Are you the publisher? Claim or contact us about this channel


Embed this content in your HTML

Search

Report adult content:

click to rate:

Account: (login)

More Channels


Channel Catalog


Channel Description:

« Toute reproduction, représentation ou diffusion, par quelque moyen que ce soit, d’une œuvre de l’esprit en violation des droits de l’auteur, tels qu’ils sont définis et réglementés par la loi » est un délit de contrefaçon, en vertu de l’article L335-3 du Code de la propriété intellectuelle.

older | 1 | .... | 13 | 14 | (Page 15) | 16 | newer

    0 0

    Cherbourg (1848)
    D’une famille originaire de Vaudreville [Manche], Adolphe-Jules Durel est né à Cherbourg [Manche], 24 rue de la Paix, le 29 août 1847, fils de Pierre-Jean-François Durel (1804-1870), bottier, et d’Aimable-Victoire Legret (1809-1876), fille d’un cultivateur d’Yvetot-Bocage [Manche].

    Passage du Commerce (photo. Charles Marville, 1866)
    Adolphe Durel vint à Paris pour devenir libraire et s’installa au 9 et 11 passage du Commerce [cour du Commerce-Saint-André, VIe], cour « sordide, bizarre, étouffée » : on voyait encore chez lui la pierre sur laquelle avait été posée la première machine à décapiter, construite par Jean-Tobie Schmidt (1768-1821), facteur de clavecins.

    Librairie de Jules Masson, 26 rue de l'Ancienne-Comédie (photo. Charles Marville, 1866)
    Ayant obtenu un brevet de libraire le 8 juillet 1870, il succéda à Jules Masson (1819-1869), fils d’un cultivateur d’Épône [Yvelines], libraire au 26 rue de l’Ancienne-Comédie [VIe], et épousa, le 11 avril 1872, Berthe Busmez, née à Paris le 20 juin 1848, fille de Jean-Marie-Honoré Busmez et de Marie-Adèle-Joséphine Pestieaux, marchande de papiers.

    Tandis que sa librairie portait dorénavant le numéro 21 de la rue de l’Ancienne-Comédie, Durel devint éditeur et se spécialisa dans l’expertise.



    À partir du mois de juin 1895, il édita une revue mensuelle, bibliographique et littéraire, intitulée L’Intermédiaire des bibliophileslibrairesamateurs de bons livres anciens & modernes, rares, curieux ou singuliers, en tous genres. Renée Pingrenon en fut la rédactrice en chef de 1903 à 1905 : très initiée à toutes les questions d’impression et de librairie, elle venait de publier Les Livres ornés et illustrés en couleur, depuis le XVe siècle, en France et en Angleterre, avec une bibliographie. Guide du bibliophile et du biblioscope (Paris, H. Daragon, 1903, in-12, tiré à petit nombre).


    Durel édita également quelques ouvrages, parmi lesquels : Bio-bibliographie des écrivains anciens du Bourbonnais (Paris, A. Durel, 1899, in-8, 155 ex.), par Roger de Quizielle ; J.-J.-A. Le Veau. Sa vie et son œuvre (1729-1786) (Paris, Noël Charavay et A. Durel, 1903, in-8, 200 ex.), par Jules Hédou ; Livre d’amour (Paris, A. Durel, décembre 1904, in-8, 500 ex.), C. A. Sainte-Beuve ; La Bibliothèque de M. le docteur Cornil, de l’Académie de médecine (Paris, A. Durel, 1905, in-8, 7 p.), par Renée Pingrenon ; 

    (Photo. Librairie du Cardinal)

    La Bibliothèque de M. A. Girard (Paris, A. Durel, 1906, in-8, 16 p.), par Renée Pingrenon ; Rêveries d’un païen mystique (Paris, A. Durel, 1909, in-8, 240 ex., portrait de l’auteur gravé à l’eau-forte par Georges Noyon, d’après René Ménard, son frère), par Louis Ménard ; Louis Ménard, le dernier apôtre de l’hellénisme (Paris, A. Durel, 1909, 50 ex. dont 25 seulement mis dans le commerce, portrait gravé à l’eau-forte par G. Noyon), par Maurice Barrès ; Montaigne pamphlétaire. L’énigme du contr’un (Paris, A. Durel, 1910, in-8), par le Docteur Armaingaud ; Sainte-Beuve, amoureux et poète. Etudes sur le Livre d’amour de Sainte-Beuve (Paris, A. Durel, 1910, in-8), par G. Michaut ; 


    Manuel de l’amateur d’éditions originales, 1800-1911 (Paris, Durel, 1911, in-8, tiré à 300 ex. dont 250 mis dans le commerce, portrait), par Pierre Dauze ; Discours prononcé au dîner des Amis de Montaigne (Paris, A. Durel, 1912, in-8, 100 ex.), par Anatole France.

    Libraire-expert très érudit, Durel assista fréquemment les principaux commissaires-priseurs parisiens et publia de très nombreux catalogues de vente de livres :


    Catalogue des livres rares et précieux composant la bibliothèque de M. P. G. P. [M. P. Guy Pellion] [Pierre Guy-Pellion] (Paris, A. Durel, 1882, in-8, [3]-[1 bl.]-XXIII-[1 bl.]-215-[1] p., 75 fac-similés, 734 lots). Vente du lundi 6 au samedi 11 février 1882, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de livres rares et précieux, d’ouvrages à figures des XVIIIe et XIXe siècles et d’une très belle collection de livres de l’école romantique composant la bibliothèque de M. L***[Henri-Émile Lessore] (Paris, A. Durel, 1882, in-8, 56 p., 419 lots). Vente les lundi 27 et mardi 28 février 1882, à l’hôtel Drouot.

    Catalogue de beaux livres anciens et modernes provenant de la bibliothèque de M. C*** (Paris, A. Durel, 1882, in-8, 27 p.). Vente le samedi 2 décembre 1882, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue d’une jolie collection de livres anciens et modernes, principalement sur l’amour, les femmes, le mariage, livres facétieux, scatologiques, etc., provenant de la collection de M. X***(Paris, A. Durel, 1883, in-8, 199 lots). Vente le vendredi 7 décembre 1883, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de livres anciens et modernes de littérature, beaux-arts et histoire, provenant en partie de la bibliothèque de feu M. Frédéric Villot (Paris, A. Durel, 1883, in-8). Vente le samedi 8 décembre 1883, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue d’un choix de beaux livres anciens et modernes provenant de la bibliothèque de M. B*** (Paris, A. Durel, 1883, in-8, 31 p.). Vente le samedi 15 décembre 1883, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue des livres rares et précieux, anciens et modernes, composant la bibliothèque de M. Henri Lambert […]. Première partie (Paris, A. Durel, 1884, in-8, 96 p.). Vente le lundi 31 mars 1884, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue des livres rares et précieux, anciens et modernes, composant la bibliothèque de M. Henri Lambert […]. Deuxième partie (Paris, A. Durel, 1884, in-8, 98 p.). Vente le jeudi 3 avril 1884, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue d’une jolie collection de livres anciens et modernes, éditions originales d’auteurs contemporains (Paris, A. Durel, 1884, in-8, 31 p., 275 lots). Vente le lundi 7 avril 1884, rue des Bons-Enfants.


    Catalogue des livres rares et précieux, anciens et modernes, composant la bibliothèque de M. Henri Lambert […]. Troisième partie. Ouvrages sur les beaux-arts, architecture, peinture, sculpture, musées (Paris, A. Durel, 1884, in-8, 107 p., 2.294 lots). Vente le mardi 8 avril 1884, rue des Bons-Enfants.


    Catalogue de bons livres anciens et modernes provenant de la bibliothèque de M*** (Paris, A. Durel, 1884, in-8, 60 p., 452 lots). Vente les jeudi 4 et vendredi 5 décembre 1884, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue des livres rares et précieux, anciens et modernes, composant la bibliothèque de M. H. de ***. Première partie. Publications modernes sur peau de vélin, papiers de Chine, Whatman, Hollande, etc. (Paris, A. Durel, 1884, in-8, 32 p., 181 lots). Vente le samedi 6 décembre 1884, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue des livres anciens et modernes, composant la bibliothèque de feu M. le docteur Bertrand de Saint-Germain. Deuxième partie (Paris, A. Durel, 1884, in-8, 38 p., 469 lots). Vente les mardi 9 et mercredi 10 décembre 1884, rue des Bons-Enfants.


    Catalogue des livres anciens et modernes, composant la bibliothèque de feu M. le docteur Bertrand de Saint-Germain. Première partie (Paris, A. Durel, 1884, in-8). Vente le jeudi 11 décembre 1884, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue des livres rares, anciens et modernes, provenant de la bibliothèque de M. F. P. (Paris, A. Durel, 1884, in-8, 56 p., 169 lots). Vente le vendredi 12 décembre 1884, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue d’un choix de beaux livres provenant de la bibliothèque de M. E. M. de C.(Paris, A. Durel, 1884, in-8, XII-53 p., 153 lots). Vente le vendredi 19 décembre 1884, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de livres anciens et modernes provenant de la bibliothèque de M. F. (Paris, A. Durel, 1885, in-8, 26 p.). Vente le jeudi 9 avril 1885, rue des Bons-Enfants.


    Catalogue de bons livres anciens et modernes composant la bibliothèque de M. L. de L. (Paris, A. Durel, 1885, in-8, 56 p.). Vente le jeudi 23 et le vendredi 24 avril 1885, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de livres de divers genres provenant en partie de la bibliothèque de M. C. L. C. (Paris, A. Durel, 1885, in-8, 30 p.). Vente le samedi 25 avril 1885, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de livres anciens et modernes (Paris, A. Durel, 1885, in-8, 48 p., 394 lots). Vente le mercredi 29 et le jeudi 30 avril 1885, rue des Bons-Enfants.


    Catalogue des livres composant la bibliothèque de feu M. Antoine de Latour (Paris, A. Durel, 1885, in-8, 182 p., 1.634 lots). Vente le lundi 18 mai 1885, rue des Bons-Enfants.


    Catalogue d’un choix de livres rares, principalement sur l’histoire et la noblesse (Paris, A. Durel, 1885, in-8, 58 p.). Vente le mercredi 27 mai 1885, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue des livres rares et précieux, anciens et modernes, composant la bibliothèque de M. H. de. (Paris, A. Durel, 1885, in-8, 96 p.). Vente le jeudi 28 mai 1885, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de bons livres anciens et modernes provenant de la bibliothèque de feu M. G. de B. [G. de Bourge] (Paris, A. Durel, 1886, in-8, [4]-52 p., 347 lots). Vente le jeudi 25 et le vendredi 26 mars 1886, rue des Bons-Enfants.


    Catalogue de bons livres modernes de divers genres provenant de la bibliothèque de M. G. D. (Paris, A. Durel, 1886, in-8, 116 p., 902 lots). Vente du samedi 6 au vendredi 12 novembre 1886, rue des Bons-Enfants.


    Catalogue de livres modernes, ouvrages illustrés, éditions de luxe, ouvrages & journaux sur la Révolution, provenant de la bibliothèque de M. H.(Paris, A. Durel, 1886, in-8, 24 p., 156 lots). Vente le mardi 16 novembre 1886, rue des Bons-Enfants.


    Catalogue des livres anciens et modernes composant la bibliothèque littéraire de feu M. le général F. Pittié [François Pittié] (Paris, A. Durel, 1887, in-8, 134 p., 1.298 lots). Vente du vendredi 1erau vendredi 15 avril 1887, rue des Bons-Enfants.


    Bibliothèque de M. A. Vulliet [Adam Vulliet]. Livres illustrés du XIXe siècle, romantiques, éditions originales d’auteurs contemporains. Quatrième partie(Paris, A. Durel, 1887, in-8, 197 p., 1.409 lots). Vente du samedi 14 mai au samedi 21 mai 1887, rue des Bons-Enfants.


    Catalogue de bons livres anciens et modernes provenant de la bibliothèque de M. X*** (Paris, A. Durel, 1887, in-8, 34 p., 254 lots). Vente le lundi 21 et mardi 22 novembre 1887, rue des Bons-Enfants.


    Catalogue d’une petite collection de livres anciens et modernes provenant de la bibliothèque de M. J. de St-E. (Paris, A. Durel, 1887, in-8, 26 p., 189 lots). Vente le mercredi 23 novembre 1887, rue des Bons-Enfants.


    Marque (1888)

    Catalogue de beaux livres anciens et modernes. Ouvrages à figures du XVIIIe siècle. – Éditions de luxe. Romantiques. – Elzévirs français. – Architecture. Éditions originales d’auteurs contemporains. Provenant de la bibliothèque de M. A. C. de P. L.(Paris, A. Durel, 1888, in-8, 45-[3] p., 309 lots). Vente le vendredi 3 et le samedi 4 février 1888, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de livres anciens et modernes provenant de la bibliothèque de MrG. M. d’O. Deuxième partie(Paris, A. Durel, 1888, in-8, 47 p., 378 lots). Vente le vendredi 9 et le samedi 10 mars 1888, rue des Bons-Enfants.


    Catalogue de bons livres anciens et modernes provenant de la bibliothèque de M. X. (Paris, A. Durel, 1888, in-8, 47 p., 320 lots). Vente le lundi 14 et le mardi 15 mai 1888, rue des Bons-Enfants.


    Catalogue de livres modernes composant la bibliothèque de MrHenry de Pène (Paris, A. Durel, 1888, in-8, 24 p., 156 lots). Vente le lundi 28 et le mardi 29 mai 1888, rue des Bons-Enfants.


    Catalogue des livres anciens et modernes composant la bibliothèque de feu M. E. Marcelin [Émile Marcelin], fondateur de La Vie parisienne (Paris, A. Durel, 1888, in-8, [4]-111-[1 bl.] p., 931 lots). Vente du lundi 19 au samedi 24 novembre 1888, rue des Bons-Enfants.       


    Catalogue de livres anciens et modernes. Éditions originales de Pascal, Bossuet, Fénelon, Molière, Racine, Voltaire. Romantiques, Victor Hugo, Balzac, Lamartine, […] composant la bibliothèque de feu M. L. Derôme [sic, Léopold Derome], bibliothécaire à la Bibliothèque de l’Université (Paris, A. Durel, 1888, in-8, [4]-60 p., 460 lots). Vente du lundi 10 au mercredi 12 décembre 1888, rue des Bons-Enfants.


    Catalogue de beaux livres anciens et modernes: livres à figures du XVIIIe siècle, livres illustrés du XIXe siècle, livres modernes avec aquarelles originales provenant de la bibliothèque de M. P. de R. (Paris, A. Durel, 1888, in-8, 106 p.). Vente du mercredi 19 au samedi 22 décembre 1888, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de bons livres anciens et modernes. Ouvrages à figures du XVIIIe siècle. – Ouvrages illustrés. Éditions de luxe (Paris, A. Durel, 1889, in-8, 24 p., 180 lots). Vente le vendredi 1er février 1889, à l’hôtel Drouot.  


    Catalogue de beaux livres modernes en parfaite condition provenant de la bibliothèque de M. X. (Paris, A. Durel, 1889, in-8, 35 p.). Vente le lundi 18 février 1889, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de bons livres anciens et modernes provenant de plusieurs bibliothèques (Paris, A. Durel, 1889, in-8, 22 p., 150 lots). Vente le samedi 23 mars 1889, rue des Bons-Enfants.


    Catalogue de bons livres anciens et modernes provenant de la bibliothèque de M. X. (Paris, A. Durel, 1889, in-8, 74 p.). Vente du lundi 25 au mercredi 27 mars 1889, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de livres modernes, éditions de bibliophiles, publications de Jouaust, Lemerre, etc. etc., livres anciens bien reliés provenant de la collection de M. L. R. de C.(Paris, A. Durel, 1889, in-8, 62 p., 457 lots). Vente du lundi 1erau mercredi 3 avril 1889, rue des Bons-Enfants.  


    Catalogue de bons livres anciens et modernes provenant de la bibliothèque d’un amateur de province (Paris, A. Durel, 1889, in-8, 28 p., 203 lots). Vente le lundi 15 avril 1889, rue des Bons-Enfants.


    Catalogue de livres curieux, rares ou singuliers, provenant de la bibliothèque de Mr B. C. F. (Paris, A. Durel, 1889, in-8, 31 p., 199 lots). Vente le mardi 16 avril 1889, rue des Bons-Enfants.


    Catalogue de bon livres anciens et modernes provenant de la bibliothèque de M. X*** (Paris, A. Durel, 1889, in-8, 70 p., 520 lots). Vente du mercredi 1er au vendredi 3 mai 1889, rue des Bons-Enfants.


    Catalogue d’un joli choix de livres rares et précieux provenant du cabinet de M. X. Suite complète des figures de Moreau le Jeune pour les chansons de La Borde, épreuves avant la lettre (Paris, A. Durel, 1889, in-8, 55 p.). Vente le jeudi 2 mai 1889, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de livres, journaux, pamphlets relatifs à l’histoire du règne de Louis XVI et de la Révolution françaisecomposant la collection de feu M. le marquis Turgot (Paris, A. Durel, 1889, in-8, 31 p., 189 lots). Vente le vendredi 10 mai 1889, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de beaux livres modernes. Éditions d’amateurs - Curiosités bibliographiques. Exemplaires sur papier du Japon, Chine, Hollande. Publications de L. Conquet, Launette, Jouaust, Lemerre, Rouquette, etc. Provenant de la bibliothèque de Mr de la P. (Paris, A. Durel, 1889, in-8, 30 p., 210 lots). Vente [1ère] le samedi 11 mai 1889, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de beaux livres modernes. Éditions d’amateurs - Curiosités bibliographiques. Exemplaires sur papier du Japon, Chine, Hollande. Publications de L. Conquet, Launette, Jouaust, Lemerre, Rouquette, etc. Provenant de la bibliothèque de Mr de la P. (Paris, A. Durel, 1889, in-8, 28 p.). Vente [2e] le vendredi 14 juin 1889, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de livres modernes. Éditions originales d’auteurs contemporains, éditions d’amateurs, curiosités bibliographiques (Paris, A. Durel, 1889, in-8, 30 p.). Vente le lundi 17 juin 1889, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue des livres anciens et modernes ayant fait partie de la bibliothèque de feu M. Louis Ulbach (Paris, A. Durel, 1889, in-8, 88 p., 609 lots). Vente du lundi 25 au jeudi 28 novembre 1889, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de beaux livres modernes, en grande partie reliés en maroquin, collection des ouvrages de Gabriel Peignot, ouvrages sur l’architecture, les beaux-arts, les belles-lettres, curiosités bibliographiques (Paris, A. Durel, 1889, in-8, 111-[1 bl.] p., 786 lots). Vente du lundi 9 au jeudi 12 décembre 1889, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de bons livres anciens et modernes, en tous genres(Paris, A. Durel, 1890, in-8, 47 p., 399 lots). Vente les vendredi 14 et samedi 15 mars 1890, rue des Bons-Enfants.


    Catalogue des livres modernes composant la bibliothèque de MrAlexandre Protais, artiste peintre (Paris, A. Durel, 1890, in-8, 24 p., 172 lots). Vente le vendredi 21 et le samedi 22 mars 1890, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de bons livres anciens et modernes, ouvrages sur les beaux-arts, curiosités bibliographiques provenant d’une grande bibliothèque (Paris, A. Durel, 1890, in-8, 47 p., 318 lots). Vente du mardi 3 au jeudi 5 juin 1890, rue des Bons-Enfants.


    Catalogue de bons livres modernes, collections de journaux, ouvrages tirés à petit nombre provenant de la bibliothèque de Mr M. (Paris, A. Durel, 1890, in-8, 30 p., 188 lots). Vente le vendredi 14 novembre 1890, rue des Bons-Enfants.


    Catalogue de livres rares et précieux reliés en maroquin, provenant de la bibliothèque d’un amateur(Paris, A. Durel, 1891, in-8). Vente le jeudi 26 février 1891, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de beaux livres modernes. Ouvrages illustrés. Éditions de luxe. Romantiques. Éditions originales, composant la bibliothèque de Ch. de T. X. (Paris, A. Durel, 1891, in-8). Vente le jeudi 26 et le vendredi 27 mars 1891, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue d’un choix de livres rares, ouvrages à figures du XVIIIe siècle, provenant de la bibliothèque de Mr.(Paris, A. Durel, 1891, in-8). Vente le vendredi 27 mars 1891, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de livres & manuscrits la plupart rares et précieux provenant du grenier de Charles Cousin, vice-président de la Société des Amis des livres et de la Société des Bibliophiles contemporains (Paris, A. Durel, 1891, in-4, [2]-XIX-[1 bl.]-236 p. et 6 pl., dont un portrait frontispice, 836 lots). Vente du mardi 7 au samedi 11 avril 1891, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de manuscrits précieux avec miniatures des XIIIe, XIVe, XVe et XVIe siècles, de riches reliures anciennes[…], faisant partie de la collection de L. G. Sarmi(Paris, A. Durel, 1891, in-8, 31 p., 6 pl.). Vente le samedi 6 juin 1891, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de bons livres modernes parmi lesquels une collection remarquable d’ouvrages avec envois autographes d’auteurs, éditions originales, publications tirées à petit nombre (Paris, A. Durel, 1891, in-8, 102 p., 862 lots). Vente du lundi 23 au samedi 28 novembre 1891, rue des Bons-Enfants.


    Catalogue des livres anciens et modernes composant la librairie Pierre Hennequin(Paris, A. Durel, 1891, in-8, 34 p., 325 lots). Vente du lundi 30 novembre au jeudi 3 décembre 1891, rue des Bons-Enfants.


    Catalogue de bons livres anciens et modernes, ouvrages sur les beaux-arts, catalogues illustrés (Paris, A. Durel, 1891, in-8, 24 p., 170 lots). Vente le vendredi 4 et le samedi 5 décembre 1891, rue des Bons-Enfants.


    Catalogue de beaux livres illustrés au XIXe siècle, romantiques & contemporains, en éditions originales (Paris, A. Durel, 1892, in-8, 39 p., 259 lots). Vente le mardi 15 mars 1892, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue d’une intéressante collection de beaux livres modernes en partie relatifs au théâtre, autographes de G. Sand, V. Hugo, les Dumas, G. Flaubert, etc., costumes de théâtre et des cris de Paris […], formant la deuxième partie de la collection de M. F. D*** [Félix Duquesnel] (Paris, A. Durel, 1892, in-8, 30 p., 161 lots). Vente le samedi 26 mars 1892, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de bons livres modernes, éditions Lemerre, Liseux, Jouaust, etc., ouvrages sur les beaux-arts provenant de la bibliothèque de M. L. de C. (Paris, A. Durel, 1892, in-8, 52 p., 391 lots). Vente le mardi 24 et le mercredi 25 mai 1892, rue des Bons-Enfants.


    Catalogue de très beaux livres modernes. Livres à figures du XVIIIe siècle. Livres illustrés du XIXesiècle. Livres modernes avec aquarelles originales. Publications de grand luxe. Composant la bibliothèque de feu M. Ch. Bouret (Paris, A. Durel, 1893, in-8, [4]-93-[1 bl.] p., 592 + 3 doubles [bis] = 595 lots). Vente du jeudi 16 au samedi 18 février 1893, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de livres modernes bien reliés. Livres illustrés du XIXe siècle. Livres modernes en éditions originales. Publications de luxe. Journaux illustrés, dessins. Composant la bibliothèque de feu M. Ch. BouretSeconde partie(Paris, A. Durel, 1893, in-8, [4]-94 p., 736 lots [chiffrés 593-1.328] + 2 doubles [bis] = 738 lots). Vente du jeudi 9 au samedi 11 mars 1893, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de bons livres, ouvrages à figures du XVIIIe siècle, livres illustrés du XIXe siècle, ouvrages sur la céramique provenant de la bibliothèque de M. Ansel (de Saint-Omer) (Paris, A. Durel, 1893, in-8, 63 p., 453 lots). Vente du lundi 17 au mercredi 19 avril 1893, rue des Bons-Enfants.


    Catalogue des livres anciens et modernes, rares ou curieux en tous genres, composant la bibliothèque de feu MrF. G. (Paris, A. Durel, 1893, in-8, 68 p., 697 lots).Vente le lundi 24 avril 1893, rue des Bons-Enfants.


    Catalogue de très beaux livres illustrés du XIXe siècle, romantiques et contemporains […], composant la bibliothèque de Mr E. S. [Édouard Schuck] (Paris, A. Durel, 1893, in-8, 49 p., 198 lots). Vente le mercredi 6 décembre 1893, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de livres à figures du XVIIIe siècle, livres rares, livres modernes, suite de figures, provenant de la bibliothèque de M. le comte C. du V. (Paris, A. Durel, 1893, in-8). Vente le jeudi 7 décembre 1893, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue des objets d’art et de curiosité[…] formant la collection de M. Édouard Séran(Paris, A. Bloche, J. Bouillon et A. Durel, 1894, in-8, 83-[1 bl.] p., 500 lots, dont 28 lots de livres [chiffrés 472-499]). Vente du jeudi 22 au samedi 24 février 1894, à l’hôtel Drouot.


    Notes pour la bibliographie du XIXe siècle Quelques-uns des livres contemporains, en exemplaires choisis, curieux ou uniques, tirés de la bibliothèque d’un écrivain et bibliophile parisien dont le nom n’est pas un mystère [Octave Uzanne] (Paris, A. Durel, 1894, in-8, XVI-185-[2]-[1 bl.] p., 474 lots). Vente le vendredi 2 et le samedi 3 mars 1894, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de très beaux livres modernes. Livres illustrés du XIXesiècle. Livres modernes avec aquarelles originales. Publications de grand luxe sur papier de Chine et du Japon. Composant la bibliothèque de M. Ph. O. [Philippe Olombel], membre de la Société des Bibliophiles contemporains. Première partie (Paris, A. Durel, 1894, in-8, [4]-72 p., 481 lots). Vente le vendredi 27 et le samedi 18 avril 1894, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de très beaux livres modernes. Livres illustrés du XIXe siècle. Livres modernes avec aquarelles originales. Publications de grand luxe sur papier de Chine et du Japon. Composant la bibliothèque de M. Ph. O. [Philippe Olombel], membre de la Société des Bibliophiles contemporains. Deuxième partie(Paris, A. Durel, 1894, in-8, [4]-72 p., 493 lots [chiffrés 482-974]). Vente le vendredi 4 et le samedi 5 mai 1894, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de livres à figures rares et précieux du XVe au XVIIIe siècle composant le cabinet de M. E. G. [Eugène Gonse] (Paris, A. Durel, 1894, in-8, VIII-179 p., 511 lots). Vente du lundi 7 au mercredi 9 mai 1894, à l’hôtel Drouot.



    Catalogue de livres anciens et modernes (Paris, A. Durel, 1894, in-8, 24 p., 179 lots). Vente le mercredi 31 octobre 1894, rue des Bons-Enfants.


    Catalogue d’un choix de très beaux livres modernes et de livres à figures du 18e siècle provenant de la bibliothèque de M. A. C. de T.(Paris, A. Durel, 1894, in-8, 36 p., 180 lots). Vente le jeudi 8 novembre 1894, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue d’un petit choix de livres à figures du XVIIIe siècle, collection remarquable d’almanachs à figures, estampes, ornements, vignettes provenant de la bibliothèque de Mr A. B. (Paris, A. Durel, 1894, in-8, 24 p., 109 lots). Vente le jeudi 15 novembre 1894, à l’hôtel Drouot.    


    Catalogue d’une collection importante de suites de figures pour l’illustration des livres. Dessins – Portraits. Provenant de la bibliothèque de feu Mr A. Ravanat [Albert Ravanat](de Grenoble) (Paris, A. Durel, 1895, in-8, 55-[1] p., 432 lots). Vente le vendredi 22 et le samedi 23 février 1895, à l’hôtel Drouot.


    Description d’un choix de très beaux livres modernes(Paris, A. Durel, 1895, in-8, 29 p., 104 lots). Vente le samedi 23 février 1895, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de bons livres modernes, en très belle condition, conteurs – facéties – sports, publications de bibliophiles, provenant de la bibliothèque de Mr G. L. (Paris, A. Durel, 1895, in-8, 98 p., 708 lots). Vente du jeudi 6 au samedi 8 juin 1895, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de bons livres anciens & modernes en divers genres provenant de la bibliothèque de feu Mr A. Ravanat(de Grenoble) (Paris, A. Durel, 1896, in-8, 59 p., 429 lots). Vente le jeudi 13 et le vendredi 14 février 1896, rue des Bons-Enfants.


    Catalogue des tableaux, aquarelles, dessins, livres, estampes anciennes et modernes, cuivres gravés, objets d’atelier, composant l’œuvre et la collection de M. H.-E. Lessore [Henri-Émile Lessore] (Paris, L. Dumont et A. Durel, 1896, in-8, 54 p., 558 lots dont 116 lots de livres [chiffrés 430-545]). Vente du lundi 23 au mercredi 25 mars 1896, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue d’un joli choix de livres anciens et modernes en belle condition de la bibliothèque de feu M. J.(Paris, A. Durel, 1896, in-8, 92 p., 371 lots). Vente lemardi 31 mars et le mercredi 1er avril 1896, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de bons livres anciens & modernes, grands ouvrages à figures, ouvrages sur les beaux-arts, costumes provenant de la bibliothèque de M. G. P. d’A. (Paris, A. Durel, 1896, in-8, 22 p., 137 lots). Vente le samedi 16 mai 1896, rue des Bons-Enfants.


    Catalogue de bons livres anciens & modernes en divers genres, livres à figures, livres curieux (Paris, A. Durel, 1896, in-8, 60 p., 509 lots). Vente du mercredi 20 au vendredi 22 mai 1896, rue des Bons-Enfants.


    Catalogue de la bibliothèque de feu M. Jolly-Bavoillot de New-York appartenant à MM. & Melles Jolly-Bavoillot, Mme J. Grandmont & MmeT. Thulstrup. Collection importante d’ouvrages sur la période romantique [...] riches reliures en maroquin [...] auteurs contemporains en éditions originales (Paris, A. Durel, 1896, in-8, 168 p., 964 lots). Vente du lundi 1er au vendredi 5 juin 1896, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue d’un petit choix de très beaux livres modernes provenant de la bibliothèque de feu M. de X. (Paris, A. Durel, 1896, in-8, 27 p., 83 lots). Vente le samedi 13 juin 1896, à l’hôtel Drouot. 



    Livres modernes. Ouvrages avec le portrait des auteurs peint sur la reliure. Romantiques. Auteurs contemporains. Œuvres des Goncourt, manuscrits et imprimés. Ouvrages divers, anciens et modernes. Composant la bibliothèque des Goncourt(Paris, Georges Duchesne et A. Durel, 1897, in-8, XVI-175-[1bl.] p., front., 1.096 lots). Vente du lundi 5 au samedi 10 avril 1897, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue des livres rares anciens & modernes composant la bibliothèque de Mr A. E. L. Crampon, gothiques français à figures, poètes des XVe, XVIe et XVIIe siècles, livres à figures du XVIIIe siècle, classiques français en éditions originales, romantiques (Paris, A. Durel, 1897, in-8, 258 p., 1.269 lots). Vente le lundi 12 avril 1897, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de bons livres anciens & modernes, grands ouvrages à figures, ouvrages sur les provinces provenant de la bibliothèque de Mr. (Paris, A. Durel, 1897, in-8, 36 p., 296 lots). Vente le jeudi 23 et le vendredi 24 décembre 1897, rue des Bons-Enfants.


    Catalogue des livres modernes composant la bibliothèque particulière de feu M. L. Conquet, éditeur, libraire de la Société des Amis des Livres (Paris, A. Durel et Leclerc et Cornuau, 1898, in-8, [6]-113-[3] p., dont un frontispice, 447 + 5 lots). Vente du lundi 28 au mercredi 30 mars 1898, à l’hôtel Drouot.


    Marque (1899)

    Catalogue d’un choix de livres contemporains en exemplaires choisis, curieux ou uniques, tirés de la bibliothèque d’un bibliophile parisien(Paris, A. Durel, 1899, in-8, 55-[1] p., 135 lots). Vente le lundi 24 avril 1899, à l’hôtel Drouot.     


    Catalogue de la bibliothèque de feu M. Francisque Sarcey Seconde partie. Beaux livres modernes- Publications de luxe. Auteurs contemporains en éditions originales. MémoiresVoyagesPhilosophie (Paris, A. Durel, 1899, in-8, 108 p., 694 + 1 double [bis] = 695 lots). Vente du lundi 20 au mercredi 22 novembre 1899, à l’hôtel Drouot. 


    Catalogue de très beaux livres modernes. Romantiques, livres illustrés du XIXe siècle. Publications de la Société des Amis des livres – des Bibliophiles contemporains, des Cent bibliophiles et de la Société des XX. Éditions de L. Conquet – Ferroud – Floury – Launette – Pelletan, Carteret – Romagnol – Piazza – Rouquette. Publications de H. Beraldi – Octave Uzanne – Reveilhac – A. Girard. Riches reliures de Ch. Meunier, Marius Michel, Chambolle-Duru, Lortic, Carayon, Champs. Editions originales en grand papier d’auteurs contemporains. Ouvrages enrichis d’autographes et d’aquarelles originales. Composant la bibliothèque de M. F. Raisin [Frédéric Raisin], membre de la Société des Amis des livres, des Cent bibliophiles, etc. Préface de Georges Vicaire (Paris, A. Durel, 1901, in-8, 196 p., 1.126 lots). Vente du lundi 16 au samedi 21 décembre 1901, à l’hôtel Drouot. 


    Catalogue de la bibliothèque de Mr Victor Souchon(Paris, A. Durel, 1902, in-8, 79 p., 416 lots). Vente le vendredi 11 et le samedi 12 avril 1902, à l’hôtel Drouot.     


    Catalogue de bons livres anciens et modernes, ouvrages sur la noblesse, très beau livre d’heures, manuscrit du XVe siècle sur vélin orné de miniatures [...] composant la bibliothèque de feu Mr le comte L. Mniszech (Paris, A. Durel, 1902, in-8, 110 p., 110 lots). Vente le vendredi 18 avril 1902, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de la bibliothèque de feu Mr Philippe Gille, auteur dramatique, homme de lettres, membre de l’Institut, officier de la Légion d’honneur et de l’Instruction publiquePréface de G. Larroumet, secrétaire perpétuel de l’Académie des beaux-artsPremière partie (Paris, A. Durel, 1902, in-8, [10]-66 [chiffrées 70] p., 379 lots). Vente le lundi 21 et le mardi 22 avril 1902, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de la bibliothèque de feu Mr Philippe Gille, auteur dramatique, homme de lettres, membre de l’Institut, officier de la Légion d’honneur et de l’Instruction publique – Seconde partie(Paris, A. Durel, 1902, in-8, 157-[1] p., 921 lots [chiffrés 380-1.300]). Vente du mercredi 23 au samedi 26 avril 1902, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de bons livres modernes, publications de luxe, livres illustrés, ouvrages sur les beaux-arts provenant de la bibliothèque de Mr A. C. B. (Paris, A. Durel, 1902, in-8, 78 p., 478 lots). Vente le vendredi 21 et le samedi 22 novembre 1902, à l’hôtel Drouot.     


    Catalogue de cent reliures d’art exécutées sur des éditions de grand luxe[...]. Reliures anciennes – Livres armoriés. Beaux livres modernes – Suites de figures. Livres avec aquarelles – Reliures diverses.  Composant la collection du VTE de La Croix-Laval [Ferdinand-Antoine La Croix-Laval] (Paris, A. Durel, 1902, in-8, [3]-[1 bl.]-VI-[1]-[1bl.]-84-[2] p., 160 lots). Avec un Album (171 pl.). Vente le lundi 15 et le mardi 16 décembre 1902, à l’hôtel Drouot.


