). De la vente Pixerécourt. 169 fr. à Motteley.


(In blog Le Bibliomane moderne, 12 février 2012)

120. De l’imitation de Jésus-Christ. Traduction nouvelle [par l’abbé de Choisy]. Paris, Antoine Dezallier, 1692, in-12, fig., v. br. Avec la fig. où madame de Maintenon est entourée des demoiselles de Saint-Cyr. Exemplaire de madame de Maintenon [croix de Saint-Cyr dorée sur les plats], acheté 100 fr. à la vente Nodier. 53 fr. à Tillard.



301. Les Essais de Michel, seigneur de Montaigne. Bruxelles, Fr. Foppens, 1659, 3 vol. in-12, m. bl., comp., tr. d. (Simier). 46 fr.

307. De la sagesse, trois livres, par Pierre Charron. Leyde, Jean Elzevier, s. d., pet. in-12, m. bl., large dent., tr. d. (Rel. anc.). 22 fr. 50 à Motteley.

363. Codicilles de Louis XIII, roy de France et de Navarre, à son très cher fils aîné successeur. Achevé d’imprimer le septiesme d’août 1663, 4 part. en 2 vol. in-24, m. v., comp., d. de tabis, tr. d. (Derome). Exemplaire Morel-Vindé. 51 fr. à Potier.



499. Le Pastissier françois. Où est enseigné la manière de faire toute sorte de Pastisserie, très utile à toute sorte de personnes. Amsterdam, Louys & Daniel Elzevier, 1655, pet. in-12, vél., comp., fil., d. de tabis, tr. d. (Larrivière). De la collection de Barrois. Titre gravé refait à la plume par le graveur gantois Ch. Onghena [non signalé au catalogue]. 170 fr. à Jannet.



620. P. Virgilii Maronis opera. Lugd.-Batav., ex officina elzeviriana, 1636, pet. in-12, m. r., fil., tr. d. (Rel. anc.). Exemplaire Caillard [mauvaise conservation int.]. 52 fr.



631. Q. Horatii Flacci poemata, scholiis illustrata a J. Bond. Amstelodami, D. Elzevir, 1676, pet. in-12, m. r., fil., tr. d. (Rel. anc.). De la vente Caillard. 111 fr. à Montesson.

721. Choix des poésies originales des troubadours, par Raynouard. Paris, 1816-21, 6 vol. gr. in-8, v. ol., comp., fil. Papier vélin. 86 fr.

728. Fabliaux ou contes, fables et romans du XIIe et du XIIIe siècles, trad. ou extraits par Legrand d’Aussy. Paris, Renouard, 1829, 5 vol. gr. in-8, v. f., fil., tr. d. (Bauzonnet). 50 fr.



765. Les Satyres, et autres œuvres du sieur Regnier. Leiden, Jean & Daniel Elsevier, 1652, pet. in-12, m. v., fil., tr. d. (Derome). 40 fr. à Potier.



770. Marguerites de la Marguerite des princesses, trèsillustre royne de Navarre. Lyon, Jean de Tournes, 1547, 2 vol. in-8, m. r., comp. à froid, fil., mors de m. r., dent., tr. d. (Noël, de Besançon, élève de Derome). Condition médiocre. 126 fr.

771. Le Tombeau de Marguerite de Valois, royne de Navarre. Paris, Fezandat, 1551, in-8, m. v., fil., tr. d. (Rel. angl.). 33 fr. à Potier.



877. Fables choisies, mises en vers par J. de La Fontaine. Nouvelle édition gravée en taille-douce. Les Figures par le Sr. Fessard. Le Texte par le Sr. Montulay. Dédiées aux enfans de France. Paris, chez l’Auteur graveur, 1765, 6 vol. in-8, m. r., large dent., tr. d. (Rel. anc.). 99 fr.

882.Contes et nouvelles en vers, par M. de La Fontaine. Amsterdam, H. Desbordes, 1685, 2 tomes en 1 vol. in-8, fig., m. r., comp., dent., d. de tabis, dent., tr. d. (Bozerian). Premières épreuves des figures de R. de Hooge. 30 fr.

883. Contes et nouvelles en vers, par M. de La Fontaine. Amsterdam [Paris], 1762, 2 vol. in-8, m. r., fil., tr. d. (Rel. anc.). 120 fr.