    Marque (1903)

    Catalogue de livres modernes. Auteurs contemporains en éditions originales. RevuesRomansPoésies. Dictionnaires. Très beau bréviaire. Manuscrit du XVe siècle, sur vélin, orné de 100 miniatures. Composant la bibliothèque de feu M. Émile Zola (Paris, Paul Chevallier et A. Durel, 1903, in-8, 15-[1 bl.] p., 80 lots). Vente le lundi 9 mars 1903, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue d’un choix de très beaux livres modernes recouverts de riches reliures par les principaux maîtres ès-reliures d’art contemporains, provenant de la bibliothèque de MrM. Méric [Maurice Méric] de la Société des Cent bibliophiles (Paris, A. Durel, 1903, in-8, 62 p., 109 lots). Avec Album (24 pl.). Vente le 30 mars 1903, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de la bibliothèque de Mr E. L. Livres illustrés du XIXe siècle. Publications illustrées de la fin du XIXe siècle. Éditions de luxe. Éditions originales d’auteurs contemporains. Suites de figures pour l’illustration des livres. Lettres autographes d’auteurs contemporains (Paris, A. Durel, 1903, in-8, 154 p., 918 lots). Vente du mercredi 1er au samedi 4 avril 1903, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de la bibliothèque de M. H. Fonteneau. Première partie. Livres d’Heures manuscrits et imprimés. Livres armoriés (Paris, A. Durel, 1903, in-8, 116 p.). Vente du lundi 4 au mercredi 6 mai 1903, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de livres anciens, livres armoriés – reliures anciennes, livres à figures du XVIIIe siècle, faisant partie de la bibliothèque de MrHenri Testard, officier de l’Instruction publique, membre de la Société des Gens de lettres (Paris, A. Durel, 1903, in-8, 39-[1] p., 218 lots). Vente le vendredi 6 novembre 1903, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue d’un choix de très beaux livres modernes recouverts de riches reliures. Ouvrages illustrés d’aquarelles (Paris, A. Durel, 1903, in-8, 36 p., 119 lots). Vente le samedi 7 novembre 1903, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de la bibliothèque de feu Mr E. Massicot[Édouard Massicot] – Première partie. Livres modernes en éditions de grand luxe. Reliures d’art par les principaux maîtres contemporains. Publications de la Société des Amis des livres, des Cent bibliophilesdes Bibliophiles contemporains, de la Société normande du livre illustré. Ouvrages enrichis d’aquarelles originales (Paris, A. Durel, 1903, in-8, 103-[1 bl.] p., 446 lots). Avec un Album(portrait-frontispice et 56 pl.). Vente du lundi 16 au mercredi 18 novembre 1903, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de beaux livres modernes, éditions de luxe sur papiers de Chine et du Japon, très bien reliés par MM. Bretault, Canape, Carayon, Champs, Ch. Meunier, David, Petrus-Ruban, provenant de la bibliothèque du vicomte de L. C. (Paris, A. Durel, 1904, in-8, 76 p., 326 lots). Vente le lundi 28 et le mardi 29 mars 1904, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de la bibliothèque de feu Mr E. Massicot[Édouard Massicot] – Troisième partie. Ouvrages ornés de figures en couleurs (Paris, A. Durel, 1904, in-8, 50 p., 221 lots [chiffrés 897-1.117]). Vente le jeudi 21 avril 1904, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de la bibliothèque de feu Mr E. Massicot[Édouard Massicot] – Quatrième partie. Livres anciens & modernes en divers genres. Voyages – Beaux-arts. Livres illustrés du XIXe siècle. Éditions de bibliophiles. Éditions originales d’auteurs contemporains (Paris, A. Durel, 1904, in-8, 211-[1] p., 1.254 lots [chiffrés 1.551-2.804]). Vente du lundi 16 au samedi 21 mai 1904, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de beaux livres modernes recouverts de reliures d’art et d’albums de lithographies par Raffet – Charlet – G. Doré(Paris, A. Durel, 1904, in-8, 48 p., 130 lots). Vente le mardi 7 juin 1904, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de livres à figures du XVIIIesiècle. Livres anciens, rares & curieux. La plupart reliés en maroquin. Provenant de la bibliothèque de Mr H. Fonteneau – Deuxième vente (Paris, A. Durel, 1904, in-8, 140 p.). Vente du lundi 14 au jeudi 17 novembre 1904, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de beaux livres rares & précieux, anciens & modernes, ayant appartenu à MR E. Daguin [Ernest Daguin], ancien président du Tribunal de commerce, officier de la Légion d’honneur. Première partie. Livres illustrés du XIXe siècle. Romantiques et auteurs contemporains en éditions originales(Paris, A. Durel, 1904, in-8, [9]-[1 bl.]-101-[1 bl.]-[1]-[1 bl.] p., portrait, 409 + 4 doubles [bis] = 413 lots). Vente du mardi 13 au jeudi 15 décembre 1904, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de beaux livres rares & précieux, anciens & modernes, ayant appartenu à MR E. Daguin [Ernest Daguin], ancien président du Tribunal de commerce, officier de la Légion d’honneur. Deuxième partie. Livres à figures du XVIIIe siècle (Paris, A. Durel, 1904, in-8, VIII-62-[1]-[1 bl.] p., 209 lots [chiffrés 410 à 618]). Avec un Album (16 pl. h.-t.).Vente le vendredi 16 et le samedi 17 décembre 1904, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue des livres, gravures, portraits, suite de vignettes, lithographies, eaux-fortes, aquarelles, dessins […]. Tableaux anciens et modernes. Provenant de la collection de feu M. V*** (Paris, Paul Chevallier, A. Durel et J. Féral, 1905, in-8, 22 p., 110 lots). Vente le jeudi 26 et le vendredi 27 janvier 1905, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de beaux livres anciens, rares & curieux, la plupart reliés en maroquin, provenant de la bibliothèque de Mr H. Fonteneau – Troisième vente (Paris, A. Durel, 1905, in-8, 130 p.). Vente du mercredi 22 au samedi 25 février 1905, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de beaux livres anciens, rares, curieux ou singuliers, la plupart reliés en maroquin, provenant de la bibliothèque de MrH. Fonteneau – Quatrième vente (Paris, A. Durel, 1905, in-8, 138 p.). Vente du mercredi 15 au samedi 18 mars 1905, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de beaux livres rares & précieux, anciens & modernes, ayant appartenu à MR E. Daguin [Ernest Daguin], ancien président du Tribunal de commerce, officier de la Légion d’honneur. Troisième partie. Écrivains français du XIIeau XVIIIesiècle(Paris, A. Durel, 1905, in-8, VII-[1 bl.]-135-[1 bl.] p., 499 [chiffrés 619 à 1.117] + 1 double [bis] = 500 lots). Avec un Album (17 pl. h.-t. [numérotées 17 à 33]). Vente du mercredi 5 au samedi 8 avril 1905, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de beaux livres rares & précieux, anciens & modernes, ayant appartenu à MR E. Daguin [Ernest Daguin], ancien président du Tribunal de commerce, Officier de la Légion d’honneur. Quatrième partie. Livres anciens (Paris, A. Durel, 1905, in-8, VII-[1 bl.]-102 p., 397 lots [chiffrés 1.118 à 1.514]). Avec un Album(31 pl. h.-t. [numérotées 34 à 64]). Vente du lundi 10 au mercredi 12 avril 1905, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de bons livres modernes, éditions originales avec envois d’auteurs, livres à figures du XVIIIe siècle, provenant de la bibliothèque de Mr Alexandre Piedagnel (Paris, A. Durel, 1905, in-8, 40 p., 266 lots). Vente le samedi 6 mai 1905, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de très beaux livres modernes. Ouvrages enrichis d’aquarelles. Éditions originales. Composant la bibliothèque de MrH. Giacomelli (Paris, A. Durel, 1905, in-8, 155-[1] p., 915 lots). Vente [3e] du vendredi 19 au mercredi 24 mai 1905, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de vieux livres modernes romantiques & auteurs contemporains en éditions originales. Ouvrages illustrés par Gustave Doré, publications de la Société normande du livre illustré, ouvrages sur Napoléon Ier (Paris, A. Durel, 1905, in-8, 60 p., 383 lots). Vente le lundi 6 et le mardi 7 novembre 1905, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de beaux livres modernes et de quelques livres anciens. Dessins – Aquarelles – Gravures – Lithographies (Paris, A. Durel, 1906, in-8, 38 p., 174 lots). Vente le mercredi 31 janvier 1906, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de beaux livres anciens et modernes, rares, curieux ou singuliers, la plupart reliés en maroquin. Ouvrages sur la chasse, le jardinage, la cuisine, la bibliographie, etc.Provenant de la bibliothèque de MrH. Fonteneau. Cinquième vente(Paris, A. Durel, 1906, in-8, 168 p., 935 lots). Vente du mercredi 7 au samedi 10 février 1906, à l’hôtel Drouot.

        

    Catalogue de très beaux livres modernes recouverts de reliures d’art par Mercier - Marius Michel Gruel Lortic - P. Ruban - René Kieffer - R. Chambolle Bretault Canape Noulhac - Ch. Meunier - A. Cuzin - Carayon, composant la collection de MrA. Romagnol, éditeur et graveur (Paris, A. Durel, 1906, in-8, 70-[2] p., 181 lots). Avec un Album (64 pl.). Vente le mercredi 11 et le jeudi 12 avril 1906, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue d’un choix de très beaux livres modernes. Éditions de grand luxe, belles reliures d’art, éditions de la Société des Cent bibliophiles et de la Société des Bibliophiles contemporains(Paris, A. Durel, 1906, in-8, 42 p.). Vente le mercredi 9 mai 1906, à l’hôtel Drouot.        


    Catalogue d’un choix de très beaux livres illustrés. Éditions de grand luxe. Belles reliures d’art (Paris, A. Durel, 1906, in-8, 56 p., 210 lots). Vente le lundi 28 mai 1906, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de très beaux livres modernes, éditions de luxe, reliures d’art [...] provenant de la bibliothèque de M. J.S. [Joseph S.] (Paris, A. Durel, 1906, in-8, 63 p.). Vente le lundi 11 et le mardi 12 juin 1906, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue des livres modernes composant la bibliothèque de feu MrGeorges Charpentier, éditeur (Paris, A. Durel, 1907, in-4, 60 p., 359 lots). Vente le lundi 28 et le mardi 29 janvier 1907 à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de très beaux livres modernes, reliures d’art […], provenant de la bibliothèque de Mr L. F. de R. (Paris, A. Durel, 1907, in-8, 47 p., 140 lots). Avec un Album (16 pl.). Vente le lundi 25 mars 1907, à l’hôtel Drouot. 


    Catalogue d’un choix de beaux livres modernes. Éditions de grand luxe. Belles reliures d’art. Livres ornés d’aquarelles originales. Publications de la Société des Amis des livres. Auteurs contemporains en éditions originales. Provenant de la bibliothèque de MrF. (Paris, A. Durel, 1907, in-8, 40 p., 177 lots). Vente le samedi 15 juin 1907, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de bons livres anciens & modernes. Livres à figures du XVIIIesiècle. Œuvres de Restif de la Bretonne. Ouvrages ornés de nombreuses suites de vignettes. Ouvrages divers – Facéties – Réimpressions de Gay. Romans, contes et nouvelles. Provenant de la bibliothèque de feu M. Charles Dècle (Paris, A. Durel, 1907, 80-[1] p., 338 lots). Vente le mercredi 27 et le jeudi 28 novembre 1907, à l’hôtel Drouot.


    Très beaux livres modernes, éditions de bibliophiles, reliures d’art de MM. Mercier, M. Michel, L. Gruel, Lortic, Ch. Meunier, Chambolle-Duru, René Kieffer, Noulhac, Canape, P. Ruban, Durvand, Champs, Carayon, L. Magnin(Paris, A. Durel, 1907, in-8, 49 p., 120 lots). Vente le mercredi 4 décembre 1907, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de très beaux livres modernes illustrés […] provenant de la bibliothèque de M. J. S. [Joseph S.] (Paris, A. Durel, 1908, in-8, 44 p.). Avec un Album (32 pl.). Vente le jeudi 12 mars 1908, à l’hôtel Drouot.


    Collection de Mr Henri D. Beaux livres illustrés, éditions de bibliophiles, reliures d’art, aquarelles de G. Rochegrosse, compositions de E. Dinet pour « Mirages » (Paris, A. Durel, 1908, in-4, 35 p., 100 lots). Vente le jeudi 14 mai 1908, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue d’un beau choix d’almanachs royaux, nationaux et impériaux, en anciennes reliures en maroquin, la plupart avec armoiries (Paris, A. Durel, 1908, in-8, 19-[1] p., 92 lots). Avec un Album (15 pl.). Vente le vendredi 18 décembre 1908, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de la bibliothèque de feu Mr Albert Bélinac, membre de Sociétés de bibliophiles, industriel, chevalier de la Légion d’honneur - Première partie. Très beaux livres modernesrecouverts de superbes reliures d’art. Exemplaires uniques enrichis d’aquarelles originales (Paris, A. Durel, 1909, in-4, XVI-196-[8] p., 492 lots). Avec un Album (167 pl.). Vente du mercredi 3 au samedi 6 février 1909, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de la bibliothèque de feu Mr Albert Bélinac, membre de Sociétés de bibliophiles, industriel, chevalier de la Légion d’honneur - Seconde partie. Livres à figures du XVIIIe siècle. Éditions originales. Éditions de luxe (Paris, A. Durel, 1909, in-4, 144-[6] p., 736 lots [chiffrés 493-1.228]). Vente du mardi 16 au samedi 20 février 1909, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de beaux livres modernes bien reliés. Éditions de luxe. Provenant de la bibliothèque de feu Mr F.(Paris, A. Durel, 1909, in-8, 48 p., 240 lots). Vente le jeudi 25 mars 1909, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de la bibliothèque de feu Mr P. M *** - Seconde partie. Livres illustrés du XIXe siècle. Éditions de luxe. Collection des Œuvres de Töpffer. Éditions de William Morris (Paris, Saint-Jorre et A. Durtel, 1909, in-8, 117-[1 bl.]-[1]-[1 bl.] p., 989 lots). Vente du mercredi 16 au samedi 19 juin 1909, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de la bibliothèque de feu le marquis E. de Salvert Bellenave[Étienne de Salvert-Bellenave] – Troisième partieLivres modernes en éditions de grand luxe, reliures d’art, ouvrages ornés d’aquarelles originales, publications de sociétés de bibliophiles (Paris, A. Durel, in-8, 1909, 119 p., 495 lots [chiffrés 310-804]). Vente du lundi 20 au mercredi 22 décembre 1909, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de la bibliothèque de feu le marquis E. de Salvert Bellenave [Étienne de Salvert-Bellenave] – Quatrième partieŒuvre gravé de Félicien Rops (Paris, A. Durel et Loÿs Delteil, 1909, in-8, 16 p., 135 lots [chiffrés 805-939]). Vente le jeudi 23 décembre 1909, à l’hôtel Drouot.


    Ouvrages sur les beaux-arts, bibliographie, ouvrages illustrés du XIXe siècle, auteurs classiques, mémoires historiques [Alexandre-Victor Lesperon d’Anfreville] (Paris, A. Durel, 1910, in-8, 88 p.). Vente du lundi 2 au mercredi 4 mai 1910, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de beaux livres modernes en éditions de luxe recouverts de riches reliures composant la bibliothèque de Mr Petrus Ruban (Paris, A. Durel, 1910, in-8, 30 p., 115 lots). Vente le lundi 12 décembre 1910, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de très bons livres modernes. Éditions de luxe. Publications des« Amis des livres ». Éditions Lemerre, Jouaust, Conquet [...] provenant de la bibliothèque de feu M. V. de W. (Paris, A. Durel, 1911, in-8, 20 p., 298 lots). Vente le mardi 21 et le mercredi 22 février 1911, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue d’un choix de très beaux livres modernes recouverts de superbes reliures d’artpar MM. Mercier, Gruel, Ch. Meunier, René Kieffer, Petrus Ruban, Joly, Bretault (Paris, A. Durel, 1911, in-8, 20 p., 33 lots). Avec un Album (32 pl.). Vente le vendredi 24 février 1911, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de bons livres modernes romantiques et auteurs contemporains en éditions originales, […] provenant de la bibliothèque de Mr de S. (Paris, A. Durel, 1911, in-8, 58 p.). Vente le lundi 20 et le mardi 21 mars 1911, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue des livres de la bibliothèque de feu Henri Bordes, de Bordeaux (Paris, A. Durel, 1911, in-4, 218 p., 1.004 lots). Vente du lundi 11 au samedi 16 décembre 1911, à l’hôtel Drouot.


    Marque (1912)

    Catalogue des livres de la bibliothèque de feu MrE.-C.-A. LegrandLivres à figures du XVIIIe siècle. Livres illustrés du XIXe siècle. Œuvres de Daumier, Lami, Gavarni, H. Monnier. Illustrations anglaises en couleurs. Eaux-fortes de F. Rops. Lithographies en couleurs. Éditions de grand luxe. Romantiques et auteurs contemporains en éditions originales (Paris, De Saint-Jorre et A. Durel, 1912, in-8, [8]-244 p., 1.069 lots). Vente du lundi 5 au samedi 10 février 1912, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue des livres de la bibliothèque de feu Mr E.-C.-A. Legrand (Paris, A. Durel et De Saint-Jorre, 1912, in-8, 135 p., 1.008 lots). Vente du mercredi 24 au samedi 27 avril 1912, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue d’un choix de très beaux livres modernes et d’albums de gravures [collection du graveur Léon Boisson] (Paris, A. Durel, 1913, in-8, 29-[1] p., 71 lots). Vente le mardi 27 mai 1913, à l’hôtel Drouot.


    Devenu libraire du ministère de la Justice, Durel abandonna, en 1910, les locaux qu’il occupait passage du Commerce, par suite de fin de bail et pour cause d’agrandissement et d’installation unique au 18 [ancien 21] rue de l’Ancienne-Comédie.

    Adolphe Durel mourut le 19 juin 1913, en son domicile, 134 boulevard Saint-Germain [VIe]. Un « Avis très important » termina le dernier numéro – N° 292 - de L’Intermédiaire des bibliophileslibrairesamateurs :


    « Par suite du décès de M. DUREL, la liquidation de sa librairie devant être faite à BREF DÉLAI, Messieurs les amateurs sont priés de faire parvenir PAR RETOUR DU COURRIER le montant de leurs factures, à Madame veuve A. DUREL. » 


    Librairie de Charles Bosse, 18 rue de l'Ancienne-Comédie (1930)
     Charles Bosse (1870-1944), libraire au 46 rue La Fayette [IXe] depuis 1901, succéda à Durel dès 1913. La veuve Durel survécut à son mari jusqu’au 17 février 1915.












    0 0




    LUNDI 17 DÉCEMBRE 2012


    Causerie du lundi de Philippe Gandillet : Un blog pour enseigner et apprendre : Histoire de la bibliophilie…




    Discours prononcé à la librairie de Pierre, notre libraire tarasconnais, vers 15h15 par Philippe Gandillet pour la réception du Bibliophile Rhémusdans le cénacle de l'Académie Blogophile.

    Cher Jean-Paul,

    Permettez-moi de vous appeler par votre prénom. La bienséance s'efface devant la franche camaraderie. Votre élection a été accueillie par notre Compagnie, avec une satisfaction si sincère, si unanime, qu’à peine venait-elle de s’accomplir, il n’était pas un seul d’entre nous qui ne se précipita pas sur son clavier pour faire un commentaire sur le blog que vous veniez de créer : L'histoire de la bibliophilie.

    Il n’est pas besoin de vous connaître depuis longtemps pour éprouver à votre égard une véritable sympathie et si voisine de l’amitié, qu’il est nécessaire de lui faire entendre raison et de lui dire : " Non, pas encore, un peu de patience ; ce ne serait pas convenable ". Tout ce qu’il y a en vous de net (je dirais même : de très net), de droit (je dirais même : de très droit) apparaît dans le temps même où l’on vous rencontre. Vous, Jean-Paul, ce n’est pas à l’ancienneté que l’on vous aime et que l’on vous estime, c'est au choix.


    Que cette faveur n’aille pas vous surprendre ; elle vous est due. Elle est due à votre vie dévouée à la médecine, à votre labeur grave et ordonné, à votre talent fait de réflexion, de lucidité, à la noblesse égale de votre caractère, prompt à accepter tous les devoirs, les plus grands, parce que ce sont les plus beaux, les plus petits, parce que ce sont les plus difficiles. Elle est aussi due à votre passion pour le livre ancien où vous avez conservé toutes ces mêmes vertus.

    Étymologiquement, le bibliophile est celui qui aime les livres. Faut-il encore qu’il en possède, précisez-vous. C'est un indéniable avantage que d'être bibliographe puisque ce dernier, s'il se doit de rechercher des documents de bibliothèques pour les lire, de rechercher des références, de noter ces références, de les classer et de signaler leur existence, bref de les identifier… il n'a pas besoin de les posséder !

    Vous vous êtes donc attelé, cher Jean-Paul, à nous faire bénéficier du résultat de vos recherches à travers un blog totalement désintéressé. Votre sacerdoce de médecin ne vous a t-il pas suffit ? Et vous vous posez déjà la question de savoir si ce défi n'est pas inaccessible. Je vous rassure : très peu de blogueurs sont nés bons. Comme pour de nombreuses compétences, on gagne en dextérité avec le temps et en pratiquant (c'est ce que je me tue à expliquer à Pierre qui est pourtant parti avec un lourd handicap). Je ne doute pas que votre site personnel ne devienne rapidement la référence à atteindre pour nombre d'entre-nous. Les échanges à venir se promettent d'être fructueux, à la fois pour l'animateur éclairé que vous êtes et pour les commentateurs attentifs que nous serons !


    Vous souffrez en me lisant, Jean-Paul, vous souffrez énormément, je le sens, je le vois. Vous souffrez dans votre modestie… Mais, est-ce une raison pour que je néglige la fermeté et la rigueur de votre démarche de bibliographe ?  De bibliomanographe, dites-vous car celui qui manifeste une telle obsession d’écrire au sujet des livres et de leur histoire se devait d'avoir un qualificatif à la hauteur de son mérite. Bienvenue dans notre cénacle, donc, Jean-Paul et merci à l'informatique d'avoir fait de vous un immortel à vie ! 

    Votre dévoué. Philippe Gandillet

    0 0



    Descendant d’une famille originaire de Saint-Manvieu-Bocage [Calvados], installée à Vire vers la fin du XVIIe siècle, Pierre Porquet naquit à Vire le 19 mai 1777, fils de Charles Porquet (1752-1815), boulanger, rue du Haut-Chemin, et de Françoise Olivier (1749-1830), qui s’étaient mariés à Vire le 25 mai 1773.

    Venu s’établir à Paris, Pierre Porquet obtint un brevet de libraire en 1812, renouvelé le 21 juin 1820. 

    Marguerite Pierre (Coll. Pierre Soleil ©)

    Marguerite Pierre (1787-1877), qu’il avait épousée à Paris, en l’église Saint-Roch, le 4 septembre 1813, fut véritablement l’âme de la Maison, 1 quai Voltaire [VIIe], dans l’hôtel de Tessé.


    Hôtel de Tessé, 1 quai Voltaire

    Leur fille Claudine-Louise Porquet (1815-1850) épousa un comptable, Félix Soleil (1803-1870), le 25 avril 1835.


    Charles Porquet (Coll. Pierre Soleil ©)

    Eugénie-Adèle Marie (Coll. Pierre Soleil ©)

    Leur fils Charles Porquet, né le 3 août 1823, fut formé à la pratique du commerce par sa mère. Le 3 août 1847, il épousa Eugénie-Adèle Marie, née à Paris le 31 janvier 1830, fille de sa cousine germaine. Le 3 juillet 1852, il succéda à son père, démissionnaire, qui mourut peu après, le 12 janvier 1853. Charles Porquet demeurait alors 12 quai de la Mégisserie [Ier].



    Après avoir été, de 1848 à 1865, commis chez Auguste Durand, libraire rue des Grès [rue Cujas [Ve], Alphonse Picard (1833-1906) fut l’associé de Charles Porquet. L’association fut dissoute le 21 avril 1869 : nommé liquidateur avec les pouvoirs les plus étendus, Porquet reprit la Maison de commerce et continua les affaires sous l’ancienne dénomination de « Librairie ancienne et moderne de Ch. Porquet » ; le 9 juin 1869, Picard s’installa à son compte, 82 rue Bonaparte [VIe].


    Après la retraite de Laurent Potier (1806-1881), Charles Porquet, avec l’aide de son fidèle commis, Amédée, dirigea quelques-unes des ventes de livres les plus importantes de la fin du XIXe siècle.


     « Grand, fort, le teint coloré, la chevelure abondante et rebelle, l’aspect vigoureux, le visage ouvert, l’allure ronde et franche, ce qui n’exclut pas la distinction et la finesse ; vendant ses livres, assurément, si on les lui demande, mais rien de plus ; ne les vantant jamais, au besoin signalant lui-même leurs défauts : désintéressé, sincère et calme, Porquet représente la vraie race des libraires d’autrefois.

    Il tient à présent dans la librairie parisienne la place qu’occupait Potier de regrettée mémoire : lourd héritage sous lequel il n’a pas fléchi. C’est lui qui donne aujourd’hui la réplique dans les conversations de bibliophilie transcendante, car les grands bibliophiles ne passent jamais quai Voltaire sans entrer au numéro I pour disserter avec lui sur quelque point épineux du métier. Son autorité s’appuie sur sa fortune, son honorabilité, sa situation ancienne et bien acquise, sa science bibliographique incontestée.

    Porquet n’est pas seulement une physionomie notable de libraire ; il est une puissance ! Il est le Quai se redressant contre le Passage ; la tradition opposée à la révolution, la tranquillité à l’agitation, la mesure à l’audace, la modération aux excès ! Sa librairie est un foyer de réaction contre les passions exaltées du club des Panoramas : c’est le Coblence où ont émigré les amateurs terrorisés par la frénésie des bibliophiles de 1875, par les saturnales de l’hôtel Drouot, et où ils attendent avec conviction la restauration de l’ancien régime des prix.

    Je crains bien qu’il ne leur soit donné présentement un commencement de satisfaction.

    Le Livre a baissé !

    Mais ne vous y fiez pas ! Ce n’est point aux ventes dirigées par Porquet qu’on verra se produire la débâcle désirée. Porquet, bien qu’investi de la confiance du noble faubourg, est dans le mouvement. Il sait comme on prépare, on lance, on soutient, on défend une vente ! A la table de l’expert, il a l’aisance d’un homme sûr de lui. C’est un moderne, qui connaît tous les trucs et les évente, qui ne se laisse point intimider par les réclamations sincères ou perfides de certains ponteurs, ni déconcerter par la faconde de quelques confrères, ni démonter par les esbrouffades des bibliopoles nouvelles-couches. Il gouverne la vente et la mène, aimable, mais ferme.

    Le fer sous le velours ! »

    ([Henri Beraldi]. 1865-1885 – Bibliothèque d’un bibliophile. Lille, Imprimerie L. Danel, 1885, p. 122-123)



    Catalogue des livres rares et précieux, composant la bibliothèque de M. le comte Octave de Béhaguemembre de la Société des Bibliophiles français. Première partie(Paris, Ch. Porquet, 1880, in-8, XXIII-[1 bl.]-358 p., 1.985 lots). Vente du lundi 8 au lundi 22 mars 1880, à l’hôtel Drouot. 


    Catalogue des livres rares et précieux, composant la bibliothèque de M. le comte Octave de Béhaguemembre de la Société des Bibliophiles français. Deuxième partie(Paris, Ch. Porquet, 1880, in-8, VII-[1 bl.]-263-[1 bl.] p., 2.150 lots). Vente du lundi 19 avril au samedi 1er mai 1880, à l’hôtel Drouot. 


    Catalogue d’un choix de livres rares et précieux, provenant de la bibliothèque de feu M. H. Jordan [Hippolyte Jordan] (Paris, Ch. Porquet, 1881, in-8, 38 p., 80 lots). Vente le mercredi 23 février 1881, à l’hôtel Drouot. 


    Catalogue des livres, provenant de la bibliothèque de feu M. H. Jordan [Hippolyte Jordan]. Seconde partie (Paris, Ch. Porquet, 1881, in-8, 36 p., 207 lots). Vente le jeudi 31 mars 1881, rue des Bons-Enfants.



    Catalogue d’un choix de livres rares et précieux manuscrits et imprimés, composant le cabinet de feu M. le marquis de Ganay (Paris, Ch. Porquet, 1881, in-8, [3]-[1 bl.]-XV-[1 bl.]-135-[1 bl.] p., 267 lots). Vente du jeudi 12 au samedi 14 mai 1881, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue d’un choix de livres rares et précieux, composant le cabinet de M. Double [Léopold Double] (Paris, Ch. Porquet, 1881, in-8, 21-[1 bl.] p., 59 lots). Vente le lundi 30 mai 1881, à l’hôtel Double, rue Louis-le-Grand.


    Catalogue des objets d’art, tableaux anciens, livres, composant la collection Double [Léopold Double] (Paris, Charles Mannheim, Féral et Porquet, 1881, in-8, [2]-XLIII-[1 bl.]-175-[1 bl.] p., 478 [tableaux, objets d’art et d’ameublement] + 59 [livres rares et précieux] lots). Vente du lundi 30 mai au samedi 4 juin 1881, à l’hôtel Double, rue Louis-le-Grand.



    Catalogue de bons livres, anciens et modernes, et collection nombreuse d’épreuves photographiques, reproduction des plus beaux tableaux et dessins des différents musées de l’Europe, composant la bibliothèque de feu Paul de Saint-Victor (Paris, Ch. Porquet, 1882, in-8, XIII-[1 bl.]-172 p., 1.066 lots). Vente du mardi 11 au samedi 15 avril 1882, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de livres rares et précieux, composant la bibliothèque de M. G. K.*** [Kaminsky] (Paris, Ch. Porquet, 1882, in-8, VI-114 p., 379 lots). Vente du lundi 24 au mercredi 26 avril 1882, à l’hôtel Drouot.  


    Catalogue de livres rares et précieux, la plupart reliés en maroquin ancien avec armoiries, provenant de la bibliothèque d’un amateur anglais [lord Gosford] (Paris, Charles Porquet, 1882, in-8, XI-[1 bl.]-140 p., 564 lots). Ventedu lundi 1er au mardi 16 mai 1882, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de livres de l’école romantique, publications illustrées du XIXe siècle, vignettes pour l’illustration des livres et nombreuses pièces de théâtre, composant la bibliothèque de M. Marius Barras (Paris, Ch. Porquet, 1882, in-8, 96 p., 783 lots). Vente le lundi 15 mai 1882 et les jours suivants, à l’hôtel Drouot. 


    Catalogue des livres rares et précieux, manuscrits et imprimés, composant le cabinet de M. D*** C***[Delbergue-Cormont](Paris, Ch. Porquet, 1883, in-8, [1]-[1 bl.]-VIII-123-[1 bl.] p., 257 lots). Vente du lundi 9 au mercredi 11 avril 1883, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue d’une jolie collection de livres anciens et modernes, la plupart reliés en maroquin, provenant de la collection de M. B*** (Paris, Ch. Porquet, 1883, in-8, 56 p., 271 lots). Vente le lundi 16 et le mardi 17 avril 1883, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de bons livres anciens et modernes, provenant d’une grande bibliothèque [La Béraudière] (Paris, Ch. Porquet, 1883, in-8, 78 p., 388 lots). Vente du lundi 23 au mercredi 25 avril 1883, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de livres anciens et modernes reliés en maroquin, provenant de la bibliothèque de M. T. S. E. [Truelle Saint-Évron] (Paris, Ch. Porquet, 1883, in-8, 64 p.). Vente le lundi 30 avril et le mardi 1ermai 1883, à l’hôtel Drouot. 


    Catalogue de bons livres anciens et modernes. Ouvrages sur les beaux-arts(Paris, Ch. Porquet, 1883, in-8, 32 p.). Vente le lundi 7 mai 1883, rue des Bons-Enfants.      


    Catalogue de bons livres anciens et modernes très bien conditionnés, provenant de la bibliothèque de M. R. L.*** (Paris, Ch. Porquet, 1883, in-8, 48 p.). Vente le vendredi 11 et le samedi 12 mai 1883, à l’hôtel Drouot.  


    Catalogue de livres de l’école romantique, publications illustrées du XIXe siècle, vignettes pour l’illustration des livres, albums de gravures et photographies, autographes, composant la bibliothèque de M. G. S.*** (Paris, Ch. Porquet, 1883, in-8, 130 p., 906 lots). Vente le mardi 15 mai 1883 et les jours suivants, à l’hôtel Drouot.   


    Catalogue de beaux livres modernes, composant la bibliothèque de M. le marquis V. de U. Première partie (Paris, Fontaine et Haverna, Ch. Porquet, 1884, in-8, 72 p., 297 lots). Vente du lundi 26 au mercredi 28 janvier 1884, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de livres principalement relatifs aux beaux-arts, provenant de la bibliothèque de M. L. de M. (Paris, Ch. Porquet, 1884, in-8, 32 p., 329 lots). Vente le lundi 3 et le mardi 4 mars 1884, rue des Bons-Enfants.


    Catalogue des livres, composant la bibliothèque de feu M. A. Burat (Paris, Ch. Porquet, 1884, in-8, 62 p., 398 lots). Vente du lundi 10 au mercredi 12 mars 1884, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue des livres rares et précieux, composant la bibliothèque de M. H. P*** (Paris, Ch. Porquet, 1884, in-8, VIII-100 p., 314 lots). Vente du lundi 17 au mercredi 19 mars 1884, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de livres de l’époque romantique, composant la bibliothèque de M. H. P*** (Paris, Ch. Porquet, 1884, in-8, 48 p., 297 lots). Vente le jeudi 20 et le vendredi 21 mars 1884, à l’hôtel Drouot.  


    Catalogue des livres rares et précieux, composant la bibliothèque de feu M. le comte Roger (du Nord) (Paris, Ch. Porquet, 1884, in-8, VIII-304 p., 911 lots). Vente du lundi 28 avril au mardi 6 mai 1884, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de livres de sciences, de littérature et d’histoire (Paris, Ch. Porquet, 1884, in-8, 36 p., 336 lots). Vente le vendredi 28 et le samedi 29 novembre 1884, rue des Bons-Enfants.


    Catalogue de beaux livres modernes, composant la bibliothèque de M. le marquis V. de U. Seconde partie (Paris, Fontaine et Haverna, Ch. Porquet, 1884, in-8, 34 p. [chiffrées 74-107], 580 lots). Vente le lundi 15 et le mardi 16 décembre 1884, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de livres anciens et d’ouvrages sur la gravure, l’architecture et l’ornement, provenant de la bibliothèque de M. H. D. (Paris, Ch. Porquet, 1885, in-8, [4]-56 p., 367 lots). Vente du jeudi 26 au samedi 28 février 1885, à l’hôtel Drouot.  


    Catalogue de livres rares et précieux, la plupart reliés en maroquin ancien, avec armoiries, provenant de la bibliothèque d’un amateur[Richard Lion] (Paris, Ch. Porquet, 1885, in-8, 134 p.). Vente du lundi 2 au mercredi 4 mars 1885, à l’hôtel Drouot.  


    Catalogue d’un joli choix de livres anciens et modernes, en très belle condition de reliure, composant la bibliothèque de M. L. de T*** [Lebarbier de Tinan] (Paris, Ch. Porquet, 1885, in-8, VIII-140 p., 481 lots). Vente du lundi 9 au jeudi 12 mars 1885, à l’hôtel Drouot.  


    Catalogue de beaux livres anciens et modernes, provenant de la collection de M. A. F. (Paris, Ch. Porquet, 1885, in-8, VIII-208 p., 1.085 lots). Vente du lundi 16 mars au mardi 24 mars 1885, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de beaux livres anciens et modernes, provenant de la bibliothèque de M. le comte de Chabrol-Crousol. Première partie(Paris, Ch. Porquet, 1885, in-8, 150 p., 811 lots). Vente du lundi 13 au samedi 18 avril 1885, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de bons livres anciens et modernes, composant la bibliothèque de feu M. A. Salard (Paris, Ch. Porquet, 1885, in-8, IV-124 p., 856 lots). Vente du lundi 27 avril au samedi 2 mai 1885, à l’hôtel Drouot.


    Bibliothèque de feu M. le comte de La Béraudière (Paris, Ch. Porquet, 1885, in-8, 32 p.). Vente le lundi 18 et le mardi 19 mai 1885, à l’hôtel de Poitiers. 


    Catalogue de bons livres anciens et modernes, provenant de la bibliothèque de M. A. E. L***. Seconde partie (Paris, Ch. Porquet, 1885, in-8, 66 p., 837 lots). Vente du mercredi 4 au lundi 9 novembre 1885, rue des Bons-Enfants.


    Catalogue des livres anciens et modernes, composant la bibliothèque musicale et théâtrale de feu M. Martin (Paris, Ch. Porquet, 1885, in-8, VI-178 p., 2.169 lots). Vente du lundi 16 au vendredi 27 novembre 1885, rue des Bons-Enfants.


    Catalogue de la bibliothèque théâtrale de feu M. Paul Siraudin […], 15.000 pièces de théâtre. Ouvrages relatifs au théâtre, théâtre du XVIe au XIXe siècle, théâtre des provinces, théâtres étrangers (Paris, L. Sapin et Ch. Porquet, 1885, in-8, 58 p., 506 lots). Vente du lundi 7 au mercredi 9 décembre 1885, rue des Bons-Enfants.


    Catalogue de bons livres anciens et modernes, biens conditionnés, provenant d’une grande bibliothèque (Paris, Ch. Porquet, 1886, in-8, 20 p., 232 lots). Vente le mardi 26 et le mercredi 27 janvier 1886, rue des Bons-Enfants.


    Catalogue de livres de l’école romantique et publications illustrées du XIXe siècle, composant la bibliothèque de M. E. C*** (Paris, Ch. Porquet, 1886, in-8, 120 p., 869 lots). Vente du lundi 8 au samedi 13 février 1886, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de bons livres, la plupart reliés en maroquin ancien, provenant de la bibliothèque de M. A. E. L***. Première partie (Paris, Ch. Porquet, 1886, in-8, IV-80 p., 398 lots). Vente du lundi 5 au jeudi 8 avril 1886, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de bons livres anciens et modernes, provenant d’une grande bibliothèque (Paris, Ch. Porquet, 1886, in-8, 32 p., 121 lots). Vente le vendredi 9 avril 1886, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de bons livres anciens et modernes, estampes, costumes et portraits, provenant des bibliothèques de MM. Ph. de Saint-A*** et Ach. J*** [Philippe de Saint-Albin et Achille Jubinal] (Paris, Ch. Porquet, 1886, in-8, 74 p., 769 lots). Vente du lundi 22 au vendredi 26 novembre 1886, rue des Bons-Enfants.


    Catalogue de bons livres anciens et modernes, provenant d’une grande bibliothèque (Paris, Ch. Porquet, 1886, in-8, 82 p., 618 lots). Vente du mercredi 1er au samedi 4 décembre 1886, rue des Bons-Enfants.


    Catalogue de bons livres anciens et modernes, provenant de la bibliothèque du château de Langeais (Paris, Ch. Porquet, 1887, in-8, 10 p., 60 lots). Vente le lundi 28 mars 1887, rue des Bons-Enfants.


    Catalogue de bons livres anciens et modernes (Paris, Ch. Porquet, 1887, in-8, 32 p., 320 lots). Vente le mardi 29 et le mercredi 30 mars 1887, rue des Bons-Enfants.


    Catalogue d’un joli choix de livres rares et précieux, reliés en maroquin ancien et moderne (Paris, Ch. Porquet, 1887, in-8, VIII-86 p., 203 lots). Vente le lundi 2 et le mardi 3 mai 1887, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de bons livres anciens et modernes, provenant de la bibliothèque de M. V. L*** [Victor Luzarche ?] (Paris, Ch. Porquet, 1887, in-8, 76 p., 669 lots). Vente du mardi 10 au vendredi 13 mai 1887, rue des Bons-Enfants.


    Catalogue de bons livres anciens et modernes, provenant d’une grande bibliothèque (Paris, Ch. Porquet, 1888, in-8, 16 p., 153 lots). Vente le mercredi 11 janvier 1888, rue des Bons-Enfants.


    Catalogue de bons livres anciens et modernes, provenant de la bibliothèque de M. G*** P*** (Paris, Ch. Porquet, 1888, in-8, 38 p., 359 lots). Vente du jeudi 12 au samedi 14 janvier 1888, rue des Bons-Enfants.


    Catalogue de bons livres anciens et modernes, provenant de la bibliothèque de M. A. H*** (Paris, Ch. Porquet, 1888, in-8, 62 p., 601 lots). Vente du lundi 23 au jeudi 26 janvier 1888, rue des Bons-Enfants.


    Catalogue de bons livres anciens et modernes, reliés et brochés (Paris, Ch. Porquet, 1888, in-8, 88 p., 1.091 lots). Vente du mercredi 1er au mercredi 8 février 1888, rue des Bons-Enfants.


    Catalogue de bons livres anciens et modernes, provenant de la bibliothèque de M. Feuillet de Conches. Seconde partie (Paris, Ch. Porquet, 1888, in-8, 56 p., 554 lots). Vente du mercredi 15 au samedi 18 février 1888, rue des Bons-Enfants.


    Catalogue de la bibliothèque géographique et archéologique de feu M. Ernest Desjardins (Paris, Ch. Porquet, 1888, in-8, 156 p., 1.046 lots). Vente du lundi 27 février au vendredi 2 mars 1888, rue des Bons-Enfants.



    Catalogue des livres rares et précieux, manuscrits et imprimés, composant la bibliothèque de feu M. le baron S. de La Roche Lacarelle (Paris, Charles Porquet, 1888, in-8, [6]-XV-[1 bl.]-190 p., 540 lots). Vente du lundi 30 avril au samedi 5 mai 1888, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de bons livres anciens et modernes (Paris, Ch. Porquet, 1888, in-8, 32 p., 311 lots). Vente le lundi 7 et le mardi 8 mai 1888, rue des Bons-Enfants.


    Catalogue de bons livres anciens et modernes (Paris, Ch. Porquet, 1889, in-8, 112 p., 1.473 lots). Vente du lundi 7 au mardi 15 janvier 1889, rue des Bons-Enfants.


    Catalogue de bons livres anciens et modernes, composant la bibliothèque de M. Alb. P***. Seconde partie (Paris, Ch. Porquet, 1889, in-8, 92 p., 1.013 lots). Vente du lundi 4 au samedi 9 février 1889, rue des Bons-Enfants.


    Catalogue de bons livres de sciences, de littérature et d’histoire (Paris, Ch. Porquet, 1889, in-8, 70 p., 812 lots). Vente du jeudi 21 au lundi 25 février 1889.



    Catalogue de livres rares, la plupart reliés en maroquin ancien, provenant de la bibliothèque de M. le baron R. P**** [Roger Portalis] (Paris, Charles Porquet, 1889, in-8, VII-[1 bl.]-94 p., 367 lots). Vente du lundi 1erau mercredi 3 avril 1889, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de bons livres anciens et modernes, composant la bibliothèque de M. Alb. P***. Première partie (Paris, Ch. Porquet, 1889, in-8, 70 p., 343 lots). Vente du jeudi 4 au samedi 6 avril 1889.


    Catalogue de bons livres anciens et modernes (Paris, Ch. Porquet, 1889, in-8, 48 p., 422 lots). Vente du mercredi 8 au vendredi 10 mai 1889, rue des Bons-Enfants.


    Catalogue de bons livres anciens et modernes (Paris, Ch. Porquet, 1889, in-8, 22 p., 148 lots). Vente le samedi 11 mai 1889, rue des Bons-Enfants.



    Catalogue de bons livres anciens et modernes, ouvrages reliés en maroquin, aux armes de M. J.-B. de Machault […], provenant de la bibliothèque du château du Titre (Paris, Ch. Porquet, 1890, in-8, 22 p., 180 lots). Vente le samedi 18 janvier 1890, rue des Bons-Enfants.


    Catalogue de bons livres anciens et modernes, provenant d’une grande bibliothèque (Paris, Ch. Porquet, 1890, in-8, 54 p., 552 lots). Vente du jeudi 23 au samedi 25 janvier 1890, rue des Bons-Enfants.


    Catalogue de bons livres, bien conditionnés, beaux-arts et littérature (Paris, Ch. Porquet, 1890, in-8, 40 p., 333 lots). Vente du lundi 31 mars au mercredi 2 avril 1890, rue des Bons-Enfants.



    Catalogue de livres rares et précieux, manuscrits et imprimés, composant la bibliothèque de feu M. le baron Ach. S****** [Achille Seillière] (Paris, Charles Porquet, 1890, in-8, XI-[1]-321-[1 bl.] p., 1.240 lots). Vente du lundi 5 au mercredi 14 mai 1890, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue d’un joli choix de livres rares et précieux, reliés en maroquin ancien et moderne (Paris, Charles Porquet, 1890, in-8, VIII-89-[1 bl.] p., 2 fac-similés, 325 lots). Vente du lundi 2 au mercredi 4 juin 1890, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de livres à figures, albums, caricatures, costumes militaires, gravures, provenant de la bibliothèque de M. A. Gaillard. Seconde partie (Paris, Ch. Porquet, 1890, in-8, 56 p., 563 lots). Vente du jeudi 4 au lundi 8 décembre 1890, rue des Bons-Enfants.


    Catalogue de bons livres anciens et modernes, provenant de la bibliothèque de M. A. Gaillard. Première partie (Paris, Ch. Porquet, 1890, in-8, 126 p., 1.272 lots). Vente du lundi 15 au mardi 23 décembre 1890, rue des Bons-Enfants.


    Catalogue de bons livres anciens et modernes, provenant de la bibliothèque de M. le marquis de R**** (Paris, Ch. Porquet, 1891, in-8, 46 p., 444 lots). Vente du lundi 12 au mercredi 14 janvier 1891, rue des Bons-Enfants.


    Catalogue de bons livres anciens et modernes, provenant de la bibliothèque de M. le baron R. de P****(Paris, Ch. Porquet, 1891, in-8, 48 p., 455 lots). Vente du lundi 19 au mercredi 21 janvier 1891, rue des Bons-Enfants.


    Catalogue de livres illustrés des XVIIIe et XIXe siècles, provenant de la bibliothèque de M. Alf. P***(Paris, Charles Porquet, 1891, in-8, 96 p., 441 lots). Vente du mercredi 6 au samedi 9 mai 1891, à l’hôtel Drouot.

    Catalogue d’une intéressante collection de costumes militaires des armées européennes. Armées anglaise, autrichienne, badoise, bavaroise, belge, danoise, espagnole, française (Paris, Charles Porquet, 1891, in-8, 36 p., 273 lots). Vente le mercredi 3 et le jeudi 4 juin 1891, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de bons livres anciens et modernes (Paris, Ch. Porquet, 1891, in-8, 50 p., 490 lots). Vente du lundi 9 au mercredi 11 novembre 1891, rue des Bons-Enfants.


    Catalogue de livres de l’école romantique, publications illustrées du XIXe siècle, composant la bibliothèque de M. E. P*** (Paris, Charles Porquet, 1891, in-8, 164 p., 1.183 lots). Vente du lundi 30 novembre au lundi 7 décembre 1891, à l’hôtel Drouot.


    Vente de livres anciens et modernes, pour cause de fin de bail et liquidation, de la librairie A. Chossonnery[Antonin Chossonnery]. Première partie, composée d’ouvrages de divers genres, principalement sur l’histoire de France et les provinces (Paris, Ch. Porquet et A. Chossonnery, 1892, in-8, 98 p., 1.153 lots). Vente du lundi 11 au samedi 16 janvier 1892, rue des Bons-Enfants.


    Catalogue de beaux livres rares et curieux, composant le cabinet de feu M. Félix Soleil (Paris, Charles Porquet, Em. Paul, L. Huard et Guillemin, 1892, in-8, 64 p., 279 lots). Vente le jeudi 25 et le vendredi 26 février 1892, à l’hôtel Drouot.


    Vente de livres anciens et modernes, pour cause de fin de bail et liquidation, de la librairie A. Chossonnery [Antonin Chossonnery]. Seconde partie, composée d’ouvrages de divers genres, principalement sur l’histoire de France, les provinces, la Révolution et ouvrages en nombre (Paris, Ch. Porquet et A. Chossonnery, 1892, in-8, 44 p., 456 lots). Vente du vendredi 4 au lundi 7 mars 1892, rue des Bons-Enfants.


    Catalogue de bons livres de sciences, de littérature et d’histoire(Paris, Ch. Porquet, 1892, in-8, 22 p., 224 lots). Vente le vendredi 29 et le samedi 30 avril 1892, rue des Bons-Enfants.


    Catalogue de bons livres anciens et modernes, français, anglais, allemands et italiens (Paris, Ch. Porquet, 1892, in-8, 32 p., 366 lots). Vente le mercredi 11 et le jeudi 12 mai 1892, rue des Bons-Enfants.


    Vente d’une importante collection de catalogues de tableaux, dessins, estampes, meubles, bronzes et autres objets d’art, de 1741 à 1879, ouvrages sur les beaux-arts, ouvrages en nombre, provenant du fonds de M. R**** (Paris, Ch. Porquet, 1892, in-8, 34 p., 381 lots). Vente le vendredi 13 et le samedi 14 mai 1892, rue des Bons-Enfants.


    Catalogue de bons livres anciens et modernes, de sciences, de littérature et d’histoire, provenant de la liquidation de la librairie de Mme Vve Henaux (Paris, Ch. Porquet, 1892, in-8, 36 p., 411 lots). Vente du lundi 3 au jeudi 6 octobre 1892, rue des Bons-Enfants.


    Catalogue de bons livres anciens et modernes. Sciences, littérature, histoire, ouvrages à figures, costumes, ornements […], provenant de la bibliothèque de feu M. Hulot (Paris, Ch. Porquet, 1892, in-8, VIII-190 p., 1.516 lots). Vente du lundi 7 au samedi 19 novembre 1892, rue des Bons-Enfants. 


    Catalogue de bons livres anciens et modernes, almanachs, calendriers, étrennes mignonnes, etc.(Paris, Ch. Porquet, 1892, in-8, 32 p., 318 lots). Vente le mercredi 30 novembre et le jeudi 1er décembre 1892, rue des Bons-Enfants.


    Bons livres anciens et modernes, bien conditionnés, provenant de la bibliothèque de feu M. le comte de Mosbourg. Seconde partie (Paris, Ch. Porquet, 1892, in-8, 35-[1 bl.] p., 314 lots). Vente le lundi 5 et le mercredi 7 décembre 1892, rue des Bons-Enfants.


    Catalogue deslivres rares et précieux, manuscrits et imprimés, provenant de la bibliothèque de feu M. le comte de Mosbourg, ancien ministre plénipotentiaire. Première partie(Paris, Ch. Porquet, 1893, in-8, VIII-115-[1 bl.] p., 367 lots). Vente du lundi 6 au jeudi 9 février 1893, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue d’une importante collection de vignettes, par ou d’après Borel, Choffard, Eisen, Gravelot, Lebarbier, Marillier, Monnet, Moreau le Jeune, Queverdo et autres, portraits des XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles, estampes, dessins, des XVIIIe et XIXe siècles, autographes, suites de figures, composant la collection de Mr H. de G. (Paris, Ch. Porquet et P. Roblin, 1893, in-8, [4]-209-[1 bl.] p., 1.976 lots). Vente du lundi 27 février au mercredi 8 mars 1893, rue des Bons-Enfants.


    Catalogue des livres rares et précieux, manuscrits et imprimés, provenant de la bibliothèque d’un amateur(Paris, Charles Porquet, 1893, in-8, XII-198 p., 625 lots). Vente du lundi 13 au samedi 18 mars 1893, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de bons livres anciens et modernes, provenant de la bibliothèque de M. H. de G. (Paris, Ch. Porquet, 1893, in-8, 152 p., 1.295 lots). Vente du mercredi 5 au vendredi 14 avril 1893, rue des Bons-Enfants.


    Catalogue de bons livres anciens et modernes (Paris, Ch. Porquet, 1893, in-8, 12 p., 91 lots). Vente le samedi 15 avril 1893, rue des Bons-Enfants.


    Catalogue de livres rares et précieux, composant la bibliothèque de feu M. le baron Ach. S****** [Achille Seillière](Paris, Charles Porquet, 1893, in-8, [3]-[1 bl.]-III-[1 bl.]-117-[1 bl.] p., 434 + 1 double [bis] = 435 lots). Vente du lundi 24 au jeudi 27 avril 1893, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de bons livres anciens et modernes (Paris, Charles Porquet, 1893, in-8, 32 p., 287 lots). Vente le vendredi 28 et le samedi 29 avril 1893, rue des Bons-Enfants.


    Catalogue d’estampes anciennes. Portraits des XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles, provenant de la bibliothèque de feu M. le comte de Lignerolles (Paris, Ch. Porquet et Jules Bouillon, 1894, in-8, [3]-[1 bl.]-42 p., 388 lots). Vente le mardi 16 et le mercredi 17 janvier 1894, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue des livres rares et précieux manuscrits et imprimés, composant la bibliothèque de feu M. le comte de LignerollesPremière partie. Manuscrits, théologie, jurisprudence, sciences et arts (Paris, Charles Porquet, 1894, in-8, [4]-IV-153-[1 bl.] p., 675 lots). Avec un Album (in-fol., 168 pl.). Vente du lundi 29 janvier au samedi 3 février 1894, à l’hôtel Drouot.

    Catalogue des livres rares et précieux manuscrits et imprimés, composant la bibliothèque de feu M. le comte de LignerollesDeuxième partie. Belles-Lettres (Paris, Charles Porquet, 1894, in-8, XII-319-[1 bl.] p., 1.485 [chiffrés 676-2.160] lots). Vente du lundi 5 au samedi 17 mars 1894, à l’hôtel Drouot.



    Catalogue des livres rares et précieux manuscrits et imprimés, composant la bibliothèque de feu M. le comte de LignerollesTroisième partie. Histoire (Paris, Charles Porquet, 1894, in-8, XI-[1 bl.]-277-[1 bl.] p., 1.126 [chiffrés 2.161-3.286] lots). Vente du lundi 16 au jeudi 26 avril 1894, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de bons livres anciens et modernes (Paris, Ch. Porquet, 1895, in-8, 38 p., 330 lots). Vente le lundi 21 et le mardi 22 janvier 1895, rue des Bons-Enfants.


    Catalogue des livres rares et précieux manuscrits et imprimés, composant la bibliothèque de feu M. le comte de LignerollesQuatrième partie (Paris, Charles Porquet, 1895, in-8, VIII-272 p., 2.010 lots). Vente du lundi 4 au samedi 16 mars 1895, rue des Bons-Enfants.


    Catalogue de la bibliothèque de feu M. le comte de Lignerolles. Table alphabétique générale et liste des prix d’adjudication (Paris, Charles Porquet, 1895, in-8, 123 p.).


    Catalogue de bons livres anciens et modernes, provenant de la bibliothèque de M. Ch. B*** (Paris, Ch. Porquet, 1895, in-8, 18 p., 139 lots). Vente le jeudi 25 avril 1895, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de bons livres anciens et modernes, provenant de la bibliothèque de M. E. C*** (Paris, Ch. Porquet, 1895, in-8, 22 p., 156 lots). Vente le vendredi 26 avril 1895, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue des livres rares et précieux, la plupart reliés en maroquin ancien, provenant de la bibliothèque de Mme G. D***(Paris, Charles Porquet, 1895, in-8, 48 p., 121 lots). Vente le samedi 27 avril 1895, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de bons livres anciens, imprimés et manuscrits, provenant de la bibliothèque de feu M. le comte de *** [Nicolay] (Paris, Ch. Porquet, 1895, in-8, 64 p., 558 lots). Vente du jeudi 2 au vendredi 10 mai 1895, rue des Bons-Enfants.


    Catalogue de livres de l’école romantique et publications illustrées du XIXe siècle, composant la bibliothèque de feu M. Brierre de Boismont (Paris, Charles Porquet, 1895, in-8, 86 p., 931 lots). Vente du lundi 13 au samedi 18 mai 1895, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de bons livres anciens et modernes, provenant d’une grande bibliothèque [Victor Duruy] (Paris, Ch. Porquet, 1895, in-8, 48 p., 515 lots). Vente du lundi 11 au samedi 16 novembre 1895, rue des Bons-Enfants.


    Catalogue de bons livres anciens et modernes, provenant de la bibliothèque de feu M. Martinet […]. Seconde partie (Paris, Ch. Porquet, 1896, in-8, 48 p., 466 lots). Vente du lundi 16 au mercredi 18 mars 1896, rue des Bons-Enfants.


    Catalogue de bons et beaux livres anciens et modernes, provenant de la bibliothèque de feu M. Martinet […]. Première partie (Paris, Ch. Porquet, 1896, in-8, 32 p., 117 lots). Vente le samedi 25 avril 1896, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de bons livres anciens et modernes, nombreux catalogues de tableaux anciens et modernes, objets d’art et curiosités provenant de la bibliothèque de feu M. Leroux (Paris, Ch. Porquet, 1896, in-8, 48 p., 486 lots). Vente le lundi 18 et le mardi 19 mai 1896, rue des Bons-Enfants.


    Catalogue de bons livres anciens et modernes, catalogues illustrés, livres en nombre(Paris, Ch. Porquet, 1896, in-8, 30 p., 310 lots). Vente du lundi 19 au mercredi 21 octobre 1896, rue des Bons-Enfants.


    Catalogue de beaux et bons livres anciens et modernes, provenant de la bibliothèque de M. H. B. (Paris, Ch. Porquet, 1897, in-8, 44 p., 107 lots). Vente le lundi 15 février 1897, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de beaux et bons livres anciens et modernes, provenant de la bibliothèque de M. le baron F** [Franchetti] (Paris, Ch. Porquet, 1897, in-8, 30 p., 134 lots). Vente le mardi 16 février 1897, à l’hôtel Drouot.



    Catalogue de bons livres anciens et modernes, provenant de la bibliothèque de M. T. de M. [Tandeau de Marsac]. Troisième partie (Paris, Ch. Porquet, 1897, in-8, [4]-93-[1 bl.] p., 903 lots). Vente du mercredi 3 au mardi 9 mars 1897, rue des Bons-Enfants.


    Catalogue de beaux et bons livres modernes, avec illustrations et dessins originaux,collections diverses, grands ouvrages à figures, livres imprimés sur peau vélin, provenant de la bibliothèque de M. T. de M. [Tandeau de Marsac].Deuxième partie (Paris, Ch. Porquet, 1897, in-8, [3]-[1 bl.]-60 p., 388 lots). Vente du lundi 22 au mercredi 24 mars 1897, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de vignettes anciennes et modernes, dessins originaux, portraits, provenant de la bibliothèque de M. T. de M. [Tandeau de Marsac].Cinquième partie(Paris, Charles Porquet et Paul Roblin, 1897, in-8, 28 p., 186 lots). Vente le vendredi 26 mars 1897, à l’hôtel Drouot. 


    Catalogue de bons livres anciens et modernes,manuscrits et imprimés, relatifs au Limousin et provinces voisines,provenant de la bibliothèque de M. T. de M.[Tandeau de Marsac].Quatrième partie (Paris, Ch. Porquet, 1897, in-8, 55 p., 512 lots). Vente du jeudi 8 au samedi 10 avril 1897, rue des Bons-Enfants.


    Catalogue de livres rares, manuscrits et imprimés, provenant de la bibliothèque de feu M. T. de M. [Tandeau de Marsac]. Première partie (Paris, Ch. Porquet, 1897, in-8, VII-[1 bl.]-181-[1 bl.] p., 773 lots). Vente du lundi 26 avril au samedi 1er mai 1897, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de la bibliothèque de feu M. Alfred Piat, ancien notaire à ParisPremière partie. Livres anciens manuscrits et imprimés, précieux, rares et curieux. Belles reliures anciennes et modernes (Paris, Charles Porquet, Em. Paul et fils et Guillemin, 1898, in-8, [3]-[1 bl.]-IV-211-[1] p., 910 lots). Vente du lundi 31 janvier au samedi 5 février 1898, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de bons livres anciens et modernes, provenant de la bibliothèque du château de B*** (Paris, Ch. Porquet, 1898, in-8, 60 p., 600 lots). Vente du mardi 8 au samedi 12 février 1898, rue des Bons-Enfants.


    Catalogue de la bibliothèque de feu M. Alfred Piat, ancien notaire à ParisDeuxième partie. Livres illustrés du XIXe siècle, réimpressions modernes d’auteurs anciens, romantiques et auteurs contemporains, exemplaires ornés de dessins et d’aquarelles (Paris, Charles Porquet, Em. Paul et fils et Guillemin, 1898, in-8, [3]-[1 bl.]-IV-164 p., 822 [chiffrés 911-1.732] lots). Vente du lundi 14 au samedi 19 février 1898, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue d’un choix remarquable de livres rares et précieux, reliés en maroquin ancien, la plupart avec armoiries, composant le cabinet de M. le comte de S*** (Paris, Charles Porquet, 1898, in-8, IV-60-[2] p., 119 lots). Vente le mercredi 9 mars 1898, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de beaux & bons livres anciens et modernes, provenant de la bibliothèque de M. le baron F*** (Paris, Ch. Porquet, 1898, in-8, II-48-[2] p., 140 lots). Vente le jeudi 10 mars 1898, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de bons livres anciens et modernes, provenant de la bibliothèque de M. de *** (Paris, Ch. Porquet, 1898, in-8, II-56-[2] p., 238 lots). Vente le vendredi 11 et le samedi 12 mars 1898, à l’hôtel Drouot.



    Catalogue de la bibliothèque de feu M. Alfred Piat, ancien notaire à Paris – Troisième partie. Livres anciens et modernes dans tous les genres, manuscrits et imprimés (Paris, Charles Porquet, Em. Paul et fils et Guillemin, 1898, in-8, [3]-[1 bl.]-690 p., 5.362 [chiffrés 1.733-7.094] lots). Vente du lundi 28 mars au mardi 3 mai 1898, rue des Bons-Enfants.


    Catalogue de bons livres anciens et modernes, provenant de la bibliothèque de feu M. Ch. Schefer, membre de l’Institut, administrateur de l’École des langues orientales vivantes - Seconde partie […] (Paris, Léon Tual et Ch. Porquet, 1898, in-8, [2]-IV-182 p., 2.197 lots). Vente du lundi 21 novembre au vendredi 2 décembre 1898, rue des Bons-Enfants.


    Catalogue de la bibliothèque de feu M. Alfred Piat, ancien notaire à Paris – Quatrième partie. Livres anciens et modernes sur les beaux-arts, dessins originaux, estampes, vignettes, portraits, costumes, caricatures, voyages (Paris, Charles Porquet, Em. Paul et fils et Guillemin, 1899, in-8, 160-[2] p., 857 [chiffrés 7.095-7.951] lots). Vente du lundi 16 au samedi 21 janvier 1899, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de bons livres anciens et modernes, provenant de la bibliothèque de feu M. W. E. (Paris, Ch. Porquet, 1899, in-8, 48 p.). Vente du lundi 6 au mercredi 8 mars 1899, rue des Bons-Enfants.


    Catalogue de bons livres anciens et modernes, provenant de la bibliothèque de M. A. B. (Paris, Ch. Porquet, 1899, in-8, 56-[2] p., 666 lots). Vente du mercredi 15 au samedi 18 mars 1899, rue des Bons-Enfants.


    Catalogue de bons livres anciens et modernes, provenant de la bibliothèque de feu M. Ch. Schefer, membre de l’Institut, administrateur de l’École des langues orientales vivantes - Première partie. Incunables - Voyages en Orient. Histoire des Turcs et peuples orientaux (Paris, Léon Tual et Ch. Porquet, 1899, in-8, [3]-[1 bl.]-174-[1]-[1 bl.] p., 1.197 lots). Vente du lundi 8 au mardi 16 mai 1899, rue des Bons-Enfants.  


    Catalogue de bons livres anciens et modernes, dessins, costumes, suites de figures, provenant de la bibliothèque d’un amateur (Paris, Charles Porquet, 1899, in-8, 46 p., 285 lots). Vente le mardi 23 et le mercredi 24 mai 1899, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de manuscrits sur vélin,livres rares et précieux, la plupart reliés en maroquin ancien, avec armoiries, provenant de la bibliothèque d’un amateur(Paris, Charles Porquet, 1899, in-8, VIII-44-[2] p., 52 lots). Vente le samedi 10 juin 1899, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de bons livres anciens et modernes, provenant de la bibliothèque d’un amateur (Paris, Charles Porquet, 1899, in-8, 32-[2] p., 102 lots). Vente le jeudi 21 décembre 1899, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de bons livres anciens et modernes, provenant d’une grande bibliothèque (Paris, Ch. Porquet, 1900, in-8, 52-[2] p., 516 lots). Vente du lundi 29 au mercredi 31 janvier 1900, rue des Bons-Enfants.


    Catalogue de livres rares et précieux, composant le cabinet de M. le comte de S*** (Paris, Charles Porquet, 1900, in-8, 66 p., 131 lots). Vente le samedi 3 février 1900, à l’hôtel Drouot.


    Catalogue de bons livres anciens et modernes (Paris, Ch. Porquet, 1900, in-8, 40 p., 361 lots). Vente le lundi 23 et le mardi 24 avril 1900, rue des Bons-Enfants.


    Catalogue de bons livres anciens et modernes. Ouvrages à figures, reliures en maroquin rouge(Paris, Ch. Porquet, 1901, in-8). Vente le lundi 18 mars 1901, à l’hôtel Drouot.   


    Quand Charles Porquet se résolut à quitter ses affaires, il dédaigna de chercher un successeur et liquida sa Maison. Il mourut à Paris, le 2 sept 1902, en son domicile, 10 avenue de l’Opéra [Ier]. Ses obsèques furent célébrées le 5 septembre, en l’église Saint-Roch.


    « M. Porquet, le père Porquet, comme ne l’eussent jamais appelé ses clients, fut, parmi les libraires des quais, une des figures les plus sympathiques et les plus originales. Entièrement rasé, huppé de blanc comme un kakatoès, il était grand comme Baron, à qui d’ailleurs il ressemblait beaucoup. Les derniers amis des vieux livres apprirent avec une sincère douleur que M. Porquet n’était plus. Ils se souviennent de sa vaste et discrète érudition, que l’on ne consultait jamais sans fruit, au fond d’une boutique très simple où les volumes s’empilaient sur des planches, sur des chaises, sur le sol. Aucun étalage n’annonçait à l’extérieur les trésors de ce petit magasin, M. Porquet ayant négligé ce détail un jour et n’y ayant plus jamais pensé depuis. De sorte de les étourdis qui vont du quai Malaquais au quai d’Orsay sans comprendre que ce voyage résume tout le charme nostalgique du vieux Paris passaient devant la boutique du père Porquet sans tourner la tête. Elle semblait à louer. Et Dieu sait pourtant les précieux manuscrits, les psautiers rares, les bréviaires historiques, les missels introuvables et les antiphonaires et les incunables et le luxe somptueux des reliures ducales que recélait la presque échope [sic] du vieux marchand.

    Ce mot le caractérise mal. Il était plutôt un gentilhomme qui faisait commerce de livres parce qu’il s’y connaissait magnifiquement. Ses clients étaient ses obligés : il les aidait à garder le plus raffiné des goûts français, la bibliophilie.

    Un jour qu’une grande dame “ de ses amies ” passait sur le quai en superbe équipage, on vit un vieillard alerte, coiffé à l’oiseau royal, courir au-devant des chevaux en étendant les mains. C’était le père Porquet, tête nue, qui faisait au cocher signe d’arrêter pour dire à la plus instruites des jolies collectionneuses :

    Belle dame, vous ne me faites plus visite, et j’en meurs. »

    (Le Figaro, 8 septembre 1902)


    La veuve de Charles Porquet lui survécut jusqu’au 11 août 1924.   





    0 0


    Fonts baptismaux de l'église Notre-Dame de Magneville

    D’une famille originaire de Magneville [Manche], fixée à Cherbourg à la Révolution, François-Alexandre Piedagnel [sans accent sur le « e »] est né à Cherbourg [Manche], rue de la Paix, le 27 décembre 1831, en l’absence de son père, Alexandre Piedagnel (1793-1865), capitaine de navire ; sa mère, Françoise-Louise-Joseph Bélamy (1797-1845), s’était mariée à Cherbourg, le 3 novembre 1830.


    Après quinze années de service dans la Marine, dont trois années en mer, François-Alexandre Piedagnel, dit « Alexandre Piedagnel », dut quitter le service pour raison de santé, ayant conservé des séquelles de la fièvre jaune contractée au Mexique.


    « Près de Sacrificios, petite île aride et déserte située à peu de distance de la ville de Véra-Cruz, mouillent ordinairement les bâtiments envoyés dans cette partie du golfe du Mexique. Pendant des stations, parfois prolongées, en ce lugubre pays, la fièvre jaunefait, hélas ! beaucoup de victimes, et l’îlot de Sacrificios sert alors de cimetière.

    Il y a plusieurs années, le vapeur de guerre français Le Tonnerre, dont M. Alexandre Piédagnel était l’officier d’administration, se trouvant, pour un temps assez long, dans ces tristes parages, une épidémie de fièvre jaune sévit à bord et fut des plus violentes. Les deux tiers de l’état-major et de l’équipage moururent en quelques semaines. Le médecin ayant succombé des premiers, M. Piédagnel, dont la vie avait été en danger, par suite d’une atteinte du fléau, soigna nuit et jour (à peine convalescent lui-même) les nombreux malades du bâtiment. » [sic]

    (Mémoires de l’Académie nationale des sciences, arts et belles-lettres de Caen. Caen, F. Le Blanc-Hardel, 1873, p. 354)


    Alexandre Piedagnel (1831-1903)

    Piedagnel se fixa alors à Paris, où il devint le secrétaire de Jules Janin (1804-1874), qui tenait un feuilleton dramatique hebdomadaire au Journal des débats et qui lui avait répondu, le 8 février 1855 :


    « Je suis toujours bien content, Monsieur, lorsqu’une honnête main m’est tendue, et j’accepte la vôtre de grand cœur.

    Cette profession des lettres est rude, et difficile à la longue. A vingt ans on la trouve charmante ; mais trente ans plus tard, quand on compte avec soi-même et quand on voit les pièges, les abîmes, les calomnies, les dangers, le travail accompli, - et comme on est peu avancé dans ce sentier d’épines, - on est bien triste et bien accablé.

    Heureusement que de temps à autre vous arrive une bonne fortune semblable à l’aimable lettre que je reçois de vous. Alors on se sent tout consolé.

    Quand vous viendrez à Paris, ne cherchez pas midi à quatorze heures pour me venir visiter : je suis chez moi tout le jour et tous les jours.

    Votre obéissant et dévoué serviteur. »

    (Jules Janin. Correspondance, publiée avec le concours de M. Clément Janin. Paris, Librairie des bibliophiles, 1877, p. 147-148)


    Cabinet de travail de Jules Janin, dans son chalet de Passy [XVIe, détruit en 1901]
    in Le Monde illustré, 27 juin 1874, p. 396

    Le 15 août 1862, Piedagnel fut nommé chevalier de la Légion d’honneur, pour ses actes de dévouement extraordinaire dans le golfe du Mexique, pendant une épidémie de fièvre jaune, alors qu’il était officier d’administration de la Marine sur le bâtiment de guerre « Le Tonnerre ».

    Devenu membre de la Société des Gens de lettres, Piedagnel consacra sa vie à des travaux littéraires. 




    Une cantate, qui avait été très applaudie au Théâtre du Gymnase, lui valut les vives félicitations de S. M. l’Empereur et une magnifique médaille d’honneur, grand module, renfermée dans un riche écrin, le 15 août 1864.


    On doit en particulier à Piedagnel :



    Les Ambulances de Paris pendant le siège (1870-1871) (Paris, Librairie générale, Dépôt central des éditeurs [E. Maillet], 1871, in-12, [1]-[1 bl.]-[1]-[1 bl.]-106-[1]-[1 bl.] p.). Ouvrage couronné par l’Académie française. Pendant toute la durée du siège de Paris (1870-1871), Piedagnel avait dirigé, à la Muette [Passy], une ambulance fort importante dite « du VIe secteur », dont il avait été le fondateur principal et qui n’avait cessé d’être remplie de fiévreux et de blessés.




    Jules Janin 1804-1874(Paris, Librairie des bibliophiles [D. Jouaust], 1874, in-16, [2]-106-[1]-[1 bl.] p., portrait à l’eau-forte par Flameng, 500 exemplaires sur papier vergé, 10 exemplaires sur papier de Chine, 10 exemplaires sur papier Whatman ).



    J.-F. Millet. Souvenirs de Barbizon (Paris, Vve A. Cadart, 1876, gr. in-8, 108-[1]-[1 bl.] p., portrait, 9 eaux-fortes, fac-similé d’autographe, 500 exemplaires sur papier vergé de Hollande, 25 exemplaires sur papier de Chine, 15 exemplaires sur papier Whatman, 5 exemplaires sur parchemin). Ouvrage couronné par l’Académie française.



    Avril (Paris, Isidore Liseux, 1877, in-16, [4]-160-[4] p., frontispice de Giacomelli, gravé à l’eau-forte par Lalauze, 4 exemplaires sur parchemin, avec triple épreuve du frontispice ; 20 exemplaires sur papier de Chine, avec triple épreuve ; 50 exemplaires sur papier de Hollande, impression en vert, avec double épreuve ; 700 exemplaires sur papier de Hollande, impression en noir, avec frontispice).


    Frontispice (détail)

    Un bouquiniste parisien – Le Père Lécureux (Paris, Edouard Rouveyre, 1878, in-8, 68-[1]-[1 bl.] p., frontispice à l’eau-forte composé et gravé par Maxime Lalanne ; 4 exemplaires sur parchemin, 6 exemplaires sur papier du Japon, 10 exemplaires sur papier de Chine, 30 exemplaires sur papier Turkey Mill, 450 exemplaires sur papier vergé de Hollande, 10 exemplaires sur papiers de différentes couleurs H.C.).

    En tête de cette étude, Piedagnel a placé les pages 79-86 de la nouvelle édition très augmentée de son Jules Janin (Paris, Sandoz et Fischbacher, 1877), qu’il a intitulées « Les Joies du bibliophile » ; il les a reprises plus tard et augmentées de considérations bibliographiques, sous le même titre, dans La Revue du siècle (Lyon, 1891, t. V, p. 439-445).


    « L’AMOURdes livres, cet amour pur, ardent, fécond, durable et sans mécomptes, a été célébré par Jules Janin, en toute occasion, avec le plus séduisant enthousiasme. Il possédait de si précieux volumes, et il les aimait tant ! Jamais, à coup sûr, aucun écrivain ne fut mieux pénétréni mieux entouréde son sujet favori, et ne donna, par sa vie tout entière, plus éloquemment raison au mot si connu de Ménage, en l’honneur du charmantdada des bibliophiles : “ C’est la passion des honnêtes gens ! ”

    Quoi de meilleur, en effet, qu’un bon livre pour la nourriture et la joie de l’esprit ? En le lisant, aux heures de fatigue morale, on se sent réconforté, on oublie ses déceptions, ses ennuis ; le calme bienfaisant peu à peu renaît au fond de l’âme, l’œil s’éclaire, le front se déride, et le sourire bientôt refleurit sur les lèvres.

    Lorsque, chassées par la bise, les dernières feuilles flétries se sont éparpillées, en tournoyant et gémissant, dans les allées désertes du jardin ; durant les veillées de décembre, tandis que le vent rôde et pleure,

    S’engouffrant tristement dans les longs corridors,

    n’est-il pas agréable et salutaire à la fois de relire un vrai livre, en face des tisons rougis qui craquent et pétillent, - tout en écoutant la chanson de la bouilloire ou celle du grillon familier ?... Et, certes, l’été, sous un ombreux feuillage, au bruit léger du ruisseau murmurant, le plaisir n’est pas moindre pour le lecteur attentif et fidèle ; mieux que jamais, au contraire, il apprécie tout le bonheur de vivre !

    Quelles douces surprises, quelles fêtes intimes, que d’émotions délicieuses on éprouve en ouvrant un beau volume du temps jadis, duXVIIIesiècle, par exemple (le siècle des élégances) ! La reliure pleine, en veau fauve ou en maroquin à larges dentelles, les tranches rouges ou dorées, le papier de Hollande, les caractères elzéviriens, les figures de Gravelot, de Moreau, de Bernard Picart le Romain, ou les vignettes d’Eisen, si délicates et si spirituelles, vous ravissent tour à tour. On croit voir l’heureux auteur de cet ouvrage centenaire, ou, s’il s’agit de la réimpression d’un classique, le patient lettré qui a enrichi l’édition de notes ingénieuses, de commentaires excellents ; on songe à ses recherches, à ses efforts, à sa persévérance ; on se représente sa joie en découvrant soudain un fait inédit, un détail curieux ; puis on s’incline par la pensée devant l’habile graveur qui a prodigué à son œuvre exquise tant de soins intelligents et passionnés. Le premier possesseur du livre vous apparaît, lui aussi, tout glorieux d’être le maître absolu d’un si bel exemplaire, le feuilletant avec respect, avec admiration, le savourant en quelque sorte, et demandant à ce compagnon docile l’oubli de ses chagrins de la veille et de ses soucis du lendemain !...

    Mais écoutez plutôt Jules Janin lui-même parler des livres, avec une autorité incontestable, avec un charme infini : [fragments glanés dans L’Amour des livres (Paris, J. Miard, 1866)] » [sic]


    Alexandre Piedagnel, par Paul Avril

    Hier (Paris, Claude Motteroz, 1882, in-8, 108-[2] p., 50 exemplaires sur papier de Chine, 100 exemplaires sur papier du Japon, 100 exemplaires sur papier teinté, 500 exemplaires sur papier vélin).


    En route. Poésies (Paris, Fischbacher, 1885, in-24, 96 p.).



    Jadis. Souvenirs et fantaisies (Paris, Isidore Liseux, 1886, in-8, [3]-[1 bl.]-384 p., 6 eaux-fortes de Marcel d’Aubépine, 2 exemplaires sur parchemin et 2 exemplaires sur papier de Chine H.C., 100 exemplaires sur véritable papier de la Manufacture impériale du Japon, 350 exemplaires sur papier fort de Hollande). Les exemplaires sur parchemin, et sur papiers de Chine et du Japon, contiennent les 6 eaux-fortes en triple épreuves (noir et sanguine avant la lettre, et noir avec la lettre).


    Piedagnel a également publié des introductions et des notices pour des éditions de luxe :


    La Chaumière indienne, suivie du Café de Surate (Paris, Librairie des bibliophiles [Jouaust], 1875, in-16, [3]-[1 bl.]-XVII-[1 bl.]-[2]-92 p.), publiés par Alexandre Piedagnel. Couverture verte portant dans le haut « Les Petits Chefs-d’œuvre ».


    Lettres portugaises(Paris, Librairie des bibliophiles [Jouaust], 1876, in-16, [3]-[1 bl.]-VIII-93-[1 bl.] p., 30 exemplaires sur papier de Chine, 30 exemplaires sur papier Whatman), publiées sur l’édition originale, avec une notice préliminaire, par Alexandre Piedagnel. Couverture verte portant dans le haut « Les Petits Chefs-d’œuvre ».



    Le Diable amoureux(Paris, Librairie des bibliophiles [Jouaust], 1877, in-16, [3]-[1 bl.]-XI-[1 bl.]-119-[1] p., 30 exemplaires sur papier de Chine, 30 exemplaires sur papier Whatman), avec une introduction par Alexandre Piedagnel. Couverture verte portant dans le haut « Les Petits Chefs-d’œuvre ».



    Lettres de mademoiselle Aïssé à madame Calandrini (Paris, Librairie des bibliophiles [Jouaust], 1878, in-16, [3]-[1 bl.]-XVII-[1 bl.]-183-[1] p., 30 exemplaires sur papier de Chine, 30 exemplaires sur papier Whatman), précédées d’une notice par A. Piedagnel. Couverture verte portant dans le haut « Les Petits Chefs-d’œuvre ».



    Paul et  Virginie (Paris, Isidore Liseux, 1879, in-16, XL-218-[2] p., 6 figures hors-texte et 2 vignettes dessinées et gravées à l’eau-forte par Adolphe Lalauze, introduction par Alexandre Piedagnel, 775 exemplaires).