903. Le Parnasse satyrique du sieur Théophile [Viaud]. S. l. [à la Sphère], 1668, pet. in-12, v. f., tr. d. 32 fr. 50.



905. L’Eschole de Salerne en vers burlesques. Suivant la copie imprimée à Paris, 1651, pet. in-12, m. r., fil., m. de m. r., large dent., tr. d. (Niedrée). 49 fr.

985. Les Comédies de Térence, avec la traduction et les remarques de madame Dacier. Rotterdam, G. Fritsch, 1717, 3 vol. pet. in-8, fig., m. r., fil., tr. d. (Derome). Grand papier. 139 fr. à Tilliard.

1.004. Recueil de 74 farces, moralités et sermons joyeux, publ. d’après le mss. de la Bibliothèque royale, par Leroux de Lincy et Francisque Michel. Paris, Techener, 1831-37, d. rel., mar. v., n. r. Tiré à 76 ex. Un des 10 en grand papier de Hollande. 92 fr.

1.008. Les Comédies facécieuses de Pierre de Larivey, Champenois. Lyon, B. Rigaud, 1597, pet. in-12, m. ol., mors de m. ol., dent., tr. d. (Thompson). 31 fr.

1.018. Les Œuvres de monsieur Molière. Amsterdam, Jaques le Jeune [D. Elsevier], 1679, 5 vol. pet. in-12, vél. 55 fr. à Techener.

1.117. Les Amours pastorales de Daphnis et Chloé [par Longus, trad. par J. Amyot]. Paris, 1718, pet. in-8, fig. de B. Audran, d’après les dessins attribués au Régent, m. v., large dent., d. de tabis, dent. tr. d. (Bradel). Rempli de témoins. Fig. des « petits pieds » à la fin. 30 fr.

1.149. Les Aventures de Gil Blas de Santillane, par Le Sage. Amst. et Leipzig, 1767, 4 vol. pet. in-12, fig., m. v., fil., tr. d. (Rel. anc.). 55 fr.



1.151.Histoire du chevalier des Grieux, et de Manon Lescaut. Amsterdam [Paris], aux dépens de la Compagnie, 1753, 2 vol. in-12, v. f., fil. Grand papier fort, fig. avant la lettre. 24 fr.

1.152. Histoire de Manon Lescaut et du chevalier des Grieux, par l’abbé Prévost. Paris, P. Didot l’aîné, 1797, 2 vol. in-12, m. bl., dent., n. r. (Motet). Papier vélin. 26 fr.



1.192. Contes de fées, par Ch. Perrault. Paris, Lamy, 1781, 2 t. en 1 vol. in-12, fig., v. f., fil., tr. d. Papier de Hollande. De la bibliothèque Caillard. 47 fr.

1.197. Les Nouvelles Récréations et ioyeux devis de Bon Aventure [sic] Des Perriers. Paris, Galeot [sic] du Pré, s. d., in-16, m. r. (Rel. anc.). 32 fr.


(Librairie Donald A. Heald, New York)

1.200. Les Contes et discours bigarrez du sieur de Cholières, déduits en neuf matinées. Paris, Antoine du Breuil, 1611, in-12, m. v., fil., tr. d. (Rel. anc.). 36 fr.



1.201. Les Aprèsdisnées du seigneur de Cholières. Paris, J. Richer, 1587, in-12, v. f. (Rel. armes). 38 fr.

1.202. Premier livre [second et troisième] des serées de Guillaume Bouchet, sieur de Brocourt. Rouen, Cl. le Villain, 1615 – Paris, J. Perrier, 1597-1608, 3 vol. in-12, v. f., fil. Aux armes de madame de Pompadour. Court de marges. 40 fr.



1.204. Nouveaux contes à rire ou récréations françoises, augmentées des contes d’Ouville. Amsterdam, H. Desbordes, 1768, 3 t. en 1 vol. in-12 allongé, v. bl., comp., tr. d. 30 fr.


Frontispice tome I

1.215. Histoire de l’admirable don Quixotte de la Manche [trad. par Filleau de S.-Martin]. Suivant la copie, imprimée à Paris, chez Claude Barbin [Hollande], 1681, 4 vol. pet. in-12, fig., vél. Endommagé d’un feuillet. 40 fr.