    Contes de Hégésippe Moreau, suivis de Poésies diverses (Paris, Librairie des bibliophiles [Jouaust], 1881, in-16, [3]-[1 bl.]-XXX-[2]-124 p., 30 exemplaires sur papier de Chine, 30 exemplaires sur papier Whatman), publiés avec une introduction par Alexandre Piedagnel. Couverture verte portant dans le haut « Les Petits Chefs-d’œuvre ».


    Voyage autour de ma chambre(Paris, A. Quantin, 1882, in-12, [1]-[1 bl.]-[1]-[1 bl.]-XVI-171-[1] p., portrait inédit de Xavier de Maistre, 6 gravures de Charles Delort, préface par Alexandre Piedagnel).



    Chansons de Hégésippe Moreau(Paris, Librairie des bibliophiles [Jouaust], 1883, in-16, [3]-[1 bl.]-VII-[1 bl.]-104 p., 30 exemplaires sur papier de Chine, 30 exemplaires sur papier Whatman), publiées avec une introduction par Alexandre Piedagnel. Couverture verte portant dans le haut « Les Petits Chefs-d’œuvre ».



    Œuvres choisies de J. Dorat(Paris, Librairie des bibliophiles [Jouaust], 1888, in-16, [3]-[1 bl.]-XX-175-[1] p., 30 exemplaires sur papier de Chine, 30 exemplaires sur papier Whatman) , avec une introduction par Alexandre Piedagnel. Couverture verte portant dans le haut « Les Petits Chefs-d’œuvre ».


    Le Cardinal Frédéric Borromée, ouvrage posthume de Quesnel (Lille, Société de Saint-Augustin, Desclée, de Brouwer et Cie, 1890, in-8, VIII-191-[1] p.), publié par les soins d’Alexandre Piedagnel.



    Œuvres choisies du chevalier de Bonnard (Paris, Librairie des bibliophiles [Jouaust], 1891, in-16, [3]-[1 bl.]-XII-131-[1] p., 30 exemplaires sur papier de Chine, 30 exemplaires sur papier Whatman), publiées avec une introduction par Alexandre Piedagnel. Couverture verte portant dans le haut « Les Petits Chefs-d’œuvre ».


    Piedagnel a encore collaboré avec Le Parnasse contemporain. Recueil de vers nouveaux (Paris, Alphonse Lemerre, 1866, p. 254-256), Le Tombeau de Théophile Gautier (Paris, Alphonse Lemerre, 1873, p. 133), les Miscellanées bibliographiques(Paris, Édouard Rouveyre, 1878, t. I, p. 127-140 ; 1880, t. III, p. 6-12 et 133-152), les Ailes & fleurs. Compositions de Hector Giacomelli. Poésies de Victor Hugo, Théophile Gautier, François Copée, Alexandre Dumas fils, André Theuriet, Georges Lafenestre, Auguste Lacaussade, Ernest d’Hervilly, Alexandre Piedagnel, Gustave Mathieu (Paris, Librairie de la Société anonyme de publications périodiques, s. d. [1879]).


    Tantôt sous son nom, tantôt sous les pseudonymes de « Henri Vernon » ou de « Gaston de Cerzy », Piedagnel donna un grand nombre d’articles bibliographiques dans le Journal des débats politiques et littéraires, Le Constitutionnel, Paris-Journal, La Gazette universelle, Le Monde illustré, Le Bibliophile français, le Bulletin du bibliophile et du bibliothécaire, La Revue du siècle, le Moniteur des arts, La Chronique parisienne, Le Courrier littéraire, la Revue de France, La Mosaïque, Le Semeur, le Musée des familles, Les Annales, La Revue générale, Le Messager de Toulouse, Le Mémorial diplomatique, L’Artiste, L’Europe artiste, Le Nain jaune, Le Figaro, Le Boulevard, La Revue française, la Vigie de Cherbourg, Le Phare de la Manche, Les Tablettes des deux Charentes. Dans La Revue de poche, il a publié des poésies sous les initiales « P. P. »


    « Je me revois, par la pensée, causant avec le maître, un matin de janvier, dans son élégant cabinet de travail, où, avec la religion et le zèle d’un délicat il a réuni des peintures, des terres cuites, et des bronzes artistiques, des gravures anciennes, des dessins originaux et, surtout, des éditions rares.

    De taille moyenne, les yeux pénétrants et fins sous les lunettes légères, le sourire aux lèvres, les cheveux gris rejetés en arrière, la figure de ce bibliophile, si amoureux de son art, respire à la fois la franchise et l’urbanité.

    Avec quelle émotion, contenue mais vraie, il se rappelle les beaux rêves d’autrefois, les jours dorés de la jeunesse ; avec quelle grâce entraînante il évoque devant nous le souvenir de Déjazet, la grande comédienne, à l’esprit si primesautier ; avec quelle chaleur d’âme il nous parle de Victorien Sardou, de Gustave Nadaud, deux des solides amitiés de son âge mur [sic] ; de Pierre Loti qu’il affectionne pour sa double confraternité de poète et de marin ; d’Adolphe Lalauze, l’un des meilleurs graveurs de notre époque ; de Jean-François Millet, de Lamartine, de Victor Hugo, de Béranger, qu’il a beaucoup connus, et de Jules Janin, le célèbre critique, dont il fut constamment l’ami dévoué. »

    (Henri Corbel. « Alexandre Piedagnel ». In La Revue du siècle. Lyon, 1894, t. VIII, p. 174-175)


    83 rue Perronet, Neuilly-sur-Seine

    Alexandre Piedagnel décéda le 13 septembre 1903, en son domicile, à Neuilly-sur-Seine [Hauts-de-Seine], 83 rue Perronet. 


    Ses obsèques se firent le mercredi 16, en l’église Saint-Pierre, sa paroisse, avenue du Roule : son beau-frère, Charles Chèze, conduisit le deuil et les honneurs militaires furent rendus à l’ancien marin par un piquet du 119ed’Infanterie. Un petit nombre seulement d’amis intimes l’accompagna à sa dernière demeure, au cimetière de Neuilly ancien. Sa tombe fut pendant longtemps ornée de violettes, ses fleurs préférées.

    Sa veuve, Louise-Élisabeth Rodanet, décéda à Neuilly-sur-Seine, le 25 août 1914, âgée de 74 ans.

      

    La bibliothèque de Piedagnel était composée essentiellement de livres brochés, avec de nombreux envois d’auteurs ; quelques livres à figures du XVIIIe siècle étaient en reliures anciennes. 


    L’ex-libris [50 x 80 mm] qu’il utilisait rappelait, par des fleurs et un oiseau, l’arrivée du printemps : il fut gravé par Jules-Blaise-Michel Gingembre, né à Habsheim (Haut-Rhin) le 27 décembre 1842, plus connu sous son pseudonyme de « Marcel d’Aubépine ».



    Une partie de la bibliothèque fut vendue le samedi 6 mai 1905, à l’hôtel Drouot, salle 8 : Catalogue de bons livres modernes, éditions originales avec envois d’auteurs, livres à figures du XVIIIe siècle, provenant de la bibliothèque de Mr Alexandre Piedagnel(Paris, A. Durel, 1905, in-8, 40 p., 266 + 7 doubles [bis] + 5 triples [ter] + 1 quadruple [quater] = 279 lots), dont Livres modernes [245 lots = 87,81 %], Ouvrages d’Alexandre Piedagnel [21 lots = 7,52 %], Livres à figures du XVIIIe siècle [13 lots = 4,65 %].


    4. Balzac (H. de). Petites misères de la vie conjugale, illustrées par Bertall. Paris, chez Chlendowski, s. d., gr. in-8, fig. br. Exemplaire du premier tirage avec la couverture. 480 fr.

    11. Barbey d’Aurevilly (J.). Les Diaboliques. Paris, E. Dentu, 1874, in-12, br. Édition originale avec la couverture : « A mon ami Alexandre Piedagnel. Diaboliquement à lui ! Jules Barbey d’Aurevilly. » 112 fr.

    16. Bibliothèque artistique moderne. Paris, Librairie des bibliophiles, 1883-1888, 17 vol. in-8, fig., br., couv. Exemplaires imprimés sur grand papier vélin. 175 fr.

    17. Bibliothèque artistique (Petite). Paris, Librairie des bibliophiles, 1874-1888, 88 vol. in-12, fig., br., couv. 300 fr.

    20. Bibliothèque elzevirienne. Paris, Daffis, Plon, 1868-1895, 98 vol. in-12, cart., perc. rouge, non rog. 125 fr.

    21. Bibliothèque littéraire (Petite). Auteurs anciens. Paris, Alph. Lemerre, 1869-1890, 61 vol. pet. in-12, br., couv. 136 fr.

    22. Bibliothèque littéraire (Petite). Auteurs contemporains. Paris, Alph. Lemerre, 1874-1897, 103 vol. in-12, br., couv. 225 fr.

    170. Loti (Pierre). Aziyadé. Stamboul, 1876-1877. Extrait des notes et lettres d’un lieutenant de la marine anglaise. Paris, Calmann Lévy, 1879, in-12, br. Édition originale, avec la couverture illustrée, tirée en violet. Très rare. 130 fr.

    191. Molière. Théâtre complet, publié par D. Jouaust, préface par M. D. Nisard, dessins de Louis Leloir, gravés à l’eau-forte par Flameng. Paris, Librairie des bibliophiles, 1776-1882, 8 vol. in-8, fig., br., couv. 100 fr.

    221. Sainte-Beuve. Œuvres. Paris, Garnier fr., Michel Lévy fr., 1866-1876, 68 vol. in-12, dont 54 vol. en demi-rel., dos de chag. r., et 14 vol. br. 150 fr.

    248 quater. Piedagnel (Alexandre). J.-F. Millet. Souvenirs de Barbizon, avec un portrait et neuf eaux-fortes par Ch. Beauverie, Max. Lalanne, Ad. Lalauze, etc. Paris, Vve A. Cadart, 1876, in-8, front. gr. par Fél. Rops, br., couv. Exemplaire sur peau de vélin, imprimé à 5 exemplaires. 100 fr.

    254. Blondel. Cours d’architecture. Paris, Desaint, 1771-1777, 6 vol. in-8 de texte et 6 vol. de planches reliés en 3 vol. Ensemble 9 vol., veau marb. (Rel. anc.). 100 fr.

    256. Dorat. Les Baisers, précédés du Mois de mai. La Haye et se trouve à Paris, chez Lambert et Delalain, 1770, in-8, fig., veau fauve, tr. rouges (Rel. anc.). Exemplaire en grand papier, avec les titres tirés en rouge et à la fin les Imitations des poëtes latins (supplément curieux qui manque souvent). Exemplaire de premier tirage, avec les fautes de pagination. 500 fr.

    261. Molière. Œuvres, avec des remarques grammaticales, des avertissemens et des observations sur chaque pièce, par M. Bret. Paris, par la Compagnie des libraires associés, 1773, 6 vol. in-8, veau marb., tr. marb. (Rel. anc.). Premier tirage des figures de Moreau le Jeune. 181 fr.











    0 0





    0 0



    D’une famille originaire du pays de Gex [Ain], fixée en 1686 à Nyon [canton de Vaud, Suisse], puis installée à Paris sous le Directoire, Édouard-Léon Roger est né dans la capitale, 4 rue Bergère [IXe], le 6 frimaire An XII [28 novembre 1803], fils de Daniel Roger (1769-1829), né à Genève et banquier, et de Albine-Hélène Vassal (1779-1848), née à Paris et divorcée, qui s’étaient mariés le 24 août 1800 à Noisy-le-Sec [Seine-Saint-Denis].


    Déjà propriétaire du château de La Garenne, à Villemonble [Seine-Saint-Denis, mairie], Daniel Roger acheta, le 9 prairial An IX [29 mai 1801], la ferme du Chesnay, à Gagny [Seine-Saint-Denis]. Il devint baron d’Empire le 10 février 1809. Albine Vassal s’étant éprise de Charles-Tristan de Montholon-Sémonville (1783-1853), ancien aide de camp du maréchal Berthier, Daniel Roger obtint la séparation de corps et de biens le 21 avril 1809.



    En 1810, Daniel Roger revendit le château de La Garenne, pour construire un château [détruit en 1967, pour construire une cité H.L.M.] au Chesnay, dans la continuité de la ferme. Le divorce ayant été obtenu le 22 mai 1812, Albine Vassal épousa Charles-Tristan de Montholon-Sémonville, dans la plus stricte intimité, le 2 juillet 1812, à la mairie de Draveil [Essonne].

    Maire de Gagny de 1815 à 1827, chevalier de l’Ordre royal de la Légion d’honneur le 16 janvier 1816, Daniel Roger, malade, mourut en son domicile parisien et fut inhumé au Chesnay, au lieu-dit La Grande Remise.


    Édouard Roger entra dans la diplomatie sous la Restauration, comme secrétaire d’ambassade à Constantinople [Istanbul, Turquie], tenue alors par Armand-Charles Guilleminot (1774-1840), dont il épousa la fille, Henriette-Aimée Guilleminot (1811-1882), à Gagny, le 1er juin 1828 : celle-ci était l’aînée de deux jumelles mises au monde le 8 décembre 1811, à Nanterre [Hauts-de-Seine], par Marie-Adrienne-Élizabeth-Aimée-Joseph de Fernig (1777-1837), la cadette étant Augustine-Hortense Guilleminot (1811-1849). Roger fut créé comte héréditaire par Charles X, le 16 juin 1830. Après la révolution de juillet, il devint chargé d’affaires à Dresde [Allemagne], reçut en 1831 la décoration de la Légion d’honneur et fut élu, le 21 juin 1834, député du 6e collège du Nord [Dunkerque] : il soutint d’abord la politique conservatrice et doctrinaire. Comme son père, Roger, dit « du Nord », fut maire de Gagny, de 1837 à 1840. Réélu député le 4 novembre 1837, il entra, avec Thiers dont il était l’ami, dans la coalition contre le ministère Molé et opina désormais avec le tiers-parti. Il obtint successivement le renouvellement de son mandat le 2 mars 1839, le 9 juillet 1842 et le 1er août 1846. Le gouvernement de Louis-Philippe le nomma conservateur du domaine. Il continua, jusqu’à la révolution de 1848, de faire de l’opposition au cabinet Guizot, sans se joindre toutefois à ceux qui réclamèrent, en février, la mise en accusation du ministère.


    « Parfois, au milieu du bruit confus des interruptions et des chuchottements, une voix grêle et aigre perce le tumulte, et vous fait dresser l’oreille. Vous regardez de tous côtés, et finissez par découvrir, non sans peine, blotti entre M. de Lasteyrie et M. de Rémusat, un petit homme maigre, à physionomie mutine, qui trépigne, se tord sur son banc en écoutant un ministre qui divague. Doué d’énergie et de vivacité, M. Roger ne sert pas son parti par ses discours, mais par une activité de tous les moments ; c’est l’agitateur par excellence du centre gauche, comme ses voisins en sont les orateurs.

    Malheureusement il ose par fois essayer de la tribune, mais son fâcheux organe fait tort aux bonnes choses qu’il dit, et l’attention ne le suit pas longtemps. » [sic]

    (L’Ex-Chambre des députés ou Galerie rétrospective et satyrique des derniers élus du monopole, par un sténographe. Paris, Paul Lesigne, s. d. [1848], p. 103-104)


    Roger ne se rallia pas à la république de 1848 et se présenta comme candidat monarchiste à l’Assemblée législative, à la fois dans le Nord et dans la Seine : élu le 13 mai 1849 représentant du Nord et représentant de la Seine, il opta pour le Nord et prit place dans les rangs de la droite. Mais il protesta contre le coup d’État du 2 décembre, fut arrêté - « pour qu’il ne se fasse pas tuer », déclara le duc de Morny -, détenu au fort de Ham et relâché presque aussitôt. Pendant toute la durée du Second Empire, il resta étranger aux affaires. En 1870, il prit une part importante à la défense de Paris, comme lieutenant-colonel d’état-major de la garde nationale de la Seine. Les élections du 8 février 1871 pour l’Assemblée nationale le ramenèrent au parlement : nommé représentant du Nord, il prit place au centre droit. Commandeur de la Légion d’honneur le 24 juin 1871. Son attachement à la personne et aux idées de Thiers le détermina à se rallier à la république conservatrice et il passa au centre gauche. Les gauches de l’Assemblée nationale le portèrent sur la liste de leurs candidats au Sénat : élu sénateur inamovible le 10 décembre 1875, il suivit la même ligne de conduite et fit partie du centre gauche.

    Édouard Roger mourut en son domicile parisien, 30 cours la Reine [VIIIe], le 11 juin 1881. Il fut inhumé comme son père sur son domaine du Chesnay. Il laissait une immense fortune, évaluée à 3.734.000 francs et composée essentiellement d’obligations françaises et étrangères, de rentes, d’actifs immobiliers et d’actions.


    Il avait eu deux enfants : Charles-Ferdinand-Édouard (1829-1855), lieutenant de chasseurs à pied, mort au siège de Sébastopol, et Marie-Thècle (1835-1857), épouse en 1854 de Ferdinand Huddleston, qui n’eut pas de descendance. Après le décès d’Henriette-Aimée Guilleminot, le 20 novembre 1882, le général Georges Humann (1833-1908), fils d’Augustine-Hortense Guilleminot et du diplomate Jules-Émile Humann (1809-1857), époux en 1877 de Jeanne de Leusse (1857-1949), hérita du domaine du Chesnay. Sa fille Marie-Madeleine Humann (1880-1946), épouse en 1900 de Maxime Le Bègue de Germiny (1871-1945), fut la dernière propriétaire du domaine du Chesnay : elle l’abandonna après l’avoir transformé en « Cité-jardin du château du Chesnay ». Auparavant, le 26 juin 1920, les restes du baron Daniel Roger, du comte Roger « du Nord », de sa femme Henriette-Aimée Guilleminot et de leurs deux enfants, avaient été transférés au cimetière de Gagny.  



    La bibliothèque du comte Roger « du Nord » fut vendue à l’hôtel des commissaires-priseurs, 7 rue Drouot, salle n° 3, au premier, du lundi 28 avril au mardi 6 mai 1884, en huit vacations : Catalogue des livres rares et précieux, composant la bibliothèque de feu M. le comte Roger (du Nord) (Paris, Ch. Porquet, 1884, in-8, VIII-303-[1 bl.] p., 911 lots), dont Théologie [102 lots = 11,19 %], Jurisprudence [9 lots = 0,98 %], Sciences et Arts [81 lots = 8,89 %], Belles-Lettres [258 lots = 28,32 %], Histoire [461 lots = 50,60 %].



    La plus grande partie des reliures modernes de cette bibliothèque portaient sur le dos et sur les plats le chiffre couronné du comte Roger.

    Le total de la vente s’est élevé à 89.576 francs. On avait espéré mieux.



    1. Biblia sacra vulgatæ editionis, Sixti V pont. Max. authoritate recognita, nunc vero jussu cleri gallicani denuo edita. Parisiis, excudebat Antonius Vitré, 1652, 8 tomes en 10 vol. in-12, réglés, mar. bleu, fil., tr. dor. (Padeloup). Exemplaire de Longepierre, provenant des bibliothèques de F. Didot [1811, 84 fr.], Pixerécourt [1838, 471 fr.] et J. Pichon [5.200 fr.]. 7.900 fr.

    8. Novum Jesu Christi D. N. Testamentum græcè et latinè. Lugduni, apud Ant. de Harsy, 1599, pet. in-12, mar. brun. Aux armes du roi Henri IV. 1.550 fr.

    17. L’Apocalypse, avec une explication, par messire Jacques-Bénigne Bossuet. Paris, veuve de Séb. Mabre-Cramoisy, 1689, in-8, mar. rouge, fil. dos orné, tr. dor. Aux armes de Colbert. 430 fr.

    36. Le Promptuaire des exemples, des vertus et vices, recueilli de l’ancien et du nouveau Testament par révérend père en Dieu, M. Nicolas Hanape, jadis patriarche de Jérusalem, traduit en François, par Antoine Tiron. Anvers, Jean Bellere, 1569, in-8, réglé, mar. brun, fil. tr. dor. Reliure molle - reliure souple dont la peau n’est pas fixée sur des cartons, mais doublée de papier ou de tissu - exécutée pour Henri III : sur le dos, les armes de France, la tête de mort et la devise du roi « Spes mea Deus » ; sur les plats, un médaillon représentant le Christ en croix. 490 fr.

    38. Traitez du libre arbitre et de la concupiscence, ouvrages posthumes de messire Jacques-Bénigne Bossuet. Paris, Barthelemy Alix, 1731, in-12, mar. rouge, fil., dos orné, tr. dor. Aux armes de Louise-Élisabeth de Bourbon, veuve du prince de Conti. 250 fr.

    57. L’Imitation de Jésus-Christ, traduite en vers françois par P. C. [P. Corneille], enrichie de figures de taille-douce sur chaque chapitre. Imprimé à Rouen et se vend à Paris, chez Charles de Sercy et Robert Ballard, 1653-1654, 2 vol. in-12, fig., mar. bleu, compart. de fil., dorure à petits fers, dos ornés, dent. int., tr. dor. (Trautz-Bauzonnet). 200 fr.

    59. Les Œuvres de la sainte mère Thérèse de Jésus, fondatrice de la réforme des Carmes et Carmélites deschaussez ; nouvellement traduites d’Espagnol en François par le R. Père Cyprien. Paris, Sébastien Huré, 1645, in-4, mar. rouge, milieu doré à petits fers, dos orné, tr. dor. (Rel. anc.). Au chiffre couronné de la reine Anne d’Autriche. 225 fr.

    70. Divers écrits ou mémoires sur le livre intitulé : Explications des maximes des Saints […], par messire Jacques-Bénigne Bossuet. A Paris, chez Jean Anisson, 1698, in-8, mar. rouge, fil., tr. dor. Aux armes de la duchesse de Bourgogne. 1.010 fr.



    79. Pensées de M. Pascal sur la religion, et sur quelques autres sujets, qui ont estée trouvées après sa mort parmy ses papiers. Paris, Guillaume Desprez, 1670, in-12, réglé, mar. brun, dent. int., tr. dor. (Trautz-Bauzonnet). Édition originale. 320 fr.

    85. Instructions sur les estats d’oraison, où sont exposées les erreurs des faux mystiques de nos jours, avec les actes de leur condamnation ; par messire Jacques-Bénigne Bossuet. Paris, Jean Anisson, 1697, in-8, mar. rouge, fil., dos orné, tr. dor. Aux armes de Bossuet. 745 fr.



    93. Le Livre des marchans fort utile à toutes gens pour cõgnoistre de quelles marchãdises on se doit garder destre trompe. S. l. s. n. [Neufchâtel, Pierre de Vingle], 1534, pet. in-8 goth., mar. rouge jans., tr. dor. (Thibaron-Joly). De la collection Leprévost [1857]. 1.166 fr.

    98. Traitté des scandales qui empeschent aujourd’huy beaucoup de gens de venir à la pure doctrine de l’Évangile et en desbauchent d’autres ; par Jean Calvin. S. l., 1565, pet. in-8, mar. rouge, dent. int., tr. dor. (Trautz-Bauzonnet). 501 fr.

    113. Les Œuvres morales et meslées de Plutarque, translatées du Grec en François par messire Jacques Amyot, grand aumosnier de France. Paris, Michel de Vascosan, 1572, 2 vol. in-fol., mar. brun, compartiments, arabesques, volutes et rinceaux, mosaïque de couleur rouge et blanche, milieu à feuillages, dorure à petits fers, dos ornés, tr. dor. (Ève). Armes de N. Moreau, sieur d’Auteuil. 2.999 fr.



    133. Essais de Michel, seigneur de Montaigne. Cinquiesme édition, augmentée d’un troisiesme livre, et de six cens additions aux deux premiers. Paris, Abel L’Angelier, 1588, in-4, réglé, titre gravé, mar. rouge, fil., dos orné, tr. dor. (Padeloup). 1.010 fr.


    Librairie Hugues de Latude

    136. Réflexions ou Sentences et maximes morales (par François, duc de La Rochefoucauld), précédées d’un discours sur les Réflexions [attr. à Segrais]. Paris, Claude Barbin, 1665, pet. in-12, front. gravé, mar. vert, dent. int., tr. dor. (Trautz-Bauzonnet). Édition originale. 275 fr.



    142. Les Caractères de Théophraste, traduits du Grec avec les Caractères ou les Mœurs de ce siècle [par La Buyère]. Paris, Estienne Michallet, 1688, in-12, mar. vert, dent. int., tr. dor. (Trautz-Bauzonnet). Édition originale. 275 fr.



    160.Éducation des filles, par monsieur l’abbé de Fénelon. Paris, Pierre Aubouin, 1687, in-12, mar. bleu, dent. int., tr. dor. (Trautz-Bauzonnet). Édition originale. 202 fr.



    198. Project du livre intitulé De la précellence du langage françois. Par Henri Estiene [sic]. Paris, Mamert Patisson, 1579, in-8, réglé, mar. bleu, large dent., gardes de tabis, tr. dor. (Derome). De la bibliothèque de Renouard, dont il porte le nom sur le plat de la reliure. 250 fr.



    216. Oraison funèbre de très-haute et très-puissante princesse Anne de Gonzague de Clèves, princesse Palatine, prononcée dans l’église des Carmélites du fauxbourg Saint-Jacques, le 9 aoust 1685, par messire Jacques-Bénigne Bossuet. Paris, Séb. Mabre-Cramoisy, 1685, in-4, fleuron, vignette et cul-de-lampe, mar. noir, fil., tr. dor. Aux armes de Bossuet. 2.100 fr.



    217.Oraison funèbre de très-haut et très-puissant seigneur messire Michel Le Tellier, chevalier, chancelier de France, prononcée dans l’église paroissiale de Saint-Gervais, où il est inhumé, le 25 janvier 1686, par messire Jacques-Bénigne Bossuet. Paris, Séb. Mabre-Cramoisy, 1686, in-4, fleuron, vignette et cul-de-lampe, mar. noir, fil., tr. dor. Aux armes de Bossuet. 2.300 fr.



    218. Oraison funèbre de très-haut et très-puissant prince Louis de Bourbon, prince de Condé, premier prince du sang, prononcée dans l’église Nostre-Dame de Paris, le 10e jour de mars 1687, par messire Jacques-Bénigne Bossuet. Paris, Séb. Mabre-Cramoisy, 1687, in-4, fleuron, vignette et cul-de-lampe, mar. noir, fil., tr. dor. Aux armes de Bossuet. 2.900 fr.



    238. Les Œuvres de maistre Françoys Villon. Le monologue du franc archier de Baignollet. Le Dyalogue des seigneurs de Mallepaye & Baillevent. Paris, Galiot du Pré, 1532, pet. in-8, lettres rondes, mar. bleu, doublé de mar. citron, riches compart., feuillages, dorure à petits fers, tr. dor. (Trautz-Bauzonnet). 985 fr.

    245. Les Œuvres poétiques d’Amadis Jamyn, au roy de France et de Pologne. Paris, Mamert Patisson, 1575, in-4, mar. rouge jans., doublé de mar. bleu (Thibaron-Joly). 395 fr.

    252. Recueil de poésies chrestiennes et diverses, dédié à Monseigneur le Prince de Conty, par M. de La Fontaine. Paris, Jean Couterot, 1679, 3 vol. in-12, front. gravé, mar. rouge, fil. à la Du Seuil, dos orné, doublés de mar. rouge, tr. dor. (Rel. anc.). 430 fr.



    269. Fables choisies, mises en vers par M. de La Fontaine. Paris, Denys Thierry, 1668, in-4, fig. de Fr. Chauveau, mar. citron, fil., coins dorés, dos orné, large dent. int., tr. dor. (Trautz-Bauzonnet). Armes du chancelier Séguier à l’intérieur du volume. 1.700 fr.



    271. Fables choisies, mises en vers par M. de La Fontaine, et par lui reveues, corrigées et augmentées. Paris, Denys Thierry et Claude Barbin, 1678-1679-1694, 5 vol. in-12, fig. de Fr. Chauveau, mar. citron, tr. dor. (Rel. molle de Trautz-Bauzonnet). 750 fr.

    289. Chansons morales et autres, par M. P.-J. de Béranger. Paris, Alexis Eymery, 1816, in-18, front. gravé et vignette, mar. vert, dent. int., tr. dor. (Trautz-Bauzonnet). 770 fr.

    300. Le Théâtre de P. Corneille [et Poëmes dramatiques de Th. Corneille], nouvelle édition revue, corrigée et augmentée. Paris, Guillaume Cavelier, 1706, 10 vol. in-12, réglés, mar. vert, larges dent., dos ornés, doublés de mar. rouge, dent., tr. dor. (Boyet). Aux armes de madame de Chamillart, à l’intérieur des volumes. Des bibliothèques de Soleinne et de J.-Ch. Brunet. 5.100 fr.

    303. Les Œuvres de monsieur de Molière. Paris, Denys Thierry, 1674-1675, 7 vol. in-12, mar. bleu, tr. dor. (Rel. molle de Trautz-Bauzonnet). 1.150 fr.



    310.Œuvres de Racine. Paris, Denys Thierry, 1697, 2 vol. in-12, front. et fig. de Le Brun et Fr. Chauveau, mar. bleu, fil., dos ornés, tr. dor. Aux armes de J.-B. Machault d’Arnouville, garde des sceaux. 800 fr.

    320.Les Amours de Psiché et de Cupidon [suivis d’Adonis, poëme], par M. de La Fontaine. Paris, Claude Barbin, 1669, in-8, mar. citron, fil., dos orné, dent. int., tr. dor. (Trautz-Bauzonnet). Édition originale. 200 fr.

    333. La Relation de l’isle imaginaire, et l’Histoire de la princesse de Paphlagonie [par Anne-Marie-Louise d’Orléans, duchesse de Montpensier, dite « la Grande Mademoiselle »]. Bordeaux, 1659, in-8, mar. rouge, fil. à la Du Seuil, dos orné, tr. dor. [tirée à 100 ex.]. Aux armes de la famille d’Orléans. De la bibliothèque de l’auteur. 2.850 fr.



    345. Le Diable boiteux [par Le Sage]. Paris, veuve Barbin, 1707, in-12, front. gravé, mar. rouge, fil., dos orné, dent. int., tr. dor. (Trautz-Bauzonnet). Édition originale. 555 fr.

    349. Les Mille et un Quarts d’heure, contes tartares, ornés de figures en taille-douce [par T. S. Gueullette]. Paris, Guillaume Saugrain, 1715, in-12, fig., mar. rouge, fil., dos orné, tr. dor. Aux armes de Jules-Henri, duc de Bourbob, prince de Condé. 352 fr.

    351. Histoire du chevalier des Grieux, et de Manon Lescaut [par l’abbé Prévost]. Amsterdam, aux dépens de la Compagnie ; Paris, Fr. Didot, 1753, 2 vol. in-12, fig. et vign. dessinées et gravées par Gravelot et Pasquier, mar. bleu, doubl. de mar. bleu, dent., tr. dor. (Trautz-Bauzonnet). 520 fr.



    368. Paul et Virginie ; par Jacques-Bernardin-Henry de Saint-Pierre. Paris, imprimerie de Monsieur, 1789, in-12, 4 fig. dessinées par Moreau et Vernet, mar. vert, dent. int., tr. dor. (Trautz-Bauzonnet). Édition originale. 350 fr.

    396. L’Introduction au Traité de la conformité des merveilles anciennes avec les modernes, ou Traité préparatif à l’apologie pour Hérodote, par Henri Estienne. S. l., 1566, pet. in-8, mar. brun, dent. int., tr. dor. (Trautz-Bauzonnet). Édition originale avant les cartons. De la bibliothèque de A. Bertin. 525 fr.



    445. Les Œuvres d’Étienne Pasquier, contenant ses Recherches de la France. Amsterdam [Trévoux], Compagnie des libraires associez, 1723, 2 vol. in-fol., mar. rouge, fil., dos ornés, tr. dor. (Rel. anc.). Aux armes de Louis XV. 500 fr.



    468. Discours sur l’histoire universelle, à monseigneur le Dauphin : pour expliquer la suite de la religion & les changemens des Empires. Depuis le commencement du monde jusqu’à l’Empire de Charlemagne. Par Messire Jacques Bénigne Bossuet. Paris, Sébastien Mabre-Cramoisy, 1681, in-4, mar. rouge, fil., dos orné, tr. dor. Aux armes de Bossuet. 2.600 fr.

    469. Discours sur l’histoire universelle, à monseigneur le Dauphin : pour expliquer la suite de la religion & les changemens des Empires. Depuis le commencement du monde jusqu’à l’Empire de Charlemagne. Par Messire Jacques Bénigne Bossuet. Paris, Sébastien Mabre-Cramoisy, 1681, in-4, mar. rouge, fil., dos orné, tr. dor. Aux armes du prince Eugène de Savoie. 2.180 fr.

    492. Histoire des variations des Églises protestantes. Par Messire Jacques Bénigne Bossuet. Paris, veuve de Sébastien Mabre-Cramoisy, 1688, 2 vol. in-4, mar. rouge, fil., dos ornés, tr. dor. Aux armes de Bossuet. 5.110 fr.



    498. Histoire des Juifs, écrite par Flavius Joseph, sous le titre de Antiquitez judaïques, traduite du Grec par Arnaud d’Andilly [avec l’Histoire de la guerre des Juifs contre les Romains, par le même]. Bruxelles, E. Henry Fricx, 1701-1703, 5 vol. pet. in-8, front. et fig., mar. rouge, fil., dos ornés, tr. dor. Aux armes de la comtesse d’Artois. 600 fr.


    Bergé-Binoche & Giquello, Paris, 14 février 2018 : 2.256 €

    510. Appian Alexandrin, historien grec, des guerres des Romains, livre XI, traduicts en françois par feu messire Claude de Seyssel. Paris, Nicolas Chesneau, 1580, in-8, mar. rouge, tr. dor. (Rel. molle de Trautz-Bauzonnet).
    511. C. Crispi Sallustii. L. Sergii Catilinæ contra Romanum Senatum Conjuratio, seu Bellum Catilinarium, item Bellum Jugurtinum. Parisiis, apud Simonem Colinæum, 1543, in-8, réglé, mar. bleu, fil., tr. dor. Aux armes et aux chiffres du comte d’Hoym. Des bibliothèques Parison et J.-Ch. Brunet. 1.000 fr.



    529. Histoire universelle de Jacques-Auguste de Thou, depuis 1543 jusqu’en 1637, traduite sur l’édition latine de Londres [par Le Beau, l’abbé Desfontaines, etc.]. Londres [Paris], 1734, 16 vol. in-4, portr., mar. bleu, fil. tr. dor. Aux armes et chiffre couronné du comte d’Hoym. 2.205 fr.

    550. Le Premier [Second et Tiers] Volume de Enguerran de Monstrelet, en suyvant Froissart (…] des Croniques de France, d’Angleterre, d’Escoce, d’Espaigne, de Bretaigne, de Gascongne, de Flandres et lieux circonvoisins. Paris, Anthoine Vérard, s. d., 3 tomes en 2 vol. in-fol., goth. à 2 col., mar. vert, fil., dos ornés, dent. int., tr. dor. (Niedrée). 740 fr.

    551. Chroniques d’Enguerran de Monstrelet. Paris, Marc Orry, 1603, 2 vol. in-fol., mar. bleu, fil. à la Du Seuil, dos ornés, gardes de pap. doré, tr. dor. Aux armes du duc de La Vieuville. 645 fr.



    554. Les Mémoires de messire Philippe de Commines sieur d’Argenton. Leide, chez les Elzeviers, 1648, pet. in-12, titre gravé, mar. bleu, compart. de filets, dos orné, doublé de mar. citron, compart. et arabesques, dorure à petits fers, tr. dor. (Trautz-Bauzonnet). 1.250 fr.



    655. Mémoires des sages et royales oeconomies d’Estat, domestiques, politiques et militaires de Henry le Grand […] et des servitudes utiles, obéissances convenables & administrations loyales de Maximilien de Béthune [duc de Sully]. Amstelredam, chez Alethinosgraphe de Clearetimelée & Graphexechon de Pistariste, s. d., 2 vol. in-fol., mar. rouge, fil., dos ornés, tr. dor. Édition originale imprimée au château de Sully, en 1638, par un imprimeur d’Angers. Armes sur les plats, chiffre sur le dos et aux angles de Philippe, comte de Béthune, frère de Maximilien duc de Sully. 600 fr.

    735. Testament politique d’Armand du Plessis, cardinal duc de Richelieu. Amsterdam, Henry Desbordes, 1688, 2 part. en 1 vol. pet. in-12, mar. vert, larges dent., dos orné, doublé de mar. rouge, dent., tr. dor. Aux armes de madame de Chamillart. Provient de la bibliothèque de Pixerécourt. 1.000 fr.



    757. Mémoires du comte de Brienne, ministre & premier secrétaire d’État. Contenant les événemens les plus remarquables du règne de Louis XIII & de celui de Louis XIV, jusqu’à la mort du cardinal Mazarin. Amsterdam, Jean-Frédéric Bernard, 1719, 3 vol. in-12, mar. rouge, fil., tr. dor. (Derome). 400 fr.

    776. Mazarinades. Recueil de plusieurs pièces curieuses, tant en vers qu’en prose, imprimées depuis l’enlèvement du roy, le 6 janvier 1649, jusques à la paix, qui fut publiée le 2ejour d’avril de la mesme année et autres choses remarquables arrivées depuis ce temps-là jusques à l’heureux retour de Sa Majesté dans sa bonne ville de Paris, qui fut le 18e jour d’aoust 1649. Paris, 1649-1651-1652, 12 vol. in-4, veau fauve (Rel. anc.). Environ 825 pièces. 900 fr.

    817. Almanach pour l’année 1781. Manuscrit. Aux armes de la reine Marie-Antoinette. 655 fr.



    854. Histoire du cardinal Ximenés. Par messire Esprit Fléchier, évêque de Nîmes. Paris, Jean Anisson, 1693, in-4, mar. rouge, fil., dos orné, tr. dor. (Du Seuil). Aux armes de Bossuet. De la bibliothèque de J.-J. Debure. 2.650 fr.



    893. La Gallerie des femmes fortes. Par le P. Pierre Le Moyne, de la Compagnie de Jésus. Leiden, Jean Elsevier, et Paris, Charles Angot, 1660, pet. in-12, front. gravé, fig., mar. rouge, fil., dos orné, tr. dor. (Derome). 500 fr.



     





























    0 0



    Un des grands écrivains du XVIIIe siècle, travailleur infatigable tourmenté par un érotisme souvent plus obscène que libertin, auteur en 35 ans de 187 volumes, sous 44 titres, totalisant près de 57.000 pages, fut aussi imprimeur.

    Nicolas-Edme Rétif, aîné des sept enfants du second mariage d’un marchand, lieutenant au bailliage de Sacy [Yonne], fut baptisé le jour de sa naissance, le 23 octobre 1734 [son père signe « Retif »].

    D’abord destiné à l’état ecclésiastique, il fut envoyé en 1751 à Auxerre, en apprentissage chez François Fournier, imprimeur depuis 1742, rue de l’Horloge : sur le brevet d’apprentissage, daté du 24 septembre 1751, le père et le fils adoptent pour leur nom la graphie « Retif », sans « s », ni accent.

    Devenu compagnon, il décida de se rendre à Paris où il fut engagé, en 1755, à l’Imprimerie royale, fondée cent quinze ans plus tôt par le Roi Louis XIII ; installée au Louvre, elle était alors dirigée par Louis-Laurent Anisson-Duperron. Mal payé, Nicolas entra l’année suivante chez Claude Hérissant, rue Notre-Dame, et prit pension rue Galande, chez un compagnon soissonnais, Laurent-Nicolas Sellier, fils de feu Adrien Sellier qui avait été compagnon chez Jacques Quillau dans les années 1720 :


    « Je travaillais avec tant d’action, les deux derniers jours de la semaine, que j’en avais les mains absolument couvertes de taches rouges. »


    Sur la fin de 1757, Nicolas fut engagé chez André Knapen, trisaïeul de Mallarmé, rue Saint-André-des-Arcs, imprimeur de la Cour des Aides et spécialisé dans les factures, placards, libelles et pamphlets.

    Après un détour de quelques semaines à Dijon, chez l’imprimeur Jacques Causse, il accepta la place de prote [« garçon imprimeur » dit l’acte de mariage] que son ancien maître lui offrit à Auxerre.


    Là, espérant mettre un terme à ses fredaines, sa famille l’encouragea à épouser la fille d’un apothicaire dans les armées de sa majesté, Agnès Lebègue, le 22 avril 1760 [paroisse Saint-Loup]. Ils eurent quatre filles avant de se séparer, et divorcèrent en 1794. C’est au bas de son acte de mariage que Nicolas signa pour la première fois « N. E. A. [Nicolas-Edme-Augustin] Restif ». En 1767, il signa « M. de la Bretone », du nom de la ferme que ses parents avaient achetée à Sacy en 1740, et en 1769, il devint « Rétif de la Bretonne ». On doit donc le nommer « Nicolas Rétif de la Bretonne ».



    Ayant regagné Paris, il reprit du service à l’Imprimerie royale avant d’assurer, à partir de 1764, la marche de l’officine de F.-A. Quillau, rue du Fouarre, imprimeur de la Faculté de médecine, qui comprit bientôt 66 ouvriers et 12 presses. Il gagnait 18 livres par semaine, outre un exemplaire des ouvrages imprimés. C’est là qu’il imprima lui-même, pendant les cinq premiers mois de 1767, son premier roman, La Famille vertueuse (4 vol. in-12, 2.000 ex.), qu’il avait vendu à la veuve Duchesne, libraire rue Saint-Jacques. Il résolut alors de se « consacrer tout entier à la littérature ». Il avait 33 ans.


    Il ne cessa pas pour autant de fréquenter les ateliers d’imprimeurs, pour surveiller l’impression de ses ouvrages, dans le format in-12 :


    « Je paie mon imprimeur, mon papetier, mon graveur, mon dessinateur, mon relieur, ma brocheuse, mon assembleur, mon crocheteur. »


    Pour réduire les frais, il lui arriva donc d’imprimer lui-même certains de ses ouvrages, secondé par des compositeurs qui participèrent parfois financièrement à l’opération. Parallèlement, il lisait des épreuves pour les libraires Humblot et Ganneaux.

    C’est ainsi qu’il imprima, chez Quillau, en septembre 1768, Le Pied de Fanchette (1769, 3 vol., 1.000 ex.), en octobre La Fille naturelle (1769, 2 vol., 1.000 ex.) et à la fin de l’année les Lettres de Lord Austin de N** (1769, 2 vol., 1.500 ex.).

    En 1769, Nicolas était logé chez le libraire Edme Rapenot, rue des Carmes. Au mois d’avril, il imprima, encore chez Quillau, avec l’aide d’un nommé Michel, Le Pornographe (1769, 1 vol., 2.000 ex.), premier tome de la fameuse série des « graphes », les seuls dans le format in-8 (sauf L’École des pères, 1776, et L’Anti-Justine, 1798). La Mimographe (1770, 1 vol., 2.000 ex.) fut imprimée dans les mêmes conditions et achevée en mars 1770. Le Thesmographe (1789, 1 vol.) est le plus rare.

    En 1770, Nicolas habita la maison de son imprimeur d’alors, Valeyre l’aîné.

    L’année suivante, il imprima lui-même Le Marquis de T… (1771, 4 vol., 1.000 ex.), aidé par le fils de son ancien maître auxerrois.

    Le 1er novembre 1775 parut Le Paysan perverti (1776, 4 vol., 3.000 ex., dont 400 sous l’adresse de Le Jay, libraire rue Saint-Jacques), premier essai de l’école naturaliste ; pour compositeur, Nicolas avait eu un nommé Laugerot. La vente fut arrêtée le 3 février 1776, car l’ouvrage fut considéré « scandaleux et contraire aux bonnes mœurs » ; la police fit saisir tous les exemplaires le 9 mars. La 4eédition, réalisée en 1782, mais portant la date de 1776, comporte 82 dessins de Binet gravés par Le Roy et Berthet.

    Ce n’est qu’en 1777 que Nicolas fit appel pour la première fois à un dessinateur, André Dutertre.

    Nouvellement relogé, Nicolas imprima lui-même en 1778 Le Nouvel Abeilard (4 vol.) chez André Cailleau, frère de la veuve Duchesne ; le livre contient 10 gravures qui sont peut-être les plus charmantes qu’on trouve dans ses œuvres.

    Le 3 avril 1783, il travailla lui-même à la première feuille de Le Paysan et la Paysanne pervertis(1784, 4 vol., 120 fig. de Binet gravées par Le Roy, Berthet et Giraud).

    L’Instituteur d’un prince-royal (1792, 2 vol.), titre de la seconde édition des Veillées du Marais, fut commencé à être imprimé en 1784 chez Chardon, imprimeur rue de La Harpe. Dans le même atelier, Nicolas travailla à l’impression des Françaises en 1786 (4 vol., 34 fig.).


    Il fut présenté en 1787, par son ami l’écrivain Louis-Sébastien Mercier, à la comtesse Fanny de Beauharnais qui l’invita à venir souper tous les vendredis, rue de Tournon. En 1787 et 1788, il imprima les 14 premières parties des Nuits de Paris (1788-1789, 3.000 ex.). Il fut du petit nombre de ceux qui sentirent l’approche de la Révolution et écrivit prophétiquement : « Une Révolution funeste se prépare ».


    C’est en 1788 qu’il se fixa au 11 rue de la Bûcherie [Ve] . En octobre 1789, après avoir pris connaissance de l’Ingénue Saxancour (1789, 3 vol.) dirigée contre lui, son gendre Charles-Marie Augé le dénonça, en vain, comme auteur d’ouvrages contraires aux bonnes mœurs. Le Bibliophile Jacob considère que ce dernier ouvrage « est le plus rare de tous ceux de Rétif… les pages 249-252 du tome III manquent presque toujours. »

    En 1789, Nicolas composa et imprima encore Le Palais Royal (1790, 3 vol., 3 fig.). Après la Révolution, il disposa d’une imprimerie rue de la Bûcherie ; il possédait deux presses en 1802. Il put donc y imprimer un certain nombre de ses ouvrages. Il y réalisa sa première composition le 9 février 1790.

    Le Drame de la vie (1793, 5 vol., portrait de Rétif dans un petit nombre d’exemplaires au 1er vol.) fut « Imprimé à Paris, à la maison » en 1792 et 1793, mais n’a paru qu’en 1796.

    Les 15e (1790) et 16e (1794, rarissime) parties des Nuits de Paris furent typographiquement composées et imprimées au fur et à mesure des événements par Nicolas : véritable journal personnel de l’écrivain pendant la Révolution, elles ont un intérêt exceptionnel. Les 18 figures des Nuits de Paris, dans lesquelles il est presque toujours représenté avec son costume caractéristique de spectateur nocturne, sont attribuées à Binet.

    Sa santé ne lui permit pas de composer entièrement L’Année des dames nationales (1791-1794, 12 vol., 31 fig.).

    Le manuscrit du récit de sa vie, Monsieur Nicolas, fut achevé le 31 janvier 1792. « Imprimé A La Maison » depuis 1796, l’ouvrage fut terminé le 21 septembre 1797 (16 vol., 139 fig.). Une note de la page 4108 explique :


    « La grosseur du caractère typographique marque toujours l’importance donnée à l’héroïne de l’aventure … le caractère italique est toujours indicatif de l’immoralité d’état. »


    Rue de la Bûcherie, Nicolas apprit le métier d’imprimeur à son neveu, Edme-Étienne Rétif, qui épousa sa fille Marion et qui décéda prématurément en 1794.


    On ne connaît que quatre exemplaires (3 à la BnF, 1 aux U.S.A.) de L’Anti-Justine, ou les Délices de l’amour (1798, 1 vol.). C’est un des ouvrages les plus obscènes de la littérature. Resté inachevé lors de l’entrée de Nicolas dans la police secrète en mai 1798, où il resta jusqu’en juin 1802, il est un complément à son autobiographie. Deux gravures, sur soixante prévues et 40 réalisées, sont parvenues jusqu’à nous. Nicolas, alors âgé de 64 ans, a probablement détruit les feuilles tirées en 1798 ; jusqu’en 1802, aucune publication n’est sortie des presses rétiviennes.

    L’attribution de L’Anti-Justine au publiciste Simon Linguet s’explique par le mépris de Rétif pour le Rémois guillotiné en 1794.


    En juillet 1802, la police saisit Les Posthumes (4 vol., 4 fig.) ; les gravures ne se rencontrent presque jamais dans les exemplaires remis en vente longtemps après la saisie.


    Ah ! la culture des journalistes ...

    Malade, et ruiné par la dépréciation des assignats, Rétif mourut en sa maison du 16 rue de la Bûcherie le lundi 3 février 1806. Le 5, après un service en l’église Notre-Dame, il fut inhumé au cimetière Sainte-Catherine. Il avait souhaité l’être au cimetière de Sacy. Agnès Lebègue lui survivra jusqu’en 1808.

    Rétif laissait plusieurs ouvrages achevés, mais inédits. Certains furent remis à Louis-Sébastien Mercier, mais son héritier, un nommé Lallement, les aurait brûlés en 1819. Le plus important, L’Enclos et les Oiseaux, qui avait été saisi en 1802, tomba au début du XXesiècle entre les mains de marchands qui le dispersèrent.


    À la parution de la Bibliographie et iconographie de tous les ouvrages de Restif de la Bretonne (Paris, Auguste Fontaine, 1875), par P. L. Jacob, Bibliophile, les bibliophiles se jetèrent sur les ouvrages de l’écrivain. Depuis, oubliés et dédaignés, ces livres « imprimés avec des têtes de clous sur un papier à chandelle » furent détruits comme invendables, après en avoir néanmoins retiré les gravures. Les éditions originales sont devenues rares. En dehors de la BnF et du British Museum, qui ne possèdent pas de collection complète, seule la Bibliothèque municipale de Troyes conserve une grande partie de l’œuvre, grâce au legs d’un bibliophile troyen. Quelques riches bibliothèques des U.S.A. possèdent une partie de l’œuvre de Rétif. La Bibliothèque municipale d’Auxerre conserve quelques volumes.


    Dans certains exemplaires d’une même édition, des différences existent ; Rétif nous en donne lui-même l’explication :


    « Si les censeurs me changeaient, j’avais la patience de tirer cinquante à soixante exemplaires, d’après leur attentat adultérin ; je rétablissais ensuite ma pensée, soit pendant le dîner des pressiers, soit la nuit. Il me fallait ensuite la plus grande attention, à la brochure, pour donner à propos les exemplaires cartonnés, au censeur lui-même »


    De l’intérêt, pour un auteur, d’être aussi imprimeur.




    0 0




    Beauvoir fut une des plus illustres et des plus anciennes maisons du Midi. Elle était originaire du Viennois [Bas-Dauphiné : Isère et Drôme] et établie dans le Gévaudan [Lozère] et le Vivarais [Ardèche], où elle posséda le nom, les armes et la terre du Roure [Prévenchères, Lozère] depuis le XIIe siècle. Elle reçut la seigneurie de Beaumont [Ardèche] en 1435 et s’allia à la maison Grimoard en 1472.



    La maison Beauvoir blasonna, depuis ses alliances : « Écartelé : au 1 et 4 d’or, au lion de gueules, qui est de Beauvoir ; au 2 et 3 de gueules, émanché d’or de quatre pièces, au chef, qui est de Grimoard ; sur le tout : d’azur, au chêne d’or, englanté d’or, à trois racines et quatre branches passées en sautoir de même, qui est du Roure », avec la devise « A vetustate robur » [De l’ancienneté vient la force], armes parlantes [en occitan, un chêne s’appelle un « roure »].


    Joachim de Beaumont (1577-1628) reçut de sa mère, en 1583, la seigneurie de Brison [Sanilhac, Ardèche], voisine de celle de Beaumont.


    Château de Largentière [Ardèche]

    Son petit-fils, François de Beaumont (1658-1734), reprit le nom de sa maison, Grimoard de Beauvoir du Roure, baron de Beaumont-Brison, de Largentière et des États de Languedoc, par l’acquisition de la baronnie de Largentière [Ardèche], faite en 1716 à l’évêque de Viviers [Ardèche].


    L’arrière-petit-fils de ce dernier, Nicolas de Grimoard de Beauvoir du Roure de Beaumont (1753-1843), vicomte de Beaumont-Brison, baron des États de Languedoc, maréchal de camp, épousa, à Paris, le 26 août 1782, Denise de Grimoard de Beauvoir du Roure (1763-1846), sa cousine au 4e degré du côté paternel, héritière de la branche aînée de cette maison : cette alliance réunit les deux branches qui étaient séparées depuis 1420. Ils eurent quatre enfants, dont l’aîné, Auguste-François-Louis-Scipion, né à Paris le 10 août 1783.


    Auguste-François-Louis-Scipion de Grimoard de Beauvoir du Roure de Beaumont-Brison, marquis du Roure, émigra avec ses parents au moment de la Révolution. Rentré à Paris en 1802, il épousa, le 4 avril 1806, en l’église Saint-Thomas-d’Aquin [Paris VIIe], la nièce de Antoine-Éléonor-Léon Le Clerc (1728-1811), archevêque de Paris, Élisabeth-Olive-Félicité Le Clerc (1784-1854), fille de Léon-Marguerite Le Clerc (1733-1810), baron de Juigné [Juigné-sur-Sarthe, Sarthe], maréchal de camp, et de Adélaïde-Élizabeth-Olive de Saint-Simon-Courtomer. Le couple eut deux filles et deux garçons : Antoinette-Denise en 1807, Denis-Olivier en 1809, Scipion en 1810 et Philiberte-Urbaine en 1816.   


    Le marquis du Roure suivit, comme son père, la carrière militaire : lieutenant-colonel, aide de camp du général Jean-Joseph Dessoles (1767-1828), à la chute de l’Empire, il devint colonel en 1822, fit la guerre d’Espagne en 1823, et parvint au grade de maréchal de camp en 1830. Rallié à la monarchie de Juillet et tout dévoué à la famille Sébastiani, il obtint par son influence, le 10 octobre 1846, son élection comme député de Bastia [Corse], en remplacement de Horace Sébastiani (1772-1851), maréchal de France, qui avait opté pour Ajaccio. Il siégea au centre et soutint jusqu’en 1848 la politique de Guizot :


    « vous le trouverez à la gauche de M. Sébastiani, comme le Saint-Esprit à la gauche de l’Eternel, non pas pour créer, mais au contraire pour demeurer éternellement immobile. »

    (LEx-Chambre des députés ou Galerie rétrospective et satyrique des derniers élus du monopole, par un sténographe. Paris, Paul Lesigne, s. d. [1848], p. 213).


    En 1847, le marquis du Roure vendit le château de Largentière à la ville, qui en fit un hôpital. Après la chute de Louis-Philippe, il fut mis d’office à la retraite comme général, le 8 juin 1848. Il était officier de la Légion d’honneur, commandeur des Ordres de Charles III et de Saint-Ferdinand d’Espagne. Il décéda à Paris, le 31 janvier 1858. 



    Treizième membre [non fondateur] de la Société des Bibliophiles français le 27 février 1820, président en 1828 et démissionnaire le 2 mars 1848, le marquis du Roure publia plusieurs ouvrages : Éloge de Montaigne, discours qui a obtenu une mention honorable au jugement de la 2e. classe de l’Institut, dans sa séance du 9 avril 1812 (Paris, imprimerie de Fain, 1812, in-8) ; Discours sur les avantages et les inconvénients de la critique littéraire, mentionné honorablement par l’Académie française (Paris, imprimerie de Fain, 1814, in-8) ; Réflexions soumises à la minorité restante de 1816, sur la nouvelle paix de l’Église(Paris, imprimerie de Le Normant, octobre 1817, in-8) ; Mémoires secrets sur l’établissement de la Maison de Bourbon en Espagne, extraits de la correspondance du marquis de Louville, gentilhomme de la chambre de Philippe V, et chef de sa Maison française (Paris, Maradan, 1818, 2 vol. in-8) ; L’Art historique, poëme en quatre chants (Paris, Maradan et Labitte, 1822, in-8) ; Réflexions sur le style original (Paris, imprimerie de F. Didot, s. d. [1828], gr. in-8, 60 exemplaires H. C.), premier recueil de pastiches ; Analectabiblion, ou Extraits critiques de divers livres rares, oubliés ou peu connus, tirés du cabinet du marquis D. R***(Paris, Techener, 1836-1837, 2 vol. in-8), réunion de ses notices bibliographiques parues dans le Bulletin du bibliophile ; Histoire de Théodoric le Grand, roi d’Italie, précédée d’une revue préliminaire de ses auteurs et conduite jusqu’à la fin de la monarchie ostrogothique (Paris, Techener, 1846, 2 vol. in-8).  


    Le marquis du Roure s’était créé une bibliothèque composée de livres rares et curieux dans un parfait état de conservation, d’une précieuse série d’Elzévirs, des meilleures éditions des auteurs classiques et d’ouvrages modernes en exemplaires de choix. Il a pu réunir un grand nombre de volumes revêtus d’anciennes reliures bien conservées ; ceux qui ne se trouvaient pas dans cette condition furent confiés aux premiers relieurs de l’époque : Bozerian, Simier, Thouvenin, Bauzonnet, Niedrée, Koehler.  

    Dès 1836, il céda au libraire Joseph Techener (1802-1873), à l’amiable, une quantité assez considérable de beaux livres, la plupart en reliure ancienne, dont la valeur totale s’élevait à une vingtaine de mille francs, parmi lesquels se trouvaient :


    « un superbe “ Massillon, de Rigaud, en vieux maroquin ” ; les “ Collections de Coustelier et de Caron ”, de toute beauté ; un “ Gil-Blas, d’édition originale, superbe exemplaire, relié en maroquin citron (conservé maintenant chez le célèbre M. Brunet) ” ; un magnifique “ dom Boucquet ” ; un “ Cicéron ”, et beaucoup d’autres Elzeviers remarquables. »

    (Bulletin du bibliophile. Paris, J. Techener, 1848, Nos 22-23-24. – octobre-novembre-décembre, p. 918-919).



    Après sa démission de la Société des Bibliophiles français, le marquis du Roure mit en vente sa bibliothèque à la maison Silvestre, 30 rue des Bons-Enfants ; prévue à partir du vendredi 3 novembre 1848, la vente se déroula du lundi 6 novembre au samedi 2 décembre 1848, en 24 vacations : Catalogue des livres rares et précieux, composant la bibliothèque de M. L. M. D. R. [M. le marquis du Roure] (Paris, P. Jannet, successeur de L.-C. Silvestre, 1848, in-8, [3]-[1 bl.]-4-[3]-[1 bl.]-312 p., 2.400 + 6 doubles [bis] = 2.406 lots), dont Théologie [197 lots = 8,18 %], Jurisprudence [46 lots = 1,91 %], Sciences et Arts [267 lots = 11,09 %], Belles Lettres [1.041 lots = 43,26 %], Histoire [851 lots = 35,36 %], Articles omis [2 lots = 0,08 %], Ouvrage en nombre [1 lot = 0,04 %].

    On reconnaissait les livres qui provenaient de sa bibliothèque aux notes littéraires qu’il écrivait sur les gardes. Plusieurs ont été analysés dans l’Analectabiblion.



    2. La Sainte Bible, en latin et en françois, suivie d’un dictionnaire étymologique, géographique et archéologique [trad. de Le Maistre de Sacy]. Paris, Lefèvre, 1828-34, 13 vol. gr. in-8, dos et coins mar. r., n. r., riches sinets mobiles (Bauzonnet). Très grand papier vélin, avec triple suite de figures. 160 fr.

    5. Psalterium Davidis, ad exemplar vaticanum anni 1592. Lugduni [Batavorum], J. et D. Elzevir, 1653, pet. in-12, l. m. r. v., dent., tr. d. (Rel. anc.). 41 fr. à Julien.

    21. Auslegung des Evangelii Matthei […]. Explication du XXVe chapitre de l’Évangile de S. Mathieu […], par Melchior Speccerus, curé de Saint-Thomas de Strasbourg. Strasbourg, 1568. – Trostbüchlein und Lehr vom jüngsten Gerichte […]. Petit livre de consolation et d’instruction sur le jugement dernier, par P. Hafflitius. Leipsig, 1575. In-8, v. Curieuse reliure peinte et dorée. 50 fr. à Tilliard. 



    24. L’Histoire du vieux et du nouveau Testament, représentée avec des figures & des explications édifiantes, tirées des SS. PP. pour régler les mœurs dans toute sorte de conditions. Dédiée à monseigneur le Dauphin, par le sieur de Royaumont, prieur de Sombreval [Le Maistre de Sacy et Nic. Fontaine]. Paris, Pierre le Petit, 1670, gr. in-4, l. r. m. r., comp., doublé de m. r., dent., tr. d. (Du Seuil). De la vente Pixerécourt. 169 fr. à Motteley.


    (In blog Le Bibliomane moderne, 12 février 2012)

    120. De l’imitation de Jésus-Christ. Traduction nouvelle [par l’abbé de Choisy]. Paris, Antoine Dezallier, 1692, in-12, fig., v. br. Avec la fig. où madame de Maintenon est entourée des demoiselles de Saint-Cyr. Exemplaire de madame de Maintenon [croix de Saint-Cyr dorée sur les plats], acheté 100 fr. à la vente Nodier. 53 fr. à Tillard.



    301. Les Essais de Michel, seigneur de Montaigne. Bruxelles, Fr. Foppens, 1659, 3 vol. in-12, m. bl., comp., tr. d. (Simier). 46 fr.

    307. De la sagesse, trois livres, par Pierre Charron. Leyde, Jean Elzevier, s. d., pet. in-12, m. bl., large dent., tr. d. (Rel. anc.). 22 fr. 50 à Motteley.

    363. Codicilles de Louis XIII, roy de France et de Navarre, à son très cher fils aîné successeur. Achevé d’imprimer le septiesme d’août 1663, 4 part. en 2 vol. in-24, m. v., comp., d. de tabis, tr. d. (Derome). Exemplaire Morel-Vindé. 51 fr. à Potier.



    499. Le Pastissier françois. Où est enseigné la manière de faire toute sorte de Pastisserie, très utile à toute sorte de personnes. Amsterdam, Louys & Daniel Elzevier, 1655, pet. in-12, vél., comp., fil., d. de tabis, tr. d. (Larrivière). De la collection de Barrois. Titre gravé refait à la plume par le graveur gantois Ch. Onghena [non signalé au catalogue]. 170 fr. à Jannet.



    620. P. Virgilii Maronis opera. Lugd.-Batav., ex officina elzeviriana, 1636, pet. in-12, m. r., fil., tr. d. (Rel. anc.). Exemplaire Caillard [mauvaise conservation int.]. 52 fr.



    631. Q. Horatii Flacci poemata, scholiis illustrata a J. Bond. Amstelodami, D. Elzevir, 1676, pet. in-12, m. r., fil., tr. d. (Rel. anc.). De la vente Caillard. 111 fr. à Montesson.

    721. Choix des poésies originales des troubadours, par Raynouard. Paris, 1816-21, 6 vol. gr. in-8, v. ol., comp., fil. Papier vélin. 86 fr.

    728. Fabliaux ou contes, fables et romans du XIIe et du XIIIe siècles, trad. ou extraits par Legrand d’Aussy. Paris, Renouard, 1829, 5 vol. gr. in-8, v. f., fil., tr. d. (Bauzonnet). 50 fr.



    765. Les Satyres, et autres œuvres du sieur Regnier. Leiden, Jean & Daniel Elsevier, 1652, pet. in-12, m. v., fil., tr. d. (Derome). 40 fr. à Potier.



    770. Marguerites de la Marguerite des princesses, trèsillustre royne de Navarre. Lyon, Jean de Tournes, 1547, 2 vol. in-8, m. r., comp. à froid, fil., mors de m. r., dent., tr. d. (Noël, de Besançon, élève de Derome). Condition médiocre. 126 fr.

    771. Le Tombeau de Marguerite de Valois, royne de Navarre. Paris, Fezandat, 1551, in-8, m. v., fil., tr. d. (Rel. angl.). 33 fr. à Potier.



    877. Fables choisies, mises en vers par J. de La Fontaine. Nouvelle édition gravée en taille-douce. Les Figures par le Sr. Fessard. Le Texte par le Sr. Montulay. Dédiées aux enfans de France. Paris, chez l’Auteur graveur, 1765, 6 vol. in-8, m. r., large dent., tr. d. (Rel. anc.). 99 fr.

    882.Contes et nouvelles en vers, par M. de La Fontaine. Amsterdam, H. Desbordes, 1685, 2 tomes en 1 vol. in-8, fig., m. r., comp., dent., d. de tabis, dent., tr. d. (Bozerian). Premières épreuves des figures de R. de Hooge. 30 fr.

    883. Contes et nouvelles en vers, par M. de La Fontaine. Amsterdam [Paris], 1762, 2 vol. in-8, m. r., fil., tr. d. (Rel. anc.). 120 fr.

    903. Le Parnasse satyrique du sieur Théophile [Viaud]. S. l. [à la Sphère], 1668, pet. in-12, v. f., tr. d. 32 fr. 50.



    905. L’Eschole de Salerne en vers burlesques. Suivant la copie imprimée à Paris, 1651, pet. in-12, m. r., fil., m. de m. r., large dent., tr. d. (Niedrée). 49 fr.

    985. Les Comédies de Térence, avec la traduction et les remarques de madame Dacier. Rotterdam, G. Fritsch, 1717, 3 vol. pet. in-8, fig., m. r., fil., tr. d. (Derome). Grand papier. 139 fr. à Tilliard.

    1.004. Recueil de 74 farces, moralités et sermons joyeux, publ. d’après le mss. de la Bibliothèque royale, par Leroux de Lincy et Francisque Michel. Paris, Techener, 1831-37, d. rel., mar. v., n. r. Tiré à 76 ex. Un des 10 en grand papier de Hollande. 92 fr.

    1.008. Les Comédies facécieuses de Pierre de Larivey, Champenois. Lyon, B. Rigaud, 1597, pet. in-12, m. ol., mors de m. ol., dent., tr. d. (Thompson). 31 fr.

    1.018. Les Œuvres de monsieur Molière. Amsterdam, Jaques le Jeune [D. Elsevier], 1679, 5 vol. pet. in-12, vél. 55 fr. à Techener.

    1.117. Les Amours pastorales de Daphnis et Chloé [par Longus, trad. par J. Amyot]. Paris, 1718, pet. in-8, fig. de B. Audran, d’après les dessins attribués au Régent, m. v., large dent., d. de tabis, dent. tr. d. (Bradel). Rempli de témoins. Fig. des « petits pieds » à la fin. 30 fr.

    1.149. Les Aventures de Gil Blas de Santillane, par Le Sage. Amst. et Leipzig, 1767, 4 vol. pet. in-12, fig., m. v., fil., tr. d. (Rel. anc.). 55 fr.



    1.151.Histoire du chevalier des Grieux, et de Manon Lescaut. Amsterdam [Paris], aux dépens de la Compagnie, 1753, 2 vol. in-12, v. f., fil. Grand papier fort, fig. avant la lettre. 24 fr.

    1.152. Histoire de Manon Lescaut et du chevalier des Grieux, par l’abbé Prévost. Paris, P. Didot l’aîné, 1797, 2 vol. in-12, m. bl., dent., n. r. (Motet). Papier vélin. 26 fr.



    1.192. Contes de fées, par Ch. Perrault. Paris, Lamy, 1781, 2 t. en 1 vol. in-12, fig., v. f., fil., tr. d. Papier de Hollande. De la bibliothèque Caillard. 47 fr.

    1.197. Les Nouvelles Récréations et ioyeux devis de Bon Aventure [sic] Des Perriers. Paris, Galeot [sic] du Pré, s. d., in-16, m. r. (Rel. anc.). 32 fr.


    (Librairie Donald A. Heald, New York)

    1.200. Les Contes et discours bigarrez du sieur de Cholières, déduits en neuf matinées. Paris, Antoine du Breuil, 1611, in-12, m. v., fil., tr. d. (Rel. anc.). 36 fr.



    1.201. Les Aprèsdisnées du seigneur de Cholières. Paris, J. Richer, 1587, in-12, v. f. (Rel. armes). 38 fr.

    1.202. Premier livre [second et troisième] des serées de Guillaume Bouchet, sieur de Brocourt. Rouen, Cl. le Villain, 1615 – Paris, J. Perrier, 1597-1608, 3 vol. in-12, v. f., fil. Aux armes de madame de Pompadour. Court de marges. 40 fr.



    1.204. Nouveaux contes à rire ou récréations françoises, augmentées des contes d’Ouville. Amsterdam, H. Desbordes, 1768, 3 t. en 1 vol. in-12 allongé, v. bl., comp., tr. d. 30 fr.


    Frontispice tome I

    1.215. Histoire de l’admirable don Quixotte de la Manche [trad. par Filleau de S.-Martin]. Suivant la copie, imprimée à Paris, chez Claude Barbin [Hollande], 1681, 4 vol. pet. in-12, fig., vél. Endommagé d’un feuillet. 40 fr.

    1.244. Joyeusetez, faceties et folastres imaginacions de Caresme-Prenant, Gauthier Garguille, Guillot Gorju, Roger Bontemps, Turlupin, Tabarin, Arlequin, Moulinet. Paris, Techener, 1829-1837, 20 vol. in-16, pap. de Hollande, cart., n. r. Tiré à 76 ex. 167 fr.

    1.253. Les Œuvres de M. François Rabelais, Docteur en Medecine. S. l., s. n. [à la Sphère], 1663, 2 vol. pet. in-12, m. r., fil., tr. d. (Rel. anc.). Exemplaire de Brienne. 40 fr.



    1.255.Œuvres de maître François Rabelais, avec des remarques historiques et critiques de Mr. Le Duchat. Nouvelle édition, ornée de figures de B. Picart &c. Amsterdam, Jean Frédéric Bernard, 1741, 3 vol. in-4, fig., v. m., fil. (Rel. aux armes). 35 fr.



    1.262. Les Fantasies [sic] de Bruscambille, contenant plusieurs Discours, Paradoxes, Harangues & Prologues facécieux. Paris, Florentin Lambert, 1668, in-12, m. r., comp., tr. d. (Ducastin). 32 fr.

    1.297. Blessebois [Pierre-Corneille]. [Ouvrages satiriques], 2 vol. pet. in-12, m. r., fil., tr. d. (Bauzonnet-Trautz). 82 fr. à Motteley.

    1.445.Œuvres de Blaise Pascal. Nouvelle édition. Paris, Lefèvre, 1819, 5 vol. gr. in-8, m. v., comp., tr. d. (Simier). Grand papier vélin. 77 fr. à Jules Janin.



    1.829. Les Mémoires de messire Philippe de Commines, sieur d’Argenton. Leyde, les Elzeviers, 1648, pet. in-12, vél. 30 fr. à Potier.


    (Librairie Christophe Hüe)

    1.848. Mémoires de Maximilien de Béthune, duc de Sully, principal ministre de Henry le Grand [mis en ordre par l’abbé de l’Ecluse des Loges]. Londres [Paris], 1745, 8 vol. in-12, m. r., fil., tr. d. (Thompson). Avec les portraits d’Odieuvre. 46 fr.



    2.019. Traité historique des monnoyes de France, par M. le Blanc. Paris, Charles Robustel, 1690, in-4, fig., v. – Dissertation historique sur quelques monnoyes de Charlemagne […]. Paris, Jean Baptiste Coignard, 1689, in-4, fig., v. 51 fr.

    2.083. La Légende des Flamens, Artisiens et Haynuyers, ou autrement leur cronique abrégée, en laquelle sont contenues plusieurs hystoires de France, Angleterre et Allemaigne. Paris, [Fr. Regnault], 1522, in-4 goth., fil., vél. à recouvrement, tr. d. 21 fr. 50.


    (Librairie Camille Sourget)

    2.211. Le Livre des statuts & ordonnances de l’ordre de Sainct Michel, estably par le treschrestien Roy de France Loys unzième de ce nom. S. l. [Paris], s. d. [v. 1550], in-4, v. f., comp., tr. d. Sur peau vélin et aux armes de Henri II. 51 fr. à Potier.

      

    Du n° 2.345 au n° 2.364 sont répertoriés les catalogues des ventes Car. Hieronymi de Cisternay du Fay (1725), Gouttard (1780), duc de La Vallière (1783-1784), Mérard de Saint-Just (1783), M*** [Dincourt d’Hangard] (1789), Cotte (1804), Caillard (1807), marquis de CH*** [Châteaugiron] (1827), Rosny (1836), comte de La B*** [La Bédoyère] (1837), baron de Joursanvault (1838), G. de Pixerécourt (1838), C. Leber (1839), comte de ST-M*** [Saint-Mauris] (1840), baron Silvestre de Sacy (1842-1846), Charles Nodier (1844), Feuillet (1844), J. G. [Jules Gallois] (1844), L. C. de Lyon [Léon Cailhava] (1845), M*** [Millot] (1846). 


      









    0 0


    http://www.hexaedre.fr/

    0 0







    0 0


    Eglise Saint-Cydroine de Laroche-Saint-Cydroine


    D’une famille originaire de Saint-Cydroine [Laroche-Saint-Cydroine, Yonne], installée à Brienon-sur-Armançon [Yonne] en 1796, Louis-Jules Gallois, dit « Jules Gallois », y est né le 11 frimaire An VIII [2 décembre 1799], fils de Louis Gallois (1776-1849), marchand de bois, et de Marguerite-Ursule-Mélanie Mangin-Lépine (1778-1801), mariés à Brienon, le 11 pluviôse An IV [31 janvier 1796].


    Arbre généalogique simplifié

    Devenu veuf le 4 prairial An IX [24 mai 1801], Louis Gallois monta à Paris, où il épousa, en secondes noces, le 15 septembre 1803, en l’église Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux [IVe], Anne-Louise-Angélique Ritter.


    Entrepôt des vins de Bercy en 1856

    Devenu l’un des premiers marchands de vins en gros de Bercy [Parc de Bercy, XIIe], il expédiait ses vins vers la capitale en bateaux, qui s’arrêtaient à l’endroit dit des « Deux Lions », en face le château du « Grand Bercy ».


    Petit château de Bercy
    (A. Sabatier. Promenades à Bercy. Paris, Auteur, 1878, p. 70)

    Jusque-là locataire, il finit par acquérir en 1815 les dépendances du « Petit-Château » de Bercy, puis, en 1819, le « Petit-Château » lui-même, ancienne maison du financier Philibert Orry (1689-1747). Après avoir ouvert un certain nombre de rues sur sa propriété, il transforma le parc en magasins de vins :


    « On arrive de la grande rue de Bercy à la grille du Petit-Château par une longue avenue bordée d’arbres de chaque côté, autrefois désignée sous le nom d’Allée des Pommiers, parce que des pommiers la longeaient à droite et à gauche dans toute son étendue.

    Cette grille ouvre sur une vaste cour, à droite de laquelle vous remarquez le pavillon du concierge, pavillon dont le style est celui du temps d’Henri IV.

    Dans cette cour montent majestueusement vers le ciel de grands marronniers, dont les opulents et frais ombrages ont vu passer bien des générations. […]

    Le grand potager du château a été remplacé par un entrepôt de vins […].

    Sur l’emplacement de l’ancien jardin anglais ont été percées les rues Gallois, Laroche, Léopold, Saint-Louis et Sainte-Anne.

    M. Gallois, à qui appartenaient ces rues, leur donna à chacune un nom se rattachant à sa famille.

    Son prénom était Louis, le lieu de sa naissance, Laroche.

    Mme Gallois s’appelait Anne, et leur dernier enfant Léopold, - excellent jeune homme, mort à vingt-trois ans à Marseille, après six [i. e. trois] mois de mariage. »

    (A. Sabatier. Mes adieux à Bercy. Paris, Ledoyen, 1860, Deuxième édition, p. 44-47)


    Pendant le même temps, Louis Gallois fut nommé maire de Bercy, le 20 décembre 1815 ; il exerça cette charge jusqu’au 21 août 1821. Élu membre du Tribunal de commerce, il fut bientôt nommé chevalier de la Légion d’honneur.

    Sa seconde épouse, Anne-Louise-Angélique Ritter, mourut à Bercy, le 29 mars 1835. Le 13 février 1836, une concession de six mètres de terrain lui fut accordée pour la sépulture de sa femme.



    Fatigué des affaires, Louis Gallois se retira à Paris, d’où il venait chaque année passer la saison d’été en son château de La Folie [détruit en 1902], à Draveil [Essonne]. C’est là qu’il mourut, le 11 juillet 1849, laissant deux fils : de son premier mariage, Jules Gallois (1799-1867) ; de son second mariage, Louis-Félix Gallois, né à Paris le 1erjuillet 1812, époux à Paris le 30 juin 1840, de Nathalie-Rose-Joachime Bochet, qui vécut longtemps à Saint-Côme-de-Fresné [Calvados], avant de se fixer à Bayeux [Calvados], où il mourut le 12 février 1891. Sa fille aînée, Anne-Mélanie-Hortense, née à Brienon le 11 pluviôse An V [30 janvier 1797] était décédée dans la même ville le 25 nivôse An IX [15 janvier 1801] ; son dernier fils, Ange-Léopold-Louis, né à Bercy, le 26 juillet 1823, époux, le 14 décembre 1846, de Louise-Aline Lautier, à Marseille, était décédé prématurément dans cette dernière ville le 26 mars 1847. La dépouille mortelle de Louis Gallois repose au cimetière de Bercy.