1.244. Joyeusetez, faceties et folastres imaginacions de Caresme-Prenant, Gauthier Garguille, Guillot Gorju, Roger Bontemps, Turlupin, Tabarin, Arlequin, Moulinet. Paris, Techener, 1829-1837, 20 vol. in-16, pap. de Hollande, cart., n. r. Tiré à 76 ex. 167 fr.

1.253. Les Œuvres de M. François Rabelais, Docteur en Medecine. S. l., s. n. [à la Sphère], 1663, 2 vol. pet. in-12, m. r., fil., tr. d. (Rel. anc.). Exemplaire de Brienne. 40 fr.



1.255.Œuvres de maître François Rabelais, avec des remarques historiques et critiques de Mr. Le Duchat. Nouvelle édition, ornée de figures de B. Picart &c. Amsterdam, Jean Frédéric Bernard, 1741, 3 vol. in-4, fig., v. m., fil. (Rel. aux armes). 35 fr.



1.262. Les Fantasies [sic] de Bruscambille, contenant plusieurs Discours, Paradoxes, Harangues & Prologues facécieux. Paris, Florentin Lambert, 1668, in-12, m. r., comp., tr. d. (Ducastin). 32 fr.

1.297. Blessebois [Pierre-Corneille]. [Ouvrages satiriques], 2 vol. pet. in-12, m. r., fil., tr. d. (Bauzonnet-Trautz). 82 fr. à Motteley.

1.445.Œuvres de Blaise Pascal. Nouvelle édition. Paris, Lefèvre, 1819, 5 vol. gr. in-8, m. v., comp., tr. d. (Simier). Grand papier vélin. 77 fr. à Jules Janin.



1.829. Les Mémoires de messire Philippe de Commines, sieur d’Argenton. Leyde, les Elzeviers, 1648, pet. in-12, vél. 30 fr. à Potier.


(Librairie Christophe Hüe)

1.848. Mémoires de Maximilien de Béthune, duc de Sully, principal ministre de Henry le Grand [mis en ordre par l’abbé de l’Ecluse des Loges]. Londres [Paris], 1745, 8 vol. in-12, m. r., fil., tr. d. (Thompson). Avec les portraits d’Odieuvre. 46 fr.



2.019. Traité historique des monnoyes de France, par M. le Blanc. Paris, Charles Robustel, 1690, in-4, fig., v. – Dissertation historique sur quelques monnoyes de Charlemagne […]. Paris, Jean Baptiste Coignard, 1689, in-4, fig., v. 51 fr.

2.083. La Légende des Flamens, Artisiens et Haynuyers, ou autrement leur cronique abrégée, en laquelle sont contenues plusieurs hystoires de France, Angleterre et Allemaigne. Paris, [Fr. Regnault], 1522, in-4 goth., fil., vél. à recouvrement, tr. d. 21 fr. 50.


(Librairie Camille Sourget)

2.211. Le Livre des statuts & ordonnances de l’ordre de Sainct Michel, estably par le treschrestien Roy de France Loys unzième de ce nom. S. l. [Paris], s. d. [v. 1550], in-4, v. f., comp., tr. d. Sur peau vélin et aux armes de Henri II. 51 fr. à Potier.

  

Du n° 2.345 au n° 2.364 sont répertoriés les catalogues des ventes Car. Hieronymi de Cisternay du Fay (1725), Gouttard (1780), duc de La Vallière (1783-1784), Mérard de Saint-Just (1783), M*** [Dincourt d’Hangard] (1789), Cotte (1804), Caillard (1807), marquis de CH*** [Châteaugiron] (1827), Rosny (1836), comte de La B*** [La Bédoyère] (1837), baron de Joursanvault (1838), G. de Pixerécourt (1838), C. Leber (1839), comte de ST-M*** [Saint-Mauris] (1840), baron Silvestre de Sacy (1842-1846), Charles Nodier (1844), Feuillet (1844), J. G. [Jules Gallois] (1844), L. C. de Lyon [Léon Cailhava] (1845), M*** [Millot] (1846). 


  









Viewing all articles
Browse latest Browse all 472

Latest Images





Latest Images