    Jules Gallois avait épousé, à Paris, le 4 mai 1825, Adèle Lecamus.



    Catholique fervent, il commanda pour elle, en 1828, un Livre d’Heures. L’ouvrage de 127 feuillets, calligraphiés en lettres gothiques, sur vélin, par un seul scribe, mit quatorze ans à s’achever, si bien que la comtesse de Naives mourut avant que l’œuvre fût achevée. Vingt-deux artistes y contribuèrent. Les peintures et ornements, en partie inspirés par les Heures d’Anne de Bretagne de Bourdichon – avec notamment un portrait de la destinataire dans le costume du temps -, sont, pour certains, signés par Charles Leblanc (1815-1875) et Auguste Ledoux (1816-1869), avec des dates allant de 1835 à 1841.

    La reliure d’orfèvrerie, avec fermoirs, est d’or émaillé, incrustée de pierres précieuses et de perles : sur le premier plat, un médaillon émaillé de la Vierge Marie et de l’Enfant Jésus ; sur le plat inférieur, Dieu le Père et l’Agneau de Dieu et la croix de rubis que la comtesse tenait de ses grands-parents ; 

    Armes de Gallois de Naives
    (Geneanet, CC-BY-NC-SA 2.0 Creative Commons)

    sur le dos et les plats, les armes de Gallois de Naives – « De sable, parti d’argent à un anneau chargé de quatre roses de l’une en l’autre » - et de Lecamus – « D’azur à un lion rampant d’or ». La reliure est signée « MDCCCXL [François et Jean-Jacques] Mellerio dits Meller, Bijoutiers [5 rue de la Paix] de S M La Reine des Français » et « [Alphonse] Simier, R. du Roi, 1842 ». Le manuscrit fut présenté au pape Grégoire XVI en 1843.

    En 1850, quatre feuillets furent ajoutés en tête, où Jules Gallois avait commenté l’élaboration de l’ouvrage et précisé que son épouse « a demandé que ce livre fût donné, après sa mort, à Louise, sa fille aînée ; il lui appartiendra, et, si elle venait à mourir sans postérité, il sera donné à sa sœur Berthe, ou à ses enfants ; il devra être conservé avec le plus grand soin ; il ne pourra ni être vendu, ni être dépouillé de ses richesses. »


    Chapelle Gallois au cimetière de Bercy

    Après la mort d’Adèle Lecamus, arrivée à Paris, le 28 novembre 1837, son mari fit élever en 1839, sur la concession du cimetière de Bercy, un monument de style Renaissance, œuvre de l’architecte Canissier, qui occupe le centre de l’allée principale du cimetière et qui porte l’inscription :


    ADELAIDAE LECAMUS

    UXORI DULCISSIMAE

    ASPRA MORTE FILIIS MOERENTIBUS EREPTAE

    JULIUS GALLOIS L F

    HOC MONUMENTUM PONI CURAVIT

    ANNO DOMINI MDCCCXXXIX


    Jules Gallois avait ajouté, en 1828, à la maison de négoce de Bercy, une maison spécialisée dans les eaux-de-vie de cognac, à Jarnac [Charente], en association avec le Jarnacais Antoine-Léopold Caboche (1806-1851) ; cette société se dota en 1835 d’un chai en propre, situé place du Château.

    Entre-temps, le 3 juin 1831, Jules Gallois reçut la croix de chevalier de la Légion d’honneur.


    (Musée Carnavalet)

    Contrairement à la légende, forgée sur le tableau d’Étienne Bouhot (1780-1862) représentant l’empereur Napoléon Iervisitant la halle aux vins et à l’eau-de-vie du quai de Bercy le 8 février 1811, le nom de la famille Courvoisier, originaire de Mouthe [Doubs], n’apparut qu’au début des années 1840 : Emmanuel Courvoisier, décédé à Mouthe le 1ermars 1806, n’a pas pu être associé avec Louis Gallois à Bercy en 1809, ni y recevoir Napoléon en 1811.

    Ce fut son fils Félix-Joseph Courvoisier (1799-1866), monté à Bercy comme marchand de vins, qui prit la suite de Jules Gallois à la tête de la maison de négoce de Bercy ; il devint associé gérant d’une nouvelle société de négoce de cognac et eaux-de-vie, qui succéda à la maison lancée à Jarnac en 1828 : la firme Félix Courvoisier-Caboche naquit ainsi le 18 novembre 1843. Localisée à la fois à Bercy et à Jarnac, elle mobilisa à Jarnac trois chais et un immeuble place du Château et deux magasins. La mort de Louis Gallois en 1849 et celle de Caboche en 1851 laissèrent Courvoisier seul maître de l’entreprise. Il choisit alors en décembre 1854 de s’associer à son neveu Jules Curlier (1823-1886).


    Le 30 avril 1842, à Paris, Jules Gallois avait épousé, en secondes noces, Sophie-Malvina-Joséphine Mortier, veuve du comte Charles Certain de Bellozanne (1763-1840), née le 7 prairial An X [27 mai 1802], fille du maréchal Édouard Mortier (1768-1835), duc de Trévise, et de Anne-Ève Himmès (1779-1855). Alors que la monarchie de Louis-Philippe ne défendait plus les titres de noblesse, Jules Gallois entreprit des démarches pour affirmer son ascendance nobiliaire et sa filiation avec un Antoine Gallois demeurant à Naives [Naives-Rosières, Meuse] et anobli par le duc de Lorraine le 12 octobre 1536. Il réussit à obtenir de Léopold II, grand-duc de Toscane, descendant des ducs de Lorraine, le titre de comte de Naives, par lettres patentes du 28 novembre 1842.



    Jules Gallois dut se séparer de sa bibliothèque. Elle fut vendue dans la salle Techener, 6 place de l’Oratoire, à l’angle de la rue de la Bibliothèque [disparues vers 1855, lors de l’ouverture de la rue de Rivoli, Ier], en face du Louvre, du lundi 13 au samedi 25 mai 1844, en 13 vacations : Catalogue de la bibliothèque de M. J. G. [Jules Gallois], composée de beaux manuscrits sur vélin, chartes desXIIe, XIIIeet XIVesiècles, grands livres à figures sur l’histoire naturelle, les beaux-arts et les costumes, et beaux livres de littérature, richement reliés (Paris, J. Techener, 1844, in-8, X-[1]-[1 bl.]-262 p., 1.271 lots), dont Théologie [98 lots = 7,71 %], Jurisprudence [31 lots = 2,43 %], Sciences et Arts [188 lots = 14,79 %], Belles Lettres [321 lots = 25,25 %], Histoire [521 lots = 40, 99 %], Manuscrits [112 lots = 8,81 %].

     

    « La bibliothèque dont nous donnons ici la description n’était pas nombreuse ; mais elle était bien choisie. Le possesseur, homme de goût et de savoir, avait mis à la former tous les soins qu’un amateur éclairé et riche peut apporter à se procurer le plaisir d’avoir une belle collection de livres. De longs et fréquents voyages en Angleterre et en Italie lui avaient fourni l’occasion d’avoir des manuscrits précieux, de beaux et grands ouvrages à figures, que l’on se procurerait difficilement en France ; il n’avait adopté aucune spécialité, si ce n’est d’avoir toujours de beaux livres, ou de beaux manuscrits, et si des circonstances IMPÉRIEUSES ne l’avaient forcé de s’en séparer, il aurait fait une des plus belles bibliothèques de Paris.

    Il n’admettait sur ses tablettes que des livres irréprochables : bien souvent il changeait un exemplaire pour en acquérir un plus beau. Aussi, ses livres sont-ils tous bien conditionnés ; beaucoup sont reliés par nos premiers relieurs anciens et modernes [Bauzonnet, Bisiaux, Bozerian, Bradel-Derome, Derome, Duru, Du Seuil, Hering, Koehler, Lewis, Niedrée, Padeloup, Purgold, Simier, Thompson, Thouvenin]. »

    (« Avertissement », p. V-VI)


    La transcription des titres par Techener est souvent inexacte [et a été rétablie ici, quand ce fut possible].



    6. Histoire du Vieux et du Nouveau Testament, enrichie de plus de quatre cens figures en taille-douce. Anvers [Amsterdam], Pierre Mortier, 1700, 2 vol. in-fol., v. Gd. papier, épreuves « avant les clous ».

    18. Louis de Grenade. Dévotes contemplations et spirituelles instructions sur la vie, passion, mort, résurrection, et glorieuse ascension de nostre sauveur Jésus Christ. Traduit de l’espagnol par F. de Belleforest. Paris, Guillaume de La Nouë, 1583, pet. in-12, pap. régl., mar. vert, tr. d. [taché et piqué]. Aux armes de Henri III, fleurs de lis et tête de mort.

    20. Discours et méditations composées par ordre de Monseigneur l’Evêque de Périgueux, pour l’usage des Retraites de son Diocèse. Paris, Louis Guérin, 1699, 2 vol. in-12, mar. r., fil., tr. d. Aux armes du cardinal de Noailles.

    23. Les Confessions de S. Augustin. Traduites en François, par Monsieur Arnauld d’Andilly. Paris, Guillaume Desprez, 1649, in-8, mar. vert, fil., large dent., tr. dor. (Rel. anc.).

    44. Unanimis primitivæ Ecclesiæ consensus, de non scrutando divinæ generationis Filii Dei modo. Basileæ, 1560, in-12, mar. r., dent., ornem., fil., tr. dor. Ex. de Girardot de Préfond.



    49. La Vérité de la religion chrétienne, démontrée par ordre géométrique. Paris, Jean Delaulne et Jacques Quillau, 1717, in-12, mar. r., fil., tr. dor. Aux armes de d’Aguesseau, avec une lettre de l’auteur.



    50. [Jacques Abbadie].Traité de la Vérité de la religion chrêtienne. Rotterdam, Reinier Leers, 1688, 2 vol. in-12, mar. r., fil., tr. dor. Aux armes de Colbert.

    60. Éclaircissemens sur la vie de messire Jean d’Aranthon d’Alex, évêque, et prince de Genève. Chambéry, Jean Gorrin, 1699, pet. in-8, mar. Ex. de madame de Maintenon, à la croix couronnée.



    71. Recueil de plusieurs pièces curieuses. Comme il se verra à la Page suivante [Le Hibou des jésuites. La Révolte enseignée par F. Véron contre les commandemens de Dieu. La Messe trouvée dans l’écriture. Les Commandemens de Dieu. Les Commandemens du pape. Génération de l’Antéchrist. Description de l’image de l’Antéchrist. Examen familier des réponses de Véron aux demandes qu’on luy a faites. Huitain fait sur le Dieu de la messe]. Ville-Franche, N. Selon, s. d., pet. in-12, v. f. Armoiries. Ex. de Pixerécourt.



    100. [Claude Dupin]. Observations sur un livre intitulé : De l’esprit des loix ; divisées en trois parties. S. l. [Paris], s. n. [Guérin et Delatour], s. d. [1757-1758], 3 vol. in-8, demi-mar. rouge, non rognés. Retiré de la circulation et extrêmement rare [la quasi-totalité des 500 ex. de cette édition a été brûlée par l’auteur, sur les réclamations de Montesquieu et de sa protectrice, la marquise de Pompadour, hormis au moins les trente exemplaires offerts à ses amis et les 9 autres découverts en 1837 dans un ballot lors d’un inventaire après décès].

    120. Testament politique d’Armand du Plessis, cardinal duc de Richelieu. Amsterdam, Henry Desbordes, 1689, pet. in-12, mar. r., fil., tr. dor. Aux armes de la comtesse de Verrue.



    142. [Cureau deLa Chambre]. Les Charactères des passions. Paris, P. Rocolet et P. Blaise, 1640. – Traité de la connoissance des animaux. Paris, Pierre Rocolet, 1648. 4 vol. in-4, pap. réglé, mar. r., tr. dor. Aux armes de Séguier.



    183. Illustrations of british ornithology. By Prideaux John Selby. 383 planches, dont 228 coloriées. Richement rel., à dos de mar. vert, doré sur tranche, avec papier glacé sur chaque planche, 2 vol. éléphant in-fol.[Équivalent anglais de l’œuvre d’Audubon].




    184. A general history of birds. By John Latham, M. D. Winchester, Jacob et Johnson, 1821-1828, 11 vol in-4, demi-mar. bl., n. r., 200 pl. coloriées.



    211. Tychonis Brahe astronomiæ instauratæ mechanica. Noribergæ, apud Levinum Hulsium, 1602, in-fol., grav. sur bois, mar. citron. Aux armes de J.-A. de Thou.

    221. Engravings of the most noble the marquis of Stafford’s collection of pictures, in London [Galerie de Stafford]. London, Bensley and son, 1818, 2 vol. in-fol., riche rel. mar. r., tr. d.




    222. Tableaux, statues, bas-reliefs et camées, de la galerie de Florence, et du palais Pitti, dessinés par M. Wicar, peintre, et gravés sous la direction de M. Lacombe, peintre ; avec les explications, par M. Mongez l’aîné. Imprimées sur papier-vélin superfin de Johannot d’Annonay. Paris, Lacombe, 1789-1807, 4 vol. gr. in-fol., demi-rel. cuir de Russie, non rog.



    223. Original designs of the most celebrated masters of the Bolognese, Roman, Florentine, and Venetian schools ; […] in his majesty’s collection ; […] By J. Chamberlaine, F. S. A. London, Shakspeare-press, 1812, in-fol., demi-rel. mar., tr. dor., 72 pl. grav. et coloriées.



    226. Les Punitions des Chinois, représentés [sic] en vingt-deux gravures : avec des explications en anglais et en français. Londres, G. Miller, 1801, in-fol., v. f. Aux armes du duc de Roxburn.

    280. Recueil de diverses suites de chevaux, tournois, cavalcades ; gravées à Hambourg vers 1655, par Falk, in-fol., mar. r. Aux armes de Richelieu.



    288. Le Roy Modus des déduitz de la chace, venerie et fauconnerie. Paris, Gilles Corrozet, 1560, in-8, mar. r., riche comp., fil., tr. dor., fig. sur bois.



    289. LeMiroyr de Phebus des deduictz de la chasse aux Bestes saulvaiges et des oyseaulx de proye Avec l’art de fauconnerie et la cure des bestes et oyseaulx a cela propice. Paris, Philippe Lenoir, s. d., pet. in-4 goth., fig. (Koehler).



    290. La Vénerie de Jacques du Fouilloux et la Fauconnerie de Jean de Franchières. Paris, 1624, in-4, v. ant.

    291. La Fauconnerie de Charles d’Arcussia, seigneur d’Esparron […], divisée en trois livres. Paris, Jean Houzé, 1599, in-8, vél., fig.

    292. La Fauconnerie de Charles d’Arcussia, de Capre, seigneur d’Esparron, de Pallières, et du Revest, en Provence. Divisée en dix parties. Avec les portraicts au naturel de tous les Oyseaux. Rouen, François Vaultier et Jacques Besongne, 1644, 2 tomes en 1 vol. in-4, vél. bl.



    293. [Guillaume Tardif]. Lart de faulconnerie et des chiens de chasse. Paris, Jean Trepperel, 1506, in-4 goth., mar. r., fil., tr. dor. (Rel. anc.).

    377. Dan. Heinsii Avriacus sive libertas saucia. Lugd. Batav., 1602, in-4, m   ar. vert. Aux armes de De Thou.



    438. Les Œuvres de MREFrançois de Malherbe. Paris, Charles Chappellain, 1630, in-4, mar. vert, fil. tr. dor. Aux armes de Choiseul.

    445. Recueil de pièces en prose et en vers. Prononcées dans l’Assemblée Publique tenüe à Montauban, dans le Palais Episcopal, le 25. Août 1742. Toulouse, Jean-François Forest, 1743, pet. in-8, mar. r. Aux armes du comte de Saint Florentin.

    465. Tragédies de Sophocle, traduites par M. Dupuy. Paris, C. J. B. Bauche, 1762, 2 vol. in-12, mar. vert, fil., tr. dor. Aux armes de madame Victoire e France.



    475. Mystère des Actes des Apostres translaté fidèlement à la vérité historiale et escripte par sainct Luc à Théophile. Paris, Nicolas Couteau, 1537, in-fol. goth., mar. r., fil., tr. dor. Aux armes du duc de Roxburn.

    492. Apollodori Atheniensis bibliotheces, sive de Deorum origine. [Heidelbergae], ex officina Commeliana, 1589, in-8, mar. r., tr. dor. Aux armes de Colbert.



    499. L’Histoire du Saint-Graal qui est le premier livre de la Table ronde. Paris, Philippe Lenoir, 1523, pet. in-fol. goth., mar. r. (Bauzonnet).



    500. Tresplaisante et Recreative Hystoire du Trespreulx et Vaillant Chevallier Perceval le galloys, Jadis chevallier de la Table ronde. Leql acheva les advetures du saict Graal. Paris, Jehan Longis, Jehan Saint-Denis et Galliot du Pré, 1530, in-fol., mar. r., doublé de mar. vert, dent. (Bauzonnet). Sans l’illucidation.

    529. Tableau des mœurs du temps dans les différens âges de la vie, in-4, mar. r., tr. d., étui. Ex. du prince Galitzin. Ex. unique. Ouvrage érotique imprimé par ordre et sous les yeux de M. de La Popelinière, fermier général. On attribue les peintures au célèbre Carême [Philippe Caresme, né vers 1740, était trop jeune pour avoir décoré ce volume imprimé entre 1748 et 1750]. Ne sera pas exposé et mis à prix 5.000 fr.  



    579. [Georg Pictorius].Sermonum convivaliumlibri X. Basileæ, 1559, pet. in-8, mar. v., fil., tr. dor. Ex. de Méon.

    626. [Louis Silvestre de Sacy]. Œuvres complètes, contenant la trad. des lettres de Pline le Jeune, 3 vol. – Panégyrique de Trajan, 1 vol. – Traité de l’amitié, 1 vol. – Traité de la gloire, 1 vol. Paris, 1721, 6 vol. in-12, mar. bl., fil., tr. d. Aux armes de mademoiselle d’Orléans, abbesse de Chelles.

    632. L’abbé Trublet. Essais sur divers sujets de littérature et de morale. Paris, 1737, in-12, v. f. Aux armes de Bignon. Avec envoi autographe signé de l’auteur.



    674. Les Voyages de Cyrus. Nouvelle édition. Londres, Jaques Bettenham, 1730, in-4, mar. r., dent., tr. d. Ex. du duc de La Vallière.



    712. [André et François du Chesne]. Historiæ Francorum scriptores. Lutetiæ Parisiorum, S. et G. Cramoisy, 1636-1649, 5 vol. in-fol., vél., cordé.

    775. Ordonnance du roy Louis XIII. Roy de France & de Navarre, Sur les plaintes & doléances faittes par les Deputez des Estats de son Royaume convoquez & assemblez en la ville de Paris en l’année 1614. Paris, P. Mettayer, A. Estienne et C. Prévost, 1629, in-8, mar. r., fil. Aux armes de Colbert.

    794. Le Caquet ou Entretien de l’accouchée, contenant les pernicieuses entreprises de Mazarin découvertes. Paris, 1651, in-4, mar. r., fil. Ex. de Méon.



    820. Le Sacre et Couronnement de Louis XVI, roi de France et de Navarre, dans l’Église de Reims, le 11 juin 1775 […]. Enrichi d’un très-grand nombre de Figures en taille-douce, gravées par le Sieur Pattas. Paris, Vente, 1775, in-4. Aux armes de France. Ex. de Schérer.

    895. Description de l’Égypte, ou Recueil des observations et des recherches qui ont été faites en Égypte pendant l’expédition de l’armée française, publiée par le gouvernement. 14 vol. gr. in-fol. de planches et 9 vol. de texte, demi-rel., dos de mar. r., non rogné, l’ornithologie coloriée. Papier vélin.

    985. L’État de la République de Naples, sous le gouvernement de monsieur le duc de Guise. Traduit de l’Italien par Mle Marie Turge-Loredan. Paris, Federic Leonard, 1679, in-18, v. f., fil., tr. d. Aux armes de madame de Pompadour.

    1.055. Histoire des Arabes sous le gouvernement des califes. Par M. l’Abbé de Marigny. Paris, Veuve Estienne et fils, Desaint et Saillant, Jean-Thomas Herissant, 1750, 4 vol. in-12, v. m. Ex. de d’Aguesseau.

    1.082. Le Livre des Statuts & Ordonnances de l’Ordre et Milice du benoist Sainct-Esprit, institué par le Très-chrestien Roy de France & de Pologne, Henry, troisième de ce nom. S. l. n. d. [Paris, v. 1580], in-4, pap. réglé, mar. r., tr. d. Aux armes de Henri III, fleurs de lis sur le dos et les plats, chiffres royaux couronnés et Saint-Esprit.  

    1.087. Grævius. Thesaurus antiquitatum græcarum et romanarum. 35 vol. in-fol., fig., scilicet : - Thesaurus græcarum antiquitatum, congestus a Jac. Gronovio. Lugd. Bat., I697-I702, 13 vol. - Thesaurus antiquitatum romanarum, congestus a J.-G. Grævio. Traj. ad Rhenum, I694, 12 vol. - Novus thesaurus antiquitatum romanarum, congestus ab Alb. H. de Sallengre. Hagæ Com., I7I6, 3 vol. - Utriusque thesauri antiquitatum græcarum et romanarum, nova supplementa a Jo. Poleno. Venetiis, I737, 5 vol. - Lexicon antiquitatum romanarum, auctore Sam. Pitisco. Leovardiæ, I7I3, 2 vol. - Ces 35 vol. sont reliés en v. m. uniforme.

    1.096. Georgii Agricolæ de mensuris et ponderibus Romanorum atque Græcorum. Basileæ, 1550, in-fol. (Rel. anc., semée de fleurs de lis, avec 3 lis dans une couronne d’épines). Ex. de Mirabeau.

    1.112. Monumenta Boïca,academia Boica in lucem producta. Monachii, typis academicis, I763-I802, 27 vol. in-4, avec grav. - Monumentorum Biocorum collectio nova, edidit Academia scientiarum Boica. Monachii, I829-I837, 4 tom. en 8 vol. in-4, avec grav., aussi broché, faisant suite au précédent, formant les tomes 28 à 31.



    1.114. [Luc d’Achery]. Spicilegium, sive collectio veterum aliquot scriptorum qui in Galliæ bibliothecis delituerant. Parisiis, Montalant, 1723, 3 vol. in-fol., v.

    1.123. [Thomas-Frognall Dibdin]. A bibliographical, antiquarian and picturesque tour in France and Germany. London, Shakspeare Press, 1821, 3 tom., 4 vol., impérial in-8, mar. vert., fil., tr. dor. (Lewis.)

    1.127. [Thomas Frognall Dibdin]. A bibliographical, antiquarian and picturesque tour in the northern counties of England and in Scotland. London, 1838, 2 vol. in-8, cart., avec beaucoup de jolies vignettes.



    1.129. [Georges Wolfgang Panzer].Annales typographici ab artis inventæ origine ad annum M D post Maittairii Denisii aliorumque doctissimorum virorum curas in ordinem redacti emendati et aucti. Norimbergæ, J. E. Zeh, 1793-1803, 11 vol in-4, rel. dos de mar. vert, non rog.

    1.136. Catalogue des livres rares et précieux de la bibliothèque de feu M. le comte de Mac-Carthy Reagh. Paris, De Bure frères, 1815, 2 vol. in-8, mar. rouge, fil., tr. dor. Ex. de la duchesse de Berry.



    1.140. Bibliothèque de Madame la Dauphine. N° I. Histoire. Paris, Saillant & Nyon, et Moutard, 1770, in-8, mar. rouge, fil., tr. dor. [Première partie, seule parue].Aux armes de madame la Dauphine.


    Il vendit aussi sa collection d’autographes : Catalogue d’une collection d’autographes avec monogrammes des rois Louis VII, Philippe II, Saint-Louis, Charles VII, Charles VIII, et provenant du cabinet de M. J. G. [Jules Gallois] (Paris, J. Techener, 1844, in-8).

    En 1847, il habitait 22 Grande-Rue-Verte [rue de Penthièvre, VIIIe].

    En 1852, au mariage de Louise-Adèle Gallois (1826-1861), qui épousait Jacques-Pierre-Louis-Édouard Vandal (1813-1889), alors directeur général des Contributions directes, son père lui fit effectivement don de son précieux Livre d’Heures, se réservant de le reprendre en cas de dissolution de la communauté. Par contre, en dépit des souhaits d’Adèle Lecamus, ce livre se retrouva en 1985, on ne sait comment, dans le Catalogue 108 de la Librairie Martin Breslauer, à New York, et fut acheté 54.000 £ en 1987 par la National Art Library [Victoria & Albert Museum, Londres].


    Jules Gallois mourut en son domicile parisien, 4 rue Saint-Arnaud [rue Volney, IIe], le 4 février 1867, laissant des biens évalués à au moins 1.714.000 francs. 


    Sa seconde épouse décéda le 28 novembre 1883, en son château de Bellozanne [Brémontier-Merval, Seine-Maritime], que son premier mari avait fait construire en 1827, sur les ruines d’une abbaye.





















    0 0






    0 0


    SOUSCRIPTION : http://www.hexaedre.fr/



    EXTRAITS

































    LES REVUES DE BIBLIOPOLIS AU XIXe SIECLE



    0 0



    http://www.hexaedre.fr/


    EXTRAITS











    LES REVUES DE BIBLIOPOLIS AU XIXe SIECLE



    0 0



    0 0






    D’une famille originaire de Cerniat [canton de Fribourg, Suisse], Claude-François Maradan est né à Paris, en 1762. Il fut reçu libraire le 22 décembre 1787, après son apprentissage chez André-Charles Cailleau (1731-1798), imprimeur-libraire installé alors 64 rue Galande [Ve], vis-à-vis de la rue du Fouarre.

    Il ouvrit sa librairie l’année suivante. Malgré des débuts difficiles, marqués par deux faillites - le 24 avril 1790 et le 2 novembre 1803 -, il s’imposa comme un des éditeurs les plus importants des périodes révolutionnaire et impériale. Son frère cadet, François Maradan (1766-1818), exécuta pour lui quelques gravures. Breveté le 1eroctobre 1812, son activité se ralentit sous la Restauration.



    Le 18 germinal An II [7 avril 1794], il avait épousé la belle Jeanne-Sophie Forest (1760-1817), qui avait eu tant de succès, jusqu’en 1784, dans la troupe de comédiens de Jean-Baptiste Nicolet, au Théâtre des Grands Danseurs du Roi, boulevard du Temple [Théâtre de la Gaîté en 1792, détruit en 1862].  


    Spécialisé dans la traduction d’œuvres britanniques et allemandes, dans l’impression des pièces de théâtre et dans les ouvrages pour cabinets de lecture, Maradan connut plusieurs adresses successives.


    Dès 1788, il exerça 33 rue des Noyers [Ve, absorbée par le boulevard Saint-Germain en 1855], près de la chapelle Saint-Yves [démolie en 1796], en face de l’imprimerie de la veuve de Jacques-François Valade.



    Relation des îles Pelew, situées dans la partie occidentale de l’océan pacifique […]. Traduit de l’anglois, de George Keate, écuyer, membre de la Société royale, et de celle des Antiquaires(Paris, Le Jay fils, rue de l’Échelle Saint-Honoré, et Maradan, 33 rue des Noyers, 1788, 2 vol. in-8, 17 gravures).



    Tableau du nouveau Palais-Royal[Mayeur de Saint-Paul] (Londres, et se trouve à Paris, Maradan, 33 rue des Noyers, 1788, 2 parties en 2 vol. in-12, 2 pl.).

    Les Contes de mon bisaïeul, tirés des Annales secrètes de la cour de Thémis (Lausanne, et se trouve à Paris, Maradan, 33 rue des Noyers, 1788, 2 vol. in-12).

    Fragmens de lettres originales de Madame Charlotte-Élizabeth de Bavière, veuve de Monsieur, frère unique de Louis XIV (Hambourg, et se trouve à Paris, Maradan, 33 rue des Noyers, 1788, 2 vol. in-12).

    Réflexions sur les immunités ecclésiastiques […]. Par M. C*** [Chas], avocat, & M. l’abbé de M*** [Montignot] (Paris, Maradan, 33 rue des Noyers, 1788, in-8).

    Le Tartare à Paris, par M. l’Abbé A*** [André] (Paris, Maradan, 33 rue des Noyers, 1788, in-8).

    Éloge philosophique de l’impertinence. Ouvrage posthume de M. de La Bractéole [Maimieux] (Abdère, et se trouve à Paris, Maradan, 33 rue des Noyers, 1788, in-8).

    Édouard et Sophie. Roman traduit de l’anglois (Londres, et se trouve à Paris, De Senne, Palais-Royal ; De Senne, Luxembourg ; Maradan, 33 rue des Noyers, 1788, 2 parties en 1 vol. in-12).

    Lettre au peuple, ou Projet d’une caisse patriotique ; par une citoyenne [Olympe de Gouges] (Vienne, et se trouve à Paris, Maradan, 33 rue des Noyers, et les marchands de nouveautés, 1788, in-8).

    La Femme infidelle[Rétif de la Bretonne] (La Haye, et se trouve à Paris, Maradan, 33 rue des Noyers, 1788, 4 parties en 4 vol. in-12).



    Observations sur le commerce des États d’Amérique, par Jean Lord Sheffield (Londres, et se trouve à Paris, Le Jay fils, rue de l’Échelle Saint-Honoré, et Maradan, 33 rue des Noyers, 1789, in-8).

    Essai sur l’histoire des comices de Rome, des états-généraux de la France, et du parlement d’Angleterre […]. Par M. ***[Gudin de La Brenellerie] (Philadelphie, et se trouve à Paris, Maradan, 33 rue des Noyers, 1789, 3 vol. in-8).

    Exposition des objets discutés dans les états-généraux de France […]. Par M. le marquis de S.***** [Sérent] (Londres, et se trouve à Paris, Maradan, 33 rue des Noyers, 1789, in-8).



    Aérostat dirigeable à volonté. Par M. le baron Scott, capitaine de Dragons(Paris, Maradan, 33 rue des Noyers, 1789, in-8, 2 pl.).

    Les Délassemens de l’homme de goût, ou Mélange de contes moraux (Paris, Maradan, 33 rue des Noyers, 1789, in-12).



    Le Parisien à Londres, ou Avis aux Français qui vont en Angleterre […]. Par M. Decremps (Amsterdam, et se trouve à Paris, Maradan, 33 rue des Noyers, 1789, 2 parties en 1 vol. in-12, 6 pl. et 1 plan de Londres).

    Ingénue Saxancour, ou la Femme séparée […] : écrite par elle-même [Rétif de la Bretonne] (Liège, et se trouve à Paris, Maradan, 33 rue des Noyers, 1789, 3 parties en 3 vol. in-12).

    Le Thesmographe, ou Idées d’un honnête-homme, sur un projet de règlement, proposé à toutes les nations de l’Europe, pour opérer une réforme générale des loix[Rétif de la Bretonne] (La-Haie, Gosse-Junior & Changuion, et se trouve à Paris, Maradan, 33 rue des-Noyers, 1789, 2 parties en 1 vol. in-8).

    À tous les commerçans français, avant la prochaine assemblée des états-généraux […]. Traduction libre de l’anglais (Londres, et se trouve à Paris, Maradan, 33 rue des Noyers ; et à Pâques, rue Saint-André-des-Arts, hôtel de Châteauvieux, 1789, in-8).



    En avril 1789, il déménagea au 42 rue Saint-André-des-Arts, en l’hôtel de Châteauvieux [49 rue Saint-André-des-Arts, VIe].


    Journal de la ville, puis Journal de la ville et des provinces, ou Le Modérateur (Paris, Maradan, rue Saint-André-des-Arts, hôtel Château-vieux, 1789-1790, in-8, puis in-4).


    Recueil des pièces les plus intéressantes, concernant les troubles qui règnent actuellement en France (Paris, Maradan, rue St. André-des-Arts, août 1789, 2 parties en 1 vol. in-8).

    Miss Courtenay, ou les Épreuves du malheur ; traduction libre de l’anglois (Paris, Maradan, rue Saint-André-des-Arcs, Hôtel de Château-Vieux, 1789, 2 vol. in-12).

    Description de la Nigritie. Par M. P. D. P. [Pruneau de Pommegorge] Ancien conseiller au Conseil souverain du Sénégal (Amsterdam, et se trouve à Paris, Maradan, rue Saint-André-des-Arcs, Hôtel de Château-Vieux, 1789, in-8, 2 cartes).

    Angleterre ancienne, ou Tableau des mœurs, usages, armes, habillemens, &c. des anciens habitans de l’Angleterre[…]. Ouvrage traduit de l’anglois de M. Joseph Strutt, par M. B***[Boulard] (Paris, Maradan, Hôtel de Château-vieux, rue Saint-André-des-Arcs, 1789, 2 vol. in-4, 67 pl.).

    Anecdote moderne, historique françoise, et relative aux circonstances présentes ; avec quelques poésies légères. Par M. de La Place (Paris, Maradan, rue St. André-des-Arts, Hôtel de Château-vieux, 1789, in-8).

    Voyages de M. P. S. [Peter-Simon] Pallas, en différentes provinces de l’empire de Russie, et dans l’Asie septentrionale ; traduits de l’allemand, par M. Gauthier de La Peyronie, commis des Affaires étrangères (Paris, Maradan, hôtel de Château-Vieux, rue Saint-André-des-Arts [t. I-t. II, 1789] et 9 rue du Cimetière Saint-André-des-Arts [t. III-t. VI, 1793], 1789-1793, 5 vol. in-4 et 1 atlas in-fol.).

    Tactique prussienne, ou Systême militaire de la Prusse, orné du portrait du roi de Prusse, avec 93 planches [major Mauvillon et comte de Mirabeau] (Paris, Maradan, rue Saint-André-des-Arcs, Hôtel de Château-vieux, 1789, 2 vol. in-4).

    Voyage en Crimée et à Constantinople, en 1786. Par Miladi Craven. Traduit de l’anglois, par M. Guédon de Berchère, notaire à Londres(Londres, et se trouve à Paris, Maradan, rue St. André-des-Arcs, Hôtel de Château-Vieux, 1789, in-8, cartes et gravures).

    Vie publique et privée de Charles Gravier, comte de Vergennes, ministre d’État […]. Par monsieur de Mayer (Paris, Maradan, rue Saint-André-des-Arcs, hôtel de Château-Vieux, 1789, in-8).

    Histoire littéraire du Moyen Âge [James Harris] (Paris, Maradan, 42 rue S.-André-des-Arcs, Hôtel Châteauvieux, 1789, in-12).

    Morceaux choisis du Rambler, ou du Rodeur […], traduit de l’anglois de Johnson (Paris, Maradan, 42 rue S.-André-des-Arcs, Hôtel Châteauvieux, 1789, in-8).

    Voyage autour du monde, et principalement à la côte nord-ouest de l’Amérique […] ; par le capitaine George Dixon. Traduit de l’anglois, par M. Lebas (Paris, Maradan, Hôtel de Château-Vieux, rue Saint-André-des-Arcs, 1789, in-4).

    Tableau des progrès de la société en Europe, traduit de l’anglois de Gilbert Stuart(Paris, Maradan, Hôtel de Châteauvieux, rue Saint-André-des-Arcs, 1789, 2 vol. in-8).

    Abrégé des études de l’homme fait, en faveur de l’homme à former, dédié aux représentans de la nation. Par M. Leclerc, écuyer, chevalier de l’Ordre du Roi (Paris, Maradan, rue St.-André-des-Arcs, Hôtel de Châteauvieux, 1789, 2 vol. in-8).

    Histoire d’Angleterre, depuis la première descente de Jules-César […], par Robert Henry, l’un des ministres d’Édimbourg ; traduite par A.-M.-H. [Antoine-Marie-Henri] Boulard (Paris, Maradan, 1789 [t. I-t. II], 2 vol. in-4, fig. ; Paris, Maradan, 9 rue du Cimetière-André-des-Arts, 1792 [t. III], 1 vol. in-4, fig.), traduite par A.-M.-S. Cantwel (Paris, Maradan, 9 rue du Cimetière-André-des-Arts, 1792 [t. IV-t. V], 2 vol. in-4, fig.) et traduite par le cit. Cantwel(Paris, Maradan, 9 rue du Cimetière-André-des-Arts, An IV-1796 [t. VI], 1 vol. in-4, fig.).

    Anecdotes historiques, littéraires et critiques, sur la médecine, la chirurgie, & la pharmacie [Pierre Sue] (Bruxelles, Veuve Dujardin, et se trouve à Paris, Maradan, rue Saint-André-des-Arts, Hôtel de Château-Vieux, 1789, 2 vol. in-12).

    Le Réveil d’Épiménide, à Paris, comédie en un acte, en vers. Par M. de Flins (Paris, Maradan, rue Saint-André-des-Arcs, Hôtel de Château-Vieux ; Nantes, Louis ; Bruxelles, Le Charlier, successeur de Dujardin, 1790, in-8).

    Les Dangers de l’opinion, drame en cinq actes, en vers […]. Par J. L. Laya (Paris, Maradan, rue Saint-André-des-Arcs, hôtel de Château-vieux, 1790, in-8).

    Recherches sur les cours et les procédures criminelles d’Angleterre […]. Par M. Verninac-Saint-Maur, conseiller au Châtelet (Paris, Maradan, hôtel de Château-Vieux, rue Saint-André-des-Arcs, 1790, in-8).



    Le Paresseux, par le Docteur Johnson ; traduit de l’anglois par M. Varney (Paris, Maradan, Hôtel de Châteauvieux, rue Saint-André-des-Arcs, 1790, 2 vol. in-8).

    Discussions importantes, débatues [sic] au parlement d’Angleterre, par les plus célèbres orateurs, depuis trente ans […]. Ouvrage traduit de l’anglais(Paris, Maradan & Perlet, hôtel de Châteauvieux, rue S. André des Arcs, 1790, 4 vol. in-8).

    Traité des maladies périodiques sans fièvre ; ou Histoire de ces maladies […] ; par M. Frédéric-Casimir Medicus, médecin de la garnison de Manheim […]. Traduit de l’allemand. Par M. Lefebvre de Villebrune (Paris, Maradan & Perlet, hôtel de Châteauvieux, rue Saint-André-des-Aarcs [sic], 1790, in-12).



    Histoire de la vie et de la mort de Bianca Capello, noble vénitienne, et grande-duchesse de Toscane [traduit de l’allemand de Meissner par le marquis de Luchet] (Paris, Maradan, Hôtel de Château-Vieux, rue Saint-André-des-Arts, 1790, 3 vol. in-12, pl.).


    Jean Calas, tragédie en cinq actes, en vers […]. Par J. L. Laya (Paris, Maradan et Perlet, rue Saint-André-des-Arts, hôtel de Château-vieux, 1791, in-8).

    Supplément au Contract social[…]. Par P. Ph. [Paul-Philippe] Gudin (Paris, Maradan et Perlet, rue Saint-André-des-Arts, hôtel de Château-Vieux, 1791, in-8).

    État des prisons, des hôpitaux et des maisons de force ; par John Howard. Traduit de l’anglois[par mademoiselle de Keralio] (Paris, Maradan, rue Saint-André-des-Arcs, hôtel de Château-vieux, 1791, 2 vol. in-8, 19 grav. et 5 pl.).


    En 1791, Maradan déménagea au 9 rue du Cimetière-Saint-André-des-Arts [rue Suger, VIe]. 



    Œuvres de Moncrif, membre de l’Académie françoise […]. Nouvelle édition, augmentée de l’Histoire des chats (Paris, Maradan, 9 rue du Cimetière Saint-André-des-Arts, 1791, 2 vol. in-8, fig.).

    Petit-Jacques et Georgette, ou les Petits Montagnards auvergnats ; par l’auteur de Lolotte et Fanfan, et d’Alexis ou la Maisonnette dans les bois[Ducray-Duminil] (Paris, Maradan, 9 rue du Cimetière St. André-des-Arts ; Perlet, rue St. André-des-Arts, hôtel de Châteauvieux ; Blanchon, 12 rue St. André-des-Arts ; Genève, Barde, Manget et Comp. ; Bruxelles, Le Charlier, 1791, 4 vol. in-12, fig.). 

    Abdélazis et Zuleima, tragédie en cinq actes et en vers, par M. de Murville (Paris, Maradan, 19 [sic] rue du Cimetière-Saint-André-des-Arcs, s. d. [1791], in-8).


    Mémoires historiques, sur la guerre que les François ont soutenue en Allemagne depuis 1757 jusqu’en 1762 ; par M. de Bourcet, lieutenant-général des armées du Roi (Paris, Maradan, 9 rue du Cimetière Saint-André, 1792, 3 vol. in-8).


    Marius à Minturnes, tragédie en trois actes […]. Par le citoyen Arnault (Paris, Maradan, 9 rue du Cimetière André-des-Arcs, An II [1793], in-8).

    Le Conciliateur, ou l’Homme aimable, comédie en cinq actes et en vers […]. Par Charles-Albert Demoustier (Paris, Maradan, 9 rue du Cimetière André-des-Arcs, et Desesne [sic], maison Égalité, An II [1793], in-8). 

    Le Vieux Célibataire, comédie en cinq actes et en vers, par le citoyen Collin-Harleville (Paris, Maradan, 9 rue du Cimetière-Saint-André-des-Arts, An II [1793], in-8).  

    Robert chef de brigands. Drame en cinq actes, en prose. Imité de l’allemand. Par le citoyen La Martelière (Paris, Maradan, 9 rue du Cimetière St. André-des-Arcs, et Barba, palais de l’Égalité, galerie vitrée, 1793, in-8).

    Le Tribunal redoutable, ou la Suite de Robert chef de brigands. Drame en cinq actes, en prose. Par le citoyen La Martelière (Paris, Maradan, 9 rue du Cimetière St. André-des-Arcs, et Barba, palais de l’Égalité, galerie vitrée, 1793, in-8).

    L’Autre Tartuffe, ou la Mère coupable, drame moral en cinq actes [Beaumarchais] (Paris, Maradan, 9 rue du Cimetière André-des-Arts, An II [1793], in-8).

    Le Siège de Lille, ou Cécile et Julien, comédie, en trois actes, et en prose, mêlée de chants. Paroles du citoyen Joigny ; musique du citoyen Trial fils (Paris, Maradan, 9 rue du Cimetière S. André, et Lille, Deperne, 175 rue Neuve, An II [1793], in-8).

    Catherine, ou la Belle Fermière, comédie en trois actes et en prose, mêlée de chant. Paroles et musique de Julie Candeille (Paris, Maradan, 9 rue du Cimetière-André-des-Arts, 1793, in-8).

    L’Ami des lois, comédie en cinq actes, en vers […]. Par le citoyen Laya (Paris, Maradan, 9 rue du Cimiteère [sic] Saint-André-des-Arcs, et Lepetit, 32 quai des Augustins, 1793, in-8).  

    Le Siège de Thionville, drame lyrique, en deux actes. Paroles des citoyens Saulnier et Dutilh. Musique du citoyen L. Jadin (Paris, Maradan, 9 rue du Cimetière Saint-André-des-Arts, s. d. [1793], in-8).

    Le Modéré, comédie en un acte et en vers, par le citoyen Dugazon (Paris, Maradan, 9 rue du Cimetière-Saint-André-des-Arcs, An II [1793], in-8).

    La Veuve du républicain, ou le Calomniateur, comédie en trois actes et en vers, par le citoyen Lesur (Paris, Maradan, 9 rue du Cimetière-Saint-André-des-Arts, An II [1793], in-8).

    Marat dans le souterrain des Cordeliers, ou la Journée du 10 août, fait historique en deux actes ; par le citoyen Mathelin (Paris, Maradan, 9 rue du Cimetière-Saint-André-des-Arts, An II [1793], in-8).



    Recherches sur les causes des principaux faits physiques […]. Par J. B. Lamarck, professeur de zoologie au Museum national d’histoire naturelle (Paris, Maradan, 9 rue du Cimetière-André-des-Arts, An II [1793], 2 vol. in-8, 1 pl.).

    Voyages en Guinée et dans les îles Caraïbes en Amérique, par Paul Erdman Isert, ci-devant médecin-inspecteur de S. M. danoise, dans ses possessions en Afrique […]. Traduits de l’allemand (Paris, Maradan, 9 rue du Cimetière Saint André, 1793, in-8, fig.).



    Histoire de la galanterie chez les différens peuples [Chaussard] (Paris, Maradan, 9 rue du Cimetière St André-des-Arcs, 1793, 2 vol. in-18, fig.).

    Description du Pégu et de l’isle de Céylan […] ; par W. Hunter, Chr. Wolf & Eschelskroon ; traduite de l’anglois & de l’allemand par L. L*** [Louis Langlès] (Paris, Maradan, 9 rue du Cimetière-St. André-des-Arcs, 1793, in-8).

    L’Ami du peuple, ou les Intrigans démasqués, comédie en trois actes, en vers […]. Par le citoyen Cammaille-S.-Aubin (Paris, Maradan, 9 rue du Cimetière S. André-des-Arcs, 1793, in-8).

    Précis historique et chronologique sur le droit romain […] ; traduit de l’anglois d’Alexandre C. Schomberg, membre du collège de la Madeleine d’Oxford, par A. M. H. [Antoine-Marie-Henri] Boulard, notaire (Paris, Maradan, 9 rue du Cimetierre [sic] Saint-André, et Harvant, rue de la Monnoie, vis-à-vis la rue Boucher, 1793, in-8).

    De la naissance et de la chute des anciennes républiques. Traduit de l’anglois. Par le citoyen Cantwel(Paris, Maradan, 9 rue du Cimetière-Saint-André-des-Arcs, 1793, in-8).

    Portrait de Marat, par P. F. N. [Philippe-François-Nazaire] Fabre d’Églantine, représentant du peuple, député de Paris à la Convention nationale(Paris, Maradan, 9 rue du Cimetière-Saint-André-des-Arts, An II [1793], in-8).


    Dissertation historique sur l’ancienne constitution des germains, saxons, et habitans de la Grande-Bretagne […] : traduit de feu Gilbert Stuart ; par A. M. H. B. [Antoine-Marie-Henri Boulard] (Paris, Maradan, 9 rue du Cimetière-Saint-André, An II, 4e mois [pluviôse] [1794, janvier], in-8).

    Épicharis et Néron, ou Conspiration pour la liberté, tragédie en cinq actes et en vers […]. Par Legouvé, citoyen français (Paris, Maradan, 9 rue du Cimetière André-des-Arcs, An II [1794], in-8). 

    Wenzel ou le Magistrat du peuple, opéra en trois actes[…]. Paroles de Pillet : musique de la Durner(Paris, Maradan, 9 rue du Cimetière-André-des-Arts, An II [1794], in-8).    

    Mélidore et Phrosine, drame lyrique en trois actes, paroles du citoyen Arnault, musique du citoyen Méhul (Paris, Maradan, 9 rue du Cimetière-André-des-Arts, An II [1794], in-8).     

    L’Enfance de Jean-Jacques Rousseau, comédie en un acte, mêlée de musique […]. Les paroles sont d’Andrieux : la musique est de d’Alayrac (Paris, Maradan, 9 rue du Cimetière-Saint-André-des-Arts, An II [1794], in-8).

    Les Épreuves du républicain, ou l’Amour de la patrie, essai patriotique, en trois actes, mêlés de chants ; paroles du citoyen Marie Laugier, musique du citoyen Champein (Paris, Maradan, 9 rue du Cimetière-André-des-Arts, An II [1794], in-8). 


    Le Divorce, comédie en deux actes, en vers. Par le citoyen Demoustier (Paris, Maradan, 9 rue du Cimetière-André-des-Arts, An III [1794], in-8).   

    Les Femmes, comédie en trois actes et en vers […]. Par C. A. [Charles-Albert] Demoustier(Paris, Maradan, 9 rue du Cimetière André-des-Arcs, An III [1794], in-8).

    Notice sur la vie de Sieyes, membre de la première Assemblée nationale et de la Convention (Suisse, et se trouve à Paris, Maradan, 9 rue du Cimetière-André-des-Arts, An III [1794], in-8).  

    Le Conteur, ou les Deux Postes, comédie en trois actes, en prose […]. Par L. B. Picard (Paris, Maradan, 9 rue du Cimetière-André-des-Arts, An III [1794], in-8).  

    Callias, ou Nature et patrie, drame héroïque en un acte et en vers, mêlé de musique […]. Paroles du cit. Hoffman, musique du cit. Grétry (Paris, Maradan, 9 rue du Cimetière-André-des-Arts, An III [1794], in-8).

    De l’économie politique moderne. Discours fondamental sur la population. Par Herrenschwand(Paris, Maradan, 9 rue du Cimetière André-des-Arts, An III [1794], in-8).

    Les Détenus, ou Cange, commissionnaire de Lazare, fait historique en un acte et en prose, mêlé d’ariettes […]. Paroles de B. J. Marsollier, musique de Dalayrac(Paris, Maradan, 9 rue du Cimetière-André-des-Arts, An III [1794], in-8).  

    Le Commissionnaire, comédie en deux actes, en prose ; par J. Candeille(Paris, Maradan, 9 rue du Cimetière-André-des-Arts, An III [1794], in-8).

    Histoire de la décadence et de la chute de l’empire romain. Traduite de l’anglois de M. Gibbon(Paris, Maradan, 9 rue du Cimetière André des Arts, An III- 1794 / An IV-1795, 18 vol. in-8).


    Le Banquier, ou le Négociant de Genève, comédie en trois actes et en vers libres. Par le citoyen Lombard de Langres(Paris, Maradan, 9 rue du Cimetière-André-des-Arts, An III [1795], in-8).

    La Perruque blonde, comédie en un acte et en prose ; par L. B. Picard (Paris, Maradan, 9 rue du Cimetière-André-des-Arts, An III [1795], in-8).

    Timoléon, tragédie en trois actes, avec des chœurs, par Marie-Joseph Chénier, député à la Convention nationale ; musique de Méhul (Paris, Maradan, 9 rue du Cimetière André-des-Arcs, et Desenne, 1 et 2 Maison Égalité, An III [1795], in-8).

    Œuvres politiques de M. le comte de Hertzberg, ministre de S. M. le roi de Prusse (Berlin, et se trouve à Paris, Maradan, 9 rue du Cimetière André-des-Arcs, An III-1795, 3 vol. in-8).

    Renseignemens sur l’Amérique. Rassemblés par Thomas Cooper, ci-devant de Manchester. Traduits de l’anglois (Paris, Maradan, 9 rue du Cimetière-André-des-Arts, An III-1795, in-8, 1 carte).


    Librairie Amélie Sourget, 8.500 €

    Théorie de la Terre ; par Jean-Claude Delamétherie (Paris, Maradan, 9 rue du Cimetière André-des-Arcs, An III-1795, 3 vol. in-8, 1 portrait et 7 pl.).


    Coll. BnF

    Testament d’un électeur de Paris. Par Louis-Abel Beffroy-Reigny (dit le Cousin Jacques) (Paris, Mayeur, 9 cour Mandar ; De Senne, jardin Égalité ; Belin, rue Saint-Jacques ; Maradan, rue du Cimetière Saint-André-des-Arts ; bureau du Courier de la Librairie, coin des rues du Marché-Neuf & du Marché Palu ; Maison Brasier & compagnie, 9 quai Voltaire, An IV, in-8, portrait).



    La Jérusalem délivrée, en vers français. Par L. P. M. F.[Louis-Pierre-Marie-François] Baour-Lormian(Paris, L’Auteur, 22 rue du Mail, maison de Portugal, et Maradan, 9 rue du Cimetière-André-des-Arts, An IV-1796, 2 vol. in-8).

    Le Synode conjugal, ou Aloïsia sacra, recueil de conférences fait et mis au jour par Charles Bonaventure, ex-récollet(Paris, Maradan, 9 rue du Cimetière-André-des-Arts, An IV [1796], 2 parties en 1 vol. in-12).

    Philosophie médicale, ou Principes fondamentaux de la science et de l’art de maintenir et de rétablir la santé de l’homme. Par le Docteur Lafon, ancien médecin de l’Hôtel-Dieu de Bordeaux (Paris, Maradan, 9 rue du Cimetière-André-des-Arts, An V-1796, in-8).


    De la situation intérieure de la République. Par Charles Theremin, citoyen français, fils de Protestant sorti de France pour cause de religion (Paris, Maradan, 9 rue du Cimetière-André-des-Arts, et Desenne, 1 et 2 Palais-Égalité, pluviôse An V [janvier 1797], in-8).

    Henry. Traduction de l’anglais [Cumberland, trad. Ducos] (Paris, Maradan, 9 rue du Cimetière André-des-Arts, An V-1797, 4 vol. in-12).



    Le Moine, traduit de l’anglais (Paris, Maradan, 9 rue du Cimetière André-des-Arts, An V-1797, 4 tomes en 2 vol. in-16, 4 front.).

    Édouard, ou l’Enfant retrouvé. Traduit de l’anglais(Paris, Maradan, 9 rue du Cimetière-André-des-Arts, An V-1797, 3 vol. in-12).

    Camilla, ou la Peinture de la jeunesse, traduit de l’anglais de miss Burney, auteur de Cécilia et d’Évélina(Paris, Maradan, 9 Cimetière-André-des-Arts, et Gide, 547 place Sulpice, au grand Balcon, An V-1797, 5 vol. in-12).

    Histoire philosophique de la révolution de France ; par Antoine-Fantin Desodoards, citoyen français. Nouvelle édition(Paris, Bureau du Journal de Perlet, maison Château-vieux, 41 rue André-des-Arts ; Maradan, 9 rue du Cimetière André-des-Arts ; et Marchands de nouveautés, An V-1797, 4 vol. in-8).

    Zéphyre, ou le Berceau de Flore, roman imité du grec par S… [Sanchamau] (Paris, Maradan, 9 rue du Cimetière André-des-Arcs, An V-1797, in-18).

    Les Conversations amusantes ; par madame de F***, chanoinesse de *** (Paris, Maradan, 9 rue du Cimetière-André-des-Arts, An VI [1797], 3 vol. in-18).

    Jemmy et Sophie, ou les Méprises de l’amour. Traduit de l’anglais. Par L. M***(Paris, Maradan, 9 rue du Cimetière André-des-Arts, An VI [1797], 2 vol. in-18).

    Le Château mystérieux, ou l’Héritier orphelin ; roman, traduit de l’anglais par P. F. Henry (Paris, Maradan, 9 rue du Cimetière-André-des-Arts, An VI [1797], 2 vol. in-12, fig.).

    Anna, ou l’Héritière galloise : traduit de l’anglais sur la quatrième édition (Paris, Maradan, 9 rue du Cimetière-André-des-Arts, An VI [1797], 4 vol. in-12).

    Nouveaux principes de géologie, comparés et opposés à ceux des philosophes anciens et modernes […] : ou Manière plus simple d’observer et d’expliquer, l’un par l’autre, les principaux faits naturels ; avec un Abrégé de la géologie nouvelle. Par P. Bertrand, inspecteur-général des Ponts et Chaussées(Paris, L’Auteur, 35 rue Apolline, et Maradan, 9 rue du Cimetière-André-des-Arts, An VI-1797, in-8).

    Nosographie philosophique, ou la Méthode de l’analyse appliquée à la médecine ; par Ph. Pinel, médecin de l’Hospice national de la Salpêtrière, et professeur à l’École de médecine de Paris (Imprimerie de Crapelet, Paris, Maradan, 9 rue du Cimetière-André-des-Arts, An VI [1797], 2 vol. in-8).

    Adèle de Senange, ou Lettres de Lord Sydenham (Paris, Maradan, 9 rue du Cimetière-André-des-Arts, An VI [1797], 2 vol. in-12).


    Étrennes d’un habitant du Pays-de-Vaud à ses concitoyens [Constant de Rebecque] (Paris, Maradan, Premier Janvier 1798, in-8).

    La Femme de bon sens, ou la Prisonnière de Bohême : traduction de l’anglais par B. Ducos, traducteur de Henry (Paris, Maradan, 9 rue du Cimetière-André-des-Arts, An VI-1798, 3 vol. in-12, fig.).

    L’Italien, ou le Confessionnal des Pénitens noirs. Par Anne Radcliffe […]. Traduit par Morellet (Paris, Maradan, 9 rue du Cimetière-André-des-Arts, An VI-1798, 3 vol. in-12, fig.).

    L’Abbaye de Grasville : traduction de l’anglais par B. Ducos(Paris, Maradan, 9 rue du Cimetière-André-des-Arts, An VI-1798, 3 vol. in-12, fig.).



    Julia, ou les Souterrains de Mazzini ; par Anne Radcliffe. Traduit de l’anglais sur la seconde édition (Paris, Maradan, 9 rue du Cimetière André-des-Arts, An VI-1798, 2 vol. in-12, fig.).

    Les Mystères d’Udolphe, par Anne Radcliffe : traduit de l’anglois sur la troisième édition, par Victorine de Chastenay(Paris, Maradan, 9 rue du Cimetière-André-des-Arts, An VI-1798, 4 vol. in-12, fig.).

    Les Trois Frères, ou Lydia Churchill, par Charlotte Bournon-Malarme, de l’académie des Arcades de Rome (Paris, Maradan, 9 rue du Cimetière-André-des-Arts, An VI-1798, 2 vol. in-8, fig.).



    Maria, ou le Malheur d’être femme, ouvrage posthume de Mary Wollstonecraft Godwin : imité de l’anglais par B. Ducos (Paris, Maradan, 9 rue du Cimetière André-des-Arts, An VI-1798, in-12, portrait).

    Les Aventures de Hugues Trévor, ou le Gil Blas anglais, par Thomas Holcroft[Thomas Holerost, t. II]. Traduit de l’anglais par le Cit. Cantwell (Paris, Maradan, 9 rue du Cimetière-André-des-Arts, An VI-1798, 4 vol. in-12, fig.).



    Jacques le Fataliste et son maître, par Diderot(Paris, Maradan, 9 rue du Cimetière André-des-Arts, An VI-1798, 2 vol. in-12, fig.).

    La Forêt, ou l’Abbaye de Saint-Clair, par Anne Radcliffe. Traduit de l’anglais sur la seconde édition (Paris, Maradan, 9 rue du Cimetière André-des-Arts, An VI-1798, 4 vol. in-12, fig.).

    Mémoires de la Société médicale d’émulation, séante à l’École de médecine de Paris ; pour l’an Ve de la République (1797 v. st.) (Paris, Maradan, 9 rue du Cimetière André-des-Arts, An VI-1798, in-8, 1 pl.).



    La Dot de Suzette, ou Histoire de Mme de Senneterre, racontée par elle-même[Fiévée] (Paris, Maradan, 9 rue du Cimetière-André-des-Arts, An VI [1798], in-12, fig.).


    En 1798, Maradan déménagea au 16 rue Pavée-Saint-André-des-Arts [rue Séguier, VIe]. 


    Charles de Rosenfeld, ou l’Aveugle inconsolable d’avoir cessé de l’être. Histoire allemande. Par l’auteur des Mémoires du comte de Saint-Méran (Paris, Maradan, 9 rue du Cimetière-André-des-Arts [sic], An VII [1798], 3 vol. in-12, fig.).

    Adolphe et Clara, ou les Deux Prisonniers, comédie en un acte et en prose, mêlée d’ariettes. Paroles de B. J. Marsollier. Musique du citoyen Dalayrac (Paris, Maradan, 9 rue du Cimetière-Saint-André-des-Arts [sic], An VII [1798], in-8).

    La Cantatrice par infortune, ou les Aventures de madame de N …. N …. écrites par elle-même (Paris, Maradan, 16 rue Pavée, près celle André-des-Arcs, An VII [1798], 3 vol. in-12, fig.).

    Les Contradictions, ou ce qui peut en arriver [Madame Guizot] (Paris, Maradan, 16 rue Pavée, près celle André-des-Arcs, An VII [1798], in-12, fig.).

    Anzoletta Zadoski, traduit de l’anglais, de l’auteur de Georgina(Paris, Maradan, 16 rue Pavée, près celle André-des-Arts, An VII [1798], 2 vol. in-12, fig.).

    Le Jeune Sauvage dans la société. Par Augustin Lejeune (Paris, Maradan, 16 rue Pavée, près celle André-des-Arcs, An VII [1798], in-12, fig.).

    Arundel, par R. Cumberland, auteur de Henry : traduit de l’anglais par B. Ducos (Paris, Maradan, 16 rue Pavée, près celle André-des-Arcs, An VII [1798], 2 vol. in-12, fig.).



    Théobald Leymour, ou la Maison murée ; par Charlotte Bournon-Malarme, académicienne (Paris, Maradan, 16 rue Pavée-André-des-Arts, An VII [1798], 3 vol. in-12, fig.).

    La Science des jeunes négocians et teneurs de livres ; ou Cours complet d’instructions élémentaires sur les opérations du commerce en marchandises et banque […]. Par P. J. Migneret, ancien professeur de mathématiques, & teneur de livres(Paris, Richard, Caille & Ravier, 11 rue Haute-feuille, au coin de celle Serpente, et Maradan, 16 rue Pavée André-des-Arcs, An VII [1798], 2 vol. in-8).

    Éthelinde, ou la Recluse du lac ; par Charlotte Smith : traduit de l’anglais par M. de la Montagne, auteur de plusieurs ouvrages dramatiques (Paris, Maradan, 16 rue Pavée-André-des-Arcs, An VII [1798], 6 vol. in-18, fig.).

    Éloge des perruques, enrichi de notes plus amples que le texte ; par le Docteur Akerlio [i.e. Deguerle] (Imprimerie de Crapelet, Paris, Maradan, 16 rue Pavée-André-des-Arcs, An VII [1798], in-12).

    Voyage à Constantinople, en Italie, et aux îles de l’archipel, par l’Allemagne et la Hongrie [Irumberry de Salaberry] (Imprimerie de Crapelet, Paris, Maradan, 16 rue Pavée-André-des-Arcs, An VII [1798], in-8).


    L’Église de Saint-Siffrid. Traduit de l’anglais, par L. F. Bertin. Seconde édition(Paris, Maradan, 16 rue Pavée-André-des-Arts, An VIII, 5 vol. in-18, fig.).

    Stella, histoire anglaise. Par Aglaé D… F. [Deslacs Fleurieu] (Paris, Maradan, 16 rue Pavée-André-des-Arts, An VIII, 4 vol. in-12, fig.).

    Voyages dans les Deux Siciles et dans quelques parties des Apennins, par Spallanzani, professeur d’histoire naturelle dans l’Université de Pavie. Traduit de l’italien par G. Toscan, bibliothécaire du Museum national d’histoire naturelle de Paris (Paris, Maradan, 16 rue Pavée-André-des-Arcs, An VIII, 6 vol. in-8, fig.).



    Biévriana, ou Jeux de mots de M. de Bièvre […]. Par A. D. [Albéric Deville] (Paris, Maradan, 16 rue Pavée-André-des-Arcs, An VIII, in-8, portrait).



    Les Enfans de l’abbaye, traduction de l’anglais de miss Regina-Maria Roche, par André Morellet(Paris, Maradan, 16 rue Pavée-André-des-Arcs, An VIII, 6 vol. in-12, fig.).

    Lettres du Dr. William Kentisch, neveu de Smellie, au citoyen Baudelocque, sur quelques passages de son Traité d’accouchemens(Paris, Maradan, 16 rue Pavée-André-des-Arcs, An VIII, in-8).

    Expériences sur la circulation observée dans l’universalité du systême vasculaire […] ; par Spallanzani. Ouvrage traduit de l’italien avec des notes […] ; par J. Tourdes, docteur en médecine de l’Université de Montpellier (Paris, Maradan, 16 rue Pavée-André-des-Arcs, An VIII, in-8).

    Don Carlos, infant d’Espagne, par Frédéric Schiller : traduit de l’allemand par Adrien Lezay (Imprimerie de Crapelet, Paris, Maradan, 16 rue Pavée-André-des-Arcs, An VIII, in-8).



    Voyage de vingt-quatre heures ; par Auguste-Hilarion Kératry (Paris, Maradan, 16 rue Pavée Saint-André-des-Arts, An 8, in-12, 3 fig.).



    Voyage de Néarque, des bouches de l’Indus jusqu’à l’Euphrate, ou Journal de l’expédition de la flotte d’Alexandre […] : traduit de l’anglais de William Vincent, par J. B. L. J. [Jean-Baptiste-Louis-Joseph] Billecocq, homme de loi(Imprimerie de Crapelet, Paris, Maradan, 16 rue Pavée S. André-des-Arcs, An VIII, 3 vol. in-8, fig.).

    De la littérature considérée dans ses rapports avec les institutions sociales ; par madame de Staël-Holstein(Imprimerie de Crapelet, Paris, Maradan, 16 rue Pavée-S.-André-des-Arcs, An VIII, 2 vol. in-8).



    Malvina, par madame *** [Cottin], auteur de Claire d’Albe(Paris, Maradan, 16 rue Pavée-Saint-André-des-Arcs, An IX-1800, 4 vol. in-12, fig.).



    Voyage dans le boudoir de Pauline, par L. F. M. B. L.[Louis-François-Marie Belin La Liborlière] (Paris, Maradan, 16 rue Pavée-André-des-Arts, An IX-1800, in-12, front.).

    De la paix de l’Europe et de ses bases, par J. (Delisle) de Sales, de l’Institut national de France, et de l’Athénée de Lyon (Imprimerie de Crapelet, Paris, Maradan, 16 rue Pavée S. André-des-Arcs, An IX-1800, in-8).



    Déportation et naufrage de J. J. Aymé, ex-législateur ; suivis du tableau de vie et de mort des déportés, à son départ de la Guyane (Paris, Maradan, 16 rue Pavée Saint-André-des-Arts, s. d. [v.1800], in-8, fig.).

    Le Cultivateur anglois, ou Œuvres choisies d’agriculture, et d’économie rurale et politique, d’Arthur Young ; traduit de l’anglois par les CC. Lamarre, Benoist et Billecocq (Paris, Maradan, 16 rue Pavée-Saint-André-des-Arcs, An IX-1800-1801, 18 vol. in-8, pl.).

    Nouvelle bibliothèque des romans, dans laquelle on donne l’analyse raisonnée des romans anciens et modernes […]. Par une Société de gens de lettres(Paris, Maradan, 16 rue Pavée-Saint-André-des-Arcs, An IX-1800-An XI-1803, 16 vol. in-12 par an).



    Voyage dans les parties sud de l’Amérique septentrionale […]. Par Williams Bartram […], et trad. de l’angl. par P. V. Benoist (Paris, Maradan, 16 rue Pavée André-des-Arcs, An IX, 2 vol. in-8, cartes et pl.).



    Voyage dans la Haute Pensylvanie et dans l’État de New-York, par un membre adoptif de la Nation Onéida. Traduit et publié par l’auteur des Lettres d’un cultivateur américain [Jean de Crèvecœur] (Imprimerie de Crapelet, Paris, Maradan, 16 rue Pavée S. André-des-Arcs, An IX-1801, 3 vol. in-8, cartes et fig.).

    Le Petit La Bruyère, ou Caractères et mœurs des enfans de ce siècle. […]. Par madame de Genlis(Imprimerie de Crapelet, Paris, Maradan, 16 rue Pavée S. André-des-Arcs, An IX-1801, in-8).

    Les Scandinaves, poëme, traduit du swéo-gothique […]. Par Joseph-Chérade Montbron(Paris, Maradan, 16 rue Pavée S. André-des-Arcs, An IX-1801, 2 vol. in-8, front.).

    Herbier moral, ou Recueil de fables nouvelles, et autres poésies fugitives ; suivies d’un recueil de Romances d’éducation. Par madame de Genlis (Paris, Maradan, 16 rue Pavée S. André-des-Arcs, An IX-1801, in-12).

    Nouveaux contes moraux, par Marmontel(Paris, Garnery, rue de Seine, ancien hôtel Mirabeau, et Maradan, 16 rue Pavée-S.-André des Arcs ; Strasbourg, Frères Levrault, An IX-1801, 4 vol. in-8, fig.).

    Mémoires et voyages d’un émigré, publiés par Jes NasBelin de Ballu, membre de l’Institut national, et de la ci-devant Académie des inscriptions et belles-lettres(Imprimerie de Guilleminet, Paris, Maradan, 16 rue Pavée Saint-André-des-Arts, An IX-1801, 3 vol. in-12).

    Le Temps passé, ou les Malheurs de mademoiselle de Mo*** émigrée. Par Charlotte Bournon Malarme, de l’Académie des Arcades de Rome (Imprimerie de Guilleminet, Paris, Maradan, 16 rue Pavée Saint-André-des-Arts, An IX-1801, 2 vol. in-12, 2 front.).



    Herman d’Unna, ou Aventures arrivées au commencement du quinzième siècle, dans le temps où le Tribunal secret avait sa plus grande influence ; traduit de l’allemand, par Jean-Nicolas-Étienne de Bock (Paris, Maradan, 16 rue Pavée-St.-André des Arts, et Metz, Behmer, An IX-1801, 2 vol. in-12, fig.).

    Les Aveux de l’amitié. Par Élisabeth de B.*** [Bon] (Paris, Maradan, 16 rue Pavée-Saint-André-des-Arcs, An IX-1801, in-12).

    Essais historiques sur les causes et les effets de la révolution de France […] ; par C. F. Beaulieu (Paris, Maradan, 16 rue Pavée-Saint-André-des-Arcs, An IX-1801-An XI-1803, 6 vol. in-8).


    La Religion romaine en France, en l’année 1801, (l’an X du style français) ; par J. Esprit Bonnet(Paris, Maradan, 16 rue Pavée-Saint-André-des-Arcs, An X-1801, in-8).



    Sermons de Mr. E. S. Reybaz, ministre du Saint Évangile, ci-devant représentant de la République de Genève près la République française (Imprimerie de Munier, Paris, Maradan, 16 rue Pavée-Saint-André-des-Arcs, An X-1801, 2 vol. in-8).



    Soirées allemandes, ou Recueil de romans, nouvelles, pièces de théâtre, et ouvrages de tout genre ; traduits de l’Allemand par C. L. [Charles-Louis] Sevelinges(Imprimerie de Guilleminet, Paris, Maradan, 16 rue Pavée-Saint-André-des-Arts, An X-1801, 3 vol. in-18, fig.).



    Busiris, ou le Nouveau Télémaque. Par J. S. [Jacques-Salbigoton] Quesné (Imprimerie du Journal militaire, Paris, Maradan, 16 rue Pavée-S.-André-des-Arts ; Fuchs, rue des Mathurins ; Debray, 235 Palais du Tribunat, ou à son dépôt 9 place du Muséum ; Lenormant, 42 rue des Prêtres-S.-Germain-l’Auxerrois ; Pougens, 10 quai de Voltaire ; Rouen, Guilbert, rue Nationale ; et chez les principaux libraires de l’Europe, An X-1801, 2 vol. in-12, fig.).

    Nouvelles Heures à l’usage des enfans, depuis l’âge de cinq ans jusqu’à douze [Genlis] (Paris, Maradan, 16 rue Pavée-Saint-André-des-Arcs, 1801, in-18).

    Histoire de l’empire de Russie, sous le règne de Catherine II, et à la fin du dix-huitième siècle ; par le révérend M. Tooke, membre de la Société royale de Londres[…] : traduite de l’anglais, sur la deuxième édition, par M. S….. […] ; et revue par M. Leclerc, ancien capitaine au service de France (Imprimerie de Crapelet, Paris, Maradan, 16 rue Pavée-S.-André-des-Arcs, An X-1801, 6 vol. in-8).

    Adèle et Théodore, ou Lettres sur l’éducation. Par madame de Genlis(Imprimerie de Crapelet, Paris, Maradan, 16 rue Pavée S. André-des-Arcs, An X-1801, 4 vol. in-12).

    De l’accord de la philosophie avec la religion ; par J. J. Nagel (Paris, Maradan, 16 rue Pavée-Saint-André-des-Arcs, An X-1801, in-12).

    Essai sur l’art de rendre les révolutions utiles [Bonnet] (Paris, Maradan, 16 rue Pavée Saint-André-des-Arcs, An X-1801, 2 vol. in-8).

    Nouvelle méthode d’enseignement pour la première enfance […]. Par madame de Genlis. Nouvelle édition, revue, corrigée et augmentée (Imprimerie de Crapelet, Paris, Maradan, 16 rue Pavée S. André-des-Arcs, An X-1801, in-12).


    De l’état de la culture en France, et des améliorations dont elle est susceptible ; par D. Depradt, membre de l’Assemblée Constituante (Imprimerie de Guilleminet, Paris, Maradan, 16 rue Pavée S. André-des-Arcs, An X-1802, 2 vol. in-8).

    Discours moraux sur divers sujets, et particulièrement sur l’éducation ; par madame de Genlis(Imprimerie de Crapelet, Paris, Maradan, 16 rue Pavée S. André-des-Arcs, An X-1802, in-12).

    Mon voyage au Mont d’Or, par l’auteur du Voyage à Constantinople, par l’Allemagne et la Hongrie[Irumberry de Salaberry] (Imprimerie de Crapelet, Paris, Maradan, 16 rue Pavée S. André-des-Arcs, An X-1802, in-8).

    Les Annales de la vertu, ou Histoire universelle, iconographique et littéraire […] : par madame de Genlis(Imprimerie de Crapelet, Paris, Maradan, 16 rue Pavée S. André-des-Arcs, An X-1802, 5 vol. in-12).

    Mon habit mordoré, ou Joseph et son maître. Par A… H… [Auguste-Hilarion] Kératry(Imprimerie de Guilleminet, Paris, Maradan, 16 rue Pavée S. André-des-Arcs, An X-1802, 2 vol. in-12).

    Voyage en Krimée[…] ; publié par un jeune russe[…]. Traduit de l’allemand par L. H. Delamarre(Imprimerie de Crapelet, Paris, Maradan, 16 rue Pavée-S.-André-des-Arcs, An X-1802, in-8).

    Elnathan, ou les Âges de l’homme ; traduit du chaldéen, par A. Barthès-Marmorières, ancien lieutenant-colonel helvétien (Imprimerie de Crapelet, Paris, Maradan, 16 rue Pavée S. André-des-Arcs, An X-1802, 3 vol. in-8).

    Calendrier de Flore, ou Études de fleurs d’après nature. Par madame V. D. C******** [Victorine de Chastenay] (Imprimerie de Crapelet, Paris, Maradan, 16 rue Pavée-S.-André-des-Arcs, An X-1802, 2 vol. in-8).

    Les Vœux téméraires, ou l’Enthousiasme. Par M.me de Genlis (Paris, Maradan, 16 rue Pavée-Saint-André-des-Arcs, An X-1802, 3 vol. in-12).

    Du dix-huit Brumaire, opposé au systême de la Terreur. Par J. Fiévée(Paris, Maradan, 16 rue Pavée-Saint-André-des-Arcs, An X-1802, in-8).

    Du juri en France. Par J. E. [Jean-Esprit] Bonnet(Paris, Maradan, 16 rue Pavée-Saint-André-des-Arcs, An X-1802, in-8).

    Bélinde, conte moral de Maria Edgeworth, traduit de l’anglais par le traducteur d’Ethelwina, par L. S…. et par F. S…. (Imprimerie de Guilleminet, Paris, Maradan, 16 rue Pavée S. André-des-Arcs, An X-1802, 4 tomes in-12).

    Histoire d’Agathon, traduction nouvelle et complète, faite sur la dernière édition des Œuvres de M. Wieland, par l’auteur de Pietro d’Alby et Gianetta [Pernay] (Imprimerie de Guilleminet, Paris, Maradan, 16 rue Pavée Saint-André-des-Arcs, An X-1802, 3 vol. in-12).     



    La Libertéide, ou les Phases de la Révolution française[…]. Par P. Moussard (Imprimerie de Brasseur aîné, Paris, L’Éditeur, libraire, 560 rue Helvétius, et Maradan, 16 rue Pavée, An X-1802, in-8, portrait).

    Mademoiselle de Clermont, nouvelle historique, par Mme. de Genlis (Paris, Maradan, 16 rue Pavée St.-André-des-Arts, An 10-1802, in-18 ).


    Dictionnaire universel des synonymes de la langue française, publiés jusqu’à ce jour, par Girard, Beauzée, Roubaud, et autres écrivains célèbres […]. Seconde édition(Paris, Maradan, 16 rue du Cimetière-Saint-André-des-Arts [sic], An XI-1802, 3 vol. in-12).

    De l’homme considéré moralement ; de ses mœurs, et de celles des animaux. Par J. C. de La Métherie(Imprimerie de Guilleminet, Paris, Maradan, 16 rue Pavée S. André-des-Arcs, An XI-1802, 2 vol. in-8).

    Amélie Mansfield. Par madame ***, auteur de Claire d’Albe et de Malvina [Cottin] (Paris, Maradan, 16 rue Pavée-Saint-André-des-Arcs, An XI-1802, 4 vol. in-12).

    Nouveaux contes moraux, et nouvelles historiques ; par madame de Genlis (Imprimerie de Crapelet, Paris, Maradan, Pavée S. André-des-Arcs, An XI-1802, 3 vol. in-12).

    États-Unis de l’Amérique à la fin du XVIIIe siècle. Par J. E. Bonnet (Paris, Maradan, 16 rue S. André-des-Arcs, s. d. [1802], 2 vol. in-8).



    Almanach des gourmands, ou Calendrier nutritif, servant de guide dans les moyens de faire excellente chère […]. Par un vieux [sic] amateur (Paris, Maradan, 16 rue Pavée-Saint-André-des-Arcs, An XI-1803, in-18, front.).

    Les Veillées du château, ou Cours de morale à l’usage des enfans. Par l’auteur d’Adèle et Théodore [Genlis] (Imprimerie de Crapelet, Paris, Maradan, 16 rue Pavée S. André-des-Arcs [16 rue Pavée Saint-André-des-Arcs], An XI-1803, 3 vol. in-12).

    L’Alphabet raisonné, ou Explication de la figure des lettres, par M. l’abbé Moussaud, professeur émérite au collège de La Rochelle(Imprimerie de Crapelet, Paris, Maradan, rue Pavée S. André-des-Arcs, An XI-1803, 2 vol. in-8, fig.).

    Les Petits Émigrés, ou Correspondance de quelques enfans, ouvrage fait pour servir à l’éducation de la jeunesse ; par MME de Genlis. Troisième édition (Paris, Maradan, 16 rue Pavée-Saint-André-des-Arcs, An XI-1803, 2 vol. in-12).

    Le Confiseur moderne, ou l’Art du confiseur et du distillateur[…]. Par J. J. Machet, confiseur et distillateur (Imprimerie de Guilleminet, Paris, Maradan, 16 rue Pavée S. André-des-Arcs, An XI-1803, in-8).

    La Famille de Halden, traduit de l’allemand d’Auguste La Fontaine. Par M. V…… (Paris, Maradan, 16 rue Pavée-Saint-des-Arts [sic], An XI-1803, 4 vol. in-12).



    Almanach des gourmands, servant de guide dans les moyens de faire excellente chère ; par un vieil amateur.Seconde année (Paris, Maradan, 16 rue Pavée-Saint-André-des-Arcs, An XII-1804, in-18, front.).

    Les Souvenirs de Félicie L****. Par MME de Genlis(Paris, Maradan, 16 rue Pavée S. André-des-Arcs, An XII-1804, in-12).

    Réflexions sur la miséricorde de Dieu. Par Mme de La Vallière ; […], précédées de sa vie pénitente, écrite par Mme de Genlis (Paris, Maradan, 16 rue Pavée S. André-des-Arcs, An XII-1804, in-12).



    La Duchesse de La Vallière. Par madame de Genlis (Paris, Maradan, 16 rue Pavée S. André-des-Arcs, An XII-1804, 2 vol. in-12, front.).


    En 1804, Maradan déménagea au 29 [dernier impair] rue des Grands-Augustins [VIe].


    « La plupart des libraires de fonds ont leur magasin sur le quai des Grands-Augustins ; les Nouveautés se vendent au Palais-Royal, sous les galleries de bois. Voyez Maradan, pour les romans ; Deterville, pour la grammaire et les théâtres ; Fuchs, ainsi que Treuttel, Koenig et Levrault, pour les livres allemands ; Molini, pour les livres italiens ; Pougens, pour les nouveautés ; Duprat, pour les mathématiques ; Heinrichs, pour la politique, les voyages, la philosophie, etc. etc. »

    (J.-F.-C. Blanvillain. Le Pariséum, ou Tableau de Paris, en l’An XII (1804.). Paris, Heinrichs, Le Normand, Petit, Debray et Mongie, p. 171-172)


    Voyages par le cap de Bonne-Espérance dans l’archipel des Molucques […], de J. S. Stavorinus, chef d’escadre de la République batave. Traduits du hollandois, par H. J. Jansen(Paris, Maradan, 29 rue des Grands-Augustins, vis-à-vis la rue du Pont-de-Lodi, 1805, 3 vol. in-8, cartes et fig.).

    Les Monumens religieux, ou Description critique et détaillée des monumens religieux, tableaux et statues des grands maîtres […]. Ouvrage fait pour les jeunes artistes, pour les voyageurs, et pour servir à l’éducation de la jeunesse. Par madame de Genlis (Imprimerie de Guilleminet, Paris, Maradan, 29 rue des Grands Augustins, vis-à-vis celle du Pont de Lodi, An XIII-1805, in-8).

    Le Comte de Corke, surnommé le Grand, ou la Séduction sans artifice, suivi de six nouvelles ; par madame de Genlis (Paris, Maradan, 29 rue des Grands-Augustins, vis-à-vis la rue du Pont-de-Lodi, An XIII-1805, 2 vol. in-12).



    Almanach des gourmands, servant de guide dans les moyens de faire excellente chère. Par un vieil amateur. Troisième année(Imprimerie de Cellot, Paris, Maradan, 29 rue des Grands-Augustins, An XIII-1805, in-18, front.).

    Les Chevaliers du cygne, ou la Cour de Charlemagne. Par madame de Genlis (Paris, Maradan, 29 rue des Grands-Augustins, An XIII-1805, 3 vol. in-12).

    L’Étude du cœur humain, suivie des cinq premières semaines d’un journal écrit sur les Pyrénées [Genlis] (Imprimerie de Cellot, Paris, Maradan, 29 rue des Grands-Augustins, An XIII-1805, in-12).


    En 1806, Maradan déménagea au 9 rue des Grands-Augustins, vis-à-vis celle du Pont-de-Lodi [VIe].



    Almanach des gourmands, servant de guide dans les moyens de faire excellente chère. Par un vieil amateur. Quatrième année(Imprimerie de Cellot, Paris, Maradan, 9 rue des Grands-Augustins, 1806, in-18, front.).

    Esprit de madame de Genlis, ou portraits, caractères, maximes et pensées, extraits de tous ses ouvrages publiés jusqu’à ce jour. Par M. Demonceaux, avocat (Paris, Maradan, 9 rue des Gr.-Augustins, Imprimerie de Hardy, 1806, in-12).

    Lettre sur le Valais, sur les mœurs de ses habitans […]. Par M. Eschasseriaux(Imprimerie de Cellot, Paris, Maradan, 9 rue des Grands-Augustins, 1806, in-8).

    Madame de Maintenon, pour servir de suite à l’Histoire de la duchesse de La Vallière. Par madame de Genlis(Imprimerie de Cellot, Paris, Maradan, 9 rue des Grands-Augustins, 1806, in-8).

    État de l’Europe continentale à l’égard de l’Angleterre, après la victoire d’Austerlitz. Par J. E. Bonnet (Imprimerie de Cellot, Paris, Maradan, 9 rue des Grands-Augustins, et chez les marchands de nouveautés, 1806, in-8).

    Mémoire contenant le projet de l’établissement d’un commerce maritime à Paris et à Versailles. Par M. Ducrest (Imprimerie de Cellot, Paris, Maradan, 9 rue des Grands-Augustins, 1806, in-8).


    Suite des souvenirs de Félicie L***. Par MME. de Genlis(Paris, Maradan, 9 rue des Grands-Augustins, et Librairie Stéréotype H. Nicolle, 15 rue des Petits-Augustins, 1807, in-12).



    Le Duc de Lauzun. Par madame de S….. Y [Sartory], née de W….. N. [Wimpfen] (Paris, Maradan, 9 rue des Grands-Augustins, 1807, 2 vol. in-12, front.).

    Œuvres posthumes du duc de Nivernois […]. Par N. François(de Neufchâteau.) (Paris, Maradan, 9 rue des Grands Augustins, 1807, 2 vol. in-8).



    Almanach des gourmands, servant de guide dans les moyens de faire excellente chère. Par un vieil amateur. Cinquième année(Imprimerie de Cellot, Paris, Maradan, 9 rue des Grands-Augustins, 1807, in-18, front.).


    Choix des lettres édifiantes, écrites des missions étrangères […] ; par M.***[Jean-Baptiste Montmignon], ancien archidiacre et vicaire-général de Soissons (Paris, Maradan, 9 rue des Grands-Augustins, 1808, 3 vol. in-8 [t. I-t. III] ; Paris, Maradan, 9 rue des Grands-Augustins, et H. Nicolle, 12 rue de Seine, 1809, 5 vol. in-8 [t. IV-t. VIII], front.).

    De la littérature des nègres, ou Recherches sur leurs facultés intellectuelles, leurs qualités morales et leur littérature […] ; par H. Grégoire, ancien évêque de Blois (Paris, Maradan, 9 rue des Grands-Augustins, 1808, in-8).

    Sainclair ou la Victime des sciences et des arts, nouvelle par MME de Genlis (Paris, Maradan, 9 rue des Grands Augustins, 1808, in-18).

    Bélisaire ; par madame de Genlis (Paris, Maradan, 9 rue des Grands-Augustins, 1808, in-8).

    Du génie des peuples anciens, ou Tableau historique et littéraire du développement de l’esprit humain chez les peuples anciens […]. Par Mme V. de C******** [Victorine de Chastenay] (Paris, Maradan, 9 rue des Grands-Augustins, vis-à-vis celle du Pont de Lodi, 1808, 4 vol. in-8).

    Tableau historique des nations, ou rapprochement des principaux événemens arrivés, à la même époque, sur la surface de la terre […] ; par M. E. Jondot(Paris, L’Auteur, 23 rue Cassette, et Maradan, 9 rue des Grands-Augustins, 1808, 4 vol. in-8).

    Notice de l’ouvrage de M. l’évêque et sénateur Grégoire, intitulé : De la littérature des nègres. Par J. D. Lanjuinais (Paris, Maradan, 9 rue des Grands-Augustins, 1808, in-8).



    Almanach des gourmands, servant de guide dans les moyens de faire excellente chère. Par un vieil amateur. Sixième année (Imprimerie de Cellot, Paris, Maradan, 9 rue des Grands-Augustins, 1808, in-18, front.).


    Assemblée de l'Etat-Major des Gobe-Mouches

    Omniana, ou Extrait des archives de la société universelle des gobe-mouches, dédié à S. S. le président, fondateur et général en chef ; par C. A. [Claude-Athanase] Moucheron [pseud. de Fortia de Piles], son premier aide-de-camp (Paris, Maradan, 9 rue des Grands-Augustins ; Petit, Palais-Royal, galerie de bois ; Delajonchère, Palais-Royal, galerie de Virginie, 1808, in-12, front.).

    Les Loisirs de Polymnie et d’Euterpe, ou Choix de poésies diverses de M. S. E. [Samuel-Élias] de Bridel(Paris, Maradan, 9 rue des Grands-Augustins, 1808, in-8).


    Alphonse, ou le Fils naturel ; par Mme de Genlis (Paris, Maradan, 9 rue des Grands-Augustins, 1809, 2 vol. in-12).

    L’Heureux Parisien, ou Esquisse des mœurs du dix-huitième siècle[Eymery] (Paris, Maradan, 9 rue des Grands-Augustins, 1809, 4 vol. in-12).

    Traités sur l’éducation des abeilles et des vers à soie. Par C. F. A. Delalauze, coopérateur du Cours complet d’agriculture, rédigé par l’abbé Rozier(Imprimerie de Cellot, Paris, Maradan, 9 rue des Grands-Augustins, 1809, in-8, fig.).

    Nouveau dictionnaire universel des synonymes de la langue française […]. Par M. F. Guizot (Paris, Maradan, 9 rue des Grands-Augustins, vis-à-vis celle du Pont de Lodi, 1809, 2 vol. in-8).

    Christophe Colomb, ou Notice d’un livre italien concernant cet illustre navigateur. Par J. D. Lanjuinais, membre de l’Institut (Paris, Maradan, 9 rue des Grands-Augustins, 1809, in-8).

    Esquisses historiques et biographiques des progrès de la botanique en Angleterre […] ; ouvrage traduit de l’anglais de Richard Pulteney, membre de la Société royale de Londres (Imprimerie de Cellot, Paris, Maradan, 9 rue des Grands-Augustins, 1809, 2 vol. in-8).


    La Botanique historique et littéraire […] ; suivie d’une nouvelle intitulée : Les Fleurs, ou les Artistes. Par madame de Genlis (Paris, Maradan, 9 rue des Grands-Augustins, 1810, 2 vol. in-12).

    Le Génie de Virgile, ouvrage posthume de Malfilatre, publié […] par P. A. M. [Pierre-Auguste-Marie] Miger (Paris, Maradan, 9 rue des Grands-Augustins, 1810, 4 vol. in-8).



    Le Cabinet du jeune naturaliste ou Tableaux intéressants de l’histoire des animaux […] ; traduit de l’anglais, de M. Thomas Smith(Paris, Maradan, 9 rue des Grands Augustins, 1810, 6 vol. in-12, 65 fig.).

    Études sur la théorie de l’avenir, ou Considérations sur les merveilles et les mystères de la nature […]. Par F. C. T****** [François Claude Turlot] (Paris, Maradan, 9 rue des Grands-Augustins, vis-à-vis celle du Pont de Lodi, 1810, 2 vol. in-8).

    Madame de Maintenon, peinte par elle-même(Paris, Maradan, 9 rue des Grands-Augustins, 1810, in-8).

    Maison rustique, pour servir à l’éducation de la jeunesse, ou Retour en France d’une famille émigrée[…]. Par madame de Genlis (Paris, Maradan, 9 rue des Grands-Augustins, 1810, 3 vol. in-8).

    De l’état des beaux-arts en France, et du salon de 1810. Par Fr. Guizot (Paris, Maradan, 9 rue des Grands-Augustins, 1810, in-8).


    De l’influence des femmes sur la littérature française, comme protectrices des lettres et comme auteurs ; ou Précis de l’histoire des femmes françaises les plus célèbres. Par madame de Genlis(Paris, Maradan, 9 rue des Grands-Augustins, 1811, in-8).

    Théâtre de société, par madame de Genlis(Paris, Maradan, 9 rue des Grands-Augustins, 1811, 2 vol. in-8).

    Observations critiques pour servir à l’histoire de la littérature du 19me siècle ; ou Réponse de Mme de Genlis à M. T. et NL., etc. sur les critiques de son dernier ouvrage intitulé : De l’influence des femmes sur la littérature française (Paris, Maradan, 9 rue des Grands-Augustins, 1811, in-8).

    Examen critique de l’ouvrage intitulé : Biographie universelle, ouvrage entièrement neuf, etc. ; par madame de Genlis (Paris, Maradan, 9 rue des Grands-Augustins, 1811, in-8).

    Explication de l’origine et du secret du vrai jury, et comparaison avec le jury anglais et le jury français […]. Par M. J. B. [Jean-Baptiste] Selves, ancien avocat au parlement de Toulouse(Paris, Maradan, 9 rue des Grands-Augustins, 1811, in-8).

    Le Règne de Louis XI et de l’influence qu’il a eue jusque sur les derniers temps de la troisième dynastie. Par Alexis Dumesnil (Paris, Maradan, 9 rue des Grands-Augustins, Imprimerie de P. Didot l’aîné, 1811, in-8).


    Œuvres complètes de Chamfort, de l’Académie française. Troisième édition (Paris, Maradan, 9 rue des Grands-Augustins, 1812, 2 vol. in-8).

    Tableau des désordres dans l’administration de la justice, et des moyens d’y remédier ; par J. B. Selves, ex-législateur, ancien magistrat (Paris, Maradan, 9 rue des Grands-Augustins, 1812, in-8).

    Éloge de Michel de Montaigne, par Marie J. J. [Jacques-Joseph] Victorin-Fabre(Paris, Maradan, 9 rue des Grands-Augustins, 1812, in-8).

    Le Siège de La Rochelle, ou le Malheur et la conscience. Par MME de Genlis. Quatrième édition (Paris, Maradan, 9 rue des Grands-Augustins, 1812, 2 vol. in-12).

    Pensées d’Horace, extraites de ses odes, satires, épitres, et de son Art poétique, par S. C. [Simon-Charles] Miger (Paris, Maradan, 9 rue des Grands-Augustins, 1812, in-18).



    Sabine ou Matinée d’une dame romaine à sa toilette, à la fin du premier siècle de l’ère chrétienne […]. Traduit de l’allemand de C. A. Boettiger(Paris, Maradan, 9 rue des Grands-Augustins, 1813, in-8, 13 pl.).

    Éloge de Blaise Pascal. Par Alexis Dumesnil(Paris, Maradan, 9 rue des Grands-Augustins, 1813, in-8).

    Histoire des avocats au parlement et du barreau de Paris […] ; par M. Fournel, ancien avocat au parlement de Paris (Paris, Maradan, 9 rue des Grands-Augustins, 1813, 2 vol. in-8).

    Mademoiselle de La Fayette, ou le Siècle de Louis XIII. Par Mme de Genlis (Paris, Maradan, 9 rue des Grands-Augustins, 1813, 2 vol. in-12).

    Théâtre d’éducation. Par Mme de Genlis […]. Nouvelle édition(Paris, Maradan, 9 rue des Grands-Augustins, 1813, 5 vol. in-12).


    Commentaire sur le théâtre de Voltaire, par M. de La Harpe[…]. Recueilli et publié par ***[Decroix] (Paris, Maradan, 9 rue des Grands-Augustins, 1814, in-8).

    Du gouvernement, des mœurs et des conditions en France, avant la révolution[…] ; par M. Sénac de Meilhan, ancien intendant de Valenciennes (Paris, Maradan, 9 rue des Grands-Augustins, 1814, in-8).

    Les Hermites des marais Pontins. Par Mme la comtesse de Genlis (Paris, Maradan, 9 rue des Grands-Augustins, 1814, in-18).



    Fables nouvelles, dédiées à son altesse royale Madame, duchesse d’Angoulême ; par M. Jauffret(Paris, Maradan, 9 rue des Grands-Augustins, 1815, 2 vol. in-12, fig.).

    Le Prisonnier en Russie (Paris, Maradan, 9 rue des Grands-Augustins, 1815, in-12).

    De l’existence de Dieu, et de l’immortalité de l’âme. Par M. Kératry (Paris, Maradan, 9 rue des Grands-Augustins, 1815, in-12).

    Histoire de Henri le Grand, par MME la comtesse de Genlis (Paris, Maradan, 9 rue des Grands-Augustins, 1815, 2 vol. in-8).


    Jeanne de France, nouvelle historique, par Mme.la comtesse de Genlis(Paris, Maradan, 9 rue des Grands-Augustins, 1816, 2 vol. in-12).


    En 1816, Maradan déménagea au 9 rue Guénégaud [VIe]. 


    Essai sur l’histoire et l’état actuel de l’instruction publique en France, par F. Guizot, maître des requêtes au Conseil d’État, et professeur d’histoire moderne à l’Académie de Paris(Paris, Maradan, 9 rue Guénégaud, 1816, in-8).

    Du gouvernement représentatif et de l’état actuel de la France ; par F. Guizot, maître des requêtes au Conseil d’État, et professeur d’histoire moderne à l’Académie de Paris (Paris, Maradan, 9 rue Guénégaud, 1816, in-8).

    Les Chevaliers normands, en Italie et en Sicile ; et considérations générales sur l’histoire de la chevalerie […]. Par Mme. V. de C******** [Victorine de Chastenay] (Paris, Maradan, 9 rue Guénégaud, 1816, in-8).

    Tableau historique de l’état et des progrès de la littérature française, depuis 1789 ; par Marie-Joseph de Chénier (Paris, Maradan, 9 rue Guénégaud, 1816, in-8).


    Confession de Madame *** [Fourqueux]. Principes de morale pour se conduire dans le monde(Paris, Maradan, 9 rue Guénégaud, 1817, 2 vol. in-12).

    Zuma ou la Découverte du quinquina […] ; par Mme.la comtesse de Genlis (Paris, Maradan, 9 rue Guénégaud, 1817, in-12).



    Émilia, ou le Danger de l’exaltation [Maussion] (Paris, Maradan, 9 rue Guénégaud, 1817, 2 vol. in-12, fig.).



    Les Tableaux de M. le comte de Forbin, ou la Mort de Pline l’Ancien, et Inès de Castro, nouvelles historiques. Par MME la comtesse de Genlis(Paris, Maradan, 9 rue Guénégaud, Imprimerie de P. Didot l’Aîné, 1817, in-8, 2 pl.).

    Observations critiques sur l’ouvrage intitulé : Le Génie du christianisme ; par M. de Chateaubriand. Pour faire suite au Tableau de la littérature française, par M. J. de Chénier (Imprimerie d’Ange Clo, Paris, Maradan, 9 rue Guénégaud, 1817, in-8).

    Inductions morales et physiologiques, par A. H. Kératry(Paris, Maradan, 9 rue Guénégaud, 1817, in-8).

    Tableau de la constitution du royaume d’Angleterre, par Georges Custance, traduit de l’anglais sur la troisième édition (Paris, Maradan, 9 rue Guénégaud, 1817, in-8).



    Charles Barimore[…]. Troisième édition [Forbin] (Paris, Maradan, 9 rue Guénégaud, Imprimerie de P. Didot l’Aîné, 1817, in-8, fig.).

    Auguste et Frédéric. Par madame de B*** [Bawr] (Paris, H. Nicolle, Librairie Stéréotype, 12 rue de Seine, et Maradan, 9 rue Guénégaud, 1817, 2 vol. in-12).


    Annales littéraires ou Choix chronologique des principaux articles de littérature, insérés par M. Dussault, dans le Journal des Débats, depuis 1800 jusqu’à 1817 inclusivement(Imprimerie d’A. [Ange] Clo, Paris, Maradan, 9 rue Guénégaud, et Lenormant, 5 quai de Conti, 1818, 4 vol. in-8).

    Fragmens du cours de littérature, fait à l’Athenée de Paris en 1806 et 1807 ; par M. J. de Chénier (Imprimerie d’A. [Ange] Clo, Paris, Maradan, 9 rue Guénégaud, 1818, in-8).

    Mémoires secrets sur l’établissement de la Maison de Bourbon en Espagne, extraits de la correspondance du marquis de Louville, gentilhomme de la chambre de Philippe V(Paris, Maradan, 9 rue Guénégaud, 1818, 2 vol. in-8).

    Notices sur le président De Thou et sur Jacques Harris, auteur de l’Hermès, traduites de l’anglais par A. M. H. [Antoine-Marie-Henri] Boulard(Paris, Maradan, rue Guénégaud, Imprimerie de MME Hérissant Le Doux, 1818, in-8).

    Le Rideau levé, ou Petite Revue des grands théâtres[Sévelinges] (Imprimerie de Didot Jeune, Paris, Maradan, 9 rue Guénégaud, 1818, in-8).

    Voyages poétiques d’Eugène et d’Antonine ; par Mme la comtesse de Genlis(Paris, Maradan, 9 rue Guénégaud, 1818, in-12).

    De l’influence des passions sur le bonheur des individus et des nations, par madame de Staël-Holstein (Paris, Maradan, 9 rue Guénégaud, 1818, in-8).

    Histoire littéraire des XIeme et XIIeme siècles de l’ère chrétienne, traduite de l’anglais de Berington [par Boulard] (Paris, Maradan, 9 rue Guénégaud, novembre 1818, in-8).


    De l’équilibre du pouvoir en Europe. Traduit de l’anglais, de M. Gould Francis Leckie, par W. [Gauttier]

    (Paris, Maradan, 9 rue Guénégaud, 1819, in-8).

    La cour du 16 rue Visconti, aujourd'hui


    La cour du 16 rue Visconti, en 1910 (photo. Atget)

    En 1819, Maradan déménagea, pour la septième et dernière fois, au 16 rue des Marais, faubourg Saint-Germain [rue Visconti, VIe], dans une maison construite vers 1685, qu’il avait achetée le 29 septembre 1818 à Jean-Julien Lucas, marchand de couleurs.


    Histoire de Cromwell, d’après les mémoires du temps et les recueils parlementaires ; par M. Villemain(Paris, Maradan, 16 rue des Marais, Faub. S.-Germain, 1819, 2 vol. in-8).
    Essai historique sur le règne de Charles II, par Jules Berthevin, pouvant faire suite à l’Histoire de Cromwell (Paris, Maradan, 16 rue des Marais, Faubourg Saint-Germain, et Pélicier, Palais-Royal, 1819, in-8).

    La Nuée sur le sanctuaire, ou Quelque Chose dont la philosophie orgueilleuse de notre siècle ne se doute pas. Par le conseiller d’Eckhartshausen (Paris, Maradan, 16 rue des Marais, Faub. S.-Germain, et P. Lenormant, 5 quai Conti, 1819, in-8, fig.).


    Documens nécessaires pour l’intelligence de l’histoire de France en 1820. Par M. Kératry, député du Finistère(Paris, Maradan, 16 rue des Marais, Faubourg Saint- Germain, et Béchet, 57 quai des Augustins, août 1820, in-8).

    Nouvelles lettres de MLLE de Lespinasse, suivies du portrait de M. de Mora(Paris, Maradan, 16 rue des Marais, F.-S.-G., 1820, in-8).



    Annuaire de l’école française de peinture, ou Lettres sur le salon de 1819 ; par M. Kératry (Paris, Maradan, 16 rue des Marais, F.-B.-G. [sic], et Baudouin frères, 36 rue de Vaugirard, 1820, in-12, fig.).

    Anecdotes relatives à quelques personnes, et à plusieurs événemens remarquables de la révolution. Par J.-B. Harmand(de la Meuse), ancien député, et ex-préfet du département du Bas-Rhin. Nouvelle édition (Paris, Maradan, 16 rue des Marais, Faubourg-Saint- Germain, 1820, in-8).

    Roman d’optique, ou Probabilités sur l’existence de différentes espèces de vues, d’après lesquelles on examine Si l’homme voit la nature sous son plus bel aspect. Par M. l’abbé Moussaud, professeur-émérite au collège de La Rochelle […]. Nouvelle édition (Paris, Maradan, Faubourg S.t-Germain [sic], rue des Marais, et La Rochelle, C. Bouyer, 28 vis-à-vis la Place-d’Armes, 1820, in-8).

    Dissertation sur les découvertes des anciens dans l’Asie ; traduite de l’anglais par MR A.-M.-H. Boulard (Paris, Maradan, 16 rue des Marais, 1820, in-8).

    Traité sur le cancer de la matrice et sur les maladies des voies utérines […] ; par E. G. Patrix, docteur en médecine (Paris, L’Auteur, 3 rue de l’Observance, et Maradan, 16 rue des Marais, faubourg Saint-Germain, 1820, in-8, 3 pl.).


    Agnès de France, ou le Douzième siècle. Roman historique, par Mme Simons-Candeille(Paris, Maradan, 16 rue des Marais, F. S. G., 1821, 3 vol. in-8).

    Histoire littéraire du treizième siècle de l’ère chrétienne, traduite de l’anglais de Berington par A. M. H. B. [Antoine-Marie-Henri Boulard] (Paris, Maradan, 16 rue des Marais, F. S. G., 1821, in-8).

    La France telle qu’on l’a faite, ou Suite aux documens pour servir à l’intelligence de l’histoire de France en 1820 et 1821 ; par M. Kératry, élu député du Finistère à la session de 1818(Paris, Maradan, 16 rue des Marais, Faubourg Saint-Germain ; Delaunay, Palais-Royal ; Pélicier, 7 et 8 première cour du Palais-Royal, 1821, in-8).

    De l’organisation municipale en France […]. Par M. le comte Lanjuinais, pair de France, et M. Kératry, député du Finistère(Paris, Maradan, 16 rue des Marais, F.-S.-G. ; Baudouin frères, 36 rue de Vaugirard ; Delaunay et Pélicier, Palais-Royal, 1821, in-8).

    Palmyre et Flaminie, ou le Secret. Par MME. la comtesse de Genlis(Paris, Maradan, 16 rue des Marais, F.-S.-G., 1821, 2 vol. in-8).

    Voyage de Polyclète, ou Lettres romaines ; par le baron de Théis (Paris, Maradan, 16 rue des Marais, F. S. G., 1821, 3 vol. in-8).

    De l’esprit des institutions politiques. Par J.-A.-F. [Jean-Antoine-François] Massabiau, sous-bibliothécaire de Ste-Geneviève(Paris, Maradan, 16 rue des Marais, Faubourg St.-Germain, 1821, Imprimerie de Denugon, 2 vol. in-8).

    De l’origine de la crémation, ou de l’usage de brûler les corps ; dissertation traduite de l’anglais de M. Jamieson, membre de la Société royale d’Édimbourg ; par A. M. H. B*** [Antoine-Marie-Henri Boulard] (Paris, Pélicier, place du Palais-Royal ; Amyot, 6 rue de la Paix ; Desbeausseaux et Colnet, quai Malaquais ; Baudry, rue du Coq ; Maradan, 16 rue des Marais, F. S. G., 1821, in-8).

    Les Bergères de Madian, ou la Jeunesse de Moïse. Poème en prose en six chants, par MME. de Genlis. Nouvelle édition (Paris, Maradan, 16 rue des Marais, 1821, in-18).

    Prières, ou Manuel de piété, proposé à tous les fidèles et particulièrement aux jeunes personnes et aux maisons d’éducation. Nouvelle édition [Genlis] (Paris, Maradan, 16 rue des Marais, F.-S.-G., 1821, in-12, 4 fig.).



    Salon de mil huit cent vingt-deux […] ; par M. A. Thiers (Paris, Maradan, 16 rue des Marais, Faubourg Saint-Germain, 1822, in-8, 5 lithographies).

    L’Art historique, poëme en quatre chants [Roure] (Paris, Maradan, 16 rue des Marais, et Labitte, 11 quai Malaquais, 1822, in-8).



    La Famille royaliste par l’auteur de Lionel [La Tour-Dupin] (Paris, Maradan, 16 rue des Marais, et Ed. Garnot, 7 rue Pavée St André des Arts, 1822, 3 vol. in-12, 3 lithographies).


    En octobre 1822, Jacques-Frédéric Lecointe et Étienne Durey, libraires, 49 quai des Augustins [quai des Grands Augustins, VIe], acquirent de Maradan les Œuvres de Mme de Genlis, puis, de madame de Genlis la prorogation de propriété pour cinq ans de quelques-uns de ses ouvrages.


    Claude-François Maradan mourut le 27 janvier 1823, 16 rue du Marais, faubourg Saint-Germain.


    « La librairie de Paris vient d’éprouver une perte pénible par la mort de M. Maradan, éditeur des Œuvres de Mme de Genlis. Ses qualités personnelles lui avaient attiré l’amitié d’un grand nombre d’hommes de lettres ; l’aménité de son caractère se manifestait jusques dans les moindres affaires commerciales. Puisse M. Tezenas (de Montbrison) ne composer jamais son conseil des dix que d’hommes qui, comme M. Maradan, royaliste sous tous les régimes, savent allier ce qu’on doit au prince avec les intérêts d’un commerce immense, qui exige, non des suppressions d’opinion, mais des réglemens sages et modérés. M. Grimber, premier commis de M. Maradan, continue à suivre les affaires ; ses magasins sont toujours rue des Marais, n. 16, faubourg Saint-Germain. »

    (Le Constitutionel, mercredi 12 février 1823)


    « Vous avez bien deviné que la perte que je déplorois étoit celle de M. Maradan, brave et digne homme et libraire honnête, franc, loyal et même grand dans les affaires, si jamais il en fut. J’en ai fait souvent l’épreuve pendant près de 20 ans que nous avons travaillé ensemble, sur les 29 qui composoient notre liaison. »

    (Lettre de La Reynière au marquis de Cussy, Villiers-sur-Orge, 13 février 1823) 


    Son employé depuis 21 ans, Jean-Pierre Grimbert (1770-1858), acquit le fonds de librairie, avec les propriétés littéraires qui en dépendaient. Breveté le 9 avril 1823, il transporta la librairie au 14 rue de Savoie [VIe].

    Les héritiers de Maradan se firent saisir la propriété du 16 rue des Marais : elle fut adjugée au comte Auguste-Guy Porlier de Rubelles (1783-1860), le 29 novembre 1823. 























    0 0



    0 0

    La Bibliophilie en France - Partie 1 de 3 & Le Prix ILAB Breslauer pour la Bibliographie

    À l'occasion du Salon International du Livre Antiquaire de Paris 2018, nous souhaitons présenter quelques publications françaises exceptionnelles qui ont été soumises pour le 17ème Prix ILAB Breslauer de Bibliographie 2018.
    Publié le 13 Avril 2018
    Mellot

    Bibliophilie & création littéraire (1830-1920)
    by 
    Nicolas Malais

    Publié par le Cabinet Chaptal en 2017
    Nicolas est l'un des plus jeunes membres de l' association des libraires d'antiquaires français, SLAM  et propriétaire de la Librairie Malais à Paris.  

    Nicolas Malais, titulaire d'un doctorat en langue française, littérature et livres rares, est également rédacteur en chef de plusieurs publications sur Edmond Rostand et Rémy de Gourmont et professeur à l'Université de l'Ouest de Paris (Master Métiers du livre et de l'édition). 
    Malais Le livre veut faire la lumière sur l'importance de la bibliophilie dans la littérature française entre 1830 et 1920. 

    Il est divisé en trois parties: la première partie traite de ce que la bibliophilie signifie exactement dans la France du XIXe siècle et met l'accent sur des personnages clés comme Charles Nodier; la deuxième partie traite de la bibliophilie comme source littéraire; la troisième partie analyse le livre comme un objet tel qu'il a été produit et utilisé dans la période entre 1870 et 1920 avec une vue particulière du lien entre les expériences de poètes tels Mallarmé et Apollinaire et la conception de livres. 

    Le livre peut être acheté auprès des éditeurs ici. >> Cabinet Chaptal 

     

    Les Gardiens de Bibliopolis 
    by Jean-Paul Fontaine 

    Fontaine
    Publié par  L'Hexaèdre à Paris, 2015 
    Avec une préface de Yann Sordet, Directeur de la Bibliothèque Mazarine
    Le livre s'ouvre sur une préface de Yann Sordet et contient les biographies de 160 bibliophiles français, du XVIe au XXe siècle allant de De Thou à Rahir, avec un focus sur les bibliothèques que ces hommes ont consacrées tant de temps et d'efforts durant leur création de vie. C'est à travers le catalogue de leurs bibliothèques, selon Fontaine, que nous apprenons vraiment à connaître la personnalité et la vie de ces collectionneurs importants. 
    L'auteur, médecin, est également connu sous le nom de " Le Bibliophile Rhemus " et gère un blog:  histoire-bibliophilie.blogspot.fr 
    Le livre peut être acheté chez les éditeurs ici >> L'Hexaèdre

    La Police des métiers du livre à Paris au siècle des Lumières. “Historique des libraires et imprimeurs de Paris existans en 1752” de l’inspecteur Joseph d’Hémery
    by Jean-Dominique Mellot, Marie-Claude Felton & Élisabeth Queval

    Mellot Le livre, édition critique d'un document extrêmement intéressant, le rapport du policier Joseph d'Hémery, donne un aperçu unique de l'histoire de l'imprimerie et du commerce du livre du Paris du milieu du XVIIIe siècle.
    Joseph d'Hémery (1722-1806) était responsable du contrôle et de la censure des librairies et des imprimeries parisiennes entre 1748 et 1773. Ce document extraordinaire est publié avec les annotations de Jean-Dominique Mellot, conservateur à la Bibliothèque Nationale de France ( BnF), l'historienne Marie-Claude Felton et Élisabeth Queval de l'Université de Montréal.
    Digne d'une histoire fictive, le personnage de D'Hémery a vécu une vie et une carrière bien réelles au sein de la police de Paris. D'Hémery, homme d'action et d'information, s'est spécialisé dans la surveillance des librairies et des hommes de lettres parisiens. L'histoire des libraires est un document de la grande collection Anisson-Dupéron conservée au Département des Manuscrits de la Bibliothèque Nationale de France. Rarement prolixe et souvent éclairant, c'est un témoignage irremplaçable de la censure et du commerce des libraires et des imprimeurs à Paris au siècle des Lumières. 
    Le Prix ILAB Breslauer pour la bibliographie est parrainé par la Ligue internationale des libraires anciens avec le généreux soutien de la  Fondation BH Breslauer .
    Ce prix prestigieux dans le domaine des études bibliographiques est décerné tous les quatre ans au travail de référence le plus important dans une sélection de livres savants sur la bibliographie, publiés les années précédentes et soumis au jury du prix.
    La  Fondation BHBreslauer,  qui a créé un fonds de dotation depuis 2010, a été créée par le Dr. BH Breslauer, un des libraires les plus reconnus du 20ème siècle, avec un vif intérêt pour la bibliographie et la bibliophilie.
    Le jury considère les publications relatives à la bibliographie dans un sens très large allant de la bibliographie textuelle à l'histoire du livre, à la reliure, à la fabrication de papier, aux catalogues de bibliothèques, aux catalogues abrégés d'un seul auteur ou typographe et plus loin. 


    0 0


    Rémi Jimenes (à gauche) avec Eric Zink


    0 0

    ILAB annonce le gagnant 2018!

    Le lauréat du 17ème prix de bibliographie ILAB Breslauer, sponsorisé par la Ligue internationale des libraires anciens avec le généreux soutien de la Fondation BH Breslauer, est officiellement annoncé!
    Gagnant de Kok

    Lauréate 2018: Ina Kok,
    chercheuse et auteure néerlandaise, recevra le prix 2018 pour son travail exceptionnel: Gravures sur bois en incunables imprimés aux Pays-Bas , Brill, avril 2013 (4 volumes).
    Des mentions honorables ont été données à deux autres publications:
    Dirk Imhof, Jan Moretus et la suite de la presse Plantin , Brill, octobre 2014 (2 volumes);
    Staffan Fogelmark, Le Kallierges Pindar. Une étude sur la bourse grecque de la Renaissance et l'imprimerie , Dinter, 2015 (2 volumes)

    Breslauer tous les 3 côtés
    Plus de 50 publications d'éditeurs et d'institutions académiques à travers le monde ont été soumises et ont dû être revues pour le prix 2018: 

    Daniel de Simone (anciennement Folger Library et Library of Congress ), membre du jury, décrit le processus:
    Il a été établi très rapidement que la qualité du travail bibliographique présenté témoignait de la vitalité du domaine de la recherche bibliographique. Les sujets abordés et les méthodologies utilisées par les auteurs ont testé les compétences des évaluateurs qui ont dû faire des jugements en fonction de l'intention des auteurs, de la présentation de l'information bibliographique et de l'utilité de la recherche publiée. Les discussions entre les examinateurs ont souvent porté sur les valeurs de production des publications et sur la qualité de la conception et de la présentation. "
    Fabrizio Govi, vice-président de ILAB et secrétaire des prix: 
    L'auteur a passé des décennies à travailler sur ce livre compilant un recensement incroyable d'illustrations utilisées dans les éditions imprimées au 15ème siècle Pays - Bas. Nous ne pouvons pas comparer le livre de Ina Kok à toute autre publication soumise pour le Prix 2018. 
    Illustrations de gravure sur bois ont été souvent réutilisés au cours de la première période d'impression, ils étaient fragiles et ont été facilement porté après quelques impressions. en conséquence, ils ont parfois été réparés avec quelques modifications mineures ou complètement retailler, en essayant de recréer le bloc d' origine aussi près que possible.
    Ce travail, publié en quatre volumes et basé sur l'étude de près de quatre mille illustrations, est remarquable. "